samedi 9 mai 2009

Campagn€ él€ctoral€ €n cours

Brève: Les partis politiques belges ont investi 30,8 millions d'euros dans la campagne électorale en cours (26 millions en 2004), selon leurs comptes annuels:

- sp.a : 7,1 millions budgétisés

- CD&V : 5,9 millions

- Open VLD : 5 millions

-PS : 4,5 millions

- MR :2,1 millions

- cdH : 2,1 millions

- Vlaams Belang 1,4 million

- Ecolo : 1,3 million

- Groen! : 0,8 millions

- Liste Dedecker : 0,6 millions


Lir aussi:
Lizin a envoyé une note de frais

Son mari, Michel Lizin, sera lui bien présent puisqu'il sera tête de liste du Mouvement Socialiste (MS)
Après avoir volé la vedette à la nouvelle bourgmestre de Huy, Micheline Toussaint, lors d'une cérémonie qui avait lieu à Compiègne (France, ville jumelée avec Huy), Anne-Marie Lizin a envoyé une note de frais au conseil communal, qui a refusé de la prendre en charge, rapportent les journaux du groupe Sud Presse, ce samedi.
"Une disposition du règlement prévoit que les déplacements des élus sont remboursés lorsque le collège leur confie une mission", a indiqué la bourgmestre PS. "Dans ce cas-ci, personne n'avait demandé à Mme Lizin de se rendre à Compiègne. Nous ne rembourserons donc pas ses frais d'essence", a-t-elle ajouté.


José Happart dans le Talk élections de RTL TVI le 08 mai 09
« Le voyage Californien n'intéresse que les journalistes »
« Les électeurs ne doivent connaître que ce que vous leur donner à connaître »
« Ce remboursement c'est un truc de sot... »
Et José de s'en prendre aux Présidents de partis qui ont lâchés leurs troupes au milieu du combat.
« Nos présidents ont peur des médias, nous sommes en période électorale »

96 milliards

Bruxelles : Au moins 17 listes FR et 10 listes NL
Les listes Egalité et Pro Bruxsel (F) n'ont pas été acceptées le premier jour des dépôts
Ce samedi (09/05/09), dès 13h30, des représentants de l’ensemble des listes politiques ont fait la file devant le bureau principal au Palais de Justice de Bruxelles en vue de déposer chacun officiellement leurs listes dans le cadre des élections régionales du 7 juin 2009. Parmi les représentants présents, il y en avait notamment pour : Front National, PS, MR, Trefle, Ecolo, Egalité, Pro Bruxsel (F), Unie, Vélorution, Musulmans.be, PTB+, CDH, LCR-PSL-PC-PH, CAP D’ORAZIO, Nation, PSH, RWF-RBF du côté francophone bruxellois et Open-VLD, SP.A, Groen!, Vlaams Belang, Lijst De Decker, CD&V, N-VA, Pro Bruxsel (N), PvdA+ et B.U.B. du côté flamand bruxellois.

Sérénade à 4 mains

En l'honneur peut-être de l'ouverture du Concours Musical International Reine Elisabeth, la Première Dame de France nous joue une Sérénade à 4 mains ...

96 milliards

Brève:
La commission de la Chambre des représentants américaine chargée d'allouer les dépenses publiques a approuvé un projet de budget additionnel pour 2009 de 96,7 milliards de dollars pour les guerres en Irak.

vendredi 8 mai 2009

MPs' expenses

Brève:
Gordon Brown and his most senior ministers are facing questions over their use of parliamentary expenses after the Daily Telegraph revealed details of their claims.

Staline-Hitler : Liaisons Dangereuses

Nous sommes un 8 Mai, fausse date anniversaire de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.










