mercredi 31 décembre 2008

Et une seconde de plus !

Le Nouvel An en retard d’une seconde cette année
Une seconde sera ajoutée à la dernière heure de 2008 pour refléter le ralentissement de la rotation de la Terre, sur fond de débat entre partisans de deux systèmes de mesure : le Greenwich Mean Time (« heure moyenne de Greenwich », GMT), une institution britannique, et le Temps atomique international (TAI), calculé près de Paris.

Malgré ce petit retard,


Une excellente année 2009 à toutes et à tous



La table était branlante ...


D'après les témoins, la chute était déjà proche, car la table était branlante ...

A l'inverse, pour celui qui ne danse pas sur les tables: la page web politique du Grand Leader Charismatique, la plus sommaire, que je connaisse, ... bien que.

C'est aussi figé que le personnage (pas de liens, rien ... juste une photo qui mériterait en plus et peut-être une petite expertise psychanalytique



Merci et au revoir et à l'année prochaine, car on suppose qu'on efface tout et on recommence.

C'est peut-être mieux ainsi ... bien que ...

L'éthique assassinée

C'est ce qu'en pense La Libre ... car les "problèmes éthiques" ont largement été absents du débat politique. En revanche, l'éthique a été bien malmenée au jour le jour.

L'année 2008, en Belgique particulièrement, fut-elle éthique ?
Non, si l'on considère la quasi-absence sur le terrain politico-médiatique de problématiques éthiques qui avaient occupé le débat au début des années 2000. Il fut bien question de la volonté déterminée de certains d'élargir le champ de la "loi euthanasie", mais le contexte gouvernemental n'y était cette fois pas favorable.
Il y eut aussi, ces dernières semaines, l'émotion créée par le comportement de jeunes parents qui avaient vendu leur bébé à un couple hollandais, via Internet. Mais s'il est apparu à cette occasion une sérieuse lacune dans l'arsenal pénal de notre pays, qui ne punit pas directement ce type de crime, personne n'a vraiment pensé à légiférer sur le sujet.

Ce sujet, et d'autres, reviendront sans doute dans le futur, une fois BHV et BNP réglés.

Profitons donc de cette circonstance pour évoquer plus fondamentalement l'éthique dans les comportements, et plus particulièrement dans ceux de ces pouvoirs (politique, judiciaire, financier, médiatique...) dont on attend qu'ils fassent œuvre de référence pour les citoyens.

Fortissimo

Updated: J'ai aussi commis une ébauche sur le Fortisgate sur Wikipédia ... à lire, à corriger, à améliorer.

2008 selon Leterme
C’était avant le Fortisgate, dans Humo et Dag Allemaal : notre alors Premier ministre revenait sur l’année écoulée et devait notamment, choisir « l’homme de 2008 » :
« Indéniablement Jo Vandeurzen. Il cherche des solutions et en plus Jo est un type honnête, fidèle et loyal. Que faut-il de plus ? »
Le mercredi 17 décembre, Yves Leterme signait une lettre qui allait le perdre.
Une heure avant, il recevait Le Soir pour "un entretien politiquement posthume".

Que placez-vous dans la colonne points positifs pour 2008 ?
Avant tout, la manière avec laquelle on a géré la crise bancaire. 2008 a été l'année de la sauvegarde de l'épargne en Belgique, dans un contexte de crise financière et bancaire mondiale.
Le jeudi 18 décembre, Ghislain Londers (premier président de la Cour de Cassation) adresse une lettre au président de la Chambre Herman Van Rompuy; la Cour de cassation accuse le cabinet Leterme d'ingérence :

Il y a des "indications claires" que le cabinet Leterme a tout fait pour que l'arrêt sur Fortis rendu par la dix-huitième chambre de la Cour d'appel "ne soit pas prononcé"
M. Vandeurzen indique notamment qu'il a été averti par le cabinet du premier ministre vendredi 12 décembre au début de l'après-midi qu'il pourrait y avoir des "irrégularités de procédure dans le procès Fortis".

Jo Vandeurzen ajoute qu'il a alors pris contact avec le procureur général près la Cour d'appel de Bruxelles pour l'informer "qu'il pourrait y avoir des irrégularités graves lors de l'audience du 12 décembre" mais le PG lui a répondu qu'aucune audience n'était planifiée pour ce 12 décembre.
Dans l'après-midi, explique le ministre, il est parti pour Louvain et il a reçu un appel téléphonique de Jan De Groof alors qu'il était en voiture. "Il m'a tenu des propos comparables à ceux que j'avais déjà entendus", dit-il ajoutant que c'est en écoutant M. De Groof qu'il a compris qu'il était l'époux de la juge Schurmans, siégeant dans l'affaire Fortis.

M. Vandeurzen précise encore que le soir le procureur général lui a dit qu'il avait, à son initiative et sur base de l'article 140 du code judiciaire, proposé au premier président de la Cour d'appel "une solution sereine", à savoir de constituer une chambre autrement composée pour s'occuper de l'affaire. Mais cette option n'a apparemment pas été retenu, ajoute encore le ministre.A 20 heures, l'arrêt de la 18eme chambre était rendu public. "Il m'a été transmis à 21h48 par le cabinet des finances", conclut sur ce point M. Vandeurzen.

Philippe WalkowiakDidier Reynders, le 18/12 @MatinPremière) : Mais au-delà ce ça est-ce qu’il n’y a pas aussi un problème du système CD&V, ex CVP ? On retrouve dans cette affaire, des magistrats, anciens membres de Cabinet CD&V, des membres du Cabinet Leterme issus de la magistrature, des époux de juge, membres eux aussi du CD&V…
Le jugement Fortis, c’est une affaire de famille politique aussi ?


- Ca je n’en sais rien. C’est au Parlement de faire la clarté sur cela.

PW : Est-ce que ça ne vous trouble pas, en tant que responsable politique ?

- Ca trouble tout le monde. Mais donc les acteurs sont effectivement au sein d’une formation politique, mais je constate jusqu’à présent, qu’ils jouent leur rôle : le Ministre de la Justice vous a communiqué les documents, le Président de la Chambre, également.

Generaltapioca: Fait curieux, la Belgique est presque le seul pays de crétins où l'on met la responsabilité de la crise mondiale sur le dos des Ministres...


Lire aussi:
Terminus, tout le monde le descend !
Pour la quatrième et dernière fois, Leterme a sauté, et tout ça pour un courrier. Le tout bouclé assez rapidement, en à peine une journée. Quid de la légitimité de son C4 ? Selon une brochette de parlementaires et de ministres fédéraux, « on a joué les vierges effarouchées » sur la séparation des pouvoirs. La vraie raison de la chute ? La guerre des clans au CD&V.


Comme un rappel à l'ordre

Fortis : « les Pays-Bas au pied du mur »
Fin septembre, la Belgique et le Luxembourg ont travaillé sans les Pays-Bas à la mise en place d'un plan, consistant en une prise de participation des deux États dans Fortis, afin de sauver le bancassureur de la faillite. Cette approche a empêché le maintien de Fortis dans son ensemble, estiment des administrateurs de Fortis.

