vendredi 16 janvier 2009

Pour un directeur général, ce n'est rien ...

Brève: le journal La Meuse révèle que le docteur Bury, qui avait pris la défense d'Anne-Marie Lizin dans ledossier des dépenses avec les cartes visa du CHRH, a lui-même dépensé plus 30.951 euros entre 1998 et 2004 avec sa carte Visa du centre hospitalier, dont 22.000 euros en frais de restaurant.
Pour le docteur Bury, ses dépenses n'ont rien d'exceptionnel.
"Cela fait moins de 5.000 euros par an. Pour un directeur général, ce n'est rien. J'invitais des médecins dans le cadre de mon travail. Je n'ai pas à me justifier, toutes mes dépenses ont été approuvées par le conseil d'administration"

3 commentaires:

Kermit a dit…

Il faut aussi préciser que Bury, le défenseur de la veuve et de l'orphelin, a fait ses petites dépenses en partie au restaurant de son fils ou il laissait régulièrement de très bons pourboires à en croire la différence entre les notes de TVA et les débits Visa qui correspondent.

Encore un pourri pour défendre Lizin, quand on voit combien il est lui même compromis on comprend pourquoi il la défend avec tant d'ardeur. Décidément, les fonds de slips doivent souffrir ces temps ci du coté de Huy.

Kermit a dit…

Et une reflexion faite ailleurs :

Le pire dans tout cela c'est d'avoir comme l'impression qu'en Wallonie, le crime paye. Après cela on ira critiquer les petits qui font un peu de noir pour arrondir leurs fins de mois. Comment les blamer quand on leur montre tous les jours des Lizin et des directeurs d'hopitaux qui détournent impunément des sommes folles avec en plus de l'arrogance et un air outré de ce que l'on puisse contester leurs excroqueries.

himself a dit…

@Kermit

De fait, et j'ai lu également cette histoire de restau.

Entretemps, Marc Verdussen doit évaluer l'opportunité d'une procédure disciplinaire ...