Lire aussi:
7 mai 1945
Signature de la reddition sans conditions de l'Allemagne
Texte rédigé par l'équipe de Perspective Monde -
Dans une école de Reims, en France, l'amiral Hans von Friedeburg et le général Alfred Jodl signent la reddition sans conditions de l'Allemagne en présence de représentants des armées des pays alliés.La débandade de l'armée allemande approche de son stade final le 2 mai 1945 alors que Berlin capitule devant l'armée soviétique. Les redditions se multiplient sur tous les fronts avant que l'amiral Karl Dönitz, qui gouverne depuis le décès d'Adolf Hitler, le 30 avril, ne confirme la volonté de son pays de mettre fin aux hostilités. Le 7 mai, une cérémonie se déroule au quartier général américain à Reims, en France, en présence de représentants des armées allemandes et alliées. Le lendemain, le maréchal Wilhelm Keitel signe à nouveau l'acte de capitulation, cette fois au quartier général soviétique, à Berlin. On retrouve sur le document les noms des généraux des quatre puissances qui occuperont l'Allemagne : les États-Unis, l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), la Grande-Bretagne et la France. L'armistice, célébré le 8 mai, met fin à la guerre en Europe. Quelques semaines plus tard, les pays alliés s'entendront sur une formule de partage de l'Allemagne en quatre zones d'occupation, une situation qui perdurera jusque dans les années 50.


Musée de la Reddition 7 mai 1945

Vaches nazies
Des quotidiens britanniques ont annoncé que « treize vaches nazies ont été importées de Flandre en Grande-Bretagne ». Il s’agit de 13 bovins Heck, qui ont été logés dans une réserve naturelle le long de la côte ouest pour « tondre la végétation ». Cette race, élevée dans les années ’30 par les nazis dans leur quête idéologique de la race pure, est le résultat d’une expérience d’hybridation des frères Heck, qui devait égaler le bœuf primitif tel que représenté dans les grottes de Lascaux. Avec cette expérience, Adolf Hitler voulait épurer le monde animalier à l’instar de sa recherche de race aryenne chez les humains.

Accès aux moyens d'information

Questions à l'attention de Mr Jacqmain/RTBF

Suite à vos explications sur le mode de fonctionnement de l'information de la RTBF dans le cadre des élections:

1- on peut-on trouver ce "mode d'emploi" ?

2- Qu'est-ce qui justifie que "les 4 grands partis" monopolisent les débats ?
Dès le moment où des partis sont autorisés à participer aux élections, pourquoi n'y a-t-il pas équivalence de traitement dans l'accès à l'information à l'électeur ?
Pourquoi cette OPA légalisée par les partis en place, validée à la RTBF ?
Ceci n'est pas correct.


08.05.09 - 08:20 - himself

jeudi 7 mai 2009

7.687.849 électeurs

Brève: En Belgique le 7 juin prochain, 7.687.849 électeurs sont invités à remplir leur devoir électoral pour les scrutins régionaux et européen.

Lire aussi, le scandale suivant:
Hal: affichage francophone interdit
Manœuvres d’obstruction flamandes en périphérie bruxelloise, suite et pas fin: l’affichage de listes francophones pour le 7 juin est bel et bien frappé d’interdiction.

mardi 5 mai 2009

Besoin de quelque chose en 2009 ?

Toute ressemblance, ou similitude avec des personnages et des faits existants ou ayant existé, ne saurait être que coïncidence purement fortuite…


PS:
- En option, mais c'est plus cher, un test qualite de la drogue de ton dealer.

- L'option "séjours linguistiques en Californie" a été retirée de l'offre.

Sondages ?

L'enseignement est la priorité numéro un des Wallons et des Bruxellois

C'est ce que montre un sondage réalisé par le Cevipol de l'ULB (pour le compte du journal pour Le Soir et de la RTBF) dont je disais déjà beaucoup de bien dans l'articulet: "L'Inusop n'est pas mort ..." .

NB: Ce sera l'occasion de le répéter lors du chat "avec le politologue Pascal Delwit (Cevipol – ULB) ce mercredi de 12 à 13 heures"

Bordel, fallait-il vraiment un sondage pour dépatouiller cette évidence ?
Il est même précisé: L'enseignement est la priorité numéro un des Wallons et des Bruxellois ... "pour les prochaines élections" (et après plus, alors et "avant", jamais ?!?)


On peut mettre le sujet en relation avec les récentes déclarations d'Elio Di Rupo (lors du chat de débriefing de l'émission "Répondez à la Question!") qui ne manque vraiment pas d'air, à défaut de culot fanfaron et mensonger:

15h22 Elio Di Rupo: à himself : c'est juste le contraire d'une catastrophe.
Jamais notre enseignement n'a fait un bond en avant aussi important même si certains ne retiennent que des éléments négatifs.