FortisGate : le Charleroi de Flandre...
Pour les élections fédérales de 2007, l'Etat PS s'était distingué à Charleroi.Aujourd'hui, pour les élections régionales de 2009, c'est toute la Belgique qui est contaminée par l'absence de contrôle social -et moral- de l'Etat CVP.Le mouvement flamand a aujourd'hui produit une génération politique amorale...


Fortis perd 295 millions d'euros au change

mardi 30 décembre 2008

600 % de croissance en un an ...

Voilà un chiffre qui ferait rêver bien des investisseurs: Twitter, le phénomène qui grimpe.
Les utilisateurs du service de « micro-blogging » Twitter ne cessent d'augmenter.

Un tribunal politique

Merci à la RTBF pour les divers extraits de son JT de 13H du 29/12/08 (ainsi que pour tous les autres, réalisés au cours de l'année), avec par exemple l'excellentissime Vincent de Coorebyter dont je ne me lasse jamais:


video


Et un petit reportage de la délicieuse Johanne Montay; à défaut de partager l'entièreté de ses analyses et propos, je partagerais bien son ordinaire (Le Fan Club de Johanne Montay):


video



Note Uyttendaele VS note Delpérée
Le PS et le cdH avaient soumis à l'explorateur Wilfried Martens des notes sur la commission d'enquête Fortis.

Les humanistes plaident pour deux commissions distinctes, les socialistes n'en veulent qu'une seule.
La note du cdH, rédigée par le sénateur Francis Delpérée, plaide pour que deux commissions parlementaires soient installées.


- La première porterait sur la gestion des dossiers économique et financier par l'exécutif Leterme. Les cas Fortis, Dexia, Ethias et KBC, entre autres, auraient été passés au crible.

- La seconde commission parlementaire devrait porter sur le fonctionnement du système judiciaire stricto sensu. Et donc sur les éventuelles pressions du pouvoir politique sur la magistrature.

Le PS avait soumis à Wilfried Martens une note rédigée par le juriste Marc Uyttendaele, plaidant pour une seule commission d'enquête.
N'est-ce déjà pas une faute de goût, voire de genre ou encore plus: l'implication forte d'une personne du monde judiciaire à destination d'une assemblée parlementaire ... pour une affaire d'implication du monde politique dans le monde judiciaire ?

Marino Keulen et les Loups gris

L'oeil de Mehmet a vu :

Le ministre flamand de l’Intérieur et de l’Intégration, Marino Keulen (Open-VLD), a participé ce dimanche 28 décembre 2008 à une soirée politique organisée par la branche belge du parti d’extrême droite turque, le MHP (Milliyetçi Hareket Parti - Parti d’Action Nationaliste).
(...)
Le Président de la « Belçika Türk Federasyonu » (Fédération turque de Belgique) Mithat Öztürk et son vice-président Ömer Zararsiz ont pris la parole pour expliquer les activités de ces associations belges liés au MHP (parti nationaliste d’extrême droite turc). Prenant la parole juste devant un drapeau géant représentant le leader historique de l’extrême droite turque, le colonel Alparslan Türkes, le libéral Marino Keulen a évoqué la récente Miss Belgique Zeynep Sever comme un exemple d’intégration et il a rappelé que son parti, l’Open-VLD, était pour « l’adhésion totale de la Turquie au sein de l’Union européenne ».
(...)
En plus du ministre flamand de l’Intérieur et de l’Intégration, Marino Keulen (Open-VLD), d’autres personnalités politiques étaient également présents à la soirée d’extrême droite dont la conseillère communale d’Heusden Zolder Sevim Murat (Open-VLD, ex-SP.A), l’échevin de Genk Ali Caglar (CD&V), le premier échevin de Genk Wim Dries (CD&V).

RIP Christian Dupont

C'était le titre d'un article particulièrement crétin du Pan à propos du décret mixité, ex-inscriptions.

Ma réaction:
Rien à foutre de la mixité sociale comme priorité dans les écoles.
Confusion totale entre “niveau social” et “niveau scolaire”.
La seule priorité, c’est une qualité de l’enseignement, axe majeur de notre société de demain. Trop important pour que des sectaires s’en occupent.
Qualité d’enseignement= enseignement adapté à chacun, soit le respect d’une diversité nécessaire de l’offre scolaire.CQFD

himself dit : 28 décembre 2008 at 2:16

NB: Je me demande finalement si les articles pseudo-signés "Coco", ne sont pas d'un degré qui échappent à ma capacité de perception de la dérision.


Lire aussi:
Les louvoiements d'une presse porteuse d'angoisse
Le décret mixité sociale à l'école est donc mort après une longue agonie. Au centre d'un véritable jeu de massacre digne d'une fancy-fair scolaire, il a fini par succomber sous les coups de boutoir de parents angoissés (à tort ou à raison, sachant que l'angoisse est toujours mauvaise conseillère), d'attaques politiques parfois fondées (?), mais souvent électoralistes (pour rester poli), de directeurs jésuites, et d'écrits assassins dans la presse. A cet égard, il est intéressant de constater que, concernant la couverture de ce dossier, notamment, les journalistes et responsables de rédaction sont extrêmement impliqués dans le sujet qu'ils traitent.

Décret Mixité: de la propagande électorale.

lundi 29 décembre 2008

Gazaoui ou Gazaouite ?


J'ai fait le con

Updated
Dieudonné : le parquet ouvre une enquête préliminaire
Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire à propos de Dieudonné. L’humoriste français a invité vendredi soir, sur la scène du Zénith de Paris, l’historien négationniste Robert Faurisson.

Robert Faurisson, souvent condamné pour négationnisme, fait l'objet d'une nouvelle enquête judiciaire pour avoir qualifié l'Holocauste de "religion officielle" qui "continue d'abuser des millions de gens par des procédés grossiers"

Casse-toi pauvre con !




Updated:
Generaltapioca :


"Ce qui est étonnant, ce n'est pas tant que Dieudonné surpasse ses provocations les plus abjectes, mais qu'il remplisse encore des salles ... "




Lire aussi:
Dieudonné invite le négationniste Robert Faurisson sur scène
Sur la scène du Zénith de Paris, où il se produit en ce moment, Dieudonné n'a pas hésité à remettre un "prix de l'infréquentabilité et de l'insolence" à celui qui a qualifié l'Holocauste de "religion officielle qui abuse des millions de gens". Dans la salle, Kémi Seba, Jean-Marie Le Pen et sa femme.

La VRT pratique l'humour douteux

La VRT est au centre d'une nouvelle polémique. Le 25 décembre, elle a diffusé une émission mettant en scène différents humoristes. L'un deux a tenu des propos d'un humour douteux sur les Juifs. En deux mois, c'est la troisième fois que la VRT est épinglée.

A la poursuite d’un Premier

WANTED: 1er Ministre (h/f) !
Reynders, who else ?

