samedi 27 juin 2009

Keert Bert Anciaux terug als Vlaams minister?

De kans* bestaat dat Bert Anciaux (sp.a) een ministerspost krijgt in de volgende Vlaamse regering.
In die regering moet verplicht een Brusselaar zitten en naar alle waarschijnlijkheid zal sp.a het Brusselse lid leveren. Naast Anciaux is ook Pascal Smet kandidaat.


* Est-ce un trait d'humour flamand ?

Lire aussi:
"Une montagne de dettes cachées" en Flandre !
Contrairement à ce qu'a affirmé le ministre flamand du Budget Dirk Van Mechelen (Open Vld) en 2008, la Flandre n'a jamais été exempte de dette. C'est ce qu'écrit samedi le journal De Tijd.
En 2008, le ministre Van Mechelen a oublié de mentionner que les institutions publiques flamandes ont accumulé une dette de 7,8 milliards, garantie par l'autorité flamande. De plus, une montagne de dettes cachées a été édifiée lors de la précédente législature flamande, en lien avec les nombreuses constructions de coopération "public-privé" qui ont été mises sur pied et qui sont maintenues hors du budget flamand. Il s'agit de projets pour près de 6 milliards d'euros. Ces constructions sont élaborées de manière floue parce que la Flandre n'a pas le droit de prêter des fonds.
La Flandre va dès lors devoir emprunter pour résorber le déficit budgétaire, écrit De Tijd qui précise que la dette flamande va grimper rapidement lors des prochaines années.

La doctrine Maddens du Gouvernement Flamand pour déstabiliser l’Etat
La "doctrine Maddens", du nom du politicologue à l'Université de Louvain (KUL) qui a formulé pour la première fois cette vision, est une nouvelle stratégie politique pour le dialogue communautaire. Elle est en filigrane de la note du Ministre-Président, Kris Peeters (CD&V), intitulée "Action en Flandre, pour une Flandre innovante, sociale et ouverte" (Lien). Bart Maddens est un poids lourd du Mouvement Flamand (VVB). Il est aussi membre du Groupe Gravensteen qui agite ouvertement le spectre du séparatisme à l'encontre du monde politique francophone (Lien).Le point de départ de cette nouvelle approche communautaire se résume à une petite phrase qui fut souvent prononcée par les partis francophones: "Nous ne sommes demandeurs de rien". Sous-entendu côté francophone, "si vous voulez que nous votons une réforme de l’Etat (qui exige une majorité des deux tiers), vous devrez faire des concessions, comme, par exemple, l’élargissement de Bruxelles". Les Flamands se sont donc mis eux-mêmes dans une mauvaise position de négociation communautaire par leur désir manifeste de réformer l'Etat.


Politiciens inconnus à cette adresse
Selon un journal flamand jeudi, trois éminents politiciens flamands de la périphérie bruxelloise n'habitent pas dans les communes où ils siègent dans les instances communales ! Il s'agit de Luk Van Biesen (Open Vld), Mark Demesmaeker (N-VA) et Anne Sobrie (CD&V). Luk Van Biesen est conseiller communal à Crainhem mais il habite en fait à 20 kilomètres de là, à Zemst. L'échevin de Hal Mark Demesmaeker vit en fait à Herne. Quant à Anne Sobrie, elle n'habite pas à Rhode-Saint-Genèse, où elle est échevine, mais à Louvain.

Vols de métaux en baisse

Brève: Pour la première fois depuis cinq ans, le nombre de vols de métaux a fortement diminué.
Eric Fack, responsable du service de lutte contre le vol organisé à la police fédérale:

"La baisse du nombre de vols doit être mise en parallèle avec la diminution du prix des métaux"

Neck Exercises to do at the computer


Les négos du melon rouge

Orange enfermé à l'intérieur, vert de facade et rouge partout.

"Le Plan Marshal 2. Vert est quasi sur les rails" avec un 6e pôle de compétitivité dédié aux nouvelles technologies environnementales.

Michael Jackson a volé la vedette à Elio Di Rupo (quand ce n'était pas un crash d’avion). Peu importe. Le président du PS était bien décidé vendredi midi à remettre les poin ts sur les « i » et les négociations sur des rails. Les informations parues dans la presse, faisant état de ce que les négociateurs font du surplace, n'ont pas plu. Grand-messe à l'Élysette donc.