15h45 Elio Di Rupo: à Léon : je vous remercie de votre témoignage. Je pense que les objectifs poursuivis par la communauté française sont louables mais manifestement les concepteurs de la mesure ont sous estimé l'ampleur des difficultés. Sous la prochaine législature, nous devrions tirer les leçons de ce qui s'est passé. Je préconise dès la rentrée de septembre une conférence de plusieurs jours mettant autour de la table des représentants des familles, des enseignants et les PO (pouvoirs organisateurs) pour trouver une autre méthode plus appropriée.

15h42 Elio Di Rupo: à Aurélie : ce serait avec le plus grand plaisir que je passerais une journée avec les enseignants. Pour avoir été ministre de l'éducation, j'en connais toutes les difficultés. Je continuerai à me battre pour valoriser leur statut mais il ne faut pas être hypocrite. Un enseignant est financé par les deniers de l'Etat et ce n'est pas en vidant les caisses de l'Etat qu'on va mieux les rémunérer.


NB: Juste pour mémoire, et cibler quelque peu, sur les 100.000 chômeurs bruxellois, 90% ne connaissent pas le néerlandais (pourtant obligatoire à Bruxelles dans l'enseignement francophone) , mais pire: 3/4 ne possèdent pas de diplôme de fin de cycle du secondaire.
Je ne pense pas que cela a été jamais pire; si cela, ce n'est pas une catastrophe et une véritable bombe ?!?
Comble du cynisme, Elio Di Rupo réclame à nouveau le ministère de l'enseignement. (le ?)

Et ceci:
Une enquête réalisée Vekmo, spécialiste en matière d’environnement, d’hygiène alimentaire, d’ergonomie et de sécurité, au sein de plusieurs dizaines d’établissements scolaires en communauté française le démontre: la qualité de vie est loin d’être au top.


Dans le même genre de couillonnades électoralistes, faut-il relever le sondage commandé par le ministre Daerden concernant l’autoroute Cerexhe-Heuseux/Beaufays:


"Les résultats d’un sondage d’opinion peu ordinaire viennent de paraître. Réalisé par IPSOS pour le compte du Service Public de Wallonie (SPW) sur une idée originelle – et originale – du Ministre Daerden, ce sondage avait pour but de déterminer la « popularité » du projet de liaison autoroutière A 605 dite CHB (Cerexhe-Heuseux-Beaufays) à l’est de Liège. Résultat des courses : 82% des personnes interrogées trouvent ce projet "utile".
Reste à savoir quel enseignement tirer de ces résultats tant la méthode appliquée paraît biaiser les enjeux et les réponses."




Lire aussi:
République sondagière
Chère lectrice, cher lecteur, ceci est le 400 ème post publié sur Périscope. Inutile de souhaiter bon anniversaire ; attendons le millième pour faire la fête.
En revanche, l’occasion est trop belle de parler chiffres, en ce jour où les chiffres font l’actualité de manière incessante et font même - hé oui! - les politiques publiques. Les chiffres font les politiques publiques! Ce n’est pas une boutade, c’est un fait avéré, que Michel Daerden confirme avec un panache flamboyant en commanditant un sondage sur l’opinion publique relative à la construction de l’autoroute “CHB”. Les opposants
y voient une “manoeuvre” (de ce côté aussi, le terme est “manoeuvre” est employé).
Au-delà de tout aspect instrumental (manipulation d’un sondage à des fins électorales ou en guise de justification d’une politique entreprise), la nature même du sondage comme instrument de politique publique pose question.


Un sondage pour rien
Les résultats du sondage commandé par le ministre Daerden concernant l’autoroute Cerexhe-Heuseux/Beaufays, à présent connus, n’ont guère surpris que ceux qui veulent bien faire semblant de l’être. Ils confirment les préventions que nous avons exprimées dès l’annonce de ce sondage


La démocratie selon M. Daerden : le sondage d’opinion au lieu du débat public
En confirmant son intention, déjà annoncée au printemps dernier, de faire réaliser un sondage d’opinion concernant l’autoroute Cerexhe-Heuseux/Beaufays (CHB), envisagée à l’Est de Liège, entre la E40 et la E25, le ministre Michel Daerden montre à quel point il est aux abois : incapable d’emporter l’adhésion sur le projet qu’il défend depuis des années, il s’en remet au sondage d’opinion, auquel il fera dire ce qu’il veut. Aveu de faiblesse ou manœuvre pré-électorale ?