Depuis le split du CD&V avec la N-VA, les libéraux sont la première force politique du pays.
Ce poste revient démocratiquement à la personne proposée par l'entièreté de la famille libérale réunie. Le véto socialiste n'est que pure manoeuvre électoraliste; sont-ils d'ailleurs capables d'autre chose ?
D'emblée, le nom de Reynders a été rejeté par le Parti socialiste. Non pas pour une question d'homme, selon les explications du Boulevard de L'Empereur, mais parce que le PS d'Elio Di Rupo souhaitait «quelqu'un d'irréprochable». L'homme fort du MR ayant participé au sauvetage controversé de Fortis, il ne pouvait, aux yeux des socialistes, endosser le costume de Premier.
J'ignore la(es) vraie(s) raison(s) du véto des libéraux à la nomination de Jean-Luc Dehaene, il faut néanmoins se souvenir qu'il faisait partie de ces fameux bourgmestres qui refusaient la tenue d'élections démocratiques dans BHV non-splité à la sauce flamingante.

De son côté, Herman Van Rompuy ne se dit pas intéressé par la charge, même si on lui a forcé la main - ce n'est pas un leader créatif, à ma perception. Ne parlons même pas de Marianne Thyssen, cette sectaire jeunette (en politique nationale) ...
L'extrêmiste de frère du formateur affirmait à une autre époque:

"En mettant le couteau sur la gorge de Leterme, les francophones ne réalisent pas à quel point ils mettent le couteau sur la gorge de la Belgique"
Et quand c'est Leterme qui se coupe lui-même la gorge, il faut en conclure quoi ?

Conclusion générale: si on désire continuer avec cette entité belge et accessoirement régler ce problème BHV, il serait plus qu'urgent de mettre sur pied cette fameuse circonscription nationale pour identifier clairement nos futurs primo-ministrables désignés par l'électeur et non ces jeux particratiques.


Lire aussi:
Premier Ministre, un choix cornélien
La Belgique a besoin d’un nouveau capitaine, sans tarder, c’est une évidence pour tout le monde.
Le choix qu’il s’agit de poser ne peut être pour autant pris sans une réflexion approfondie.


Ciel, Dehaene revient ! 06/07/2007
Jean-Luc Dehaene a accepté une mission de médiation et de négociation du Roi. Il prend comme modèles les héros de... "Mission impossible"... Contrairement à Reynders, il sera très, très discret et ne reverra la presse que mardi.

Belgique use les premiers Ministres. Un nouveau. Mais jusqu’à quand ?
Le chrétien-démocrate flamand Herman Van Rompuy a été chargé dimanche de former un gouvernement belge, dix jours après la démission d’Yves Leterme, mais sa nomination difficile a mis en lumière les tensions entre les partis. Herman Van Rompuy va avoir devant lui la double tâche de répondre à une sévère crise économique et de faire face au conflit toujours vif entre Flamands et francophones de Belgique sur l’avenir d’un pays en crise quasi-ininterrompue depuis dix-huit mois.

Herman Van Rompuy, la Belgique et les Francophones
Le roi des Belges Albert II a chargé dimanche 29 décembre 2008 le chrétien-démocrate flamand (CD&V) Herman Van Rompuy, actuel président de la chambre des députés, de former un nouveau gouvernement après la démission d'Yves Leterme il y a dix jours. M. Rompuy n'a pas encore formellement le titre de Premier ministre mais la formation de son gouvernement ne devrait pas poser de gros problème. Les cinq partis de la coalition sortante se sont mis d'accord dès vendredi pour reconduire le même gouvernement, en changeant seulement le Premier ministre et le ministre de la Justice, Jo Vandeurzen, tous deux accusé de pressions sur la justice pour qu'elle valide son plan de sauvetage de la banque Fortis (lire: La Belgique dans le chaos politique depuis 18 mois).
Herman Van Rompuy est en faveur de l'application du "principe d'homogénéité du territoire" et il lui semble évident de scinder l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV). "C'est logique. La Belgique a une frontière linguistique. On a scindé le Brabant dans cette logique, par exemple. On scinde donc partout à cause de la frontière linguistique … il faut excécuter l'accord gouvernemental flamand" (Lien:
La DH: "BHV: normal de ne pas pouvoir voter pour des francophones"). Autrement dit la remise en cause de droits électoraux et judiciaires spécifiques accordés aux francophones vivant dans la périphérie de Bruxelles et l'enclavement définitif de la Région de Bruxelles, 90% francophone, dans un Etat-fédéré Flamand (lire: La Flandre décide d'isoler et d'enclaver Bruxelles).

Nous ferez-vous un gouvernement pour Noel ? (épisode 7)

USA : info via Internet

Brève: Selon une enquête menée par le centre d’études américain Pew, Internet est devenu en 2008 la deuxième source d’informations des Américains, dépassant pour la première fois la presse écrite traditionnelle.
Quelque 40 % des Américains disent ainsi aller d’abord sur l’internet pour se tenir au courant de l’actualité, contre 35 % qui préfèrent lire des journaux.
L’enquête, publiée mardi, montre une progression spectaculaire d’internet entre 2007 et 2008, avec un bond de 16 points, tandis que les journaux connaissent une érosion lente de leur lectorat depuis plusieurs années.
La télévision reste la source principale d’informations pour 70 % des Américains.

samedi 27 décembre 2008

Elio Di Rupo à la Obama Night

Seul absent du bêtisier 2008 de la RTBF.
Mériterait -il une émission pour lui tout seul ?



Elio Di Rupo à la Obama Night

Un quart du secteur privé

Brève: Près de 400.000 employés recevront en janvier une augmentation salariale de 4,51%, à la suite de l'indexation annuelle. Les employés concernés sont issus de la plus importante commission paritaire, ceux notamment du secteur informatique, de la grande distribution, des services et de l'industrie

vendredi 26 décembre 2008

Internet ou le sexe

Brève: Près d’une Américaine sur deux (46 %) pourrait se passer de toutes relations sexuelles pendant deux semaines, mais pas d’internet, selon une étude publiée par le fabricant de microprocesseurs Intel. En revanche, 30 % des hommes seulement feraient le même choix, selon cette enquête menée auprès de 2.119 adultes par l’institut Harris Interactive. Reste que l’accès à la toile est tout de même jugé « très important », « important » ou « assez important » par 95 % des Américains. 87 % estiment que l’internet leur a déjà permis d’économiser de l’argent, 78 % qu’il leur permet de mieux rester en contact avec leurs amis et leurs proches.

Les valeurs sociales sûres

Et qu'est-ce qu'il nous a trouvé sous son sapin, le Jean-Pierre De Clercq, ex-député permanent PS du Hainaut ?
Une inculpation pour détournements par fonctionnaire public; Comme d'hab' , il conteste tout détournement. Il souligne qu'il sollicitera un non-lieu le 8 janvier devant la chambre du conseil de Charleroi qui se penchera sur ce dossier.
Jean-Pierre De Clercq avait déjà été inculpé en 2006 pour détournement d'une somme de 213 283,43 euros, dans le cadre d'affaires de faillite dont comme curateur, il avait eu la charge. Dans un jugement du tribunal de commerce, le juge Felten, avait pointé du doigt certains frais vantés par Jean-Pierre De Clercq, et il avait transmis ces dossiers au parquet.


Anne-Marie Lizin avait trouvé il y a quelques années une carte Visa de l'hôpital de Huy au pied de son sapin ardennais; elle pourrait l'avoir utilisé pour des frais qui n'ont rien à voir avec le centre hospitalier huttois. Certains administrateurs le pensent en tout cas.

