samedi 18 avril 2009

Tous le monde est rentrer

"L'oiseau est au nid";
je répète, "L'oiseau est au nid"
"J'assume pleinement et entièrement cette mission en tant que chef de l'institution et du Bureau"


Nous pensions que seul l'anglais faisait défaut.


Avez-vous déjà une idée du montant que vous vous êtes engagés à rembourser ?

Van Cau: Non. Il faut faire des calculs savants. Il ne faut pas rembourser l'interprète, faut quand même pas pousser…

A ce propos, la délégation belge parlait-elle anglais ?

Van Cau:
Quelques-uns, mais pas assez pour suivre des réunions. Nous avions, cahque fois, un traaducteur.

José Happart a assuré que les parlementaires rembourseraient les frais du voyage, sans donner beaucoup d'autres précisions. Si ce remboursement a été décidé, c'est après l'intervention des présidents de parti, a-t-il précisé.
"Si cela avait dépendu de moi, il n'aurait pas été question que les parlementaires remboursent".

Jean-Claude Van Cauwenberghe affirme ne rien regretter et déclare qu’
il ne remboursera pas tout.


Elio Di Rupo :
"quand on manque d'éthique, on ne reste pas en politique"


On suppose donc que le fameux Comité d'éthique du PS va se réunir rapidement, afin de convoquer Van Cau à la sauce Lizin ... pour le virer, vu que le Président lui-même estime que ce parlementaire manque d'éthique.
Mais que dira Magnette qui vient de réhabiliter le clan Van Cau et que la tutelle sur le PS Carolo vient d'être levée ... ?


Lire aussi:
Augmentation du QI...
Le spectacle ou la lecture des récentes interviews d’Happart et Van Cau provoque chez le citoyen lambda une poussée de Q.I.: quotient d’incrédulité envers la politique.

vendredi 17 avril 2009

Les bêtises de Ségolène Royal"

Philippe de Villiers, invité de "Ripostes" sur France 5:

"J'ai envie de demander pardon à l'Afrique et à la France pour les bêtises de Ségolène Royal"
"Je pense que c'est une indécence. Il y a une règle immémoriale: quand on est à l'étranger, on ne critique pas son pays, on ne critique pas la politique de la France"
"le discours de Nicolas Sarkozy ne m'a pas choqué, ce qu'il a dit n'avait rien à voir avec le racisme".

mercredi 15 avril 2009

Chroniques d'Iran

La réalisatrice Soudabeh Moradian est née en Iran et a fait ses études de cinéma à l'Université des Arts de Téhéran. Arte publie le quotidien de l'Iran, comme elle le voit, comme elle le vit. Brut, sans commentaire.Retrouvez chaque mercredi un épisode des chroniques d'Iran.

video


1. Le chauffeur de bus
Iran, Téhéran, 2008. Le portrait d'un chauffeur de bus. Sa ligne traverse la ville, de la place Khomeini au sud à la place Tajrish au nord.
Il appartient à la classe moyenne de la société iranienne. Dans son bus, tous les jours il transporte des iraniens de différentes origines sociales. Il nous parle d'eux, des règles imposées par le régime islamiste, ainsi que de ses difficultés matérielles à vivre au quotidien. Mais il aime son métier, il aime ses passagers et pendant ses longues journées de travail il met un point d'honneur à toujours rester de bonne humeur !

"Mission vacances" ?

C'est la première fois que nos chers députés prennent un peu de hauteur dans ce Californiagate, ils sont au dessus de l'Atlantique à l'heure de la publication de ce billet ...

et Matin Première démarre ... et nous propose au menu des députés wallons en mission aux Etats-Unis ou une joyeuse bande de copains sur la route des vacances ?
Voyage diplomatique et économique ou voyage d'agrément ? On a beaucoup parlé de cette mission en Californie. C'est aujourd'hui que les députés wallons (CDH, MR, PS) reviennent en Belgique. Comment est née cette polémique ? Faut-il légiférer pour encadrer ce genre de voyage ? Arnaud Ruyssen reçoit Serge Kubla, député wallon MR, et Christophe Collignon, député wallon PS.