Twitter side:

dreynders: 2.vert...un peu triste tout cela...
Phineas_Barnum : @dreynders : "une petite rustine verte sur une grose voiture rouge" http://bit.ly/Aqr6c
dreynders: @Phineas_Barnum pauvre vélo !

ron081 : négociations terminées sur aide à la jeunesse...
Phineas_Barnum @ron081 "aide à la jeunesse" ? Enfin de vraies écoles avec un vrai ministre de l'enseignement ?

bruxello: Reading: "Un Plan Marshall 2.Vert pour la Wallonie" (http://twitthis.com/y5oqlx)

dsobinnenland: #binnenland Waalse onderhandelaars lanceren Marshallplan 2.Vert: De toekomstige Waalse regering gaat .. http://tinyurl.com/lsgr55

rtlinfo: #actu - Ecolo tient son 6ème pole de compétitivité et un Plan Marshall 2.Vert: Le futur gouvernement wall.. http://tinyurl.com/koc5zn

actu24: La Wallonie aura un Plan Marshall 2.Vert et un 6e pôle de compétitivité http://tinyurl.com/l3rkm9

ladh: La Wallonie aura un Plan Marshall 2.Vert: NAMUR Le futur gouvernement wallon mettra sur les rails un Plan Marsha.. http://tinyurl.com/lpm5bz

olivierbaum: @eliodirupo virez votre équipe de com 2.vert ca ne vaut pas un salaire.

olivierbaum: @Chaos_Theory_be #plan marshall 2.vert dire que JMJ disait on est pas la pour mettre une touche de vert au PS ou au MR .... c'est drôle !

@olivierbaum Dans l’absolu, c’est sympa ; vu le contexte, c’est risible ou pathétique, c’est selon #lesnégosdumelonrouge

Chaos_Theory_Be: Marshal 2.0 ou 2.vert .. Poison Pill du PS pour le MR mais que le PS va devoir avaler... bon ap'

@Chaos_Theory_Be #greenwashing #revolution2.x

olivierbaum: Qui prépare la com de l'Olivier #plan marshall 2.vert fallait oser...

olivierbaum: polémique autour du déficit RW: entre 250 et 850 millions.. Conérence de presse EDR-JMJ : Plan marshall 2.vert et plus 2.0 no comment


Lire aussi:
Une rustine verte sur un 4X4 polluant, rouge

Vous avez dit "Maddens" ?
Pas de clash, mais une certaine stratégie de la tension permanente... Pour le communautaire, la "doctrine Maddens" est en filigrane de la note Peeters.

La note ecolo
Certains d’entre vous auront peut être vu le reportage de Frédéric Delfosse mardi soir sur RTL TVI. Je reproduis ci-dessous l’un des documents qui a servi aux consultations lancées la semaine dernière avant d’aboutir à l’Olivier. Il s’agit de la fameuse “feuille de route” que les écologistes ont voulu “tester” auprès des socialistes et des libéraux. Comme vous le verrez le document recense les “points de crispation” possibles sur lesquels l’orange verte a pu vérifier de quelle marge de manoeuvre elle pouvait bénéficier. Il ne s’agit ici que des têtes de chapître : on ne saura pas ce que chaque proposition recèle en détail. Mais on peut déjà avoir une idée des buts poursuivis et des difficultés rencontrées. On se doute bien que l’abandon ”définitif” des projets autoroutiers (probablement l’axe Cerexhe-Heuseux- Beaufays) a dû crisper le PS ou que la tarification “solidaire” de l’énergie a pu provoquer des questions des libéraux.