Daerden vous sonde sur CHB: électoraliste?
Manœuvre électoraliste de Michel Daerden, dit Bernard Wesphael.
Le ministre Daerden a commandé un sondage pour savoir ce que pensait l’opinion publique du projet CHB, qui vise à terminer le ring autoroutier de Liège. Une manœuvre électoraliste, juge l’Ecolo Bernard Wesphael. Qui réclame une sanction.
Peut-être êtes-vous parmi les 1500 Liégeois à avoir été contactés par l’institut de sondage IPSOS afin de connaître votre avis sur le projet de liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays?

Matin Première: un face-à-face Wallonie-Bruxelles
Ce mardi 5 mai, le quotidien Le Soir publie (en partenariat avec la RTBF) le résultat d'un sondage qui tente de répondre à ces questions. Un "face-à-face" Wallonie-Bruxelles, en quelque sorte, que Bertrand Henne propose aussi avec ses invités: Jules Gheude, fondateur des Etats généraux de Wallonie, et Alain Deneef, coordinateur des Etats généraux de Bruxelles.

Tripatouiller les statistiques, la sale manie du gouvernement
Bloquer les études qui dérangent, ne retenir que les données favorables, changer de thermomètre quand la fièvre monte : des professionnels des chiffres dénoncent les dérives, toujours plus graves, du pouvoir.
Ils sont arrivés au rendez-vous discrètement, d’épais dossiers sous le bras, l’air décidé de ceux qui n’ont plus rien à perdre. Dans un café anonyme de Montparnasse, une poignée de statisticiens de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) du ministère de l’Education nationale ont décidé de tout déballer : le stress, la pression du cabinet et surtout la censure dont ils estiment faire les frais. En tant que service ministériel de statistique, la Depp a pour mission de réaliser des études, normalement rendues publiques, sur des sujets aussi variés que la scolarisation des enfants handicapés ou l’absentéisme dans les classes. “Montre-lui la liste des études qui n’ont pas été publiées”, lance l’un d’entre eux. Une bonne quinzaine au total. Vérification faite sur le site Internet du ministère : à la mi-avril, aucune note d’information n’avait été mise en ligne depuis décembre 2008. Le robinet avait déjà commencé à se fermer l’an passé avec la publication de 39 notes seulement sur douze mois, contre 51 en 2007. “Comment nourrir le débat public si plus rien ne sort ?” interroge amèrement une des statisticiennes, à la Depp depuis une dizaine d’années. “L’information chiffrée est verrouillée rue de Grenelle. Mais c’est le cas aussi à Bercy, aux ministères du Travail, de la Santé ou de la Justice”, affirme un autre.

lundi 4 mai 2009

Hervé Jamar est sensible et fort politiquement

Qui a répondu à la question: Qui est votre député wallon préféré au MR ?
"Hervé Jamar, qui est sensible, qui a beaucoup de recul sur les choses et pour qui j’ai énormément d’estime. C’est un homme au grand cœur qui se pose beaucoup de questions et qui est capable de faire des choix importants. Et fort politiquement. Mais l’homme dont je me sens le plus proche si j’étais libéral est Richard Miller"

Niños con cáncer

Alors que Daniel Reynders du commissariat interministériel Influenza, pourtant organe de coordination générale des actions et de concertation avec toutes les instances concernées, au niveau fédéral, régional et communautaire, les instances européennes et les institutions internationales, nous répond à la RTBF:
"Chacun doit évaluer son propre risque ! "

Il sert à quoi le commissariat interministériel Influenza, alors ?
Plus douloureux ...


video




Lire aussi:
Les seins du jour

Grippe mexicaine H1N1
Il s’agit d’un nouveau virus humain composé d’une combinaison de gènes d’origines différentes : ils proviennent en partie de virus porcins, d’un virus aviaire et d’un virus humain. Ce virus a été détecté au Mexique pour la première fois le 18 mars 2009.Call center: Pour toutes vos questions, notifications ou remarques, le call center influenza est accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h au numéro gratuit 0800 99 777.

Menaces et intimidation

Brève: Le président de Dolor, Hendrik Boonen, qui avait appelé à se rallier au projet de BNP Paribas, a déposé deux plaintes la semaine dernière contre l'avocat Mischaël Modrikamen et contre X pour menaces et intimidation.