Toujours dans la hotte du Père Noël, il y avait aussi une crise libérale pour le petit Elio, qui décidément ne deviendra jamais grand.

jeudi 25 décembre 2008

Gay Chrismukkah


Echauffement verbal et journalistique

www.bnpparibasfortis.be

L'adresse est enregistrée depuis le 21 septembre 2008 ...


Résultat whois pour bnpparibasfortis.be
domain: bnpparibasfortis.be
reg_created: 2008-09-21 10:03:38
expires: 2009-09-21 10:03:38
created: 2008-09-21 11:56:17
changed: 2008-09-27 01:48:26
ns0: a.dns.gandi.net
ns1: b.dns.gandi.net
ns2: c.dns.gandi.net
owner-c:
nic-hdl: Protected by policy
owner-name: Protected by policy
organisation: Protected by policy
person: Protected by policy
address: Protected by policy

mercredi 24 décembre 2008

Comment les Français voient la crise politique belge ?



Télézapping: Belgique, la crise dont on ne voit pas le terme
par lemondefr

Le scorpion et la grenouille

A la veille de Noël, une petite fable populaire africaine:

Un scorpion qui avait besoin de traverser une rivière, demanda à une grenouille de le mener jusqu’à l’autre rive, sur son dos.
" Il n’en est pas question, répondit la grenouille. Je te connais et je sais que si je te laisse monter sur mon dos, tu me piqueras pour me tuer "
" Mais alors, je vais mourir noyé, répondit le scorpion "
La grenouille finit par accepter, mais alors qu’ils étaient à la moitié du parcours, le scorpion la piqua, lui injectant son venin mortel.
" Mais qu’est-ce que tu as fait, malheureux, s’écria la grenouille. Maintenant, tu vas mourir, toi aussi !
- Je n’y peux rien, dit le scorpion. C’est ma nature "

Miss Belgique 2009

A défaut d'un Premier Ministre, on a une ambassadrice. Est-elle qualifiée pour négocier le dossier Fortis ?



Une reine de beauté devient 'Miss banditisme'
Miss Sinaloa, Laura Zuniga, 23 ans, a été arrêtée lundi aux côtés de 7 hommes armés dont l'un est le frère d'un des plus grands dirigeants du cartel de la drogue dit 'du Golfe'.
Miss France : des Miss en colère se réunissent en comité !
Voilà qui va sans doute faire plaisir à Geneviève de Fontenay: des Miss en colère se réunissent en comité. Ces dernières veulent rétablir certaines vérités et dénoncer le titre régional obtenu par Miss France 2009 en Picardie.

mardi 23 décembre 2008

La politique ...

"La politique est l'ensemble des procédés par lesquels des hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire, grâce à la complicité d'hommes sans morale"

Daniel Féret et sa peine de travail

Brève: Condamné par la Cour de cassation en 2006 pour incitation à la haine, à la discrimination et à la ségrégation raciale, Daniel Féret avait écopé d'une peine de travail de 250 heures, qu'il devait normalement prester endéans une année dans un organisme chargé de l'intégration des personnes étrangères. Il n'aurait en fait presté que 25 heures au sein du Centre de prévention de la Région bruxelloise.

Lire aussi:
Daniel Féret n’a pas exécuté sa peine de travail
L’ancien président du FN Daniel Féret n’a effectué qu’une infime partie de la peine de travail à laquelle il avait été condamné en 2006 pour incitation à la haine, à la discrimination et à la ségrégation raciale. Il a donc été incarcéré quelques heures à la prison de Forest avant d’être relâché.

Daniel Féret n'a pas exécuté sa peine de travail

Le FN est un vrai parti voyou - 1er décembre 2008
Le nouveau président ff du Front national sera élu ce lundi.
Mais l’essentiel est ailleurs. Le Front national est en état de délinquance avancée. Ni plus ni moins. ASBL en liquidation, déboires fiscaux, plaintes diverses, élus condamnés, le FN traîne des « casseroles » très très encombrantes.
L’histoire de la vidéo antisémite mettant en scène Michel Delacroix, sénateur et président ff, et diffusée récemment sur le web et à la télévision, en est le plus récent exemple. La fuite publique du scandaleux petit film aurait été organisée par Daniel Féret, l’ancien homme fort du FN, ennemi juré de Delacroix.

lundi 22 décembre 2008

Election: against the law

Le CD&V a visiblement la trouille d'aller à des élections (fédérales) en juin prochain, en argumentant qu'

"il faut d'abord régler la question de l'arrondissement électoral de Bruxelles Hal Vilvorde..."

Le CD&V estimeraient les élections comme anticonstitutionnelles.

Après la démission qui n'est pas un acte de reconnaissance de faute, pourtant établie par les éléments prodigués par Yves Leterme lui-même à la Chambre la semaine dernière, un autre fondamental de notre démocratie est mis à mal: les élections libres et démocratiques.

Qui parlait, il n'y a pas si longtemps, d'une mugabetisation ?
Ce pays sombre de plus en plus et de jour en jour vers le chaos et le non État de droit.


Lire aussi:

La N-VA menace de recours si on ne scinde pas BHV
La N-VA a menacé lundi de recours au Conseil d'Etat si des élections législatives devaient être organisées avant une scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV), a indiqué son président Bart De Wever.
Crise: Van Parys reproche à Dewael son "électoralisme"
Le sénateur CD&V Tony Van Parys (CD&V) a jugé lundi "électoralistes" les propos du ministre démissionnaire de l'Intérieur Patrick Dewael (Open Vld) qui avait affirmé la veille que l'arrêt de la cour constitutionnelle sur Bruxelles-Hal-Vilvorde ne constituait pas un obstacle à d'éventuelles élections législatives anticipées.

La clé de la crise se trouve au CD&V
Un rapport resté caché lui aurait certainement permis de sauver la mise

Des élections anticipées: une solution du côté flamand

Yves Leterme jette l’éponge, qui va lui succéder ? Quelques noms circulent mais on a aussi beaucoup évoqué, ce week-end, la thèse d'élections fédérales anticipées, une solution pour quelques politiques flamands.

vendredi 19 décembre 2008

"C'est un geste de bonne gouvernance"

Marianne Thyssen:

"le fait que les ministres CD&V ont démissionné ne signifie pas qu'ils reconnaissent avoir commis une faute"

Et quoi encore ?

"C'est un geste de bonne gouvernance"

Ah oui, la Goed Bestuur, c'est vrai ... la spécialité flamande.

"Maintenant, nous voulons qu'il y ait rapidement un gouvernement qui fonctionne"

Et avant pas, alors ?




Lire aussi:
Démission du gouvernement Leterme: ce qu'il faut savoir
Retrouvez les documents importants, les réactions politiques, les analyses et l'essentiel de l'information pour comprendre la crise politique qui agite le pays.

La démission de Leterme I pour les Nuls
On voit maintenant un peu plus clair dans ce qui s’est réellement passé entre la rue de la Loi (le gouvernement) et la place Poelaert (pouvoir judiciaire) dans cette affaire qui a conduit à la démission, inéluctable vu les circonstances, de Leterme I. En voici une synthèse explicative, principalement à partir des éléments factuels de la note en néerlandais établie à l’attention du président de la Chambre des Représentants par le premier président de la Cour de cassation

Le CD&V dans les cordes, donc dangereux...
Au 2e jour d’une crise politique dont on n’ose même plus écrire qu’elle est totalement inédite, il n’y a finalement que la presse internationale pour faire état de sa préoccupation devant la déliquescence des institutions de notre beau royaume. Les journalistes et observateurs allemands, espagnols, anglo-saxons… ne savent pas à quel point, ici, on ne s’étonne plus de rien.