Billet sur l’actualité : 1. négationnisme 2. plan marshall 2.vert

Un portefeuille au cerveau d’Ecolo ?
Officiellement directeur du centre d’études Etopia mais aussi éminence grise d’Ecolo et intime de Jean-Marc Nollet, Christophe Derenne pourrait être LA surprise du chef – Javaux ou Nollet, à vous de décider – dans les nouveaux exécutifs fédérés. Par exemple, à la Culture… Précision utile : Derenne fut pratiquement le seul, lors du fameux « conseil de fédération » qui accoucha de l’Olivier, à mettre en garde l’ensemble du parti contre des espoirs démesurés d’une participation avec le PS, qu’il croit capable de trahir Ecolo à la moindre occasion. De là à le voir devenir le ministre garant de l’intérêt d’Ecolo, il n’y a qu’un pas…

vendredi 26 juin 2009

Le président Tandja va gouverner par décret

Brève: Face au rejet de son projet de référendum sur une nouvelle constitution, le président du Niger, Mamadou Tandja, a annoncé qu'il gouvernerait par ordonnances et décrets.


Lire aussi:
Sarkozy propose un référendum sur l'autonomie de l'île
En visite dans les Antilles françaises quatre mois après les grèves contre la vie chère, le président Nicolas Sarkozy a proposé, vendredi à Fort-de-France, de consulter les Martiniquais sur l'éventuel statut d'autonomie pour l'île.

Un Premier ministre en sursis
La gestion d’Adolphe Muzito, nommé à la tête du gouvernement il y a huit mois, est critiquée par la présidence....

En marche vers l'élection présidentielle du 18 juillet
Le président mauritanien, Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi, a officiellement démissionné vendredi soir.
Après des mois de tension politique et un coup d'Etat, on s'achemine vers une sortie de crise en Mauritanie. Le président déchu Sidi Ould Cheikh Abdallahi a démissionné vendredi soir lors d'une cérémonie au Palais des Congrès, en présence des membres du groupe de contact pour la Mauritanie. Un gouvernement d'union nationale va permettre l'organisation de l'élection présidentielle du 18 juillet.

Un singe urine sur le président zambien en pleine conférence
Un singe a uriné sur le président zambien Rupiah Banda au moment même où il s'adressait à la presse sur l'économie du pays devant les bureaux de la présidence mercredi. "Tu as uriné sur ma veste" a dit, surpris, le président Banda ...

Journée internationale contre la torture

Ce 26 juin, c’est la journée internationale des Nations unies pour le soutien aux victimes de la torture. Cela fait aussi précisément 10 ans que la Belgique a ratifié la convention de l’ONU contre la torture.


130.000 actions pour 2,4 millions d'euros

Brève: Didier Bellens, l'administrateur délégué de Belgacom proposé par le PS, a acheté au début de cette semaine près de 130.000 actions du groupe pour 2,4 millions d'euros.
Didier Bellens a déboursé 2,41 millions d'euros pour 127.362 actions soit 18,93 euros pas action, soit bien en-dessous du cours de l'action Belgacom ce jour-là qui avait ouvert à 22 euros pour clôturer à 21,95 euros.



Lire aussi:
Les cartes de crédit restent au sol
Enquête pour délit d'initié contre Didier Bellens
Le patron de Belgacom Didier Bellens est soupçonné de délit d'initié dans le cadre d'un dossier initié il y a plusieurs années.

5,9 % de plus qu’en 2008

Brève: Le Belge gagne cette année en moyenne 5,9 % de plus qu’en 2008, grâce à une combinaison d’indexation et d’augmentation salariale. Un travailleur sur cinq n’a cependant pas profité d’augmentation en plus de l’indexation.


Updated: Olivier Willocx était l'invité de Matin Première et a affirmé qu'il ne fallait surtout pas toucher aux Intérêts notionnels. Il est issu de la Chambre de Commerce et Union des Entreprises de Bruxelles.

Can You Feel It

jeudi 25 juin 2009

Régis Warmont, reloaded

Régis Warmont, répondait à nos questions il y a quelques semaines.
Après une campagne assez acharnée et une négociation en cours, nous lui avons demandé de commenter la situation actuelle ...

Régis, à la relecture de tes propos lors de cette interview, des choses ont-elles changé, évolué ?
Avec le peu de recul, certains de tes propos maintenant t'étonnent-ils déjà ou mériteraient d'être approfondis plus encore ?