15.04.09 - 06:03 - himself
Des députés wallons pour parler de députés wallons ... cherchez l'erreur.
Dans ce californiagate, les partis ont réclamé le remboursement par les intéressés - comment s'effectuera la transparence de cette opération ?
Le Parlement qui en principe contrôle l'Exécutif n'a pas dit grand chose à propos des dépenses démentielles du Ministre Daerden à Pékin - qui nous a dit également qu'il allait rembourser les débordements... qu'a-t-on réellement vu ? A combien chiffre-t-on aujourd'hui les retombées ? Zéro.0, on suppose ?
Dans l'imbroglio classique des mandats IOP-Région-et-que-savons-nous-encore (qui rendent strictement inefficaces, voire impossibles les contrôles par la Cour des Comptes), Michel Daerden accompagné semble-t-il de Willy Demeyer, Alain Mathot ou encore de Stéphane Moreau représentait la Région et le Groupe de Redéploiement économique du Pays de Liège (GRE) dans le palace “ Le Martinez ” à Cannes au Mipim, le plus grand rassemblement des professionnels de l’immobilier du 10 au 13 mars, et y "offrait" le petit-déjeuner liégeois le 12 mars 2009...
Le redéploiement économique passe par Le Martinez et le Club Med d’Opio, et non par Liège?
A quand la fin de ce Grand Barnum ?

mardi 14 avril 2009

Rien de neuf sous le soleil californien

"A la suite de l'émotion générale suscitée par la mission" ...

Traduction du bougon-wallon en français: "nous avons affaire à une bande d'excités, strictement incapables de reconnaître objectivement tout le bien que cette mission/vacances procure à la Région wallonne sinistrée (et pillée par ses satrapes) et à la francophonie". Maaaaaaaaaaaaaaarre de se faire californiquer.
A l'époque des Questions à Elio-la-science-infuse , le voyage controversé de Van Cau au Vietnam avait déjà été soulevé (voir l'illustration - les fabuleuses réponses du fabuleux Elio ont été retirées du blog assez rapidement, tant le destin fabuleux des réponses compromettantes étaient ... fabuleusement compromettantes) ...

La réponse donnée à l'époque par Celui-qui-en-à-marre-des-parvenus (et il n'est pas le seul) à propos du même type de voyage, était en gros:


bof, il doit bien y avoir un intérêt, mais j'ignore lequel. N'y-a-t-il rien de publié sur le site du Parlement wallon ?
(NB: A l'époque, non .. et aujourd'hui ?)

Je suppose qu'en écrivant au Parlement wallon, vous obtiendrez une réponse ...
(NB avec le décodeur: VanCau et son compère Happart me méprisent royalement, moi Elio I et ces gros parvenus ne me répondront certainement pas, alors va jouer plus loin, tu commences à me les brouter !

NB2: aujourd'hui, plus besoin de réponses variées, une vidéo en boucle suffirait: "c'est à cause de la crise libéraaaaaaaaaaale !!!" ... et pour le voyage des nababs au pays californien d'Obama ? "c'est à cause de la crise libéraaaaaaaaaaale !!!"; bon OK, d'accord, c'est aussi à cause de la crise libéraaaaaaaaaaale ... )

Mais Dieu merci, le président des Obamaniaques signalait qu’il ne cautionnait en aucun cas la mission américaine (avalisée pourtant par une majorité de mandataires du cru) et regrettait que ce voyage ait pu avoir lieu :

"En cette période de crise, c’est une question de décence"

C'est vrai, quoi, sans cette foutue crise (dont la Wallonie était épargnée grâce au fabuleux Plan Marshall, elle était tip-top-nickel-chrome, cette virée californiquienne. Et n'était-ce pas justement l'inverse, à en croire les réponses offusquées de messire Happart, parti à la chasse à l'antilope du Nevada et à la recherche de "culture générale" ?

video


A l’avenir (au PS, le passé n'existe jamais -comme les affaires: "du passé" -, question évidemment d'optimisme suicidaire), le PS souhaite encadrer davantage les missions à l’étranger "pour garantir un travail parlementaire irréprochable".
Pour ce faire, les socialistes annoncent qu’ils déposeront un règlement plus strict et plus transparent permettant de réduire les coûts .
NB: ce n'est que plus tard dans la surenchère du plus blanc qu'éthique, que le PS communiquera réclamer aussi le remboursement par ses élus des sommes avancées par le parlement ...