Leterme: "la poursuite du gouvernement n'était plus possible"
Le rapport du premier président de la Cour de cassation, Ghislain Londers, a rendu impossible la poursuite de l'activité du gouvernement, a expliqué vendredi soir le premier ministre Yves Leterme dans un communiqué. Il compte sur la Commission d'enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur les faits et établir la vérité.
"Si j'ai agi en mon âme et conscience et dans l'intérêt général, il me faut néanmoins admettre que la note Londers rend impossible la poursuite de l'activité gouvernementale", a-t-il dit.Le premier ministre témoigne également de son soutien au ministre de la Justice, Jo Vandeurzen, qui a annoncé sa démission en fin d'après-midi à la suite du rapport. C'est d'ailleurs cet acte qui a entraîné la démission collective du gouvernement.


Crise : toutes les réactions du monde politique

Leterme, la chute sans fin
Yves Leterme, le Premier ministre belge, a remis ce soir au Roi Albert II, la démission de son gouvernement. Cette fois, la crise n’est pas provoquée par un énième rebondissement du conflit entre néerlandophones et francophones, mais par une grave violation de l’État de droit.

Updated: RFI fait très fort:

Belgique
Affaire Fortis : le gouvernement présente sa démission

Article publié le 19/12/2008 Dernière mise à jour le 20/12/2008 à 00:24 TU
L'affaire Fortis a eu raison du gouvernement belge. L'équipe d'Yves Leterme a présenté sa démission au roi après que la plus haute instance juridique belge a accusé les services du Premier ministre d'avoir tenté de faire pression sur la justice dans le dossier du sauvetage de la banque Fortis. Vendredi soir, le roi Albert II, auquel il appartient d'avaliser ou non la décision, a annoncé qu'il réservait sa réponse.

Avec notre Bureau de Bruxelles
Dès que le gouvernement belge apprend qu’il est assigné en justice par les actionnaires de la banque Fortis, il tente, plus ou moins discrètement, d’influencer le tribunal. Mission accomplie : les plaignants sont déboutés. Mais hargneux, ils font appel de la décision. A partir de là, les pressions se font plus précises, notamment entre un magistrat et l'un de ses anciens collègues, entré au Cabinet du Premier ministre.
Par l’un des juges de la Cour d’appel - qui est à la ville l'épouse d’un responsable politique proche du Premier ministre - le gouvernement est tenu au courant en temps réel des décisions des magistrats. En service commandé, le procureur du roi tente, mais en vain, de faire changer les juges, de reprendre l’affaire à zéro.
Et là, premier coup de théâtre : convaincu d’avoir raison, agacé par les révélations dans la presse, le Premier ministre, sans consulter quiconque, fait distribuer aux parlementaires le texte d’une lettre qu’il vient d’envoyer à son ministre de la Justice. Retour de boomerang immédiat, fait sans précédent, le premier président de la Cour de cassation se plaint auprès du président de la chambre basse du Parlement des interventions de l’exécutif dans la procédure judiciaire. La suite est connue : la démission du ministre de la Justice entraîne celle du gouvernement.
Sur le papier, Yves Leterme avait tout pour lui : parfait bilingue, né de père francophone et de mère néerlandophone, il pouvait passer pour un modéré, d’autant plus porté sur le consensus qu’il avait été fonctionnaire européen. Mais il a été à la fois victime de sa génération d’élus, qui contrairement à leurs aînés, ont fait carrière en politique d’un seul coté de la frontière linguistique ; et de son caractère psycho-rigide et peu porté sur le travail d’équipe.
Après une carrière en Flandre, où sa fermeté lui a permis d’aller de succès électoral en promotion flatteuse, il s’est montré incapable de s’adapter au niveau fédéral, qui requiert habileté, doigté, et une idée claire des objectifs que l’on peut raisonnablement s’assigner.
Neuf mois auront été nécessaires pour former son gouvernement, neuf autres mois auront suffit à l’enterrer. Aussi célèbre ici que George Bush, pour sa propension à la maladresse, raillé pour avoir révélé que c’est son chauffeur qui noue sa cravate tous les matins, il laissera, le jour de son départ, le souvenir d’un chef de gouvernement dont les mauvaises langues au Parlement répétaient qu’il aurait, peut-être, fait un bon secrétaire d’Etat.


Toute l’activité, particulièrement fébrile, du Premier ministre au cours de la journée et de la soirée de jeudi visait, justement, à empêcher toute démission individuelle ou collective de son gouvernement, en place depuis neuf mois seulement. Et là aussi, la stupéfiante psychorigidité d’Yves Leterme aura provoqué le contraire de l’effet escompté.
A bout et en proie à une vive dépression, son camarade de parti, le ministre de la Justice, Jo Vandeurzen, a annoncé sa démission en fin d’après-midi et peu après, le Premier ministre convoquait ses collègues à une réunion d’urgence, afin de leur proposer de jeter l’éponge et de l’autoriser à présenter au roi la démission de l’ensemble du gouvernement.
C’est la faillite d’un style - celui d’un chef de gouvernement, sûr de son inspiration et de son bon droit, multipliant en solitaire les maladresses - bien plus que celle d’un système, que marque cette nouvelle étape dans la descente aux enfers du gouvernement Leterme. Le roi a indiqué dans la soirée qu'il réservait sa réponse quant à cette démission.
En attendant, « la réalité juridique », c’est que la vente de Fortis à BNP Paribas est gelée jusqu’au 12 février, alors que l’offre de la banque française reste valable jusqu’au 24 février.


Leterme - Justice - Fortis
C'est donc l'imbroglio total et des institutions chaque jour un peu plus discréditées. Quand à l'image du pays n'en parlons pas. De l'extérieur, ce serait presque drôle si ce n'était aussi triste, si ce n'était notre pays.

Flémalle : les deux échevins violents démis

Brève: Le bureau du PS de Flémalle a sanctionné les deux échevins de la commune qui s’étaient montrés violents à l’égard de leurs (ex-)compagnes et leur a demandé à l’unanimité de démissionner.

Leterme doit démissionner

Leterme doit dégager - par effet de bord, le gouvernement doit partir.
Ceci, au "simple" motif d'
"Une lettre d’un premier président de la Cour de cassation au président de la Chambre dénonçant des pressions du pouvoir sur la justice belge"

L'intérêt supérieur de l'Etat est en l'espèce, l'intérêt supérieur d'une caste politique qui protège ses arrières. Un Leterme démissionnaire est un Leterme politiquement mort.
Et alors ?

Sauvons notre démocratie, mise à mal par une caste de politicards qui protègent "leur système", qui n'est pas le nôtre.