Oui, quelque chose a changé. Suite à la campagne électorale intelligente d'Ecolo et spécifiquement de Jean-Michel Javaux au niveau de la région et d'Emily Hoyos au niveau namurois, j'ai réécouté ce que les écolos avaient à dire.
J'ai repris contact avec quelques contacts Ecolo, anciens de la FEF comme moi. J'ai suivi les congrès Ecolo grâce à Internet et j'ai écouté et débattu avec certains de leurs positions programmatiques.
Je me suis rendu compte que les "convergences de gauche" étaient bien mortes et que l’état major d’Ecolo n'était plus prêt à être un oiseau pour le chat PS wallon.
Je suis d'ailleurs convaincu dans mon fors intérieur que si le MR avait fait un meilleur score ou le PS un moins bon, Ecolo serait engagé dans les discussions pour une alliance "plurielle" en tant que pilier "défenseur de l’enseignement, de l’écologie et de la solidarité" de la potentielle majorité. La gauche Ecolo n'est pas une gauche clientéliste, mais c'est une gauche solidaire. C'est une gauche intelligente, pas une gauche de potentats locaux.
Je suis moins certain qu'avant qu'Ecolo ne pourrait pas simplement devenir au niveau régional ou fédéral ce parti du centre auquel j'aspire, un parti de bon sens, où les démunis sont aidés mais les profiteurs sont stigmatisés.
On verra comment ils survivent à la constitution des Oliviers, où le particratique et baronnique PS wallon essayera sans doute de conserver ses privilèges et de casser un concurrent direct dès que possible ...

Qu'est devenu Le Mouvement Démocrate (MD)?

Suite à diverses rencontres avec une personne dont la connaissance théorique de la politique est une passion et qui nous a donné de nombreux conseils intéressants, le mouvement partirait plutôt dans une direction différente. Le but ne serait plus d’être un Ecolo de droite (comme je le disais auparavant) mais bien un mouvement avec une philosophie propre qui se veut un mouvement participatif citoyen qui lui laisse la parole s’il s’engage à suivre certaines valeurs. Il ne voudra pas se faire le porteur de nombreuses idées qu’il ne domine pas mais bien de l’un ou l’autre sujet important.
Le principal problème rencontré pour l’instant est que le citoyen râle facilement mais pour le faire « se prendre en main », c’est plus compliqué.
L’enseignement sera le seul point en débat pour l’instant, influencé par ce qui sortira du futur accord de gouvernement et l’évolution qui s’en suivra.
De plus, je suis maintenant convaincu, suite à la campagne électorale qui vient de passer, qu’un nouveau parti n’a aucune chance à un niveau autre que local. Je pense donc que si notre mouvement doit grandir, il ne le fera que pour les élections communales.
C’est pour cela que dans nos actions, nous proposons également de faire le suivi politique de projets locaux portés directement par l’un ou l’autre citoyen via le site http://www.objectif2012.be/.

Les négociations sont actuellement en cours pour la constitution de majorité.L'option de l'olivier a été prise finalement en francophonie. Un commentaire, une analyse ?

Au départ, j’étais comme beaucoup, dégoûté par le fait que le particratique PS wallon puisse encore faire la loi dans la future majorité. Ensuite, j’ai écouté les arguments d’Ecolo et je me dis que les résultats des élections ne leur laissaient pas la possibilité de faire une majorité alternative, qui n’aurait pas eu une majorité des 2/3 au parlement pour y changer le règlement. Je pense également qu’il n’aurait pas non plus pu compter pour faire changer les pratiques politiques sur un MR qui reste une machine particratique au niveau local et qui est toujours en mode « agressif » et pas en mode « politique de projets positifs ».
Il me semble que l’avenir du MR se situe du côté Charles Michel et le libéralisme social prôné par son père depuis des années et plus du côté Didier Reynders qui a accepté d’engager la lutte « droite » vs « gauche » en pleine crise économique quand les gens ont peur de l’avenir. Maintenant, cela laisserait libre la place à la droite d’un MR recentré… endroit trop à droite où je ne me situe certainement pas.
Je pense que le paysage politique va encore changer et qu’un Ecolo pourrait devenir la force de changement qu’un MR n’a jamais réellement pu être, tiraillé entre son centrisme solidaire et son aile droitière.
Il faudrait pour cela qu’Ecolo attire des militants plus bigarrés et se recentre également un peu dans son positionnement, permettant de s’allier sur base de projets aussi bien avec des partis qui se disent de gauche que de droite.