Pour le moment, avec ces bons plans, elle est plutôt à l'arrêt, si pas en marche arrière, avec l'ordre façon Van Cau
Un lecteur dont nous connaissons l'idendité nous a fait part d'une récente rencontre: "En visite touristique au Vietnam tout récemment, j'ai été étonné d'y croiser une de nos ex-Excellences du gouvernement wallon.
Affalé au restaurant du plus grand hotel de Hanoi (Sofitel Métropole *****), M.Van Cauwenberghe, entouré de toute sa suite et d'autant de compagnes/épouses, vivait la grande vie! Il n'était entouré d'aucune personnalité ou homme d'affaires local. Interrogé, un de ses sbires a déclaré qu'ils étaient en mission officielle. Le lendemain, ils partaient, toujours en mission officielle, en croisière sur la Baie d'Halong. Quant aux dames, faisant fi de la plus élémentaire éducation, elles avaient convoqué un tailleur local et faisaient des essayages vestimentaires, toujours en plein restaurant".
Et notre correspondant occasionnel de s'interroger sous quel statut M.Van Cauwenberghe pouvait encore présider une mission officielle wallonne. Et de se demander aussi quel fut le budget d'une telle mission. Le problème, avec ce qui s'est passé à Charleroi, c'est que tout devient rapidement suspect et que ce déballage permanent pourrait générer une forme de populisme. Il serait utile de pouvoir démêler le faux du vrai, mais il faut reconnaître que les intéressés ne nous y aident guère. Par exemple, à entendre l'ancien bourgmestre de Charleroi, le compte dormant découvert tout récemment (et datant du début des années 90) serait quelque chose de tout à fait normal, si ce n'est complètement légal. C'est en effet une question de "norme" qui se pose et on a l'impression qu'à la Ville de Charleroi, la norme en vigueur dans la toute grande majorité des institutions publiques ne s'est pas seulement estompée, selon l'expression en vogue il y a quelques années. Elle a été piétinée, écrasée, quasiment exterminée.
Et, surtout, elle a été remplacée par une nouvelle norme (certifiée carolo 2000) qui, elle, a été observée et mise en pratique par nombre d'élus et de fonctionnaires, amenant insensiblement leurs collègues à fermer les yeux, les oreilles et surtout la bouche. Certes, des langues se sont déliées - grandement aidées par les médias - il y a quelques mois, mais on peut craindre que cette perestroika carolo a vécu ses plus beaux jours. Qui a encore interêt, aujourd'hui, à révéler certains comportements passés ou persistants? Les rénovateurs du PS local ont été soit écartés, soit réintégrés dans le système. Les instances nationales du parti n'ont aucun intérêt, à quelques mois du scrutin fédéral, de rouvrir un abcès qui les a déjà tellement fait souffrir. Quant aux partis de l'opposition, à l'exception d'Ecolo, ils sont aujourd'hui alliés bon gré mal gré avec les rescapés du PS, et ils n'ont peut-être pas envie eux non plus de renverser la table. Bref, comme bien des observateurs locaux l'analysent, tout est en train de rentrer dans l'ordre à Charleroi, non pas "l'ordre juste" à la Ségolène Royal mais l'ordre façon Van cau.


Le Président du Parlement wallon, M. José HAPPART, fait part du communiqué qui suit, à propos de la mission du Bureau du Parlement wallon aux Etats-Unis:
Suite à l’émotion générale suscitée par la mission actuellement en cours du Bureau du Parlement wallon aux Etats-Unis, émotion compréhensible dans le contexte de la situation économique grave en Wallonie en général, et dans la sidérurgie liégeoise en particulier, il a été décidé que les membres du Bureau participant à cette mission – décidée à l’unanimité du Bureau il y a neuf mois – prendront en charge à titre individuel l’ensemble des frais encourus par le Parlement wallon dans le cadre de cette mission.
Cette décision a été prise en concertation avec l’ensemble des partis concernés.
La délégation conduira pour autant cette mission à son terme, par respect vis-à-vis des autorités des Etats américains qui ont fait l’honneur au Parlement wallon de recevoir ses représentants.


Pour terminer, ne ratez pas l'initiative d'Olivier Baum:
Comité d'accueil CaliforniaGate :

Malgré les promesses verbales, il semble que certains ergotages compromettent la parole donnée et l'engagement pris.
Enormément de messages reçus, indiquent que le comité d'accueil doit bel et bien se réunir ce mercredi 15 Avril à 7h30 dans le Hall des arrivées de Zaventem.
Ce rassemblement aura bien lieu et il aura pour thème :

"Respectez votre parole et REMBOURSEZ"


Et le “Think tank” de Pamina

Laboratoire d’idées, boite à pensée, groupe de réflexion et d’influence sont d’autres locutions synonymes. Il en existe au niveau des partis, mais d’ordre très général... et très orienté par les idéologies respectives.
Nous pourrions commencer plus modestement, en cadrant les moyens de restaurer la démocratie contre la particrassie (non, je n’ai pas fait de faute, cette “dysorthographie” traduit mon mépris rapport aux dernières affaires).