"Des explications, des justifications, des démissions ? Rien de tout cela. Seulement une confusion énorme, des rumeurs de jeux tactiques, de démissions et finalement une guerre de rapports émanant d’une justice qui soudain serait, elle aussi, embourbée dans des guerres de clans. Comme si cela manquait au tableau !
Une image pathétique, tatouée qu’il le veuille ou non, au corps d’Yves Leterme, le Premier ministre non plus d’un gouvernement qui fait face à la crise, mais d’un chaos sans nom, d’un bateau à la dérive. Un Premier ministre qui donne l’impression de finalement ne pratiquer qu’une seule politique : la terre brûlée. Testée lors de la formation de l’orange bleue et ressortie des cartons ces derniers jours, dans la gestion de l’affaire Fortis dès qu’elle est entrée en justice.
Que les interventions gouvernementales sur la justice dénoncées par la Cour de cassation aient été faites pour de bons motifs (sauver Fortis ou mettre à mal un arrêt de la cour d’appel qui apparaîtrait entaché d’irrégularités), qu’elles soient le fait d’avocats, de conseillers, ou de membres de cabinets ne changerait rien à l’affaire : cet outrage à la démocratie, débouchant sur une confusion totale, doit être assumé par le Premier ministre. Pour redonner une chance à l’action d’un gouvernement de s’exercer. Urgemment.



Lire aussi:
Premier én kabinet regeren voort ondanks Fortis-affaire

Le chaos et l’outrage


Modrikamen, Président !

"Gorge profonde", l'informateur du Watergate, est mort


La lettre 'explosive' de la Cour de cassation fait vaciller Leterme
Ghislain Londers, le premier président de la Cour de cassation, a remis une lettre à la Chambre qui confirme les pressions exercées par les avocats de l'Etat belge sur les magistrats en vue d'empêcher l'arrêt sur le dossier Fortis. Intolérable.

Centre d'action publique de Nivelles

Què qusestksa ??!?

Quoi qu'il en soit, la maîtresse des lieux, la gouverneure de la province du Brabant wallon, Marie José Laloy, a décidé de suspendre la décision du conseil de l'action sociale du Centre d'action publique de Nivelles de désigner Me Uyttendaele dans le cadre de la procédure disciplinaire engagée contre le secrétaire Roland Denuit qui fut ensuite démis de ses fonctions.
La désignation de maître Uyttendaele serait irrégulière à en croire la gouverneure; cette décision est entachée d'irrégularités dans la mesure où cette délibération ne mentionne pas l'estimation du montant des honoraires et s'abstient de recourir à la concurrence.

Cela me rappelle quelque chose ...

jeudi 18 décembre 2008

Modrikamen, Président !

Ce ne sont plus des chaussures qu'il faut lancer, mais le gant.



Un courrier explosif pour l'exécutif.
Un courrier envoyé par le président de la Cour de Cassation au président de la Chambre a fait état de pressions du cabinet Leterme. Aux abords du 16, rue de la Loi, les rumeurs vont bon train.
Dernier scénario évoqué : pas de démission, mais une commission d'enquête ... dans l'intérêt général.
"Dans l'intérêt général" ??
C'est quoi l'intérêt général ? N'est-ce pas le respect de nos lois et institutions et la séparation des Pouvoirs ?

Cela fait longtemps que notre démocratie est en danger par une caste de politicards sans foi, ni (respect des) lois.


Le parquet de Bruxelles a ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre du substitut du procureur du roi Pim Vanwalleghem, détaché auprès du cabinet Leterme en tant que conseiller Affaires intérieures, Justice et Sécurité.
Il est soupçonné d'avoir pris contact avec son collègue, le substitut du procureur du roi Paul Dhaeyer, alors que ce dernier représentait le ministère public dans la procédure en référé sur la vente de Fortis au groupe français BNP Paribas devant le tribunal du commerce de Bruxelles, début novembre. Dans les jours et les heures qui ont précédé la remise, le 6 novembre, de l'avis négatif de Paul Dhaeyer sur cette vente, Pim Vanwalleghem et Paul Dhaeyer auraient eu plusieurs contacts. Le premier est soupçonné d'avoir fait pression sur le second pour qu'il rende un avis positif.Dans la lettre qu'il a remise mercredi au ministre de la Justice Jo Vandeurzen, le Premier ministre Yves Leterme affirme qu'il n'y a eu qu'un seul et court contact préalable à l'avis, mais que des contacts ont ensuite eu lieu à l'initiative de Paul Dhaeyer. Le parquet de Bruxelles a confirmé jeudi que le substitut Dhaeyer avait dressé un procès-verbal relatant sa vision des faits survenus avant qu'il ne rende son avis.Ce procès-verbal a été transmis au procureur général auprès de la cour d'appel de Bruxelles, qui a à son tour demandé au procureur du roi Bruno Bulthé d'ouvrir une procédure disciplinaire à l'égard de Pim Vanwalleghem, a indiqué l'avocat général Jacques De Lentdecker, porte-parole du parquet général de Bruxelles. "L'enquête disciplinaire porte sur l'attitude et les agissements du substitut Vanwalleghem dans cette affaire", a-t-il précisé. S'il devait être établi que le substitut a commis des fautes, il risque une sanction disciplinaire pouvant aller de la simple mise en garde à la suspension de ses fonctions, voire à une destitution, a précisé le magistrat de presse.

Le lancer de chaussures




L'objectif du jeu en ligne « Sock and awe » consiste à parvenir à frapper avec des chaussures la tête d'une figurine en mouvement représentant George Bush. Plus d'1,4 million de chaussures ont déjà réussi à atteindre le président sur le web, selon le compteur du site, qui ajoute « bien fait ! ».

Lire aussi:
Irak: le lanceur de chaussures aurait un bras cassé
Le frère du journaliste qui a insulté George W. Bush dimanche à Bagdad dénonce des brutalités des services de sécurité irakiens. La justice a, elle, ouvert une enquête.

Pffuuuiiiit

Le collectif qui milite depuis des mois pour que Liège pose sa candidature au titre de capitale culturelle européenne déclare
« préférable d’unir les forces liégeoises pour soutenir des projets à long terme plutôt que de se diviser ».

Ah bon ? Les Liègeois étaient divisés ?
Blablabla ... : candidature au titre de « métropole culturelle » wallonne en 2009-2010, blalblabla contribution à la candidature de Maastricht au titre de capitale culturelle en 2018 et blabla organisation d’une exposition internationale en 2017.

Pffuuuiiiit
No other comment.

Le filin est long

Suite du nouveau numéro d'équilibriste avec l'arrivée (tardive) d'Elio Di Rupo à Matin Première, fidèle à lui-même.
C'est le seul point positif de son intervention.


18.12.08 - 08:23 - Deffense
Libéralisme vs capitalisme
Monsieur Di Rupo,Votre ami, la grosse pointure socialiste française Bertrand Delanoë, s’est déclaré « libéral » et a expliqué en quoi l’idée libérale est belle et en quoi elle est la preuve d’une confiance en l’individu. Pour des raisons électoralistes évidentes vous ne cessez de lourdement et volontairement entretenir une totale confusion entre le libéralisme et le capitalisme dévoyé. Comptez-vous baser toute votre campagne électorale sur cette malhonnêteté intellectuelle ? Si, oui vous êtes un bien petit monsieur.

Fonctionnaires wallons zélés ou encartés ?

