mardi 13 janvier 2009

"Justice" Links - 13 jan 2009

Updated
Il y aura bien une commission d'enquête
La Commission de la Justice de la Chambre a adopté mardi en début de soirée la proposition de loi créant une commission d'enquête parlementaire chargée d'examiner s'il y a eu des atteintes au principe de la séparation des pouvoirs dans le traitement judiciaire du dossier Fortis.

Mons: l'incendie des Mésanges au tribunal
L’incendie a coûté la vie à 7 personnes.Le printemps 2009 permettra-t-il aux victimes de l’incendie des Mésanges, survenu voici six ans, de commencer leur travail de deuil? Le Procureur général les a rencontrées ce matin et les a assurées de tout mettre en œuvre pour que débute la procédure.

Une procédure à l'encontre d'Anne-Marie Lizin envisagée
Le gouvernement wallon sollicitera en urgence une étude juridique indépendante sur la possibilité d'intenter une procédure disciplinaire à l'encontre de la bourgmestre de Huy, Anne-Marie Lizin, pour les dépenses qu'elle a faites sur le compte de l'hôpital de Huy, a fait savoir mardi le ministre wallon des Affaires intérieures, Philippe Courard, en Commission du parlement wallon.Faits interpellantsEn début de séance, le ministre a fait part des conclusions de l'administration sur les dépenses au Centre Hospitalier Régional de Huy (CHRH), qu'a présidé Mme Lizin de 1998 à 2001. Les faits sont interpellants, estime le ministre Courard, qui s'était toutefois empressé d'ajouter qu'il ne pouvait pas agir: les dépenses relevées entre 1998 et 2002 ont été avalisées par le conseil d'administration et les autorités de tutelle. Selon lui, les autorités locales peuvent en revanche envisager des mesures, de même que le conseil d'administration de l'hôpital. Il a aussi précisé que les pièces avaient été transmises à la justice.
Keulen ne punira pas les maïeurs boycotteurs
Le ministre flamand des Affaires intérieures Marino Keulen (Open Vld) n'est pas prêt à sanctionner les bourgmestres qui boycotteraient les élections européennes du 7 juin pour protester contre le maintien de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, a-t-il déclaré mardi en commission du parlement flamand.En 2007, plusieurs bourgmestres flamands des environs de Hal et de Vilvorde avaient refusé d'organiser le scrutin fédéral, pour protester contre la non-scission de BHV. Leur tâche avait été assumée par legouverneur de province.

"Senator Schelfhout omzeilde adoptieprocedure"
CD&V-senator Els Schelfhout.Kandidaat-adoptieouders zijn niet te spreken over de handelwijze van CD&V-senator Els Schelfhout. Die heeft een Congolees weeskindje naar België gehaald met het oog op adoptie. Andere kandidaat-adoptieouders voelen zich gediscrimineerd, omdat zij in een jarenlange procedure terechtkomen voor een buitenlands kind bij hen belandt.


«Une remise en cause fondamentale de la séparation des pouvoirs»
Après l'annonce par Nicolas Sarkozy de la suppression du juge d'instruction, David De Pas, du Syndicat de la magistrature, dénonce un renforcement de la mainmise du politique sur l'instruction.

Euroshareholders, qui regroupe des investisseurs de 32 associations nationales et qui dit représenter 15.000 actionnaires de Fortis, a introduit une action devant la justice des Pays-Bas.
Elle demande que les actionnaires néerlandais de Fortis, qui seront réunis en assemblée générale extraordinaire le 13 février à Utrecht, aient également le droit de se prononcer sur les opérations de vente des 3, 5 et 6 octobre 2008. Euroshareholders n'accepte pas le fait que ce point soit soumis aux actionnaires belges lors de l'AGE du 11 février à Bruxelles et pas aux investisseurs néerlandais deux jours plus tard.


La Cour européenne des droits de l'homme, basée à Strasbourg, a condamné l'Etat belge pour la violation de certains articles de la Convention européenne des droits de l'homme dans le cadre de l'affaire Richard Taxquet. Ce dernier a été accusé en 2003 de l'assassinat du ministre d'Etat André Cools et de la tentative d'assassinat de la compagne de la victime.
La Belgique condamnée à payer plus de 10 000 €.


Charleroi: la chaudière de Carcassonne
Parole à la défense dans le procès de la chaudière de Carcassonne. Les avocats de Claude Despiegeleer et de Jean-Pol Incecca plaident l’acquittement. Et critiquent la procédure: illégale, elle entraînerait la nullité des poursuites et du procès, disent-ils


La Commission européenne a annoncé lundi l'ouverture d'une procédure formelle d'enquête sur l'agence de notation Standard and Poor's (S&P), soupçonnée d'abuser de sa position dominante sur les numéros ISIN utilisés pour identifier les actions ou obligations par exemple. Ces codes, utilisés au niveau international, sont attribués dans chaque pays par une agence nationale. Aux Etats-Unis, c'est S&P.

Obama n'exclut pas des poursuites contre l'administration Bush
Le président élu Barack Obama n'exclut pas de poursuivre en justice des responsables de l'administration du président George W. Bush qui auraient commis des abus dans la guerre contre le terrorisme, soulignant que nul n'est "au-dessus de la loi".
"Nous sommes toujours en train d'évaluer la manière dont nous allons aborder tout ce qui concerne les interrogatoires, les détentions, etc", a déclaré le président élu dans une interview à la chaîne de télévision ABC

L’affaire de l’hôpital militaire d’Ixelles paralysée
Les débats portent notamment sur la langue de citation pour un prévenu et sur le nombre de juges qui doivent composer le tribunal.
Le procès des fraudes présumées lors de la réaffectation du site de l’ancien hôpital militaire d’Ixelles est déjà paralysé ce mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Bruxelles par des problèmes de procédure. Il devait normalement s’ouvrir ce jour. Mais il est peu probable que le dossier soit réellement examiné.
Les débats portent notamment sur la langue de citation pour un prévenu et sur le nombre de juges qui doivent composer le tribunal. La réaffectation de l’ancien hôpital militaire d’Ixelles en un vaste complexe d’appartements, de logements sociaux principalement, vaut à 7 prévenus de comparaître devant le tribunal correctionnel.
Il s’agit de Merry Hermanus, l’ancien président de la SDRB (Société de développement pour la Région de Bruxelles-Capitale), de son épouse, Mireille Francq, directrice générale la SDRB, d’Isi Halberthal, ancien administrateur de l’entreprise de construction De Waele, de Jacques Van Grimbergen, ancien chef de cabinet adjoint de Charles Picqué et de Paul Vermeylen, lui aussi conseiller du ministre-président de la Région bruxelloise.
Les entrepreneurs, Philippe Blaton et Jean Thomas, sont également poursuivis. Tous répondent de faux en écriture et du détournement de quelque 13 millions d’euros.

Les "affaires" reprennent
C'est la "rentrée" judiciaire à Charleroi, après la trêve des confiseurs.

2 commentaires:

Paul Vanden Boeynants a dit…

J'avoue que la situation de Fortis est troublante ! La MEME AG se rassemble en Belgique et en Hollande mais n'a pas le même agenda ?

Et les actionnaires belges votent contre ? Que se passera-t-il puisque le deal est approuvé "de facto" (sans vote) en Hollande ?

himself a dit…

@ védébé

Rien n'oblige à ce stade de soummettre le split à l'AG de Hollande, mais rien ne l'empêche.

Si il y a un vote non en Belgique (ce que je souhaite, perso), ce devra être "non", vu que cela vient d'une AGE qui a fortiori intervient "avant" celle de Hollande.