Lire aussi:
Que font les députés wallons au Far West américain?
Ce week-end, "Mise au point" sur La Une en télévision, évoquait ce fameux voyage de députés wallons aux Etats-Unis. Quel intérêt à y aller ? Que font-ils en ce moment ? Début de réponse, trois jours après le début du séjour.
Pierre-Yves Millet et Danièle Welter se posaient déjà la question jeudi dernier. Le premier débat de "Mise au point" invitait les quatre partis démocratiques à réagir. La conclusion du débat était limpide: on aurait pu se passer de cette mission. Sur le site web du Parlement wallon, le programme complet - et très détaillé - est disponible. Qu'apprend-t-on ? Que lundi 6 avril, le bureau du parlement rendait visite à une ONG, Santa Fe Business Incubator. Une start-up, Blue Energy, était également au programme, ainsi que plusieurs discussions avec des membres du ministère de l'Economie et du Commerce local. Un déjeuner de travail avec un député, une discussion avec une responsable des relations entre l'Etat fédéral américain et l'Etat du Nouveau Mexique, et une rencontre avec le chef du Cabinet du gouverneur ont émaillé la journée des députés wallons.
Quid de la présence belge dans les médias américains ?
Malgré nos efforts acharnés, impossible de trouver le moindre petit article sur la visite de nos édiles au Far West, pour le moment.
KOAT, chaîne local du network ABC, n'en parle pas, tout comme son concurrent KDBC. Rien à signaler en presse écrite: le Santa Fe Journal ne fait pas mention des différentes réunions du bureau du Parlement wallon, tout comme le Santa Fe Reporter.
Le Santa Fe Business Incubator ne fait pas mention de la visite sur son
site web, par ailleurs très pauvre. BlueEnergy, deuxième rendez-vous du jour, ne revient pas sur le visite wallonne. Le CEO de cette société tient un blog. Peut-être que... Non, toujours aucune trace des Belges, malgré un post daté du 3 avril.
Le reste de la journée a donc été consacrée à des discussions à caractère politique. Les députés n'ont pu rencontrer le gouverneur. Malheureusement pour eux, car vu la verve de Bill Richardson, la visite aurait pu être répercutée dans
un des très nombreux communiqués de presse publiés par le gouverneur.
Ce mardi et ce mercredi, c'est temps libre et visite du Grand Canyon. Jeudi, l'Arizona attend les Wallons. On tâchera de garder un oeil sur le Far West.


Le PS ne cautionne pas le voyage des députés
Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l’étranger. Le PS dit regretter l’organisation de cette mission en cette période de crise. C’est une question de décence vis-à-vis des citoyens, dit-il. A l’avenir, le PS souhaite encadrer davantage les missions à l’étranger pour garantir un travail parlementaire irréprochable. Pour ce faire, il proposera un règlement plus strict et plus transparent permettant de réduire les coûts.


En Californie, les stigmates de la crise se multiplient

lundi 13 avril 2009

865.897.521

Extrait de la publication des mandats publics 2007



et pourtant, à en croire les publications des Personnes Morales des annexes du Moniteur belge, il n'y a pas de traces de ce mandat pour GROUPEMENT DE REDEPLOIEMENT ECONOMIQUE DU PAYS DE LIEGE, EN ABREGE : G.R.E. LIEGE ASBL ...
alors que:

et rien ne vient modifer fondamentalement cet état de chose dans le publication du 10 août 2007 et il n'y a pas ailleurs aucune publication en 2008 ... est-ce aussi légal ou régulier ?
Au-delà de cette apparente irrégularité (qui n'est pas isolée, à mon sens), le vrai problème de la gestion du bien public wallon est cette myriade nébuleuse d'organes aussi creux que politisés et qui échappent au contrôle direct de la Cour des Comptes.


Lire aussi:
Daerden au Club Med d’Opio

dimanche 12 avril 2009

Daerden au Club Med d’Opio

La Californie d'un côté, la côte d'Uzure, de l'autre.
Le 13 mars dernier, Michel Daerden représentait la Région au Mipim, le salon de l’immobilier à Cannes et a profité de cette "mission wallonne" sur la Côte d’Azur pour organiser une fiesta 5 étoiles.
Mais sur ordre de qui et pour quoi foutre, bordel ? Sur ordre du camarade-président Demotte ?
Rien à l'agenda de la séance du Gouvernement wallon suivant, du 19/03/09.