Alors que nous parlions hier d' Excellence Wallonne, aujourd'hui abordons le zèle du fonctionnaire wallon.
Il est clair que le problème noumber ouane de l'institution est son hyper-politisation. C'est le cas aussi pour une grande partie de notre administration publique; que ce soit "de l'intérieur" ou "de l'extérieur", via un mandataire politique, qui participe au décision de l'intérieur et non à la gestion d'un service)
Pour tromper l'ennemi et préparer comme il se doit dans une bonne démocratie les prochaines élections régionales qui pointent leur nez, une récompense au mérite sera initiée en Région wallonne et s'appliquera tant aux agents statutaires qu'aux contractuels et aux fonctionnaires régionaux et ceux de certains organismes d'intérêt public.

Concrètement, le service public wallon est organisé en neuf directions générales, chacune étant dirigée par un secrétaire général. C’est lui qui sera chargé de repérer le fonctionnaire méritant et de le faire monter d’un rang. Chaque direction générale doit être en mesure de récompenser 10% de son personnel. La semaine dernière, le gouvernement wallon a donc approuvé la réforme du système de promotion dans la fonction publique régionale: un mixte entre promotion automatique et au mérite.


Lire aussi:
Facebook : une mine d'or pour les contrôleurs fiscaux
Les fonctionnaires des impôts, qui prennent leur travail à coeur, parcourent l'internet à la recherche des personnes dont ils contrôlent les déclarations. Dans ce domaine, Facebook est une véritable mine d'or, affirme l'un d'entre eux.
"Des indépendants qui selon leur déclaration gagnent peu, mais qui n'arrêtent pas de commenter leurs hobbies coûteux sur Facebook. Des chefs d'entreprise qui déclarent un voyage d'étude en Chine comme dépense professionnelle et publient des photos d'excursions familiales sur leur page".
Interrogé à ce sujet, Bernard Ligot, le porte-parole du SPF Finances, est tombé des nues. "C'est une initiative regrettable de la part d'un fonctionnaire trop zélé", affirme-t-il. Mais selon ce fonctionnaire, il s'agit d'une pratique courante chez les jeunes contrôleurs.

mercredi 17 décembre 2008

La cognée de Flémalle et la trouée d'Aremberg

Brève: La campagne électorale a déjà commencé.
Isabelle Simonis, qui s'était illustrée il y a quelques années à la Communauté Française (mais on ne doit plus dire ça, parait-il) a déposé plainte pour coups contre son ex-compagnon, Marc Lafontaine, qui est échevin socialiste des Affaires économiques dans cette même commune.


Lire aussi:
Violence intrafamiliale


Inculpé, Philippe Van Cauwenberghe nie toute menace
07/06/2007
Philippe Van Cauwenberghe a été inculpé du chef de "menace verbale avec ordre ou sous condition d'un attentat contre les personnes ou les propriétés punissable d'une peine criminelle"

Un prix Nobel wallon ...

C'est le nouvel grand objectif de Rudy Demotte, Marie-Dominique Simonet et Jean-Claude Marcourt pour 2020... le décret inscription devient, bien évidemment un détail (préalable) dans cette ambition surnaturelle.

Divers instruments vont être mis en place, dont le "Will", un institut de recherche et d'excellence dans les domaines des sciences de la vie et des bio-technologies qui sera pourvu de 30 millions d'euros .

mardi 16 décembre 2008

Crash


309,64 milliards

Brève: D'après les chiffres communiqués par le SPF Finances, la dette de l’Etat fédéral s’éleve en novembre 2009 à 309,64 milliards d’euros.

La dette se répartit entre
- « la dette émise ou reprise par l’Etat fédéral » – qui s’élève à 309,030 milliards d’euros – et
- « la dette de certains organismes pour laquelle l’Etat fédéral intervient dans les charges financières », d’un montant de 615,088 millions d’euros.



Lire aussi:
11/12 Budget de l'Etat: Joëlle Milquet, ministre de l'Emploi, à 8h

Accord sur le plan de relance : AIP, TVA sur la construction et l'énergie
Le kern est tombé d'accord sur le plan de relance, dont une grande partie est constituée par l'accord interprofessionnel (AIP). Outre cela, le gouvernement aurait décidé d'abaisser à 6% la TVA dans la nouvelle construction, pour un plafond de 50.000 euros.

Budget de l’Etat : un effort de 2 milliards d'euros
Le gouvernement s'est finalement autorisé un déficit budgétaire de l'ordre de 0,6 du PIB, pour ficeler une batterie de mesures dont l'un des grands axes reste bien l'accord interprofessionnel qui devrait être signé (en principe) dans les jours qui viennent.

Sidérurgie et automobile

Chaque jour de nouvelles mises en chômage économique dans la sidérurgie et le secteur automobile sont annoncées. La semaine dernière encore, annonce de près de 1000 suppressions d'emplois prévues sur 3 ans chez Arcelor-Mittal à Gand, un site considéré pourtant comme florissant.

Il y a près d'un an, j'interrogeais Cerexhe sur les réelles perspectives de VW Forest et j'obtenais une non-réponse confuse et alambiquée ...
Combien également en coûts divers l'ouverture du HF6 ?
Mais combien de perte d'emplois dans le secteur des énergies renouvelables ?

Nos politiques sont-ils à la hauteur ?


Lire aussi:
Grognon: un échec… collectif
Les édiles inaugurent le Grognon ce matin à 11h. Ils inaugurent une bien morne plaine
On pourrait faire tous les historiques possibles, toutes les analyses imaginables, le constat est là: le Grognon est un échec. Collectif.Il manque décidément à Namur un projet, une ambition, quelque chose qui transcenderait les clivages et la frilosité désormais indéniable des Namurois. Pour ceux qui en douteraient encore, la preuve est sous nos yeux: le Grognon. Certainement la place la plus ratée de Namur.


Affaire Van Nieuwenhuyzen: référé contre Jo Vandeurzen
Un suspect dans l'affaire du meurtre de la jeune policière, Kitty Van Nieuwenhuyzen, a été libéré erronément ce week-end. Le ministre de la Justice a tout fait pour l'empêcher. Illégalement? C'est ce qu'affirme l'avocat d'Hassan Yassir qui cite le ministre en référé.


Frédéric Laloux, le "lynché de l'année"
Sortie du livre écrit par Diederick Legrain, en confidence avec Frédéric Laloux :
http://www.frederic-laloux.com/web/index.php?2008/12/08/159-passage-eclair

Madoff ...

Mad ?? Une fraude estimée à 50 milliards de dollars.
Le scandale Madoff assomme le compartiment bancaire américain

Fortis Pays-Bas a annoncé lundi qu’elle pourrait perdre jusqu’à un milliard d’euros dans la fraude géante montée par le gestionnaire de fonds (et escroc) new-yorkais Bernard Madoff.
« Tandis que Fortis Bank Nederland (Holding) N.V. et ses filiales n’ont pas d’exposition directe à Bernard Madoff Investment Securities LLC, certaines parties du groupe ont un risque d’exposition à certains fonds auxquels ils apportent des prêts collatéraux »
« Si, en raison de la fraude présumée, la valeur des actifs de ces fonds était réduite à néant et que les clients respectifs ne pouvaient faire face à leurs obligations, la perte de Fortis Bank Nederland (Holding) N.V. pourrait s’élever entre 850 millions et un milliard d’euros »
Dexia pourrait perdre 85 millions
La banque franco-belge Dexia pourrait perdre 85 millions d'euros dans la gigantesque fraude présumée du financier américain Bernard Madoff et ses clients fortunés pourraient perdre pour leur part 78 millions, a-t-elle annoncé.