D'autres remarques et/ou une conclusion ?

Une remarque : je trouve dommage que l’on fasse tout un foin du score monstrueux de Michel Daerden dans son fief clientélisé. S’il s’était présenté à l’Europe, on aurait jaugé de sa popularité ailleurs que là où il ventile l’argent du contribuable pour aider les gens sans discernement et où les méthodes pour faire de la politique sont parfois à la limite de la démagogie, du populisme, voire pire envers ses opposants locaux (cfr l’émission de la RTBF « questions à la une »). J’ose espérer que son score n’aurait pas été aussi impressionnant par exemple face à un Louis Michel. Dans le cas contraire, c’est à désespérer de tout… :-)

Pour conclure, je dirais que le chemin est encore long et que rendre un intérêt au citoyen lambda envers la politique n’est pas un travail facile…

Merci beaucoup Régis et à bientôt !

mercredi 24 juin 2009

(Jean-Marie) Happart et Davignon

Comme le dit la pub,


"Il se passe toujours quelque chose au Circuit de Spa-Francorchamps"


Selon la Libre Belgique, à environ deux mois de l’édition 2009 du Grand Prix de F1 à Spa-Francorchamps prévue le 30 août, plus rien ne va entre deux des principaux responsables du circuit.
En effet, dans une lettre qu’il vient d’envoyer aux autorités wallonnes, en charge du dossier (André Antoine (Aménagement du territoire, Transports), avec copie aux ministres Jean-Claude Marcourt (Economie) et Michel Daerden), le ministre d’Etat, Etienne Davignon déplore l’attitude des responsables de l’Intercommunale du circuit de Spa-Francorchamps (ISF), l’intercommunale immobilière de l’infrastructure.

"Au moment où le nouveau gouvernement de la Région va se mettre en place, je voudrais vous faire part de ce que la mission que vous m’avez confiée d’animer et de présider un comité de coordination entre l’intercommunale et la Société du circuit de Francorchamps n’a pas été efficace. En effet, la coopération est demeurée fragmentaire, des décisions prises n’ont pas été exécutées et d’autres n’ayant pas fait l’objet de concertation, exécutées. Dans ces conditions, je ne compte pas convoquer de nouvelles réunions"


Updated
Il semble en effet que Jean-Marie Happart, président de l’ISF ait fait faire des travaux de rénovation d’une loge (la loge Champagne d’environ 200 m2 laissée à l’abandon) et ce, sans avertir le comité de coordination. Les travaux s’élèveraient à environ 25 000 à 30 000 €. Selon des sources proches du dossier, il jugerait cette dépense opportune pour accueillir des invités qui n’auraient pas trouvé place dans les loges existantes. Certaines mauvaises langues indiquent qu’il pourrait aussi l’utiliser à des fins personnelles pour accueillir "ses amis" lors de la compétition.
Dans l’entourage du président Happart, on indique que tous les travaux nécessités par l’homologation du circuit ont été effectués et que celle-ci a d’ailleurs été octroyée par les dirigeants de la compétition phare du sport automobile. Charlie Whiting, directeur de la FIA et responsable du département technique de la F1 serait d’ailleurs satisfait par les travaux réalisés pour (re) mettre le circuit belge aux normes. Il y a notamment les clôtures qui ont coûté environ 1,8 million d’euros. On fait également remarquer que le coût des travaux de 25000 € est relativement insignifiant par rapport à un budget total d’environ 3,2 millions d’euros octroyé par la Région wallonne à l’ISF.
L’exécutif wallon avait avalisé un projet de fusion de l’ISF et de la Société de promotion du circuit de Spa-Francorchamps (SPCSF) dans une seule structure (Société du circuit de Spa-Francorchamps) dont la présidence devrait être confiée à Etienne Davignon. Dans cette configuration, Jean-Marie Happart perd son mandat de président, mais il avait été décidé de lui confier une fonction spéciale visant à assurer une "mission spéciale de relations publiques relative à la valorisation économique du circuit". En attendant, rien n’avance ou, si lentement en raison des conflits de pouvoirs.