Lire aussi:
Pelouse du Sporting de Charleroi : procès ajourné
Le tribunal correctionnel de Charleroi a décidé de remettre à huitaine la prochaine audience du dossier de la pelouse du Sporting. Dans l'intervalle, la défense aura reçu les pièces dont l'absence avait été signalée à l'audience de ce lundi matin. Le tribunal a également décidé de joindre au fond le problème de l'irrecevabilité et du respect des droits de la défense.

Justice links 01/05/09
Procès Wagner: deux ans avec sursis requis
Affaire Van Cau Jr : perquisition à Thuin
...

Sylvie, engagée à Hélécine

Honneur à une dame, au cdH
et au Brabant wallon dans l'interview de la semaine.

Sylvie Roberti; qui êtes-vous ?

Une jeune femme de 30 ans, engagée dans la vie active entendez par là la vie familiale, associative et professionnelle. Originaire de Perwez, je vis actuellement à Hélécine, commune du Brabant wallon.
J’ai 30 ans, mariée et maman de deux petits garçons de un et 4 ans.



Mon parcours
se décline en deux thèmes principaux :

1. La jeunesse et l’éducation permanente. Je me suis engagée dans les mouvements de jeunesse dés mon plus jeune âge pour ensuite prendre les fonctions de présidente fédérale d’une grande fédération de mouvements de jeunesse foulard. Je suis aujourd’hui directrice d’une asbl d’éducation permanente qui mène des projets citoyens et je suis responsable du centre de formation du cdH

2. L’accompagnement et la santé. Psychologue de formation, je me suis spécialisée dans l’accompagnement des enfants et des ados confrontés au deuil et à la maladie grave et dans le soutien de leurs familles.

Donc, bien ancrée dans la vie associative et…familiale !


Quelles sont vos valeurs/convictions appliquées au quotidien ?

L’entraide, la créativité, le fait de relever des défis, prendre des responsabilités, l’esprit d’entreprendre, le vivre ensemble, l’esprit critique et voir positif ! Ces valeurs sont celles que j’ai notamment apprises dans les mouvements de jeunesse !

Le fait de travailler avec des familles en difficulté, me permet de relativiser beaucoup de choses ! Je suis impressionnée par leurs capacités à rebondir et à avancer car la vie en vaut la peine ! C’est cela qui m’a donné envie de faire de la politique, porter ces combats à un autre niveau avec les convictions qui m’ont toujours guidée ! C’est aussi le fameux CRACS que l’on évoque souvent dans le secteur associatif jeune ! Citoyen Responsable Actif Critique et Solidaire ! Pour moi, ça résume ce qui a toujours été et est toujours un beau défi !

Quelle est votre implication politique actuelle ?

Je suis d’abord une militante, qui croit en un certain projet de société et qui essaye par les gestes du quotidien, les rencontres avec les citoyens et les débats d’idées de rendre plus agréable notre existence et celle des autres qui nous entourent.
Sinon, je n’ai pas encore de mandat, pour bientôt peut-être… Pouvoir mettre tous ces temps d’écoute et de partage vécus avec certains depuis quelques années, à la disposition d’un plus grand nombre de citoyens serait un beau pas supplémentaire dans mon engagement.

Pour rappel, je suis entrée en politique en 2007, avec les élections fédérales, j’étais 3e sur la liste du sénat. Cela m’a permis d’être dans le bain tout de suite et d’être en contact avec les citoyens. Après cette immersion, j’ai eu besoin de prendre un peu de recul, j’ai eu mon 2e garçon et des soucis de santé qui m’ont permis de garder les pieds sur terre et de garder mon cap : représenter les citoyens et particulièrement ceux qui s’engagent pour d’autres. Je pense au secteur associatif bien sûr mais aussi aux jeunes qui pour s’engager ont besoin d’être rassurés sur leur avenir et sur le fait d’obtenir un emploi et d’avoir un logement décent !
Par mon travail, et en pleine forme, j’avance vers ce cap-là !

Et à venir, surtout ? J’espère vraiment siéger au parlement wallon et à la communauté française !

Quels sont vos projets politiques principaux et ceux défendus par votre parti ?

Je compte orienter l’action politique vers l’avenir et la créativité !