BNP Paribas: le cours boit la tasse
L'action de la banque française BNP Paribas a perdu jusqu'à 10% lundi à la bourse de Paris à la suite de la décision de la cour d'appel de Bruxelles de suspendre la vente de Fortis. BNP Paribas risque aussi de perdre 350 millions d'euros à la suite de la fraude de l'investisseur américain Bernard Madoff.

lundi 15 décembre 2008

Taxis bruxellois "new look"

Pascal Smet, plus flamand que bruxellois, impose ses choix


video

Saga Francorchamps

On garde les mêmes crétins et on continue !

Le scandale omniprésent et sempiternel de Francorchamps continue, mais sous une autre forme, selon Pan, Forever Happart :

“Enfin, la fin de la saga Francorchamps !”. C’est Michou Daerden, miniss wallon des Infrastructures, qui s’en réjouissait mercredi passé, à l’examen d’un décret créant une nouvelle société de gestion du « plus beau circuit du monde », née des deux sociétés existantes. La majorité PScdH en était toute chose. Pas l’opposition. Serge Kubla (MR) « regrette (…) que l’État belge ne joue pas conjointement avec nous. Ce circuit ne deviendra jamais le Grand Prix de la Région wallonne, il restera le Grand Prix de Belgique alors que l’État belge n’y met pas un centime. (…) On a donc décidé de (…) rationaliser en regroupant les deux structures alors qu’il y a entre elles une relative mésentente. (…) Cette société connaît différentes difficultés parmi lesquelles le fait de ne pas avoir de business plan. Nous ne pourrons donc pas évaluer quelles seront les retombées du Grand Prix. Par ailleurs, le flou règne par rapport au fait que la TVA pourrait être appliquée à cette société. Le Conseil d’État a formulé des remarques concernant la création de filiales, mais il n’a pas été entendu. Je souligne également qu’un poste supplémentaire y a été créé. Je considère qu’il s’agit d’un poste élaboré sur mesure. Nous n’ignorons pas qui en sera le bénéficiaire en fin de compte ». Sous-entendu : Jean-Marie Happart, que les autres intervenants se sont bien gardés de citer. Dans son infinie clairvoyance, le Parlement a adopté ce décret par 42 voix (majorité) contre 24 (opposition).


Lire aussi:
La F1 tente de coûter moins
Le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), qui s'est tenu vendredi à Monaco, a adopté "à l'unanimité des équipes" de nombreuses mesures destinées à réduire significativement les coûts de fonctionnement en Formule 1 à partir de 2009.

dimanche 14 décembre 2008

Un nouveau numéro d'équilibriste

Sous le chapiteau du Grand Barnum, nous accueillons ce dimanche l'équilibriste Elio qui brillait à l'époque en Clown triste.
Pour en extraire le plus beau morceau choisi:
"il faut saluer le courage de Christian Dupont de reconnaître ses erreurs; on aurait pu "faire semblant"
NB: une spécialité locale, semble-t-il.

Depuis plusieurs années, le décret inscription est une véritable catastrophe qui a masqué les véritables priorités en matière d'enseignement.

Le pape du populisme reçoit le Chou Gras de la semaine pour sa prestation à "Mise au Point" de la RTBF et l'ensemble de son oeuvre.



Updated
Lire aussi:
Dupont et le fiasco du "décret inscriptions"
Comme Pierre Yves Jeholet et d'autres, je pense que Christian Dupont devrait démissionner après le fiasco deuxième mouture du décret inscriptions qui a réussi à faire la quasi unanimité contre lui des enseignants, des directions et des parents. Plusieurs bonnes tribunes libres ont bien montré les problèmes que le décret a entraîné sur le terrain. Et moi aussi directement concerné l'année dernière, je mesure bien l'angoisse des parents dans l'attente du "verdict" du tirage au sort ou de la longueur de la file d'attente.

Bye Bye Belgium (III)

video

Six décennies plus tard ...

video

samedi 13 décembre 2008

"La séance du conseil communal est ouverte"

Le quorum a été atteint au conseil communal de Huy convoqué ce samedi matin par l'opposition hutoise Ensemble. Micheline Toussaint, l'échevine PS de l'enseignement, Christine Delhaise, l'échevine PS des travaux, et Lulzim Mustafa, conseiller indépendant élu sur la liste PS, étaient présent lors de ce conseil.

C'est leur présence qui a permis à la séance d'être en nombre utile pour délibérer sur le centre hospitalier régional hutois (CHRH), sur le service régional d'incendie (SRI) et sur le dossier de la patinoire.

Le bourgmestre faisant fonction Eric Dosogne n'est pas venu ouvrir la séance.



Lizin : la Fin
Selon des sources concomitantes, un accord a été « signé » la semaine dernière entre les fédérations socialiste et libérale de Huy. Celui-ci doit éjecter Anne-Marie de son trône en janvier prochain. Comment faire bouger Zinzin ? En la rendant indisposée… Pour le reste, pas question de toucher à la majorité ! Entre laïcité, franc-maçonnerie et absence de relève politique digne de ce nom, PS et MR marchent main dans la main. Amour passionnel ou mariage de raison ?

Always Look on the Bright Side of Life

Bye Bye Belgium (II)

Anniversaire !
Le docu-fiction Bye Bye Belgium avait été diffusé à la RTBF le 13 décembre 2006.
Une pierre blanche dans le monde des médias et de l'histoire de la Belgique.

video

Belgioum, one point surréaliste.
Oeuvre géniale de quelques déjantés bordelines ou suicidaires.


Lire aussi:
Chronique politique: Bye Bye Belgium ?
27.11.08 - 11:28 La chronique politique de Philippe Walkowiak. Jeudi 27 novembre 2008.
Chaque communauté gèrera désormais comme elle l’entend ses propres administrés, Bruxelles doit encore se déterminer, tiraillée entre l’argent flamand et la solidarité francophone. Une structure fédérale minimaliste tentera de structurer ce qui peut encore l’être. En Wallonie, on était demandeur de rien. Rien ou presque n’a été anticipé ; on a l’impression d’avoir été mis devant le fait accompli et les moyens financiers s’annoncent plus que limités. Mais les responsables wallons ont déjà fait savoir que si la Flandre prend trop d’autonomie, la Wallonie se tournera vers la France.
Le président wallon déclare dans Le Soir de ce jeudi Nous croyons en la loyauté de nos amis flamands. Mais nous avons établi des garde-fous.
Nous avons ainsi rencontré les dirigeants de la ligue Nord française et du Luxembourg qui ont accepté de nous accueillir si un jour, les Flamands décidaient d’imposer la sécession sportive.
Cela ressemble à Bye bye Belgium… mais ici ce n’est pas une fiction, simplement la scission du football belge !!


l'émission en entier ( Bye bye belgium )