BXL: Les charges d’urbanisme illégales

Brève: Le Conseil d’État a annulé, les arrêtés du gouvernement bruxellois relatifs aux charges d’urbanisme, estimant celles-ci illégales.
Les entreprises concernées sont en droit d’exiger de récupérer les montants perçus et dévolus à l’aménagement de l’espace public. Pour la période allant de 1997 à 2007, il s’agit de 148 millions d’euros.

mardi 23 juin 2009

Robert Deschamps sur Matin Première

Robert Deschamps, Professeur d'Economie aux FUNDP de Namur, était reçu à Matin première à l'occasion de la publication du rapport sur l'état des finances des entités fédérées.

Robert Deschamps a relevé les problèmes structurels en matière financière, sans filets de sécurité. La crise n'est pas responsable de tout.
Il pointe que les dépenses sont plus importantes que les recettes. Le Plan Marshall est invivable financièrement. La situation est plus grave encore à Bruxelles, qu'en Wallonie.

Beaucoup de moyens dans l'enseignement, mais mal utilisés.

NB: Plus de réactions, peut-être dans la journée.


Lire aussi:
La dette de l'Etat a atteint 89,7pc du PIB en 2008
Sans la crise financière, le ratio de la dette aurait été de 83,4 pc

La dette de l'Etat est passée en 2008 à 89,7pc du PIB. Sans la crise financière, le ratio de la dette aurait été de 83,4 pc, selon le rapport 2008 de la dette fédérale présentée mardi par le ministre des Finances Didier Reynders et le président du Comité de direction du SPF Finances Jean-Pierre Arnoldi.
Malgré tout, ont-il souligné, 2008 a été marquée par une bonne gestion de la dette. La réforme de celle-ci a permis de réagir rapidement à la situation créée par la crise financière.
Présentant le rapport 2008 de la dette fédérale, MM. Reynders et Arnoldi ont indiqué que 2008 donnait déjà quelques indications sur l'augmentation de la dette en raison des interventions rendues nécessaires par la situation de certaines grandes banques. La dette a en effet atteint 89,7pc du PIB alors que sans ces interventions elle aurait été de 83,4pc.
La situation est malgré tout tempérée par le fait que les taux d'intérêt sont bas ce qui diminue le poids de la charge de la dette. En 2007, le ratio de la dette était de 84pc.

Quaden appelle à réduire la taille des banques
Le Gouverneur de la Banque Nationale juge excessif le poids du système financier dans l'économie. «Si une banque est too big to fail, c'est qu'elle est too big», a souligné Guy Quaden.

«Prenons position sur le voile après les élections»

Joëlle doit se réveiller. Au programme, la neutralité des organes de l'Etat (écoles, administrations communales et de l'Etat, provinces, ... et d'autre part, la laïcité de l'Etat avec séparation de l'Eglise et donc la religion avec l'Etat et ses représentants de l'ensemble de la nation. Au menu également, la sempiternelle négation de certains élus d'origine turque du génocide arménien.

Le Talk élections de RTL, avec l'interview de Céline Fremault qui vous est chaudement et fortement recommandé : un summum de langue de bois, de non sens, de contresens, de néant ...
NB: voir aussi dans " Accroche-toi Margaux ! " le début de l'interview ... sur la déclinaison du bilan "réussi" de la dernière législature sur Bruxelles.
«Prenons position sur le voile après les élections»


video



«Ce que je ne supporte pas, c’est l’hypocrisie de la question. Ca ne sert à rien de prendre position avant les élections»

ou, pourquoi avoir un programme électoral ? ... votez pour nous et foutez nous la paix.


Twitter side:
mehmetkoksal
Le CDH s'ahmedinejadise ? La presse belge n'est plus autorisée à interroger Mahinur Özdemir (CDH) jusqu'à la formation des gouvernements

NB: Bertrand Henne a informé le public que Mahinur Özdemir avait refusé de venir s'expliquer/donner son opinion au micro de Matin Première.

Une (future) parlementaire qui refuse de s'expliquer sur des "affaires" la concernant, voire sur d'autres problèmes de Société, n'est pas une parlementaire qui représente l'ensemble de ses concitoyens.
Un nouveau modus vivendi au cdH ? Elisez-nous d'abord et on vous expliquera ensuite (si vous êtes sages) ?