Concrètement pour moi, cela implique de :

- Soutenir les jeunes en relayant leurs projets pour les amener à devenir des citoyens actifs et responsables en mettant notamment en œuvre avec et pour les jeunes un plan « 15-25 ».
- Favoriser à l’école l’éducation citoyenne, la créativité, l’esprit critique, des relations constructives et respectueuses avec ses pairs et les adultes, et ce de manière transversale dans tous les cours.
- Accompagner les enfants et familles qui traversent des difficultés comme le deuil, la maladie et le handicap.
- Equilibrer de façon harmonieuse vie privée et vie professionnelle ( créativité dans les modes de garde d’enfants, activités extra-scolaires, dans la mobilité et en matière de logement…)
- Investir dans le secteur associatif en valorisant les professionnels du secteur
- Promouvoir l’épanouissement personnel de chacun et l’engagement collectif de tous en valorisant l’engagement bénévole (jeunesse, associatif santé, intergénérationnel,…)
- Sensibiliser chacun aux gestes quotidiens pour préserver un environnement sain pour les générations actuelles et futures


La Belgique, la Francophonie et Bruxelles, dans tout cela ?

La Belgique : oui, encore et toujours. La Francophonie, si c’est la Communauté française bien sûr. Pour moi, il est important d’avoir un cap commun ! Notamment pour le plan « 15-25 ». Si nous voulons un plan fort au sein de l’espace francophone, il est important d’impliquer et de mobiliser l’ensemble des ministres compétents (enseignements, sports, culture, jeunesse, aide à la jeunesse, familles, insertion,…) en vue d’augmenter le soutien et la qualité de vie des jeunes ! La législature qui s’achève le démontre en suffisance : là où il y a synergies entre les entités fédérées, la majorité a réussi de belles politiques : les mesures liées aux pouvoirs d’achat, à la création de crèches…
Quand j’étais présidente d’un mouvement de jeunesse, c’était pour tous les jeunes et il est important, à l’heure où la mobilité des jeunes, la mobilité des travailleurs est importante d’avoir une approche globale et décloisonnée.
Il est important d’avoir une coordination entre les différents niveaux de pouvoir

Et Hélécine ... ?

L’idée globale est de ne pas saucissonner le jeune ! Les politiques de l’enfance, de la jeunesse, de l’enseignement, du sport et de la culture sont étroitement liées, chacune concerne le parcours de la vie d’un jeune. Elles devraient être menées de façon concertée et transversale.
A Hélécine, l’équipe en place met toute son énergie pour proposer une politique globale, transversale et concertée ! Le chantier est entamé et il y a beaucoup de défis à relever. Notamment, celui du logement des jeunes familles et de la garde des enfants ! Encore une fois place à la créativité ; et le bourgmestre et son équipe en ont !

Joëlle Milquet, un ou une chef(fe) ? Une présidente ! ;-)

Un petit avis sur:
Francorchamps
: au delà d'un outil sportif de qualité, ce qui est reconnu par tous, c'est aussi un outil économique et donc une vitrine pour la Région wallonne. D'autant plus utile dans le contexte de relance économique qui est le nôtre. Mais évidemment cela a un coût qui est très élevé, j'en conviens. Je fais le vœu que les nouveaux organes de gestion puissent rapidement permettre l'équilibre financier du circuit, et pourquoi pas, dégager des bénéfices afin de permettre des investissements utiles à notre économie.
Les intercommunales : leur nombre a diminué de moitié, passant de 112 à 56. Et évidement, avec une réduction conséquente du nombre d'administrateurs. Le but est double : économies d'échelle et gestion plus efficace. Tout bénéfice pour le citoyen. Mais il restera des choses à faire pour encore améliorer leur gouvernance, notamment en termes de transparence et d'amélioration du service au public. Ce qui est leur premier rôle, est-il besoin de le souligner.
Missions parlementaires : c’est maintenant encadré et c’est une bonne chose. Il est important de mettre des limites et un cadre clair pour que les élus et les citoyens puissent s’y retrouver !
La conciliation vie professionnelle-vie familiale : un vrai défi ! et j’en parle en connaissance de cause ! On a pas encore trouvé les solutions qui permettent d’accompagner les parents, et en particulier les femmes dans ce domaine ! Pour moi, il faut réfléchir dans sa globalité en prenant en compte les problèmes de mobilité, de logement, de garde des enfants, d’accueil extra-scolaire et de réseau associatif qui peut soutenir les parents dans leurs choix professionnels et familiaux
L’accompagnement des enfants et des familles qui vivent des difficultés… est un thème qui me tient particulièrement à cœur, quand tout bascule, quand les familles sont sous le choc, (maladie, deuil, accident,…) il est important de leur proposer un lieu, un espace où elles peuvent s’exprimer sur ce qu’elles vivent, être informées de ce qui existe, de ce qui est possible de faire pour prendre alors leurs propres choix.Beaucoup d’initiatives et d’asbl existent avec des personnes formidables qui ne comptent pas leurs heures ! Il est important que leur travail soit reconnu et soutenu. C’est là une des raisons de mon engagement en politique !
L’enseignement francophone : je fais confiance aux enseignants, directeurs et PO ! C’est eux qui sont sur le terrain et en travaillant ensemble et pas l’un contre l’autre, politique, monde de l’école et monde extra-scolaire, on arrivera à donner toutes les chances aux jeunes ! Le chantier est ouvert !