Après "quelques heures de travail" avec plusieurs bourgmestres dont Willy Demeyer, Alain Mathot ou encore Stéphane Moreau et une réception du Groupe de Redéploiement économique du Pays de Liège (GRE) dans le palace “ Le Martinez ”, Michel Daerden et une quarantaine de convives ont débarqué au Club Med d’Opio.

Le redéploiement économique passe par Le Martinez et Club Med d’Opio, et non par Liège?

Au Club Med d’Opio, Michel Daerden et ses amis auraient été installés dans le restaurant du golf, privatisé pour l’occasion, avec serveurs, DJ et cuisiniers dévoués à la Daerden party. Le champagne coulait à flots et le ministre aurait même commandé un buffet chez le célèbre traiteur Lenôtre, qui a confirmé la commande et les tarifs pratiqués:
“ Entre 68 et 80 € par personne ”
“Le ministre a payé lui-même la note. C’est une soirée privée, il fait encore ce qu’il veut avec son argent ”


Comme chacun sait, "son argent", c'est celui qu'il gère; un peu comme lors de son escapade à Pékin, finalement.

Vous en avez pas maaaaaaaaaaaaaaaaaaaarrre, sans paraphraser un célèbre clown ?



Lire aussi:
Y’en a marre monsieur Daerden (...) Pour Francorchamps, il remet le couvert en paradant aux nombreuses tables [17 rien que ça !] réservées au nom de la Région wallonne dans les salons VIP de l’Eau Rouge à 2500 € le couvert le week-end de 3 jours. Sans la moindre gêne, alors que le Grand Prix réalise l’exploit de faire 5,5 millions € de déficit en 2 ans. C’est le même Daerden qui avait déjà investi plus de 15 millions € pour remettre le circuit à neuf.
N’importe quelle boîte dans le privé aurait arrêté les frais devant des résultats financiers aussi négatifs. Mais ici, on s’en fiche : c’est quand même ce cochon payeur de contribuable qui raque !Et puis, ce grand prix, vous comprenez, c’est tellement bon pour l’image de la Wallonie. C’est surtout le prétexte idéal pour inviter les copains et se payer du bon temps. Pendant que les autres travaillent, bien entendu…

Des députés wallons peu dépités


L'Awex interrogée par la police


“Madame la sénateur-bourgmestre, chère amie”


"Une mission d'études" de très haut niveau


Le maire d'Hénin-Beaumont

L'indécent déjeuner

La truffe d'Obama


video



Lire aussi:
Les filles Obama auront leur chiot mardi
Le chiot d'eau portugais noir à socquettes et gorge blanches, cadeau du sénateur Ted Kennedy, s'appellera "Bo". L'information ultra-confidentielle, révélée par le Washington Post, met fin à des mois de spéculations.

Le chien d’Obama passionne l’Amérique
Aux Etats-Unis, le jeu à la mode est de choisir le futur chien présidentiel…
Le futur "first dog"? Le caniche a en tout cas été élu meilleure race pour figurer à la Maison Blanche
Barack Obama était-il conscient qu’il allait déclencher un véritable phénomène de mode lorsqu’il a déclaré, cette semaine, qu’il recherchait un chien pour ses filles ? Toujours est-il que le le sujet passionne les Américains.


Un demi-frère d'Obama s'est vu refuser le visa britannique
Un demi-frère du président américain Barack Obama s'est vu refuser un visa d'entrée en Grande-Bretagne en janvier car il avait été interpellé au cours d'une visite précédente dans ce pays pour une agression sexuelle présumée

Plan de relance


video

L'intransigeance du ministre Keulen

Brève:
Le 1er avril, le Conseil de l'Europe avait une nouvelle fois interpellé le gouvernement flamand pour qu'il nomme les trois bourgmestres. Dans sa réponse, Marino Keulen avait réitéré son refus. En réaction, Michel Guégan, le rapporteur que le congrès des pouvoirs locaux du Conseil de l'Europe avait dépêché il y a un an en Belgique se dit profondément préoccupé de l'intransigeance du ministre Keulen.
Le rapporteur du Conseil de l'Europe encourage donc les bourgmestres non nommés de Linkebeek, Wezembeek-Oppem et Crainhem à porter l'affaire devant les juridictions compétentes. Par ailleurs, une nouvelle mission de monitoring de la démocratie locale sera menée en Belgique, par le Conseil de l'Europe, après les élections régionales et européennes du 7 juin.