Lire aussi:
Nadia Geerts et Radouane Bouhlal dans Matin Première
Nadia Geerts, collaboratrice de l'association RésistanceS et initiatrice du R.A.P.P.E.L. (Réseau d'Action pour la Promotion d'un Etat Laïque) et Radouane Bouhlal, président du MRAX, seront les invités de Bertrand Henne. En question dans Matin Première, la possibilité pour des élus de porter des signes extérieurs de religion dans les assemblées parlementaires officielles.

L’inutile mais nuisible tourmente
La croisade populiste contre cette jeune députée qui n’a pas encore eu le moindre mot à dire au sein d’un hémicycle me fait vomir.
Quelqu’en soient les aboutissements (ou les impasses), l’image publique de la députée Özdemir, élue aussi démocratiquement que le permet notre système particratique, en sortira écornée. Cette agitation est parfaitement nauséabonde.

Députée voilée: le cdH prêt rejouer la carte du religieux, dit Didier Gosuin
En autorisant une de ses représentantes à siéger au parlement en portant le foulard, le cdH accepte d'y réintroduire le religieux, revenant quelque 40 ans en arrière, a affirmé lundi matin le chef de file du MR bruxelloise Didier Gosuin, à l'agence Belga.
Il n'est pas question de stigmatiser une personne et/ou une catégorie de personnes, ni d'ouvrir un débat précipité sur cette question, ajoute-t-il.
Parmi les élus du parlement bruxellois appelés à y prêter serment, mardi matin, Mahinur Özdemir, une jeune femme âgée de 26 ans, affichant ses convictions religieuses, fera sa première entrée dans l'hémicycle de l'assemblée régionale.
Elle siège depuis trois ans au conseil communal de Schaerbeek en portant le voile et ne compte pas renoncer à ce signe de croyance en pénétrant mardi dans l'ancien Palais provincial du Brabant qui abrite le parlement bruxellois.
A l'occasion de cette première dans un parlement en Belgique, voire en Europe, le député fédéral Denis Ducarme et le député régional Philippe Pivin (MR) ont annoncé le dépôt de propositions de modification de règlement de leurs assemblées parlementaires respectives pour y faire interdire le port de signes religieux ou philosophiques distinctifs.

La gauche couscous victorieuse
Ça volait haut chez certains camarades déçus le 7 juin au soir… Au siège du PS, on a pu entendre des parlementaires consoler des amies qui n’avait pas été réélues en leur disant : « T’en fais pas, on sait pour qui ‘ils’ votent ». ‘Ils’ ? Les bronzés des quartiers défavorisés de Bruxelles. Autres commentaires : « Purée, ça devient stalinien chez les Turcs », en référence aux scores exceptionnels du secrétaire d’État et futur bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir (plus de 11 000 voix) et du très mauvais député mais excellent populiste Emin Ozkara, qui reconduit son siège sans avoir rien foutu pendant cinq ans. Visiblement, le communautarisme du PS (dont il partage l’apanage avec le cdH…) dérange beaucoup de laïcards rouges. Même si la plupart des Belgo-Belges sont bien contents quand ils posent en photo avec « leurs » bronzés ou vont dans les mariages manger le tajine. Et même si c’est peut-être ce vote communautaire qui a permis au PS de limiter la casse à Bruxelles…

Deux athénées d'Anvers interdisent les signes religieux
Le nouveau règlement scolaire des athénées royaux d'Anvers et de Hoboken, qui entrera en vigueur le 1er septembre 2009, interdit le port de tout symbole politique et religieux au sein de ces établissements et durant les activités scolaires annexes.


Le ministère de la Justice veut tolérer le voile
Une note interne du service du personnel du ministère de la Justice adressée au ministre de tutelle, Stefaan De Clerck, propose d'autoriser tous les signes religieux au SPF Justice,
Cette note déclenche la colère du Centre d'action laïque (CAL), rapporte mardi la presse francophone.
La note présente les trois possibilités: une interdiction générale de tout signe religieux, une autorisation partielle (les signes religieux ne seraient alors interdits qu'aux agents de première ligne ayant un rapport d'autorité ou de pouvoir avec le public ou exerçant des fonctions sensibles, comme les magistrats) ou une autorisation générale. C'est la troisième option qui a les faveurs de la cellule diversité du ministère. "Nous plaidons pour une réelle ouverture des pratiques", peut-on lire dans la note, qui estime que "la neutralité des agents n'est pas garantie par leur apparence". Au CAL, on ne décolère pas. "Nous militons depuis toujours pour une séparation claire des Eglises et de l'Etat", indique une juriste du CAL. Le président du CAL, Pierre Galand, évoque un "précédent dangereux".