J'aime/j'aime pas ...
J’aime répondre à cette interview ! J’aime ce que je fais, J’aime avoir le sentiment d’être utile et de prendre part à la société de demain !
Je n’aime pas l’agressivité gratuite et les critiques faciles et non- construites !

En dehors de la politique …
J’aime faire des rencontres, lire, discuter, philosopher et surtout passer des moments entre amis et bien sûr…en famille, mon mari et mes p’tits lous !

Je voulais aussi ajouter pour terminer que …. j’ai un blog http://www.sylvieroberti.be et un compte twitter qui attend vos remarques, suggestions, coups de gueule et … coups de cœur !

Merci !

C'est moi qui vous remercie pour la clareté et la maturité de vos explications; il est toujours agréable de faire la connaissance de nouvelles têtes motivées, pour s'occuper du bien commun.


Lire aussi:
Sylvie Roberti (CDH) : « L’associatif ne connaît pas la crise »
Ancienne Présidente des grandes fédérations de mouvement de jeunesse, Sylvie Roberti a rejoint le parti de Joëlle Milquet en 2007. « Je me suis rendu compte que le CDH faisait beaucoup pour les mouvements de jeunesse. »

dimanche 3 mai 2009

Les seins du jour

Après ceux de Miss Belgique, nous sommes en ce dimanche -étymologiquement, jour du Seigneur- à nous pencher sur les seins du jour (et d' "hier", sur la photo), qui appartiennent à Miss California :

Gathering Storm: Miss California Trying to Redefine Traditional Breasts for the Rest of Us





J'ai décidé de faire concurrence à la grippe H1N1 et d'aborder le cancer, pour une fois pas politique.


Lire aussi:
Miss Belgique assure ses seins contre le cancer
Miss Belgique 2009, Zeynep Sever, et sa maman vont prêter leur nom et leur image au profit d'une campagne pour le dépistage du cancer du sein en région bruxelloise, annoncent lundi l'asbl Brumammo et la Commission communautaire commune (COCOM). Sous le slogan accrocheur "Ses seins sont assurés", Miss Belgique s'affichera bientôt avec sa maman dans de nombreux endroits de la capitale (salle d'attente de médecins, mutuelles, etc.) en vue d'inciter les femmes à passer régulièrement un mammotest. "Beaucoup de femmes ignorent encore que ce test existe et qu'il est gratuit", a déclaré Miss Belgique. "Quand j'ai appris qu'une femme sur trois ne pratiquait toujours aucun dépistage, j'ai accepté tout de suite de participer à cette campagne de prévention." Cette campagne de prévention a été lancée ce lundi, pour un budget de 40.000 euros, a indiqué Brumammo. C'est la première du genre en région bruxelloise.

Quel taux de pénétration pour le "Parti du Sexe"?
Une formation politique marginale veut décoincer le débat politique dans l'Ouest canadien en faisant campagne sur le thème "le sexe est bon, rendons-le meilleur!".

Le sein de Janet Jackson à la Cour Suprême
La Cour suprême des Etats-Unis a accepté lundi de se saisir de l’affaire du sein nu de la chanteuse Janet Jackson, qui était apparu en direct à la télévision lors d’une finale de championnat de football américain, et devra décider si la chaîne CBS doit payer une amende.