Sarkozy: «La burqa n'est pas la bienvenue sur le territoire de la République»
La burqa «ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République», a déclaré Nicolas Sarkozy lundi devant le Congrès, assurant que le voile intégral n’était «pas un problème religieux», mais «de liberté et de dignité de la femme».
«Le problème de la burqa n’est pas un problème religieux, c’est un problème de liberté, de dignité de la femme. Ce n’est pas un signe religieux, c’est un signe d’asservissement, c’est un signe d’abaissement», a-t-il lancé.
«Je veux le dire solennellement, elle ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République», a poursuivi le chef de l’Etat, alors que le débat sur le voile intégral a été récemment relancé avec la demande de création d’une commission d’enquête parlementaire, et que le gouvernement n’a pas exclu une loi.
«Nous ne devons pas nous tromper de combat, dans la République la religion musulmane doit être autant respectée que les autres religions», avait tenu à souligner M. Sarkozy juste avant d’aborder cette question.

Communiqué : Plainte pour propos négationnistes tenus par Ozdemir Mahinur
Ce matin 23 juin, sur l’antenne de BelRTL, Mehmet Kosksal, journaliste d’origine turque, confirme totalement les propos négationnistes tenus par l’élue CDH, allant même plus loin que nous et affirmant qu’elle a participé à des réunions négationnistes au sujet du Génocide Arménien.
D’autre part, la plainte au
Centre d’Egalité des Chances a bel et bien été déposée par courriel hier midi, à contrario de ce qui est affirmé ce matin et disant que cette plainte ne leur est pas encore parvenue.


Karel Van Miert is overleden

Brève: Oud-politicus Karel Van Miert is overleden. De minister van Staat was boegbeeld en tijdlang voorzitter van de SP (voorloper van de SP.A) en ook jarenlang Europees commissaris. Hij werd gevonden in zijn tuin, hij zou van een ladder zijn gevallen. Van Miert werd 67 jaar.

Accroche-toi Margaux !

Charles Bricman est aussi revenu sur cet article que je mentionnais dans "Il a bon dos, Reynders"
Je réagissais de cette façon à son analyse:

J’ai trouvé aussi que cette interview était assez remarquable sur le fond des propos.D’autre part, j’ai lu et entendu moult fois l’axiome suivant :

« leur campagne s’est limitée presque exclusivement à taper sur le PS »

Il faudrait que l’on puisse se souvenir que le MR est le seul et unique des 4 premiers partis, à être mis dans toutes les oppositions au niveau régional et qu’à ce titre, il joue sainement son rôle. Au-delà du débat contradictoire, pierre angulaire de notre démocratie, il y a aussi la veille saine de notre fonctionnement démocratique, salement mis à mal.
Qu’à l’inverse, on est en droit de se poser des questions concernant la « certaine complaisance » des partenaires, par rapport à une série de dérives aussi nombreuses qu’inquiétantes ; de pouvoir aussi déclarer les bilans des législatures bonnes, quant objectivement elles sont mauvaises ou cata, comme à Bruxelles.

video


Bizarrement, Ecolo au pouvoir (cfr vidéo de Céline Fremault du cdH) en perd subitement tout son pouvoir critique et d’indignation. Ne pensons qu’aux simples problèmes, d’enseignement/formation, emploi et spécifiquement des jeunes, mobilité, logements, …

Ceci est d’autant plus cocasse que lors des émissions politiques traditionnelles du dimanche, je n’ai rien entendu d’autre que des critiques à l’égard de Reynders, alors que la campagne est terminée et que l’heure est à la construction et à la négociation (sans le MR, Reynders et les siens, s’il fallait encore le préciser) d’un programme dont on ne sait absolument rien, après plus d’un semaine … On « rencontre des gens » ; à se demander comment ils ont écrit leur programmes politiques et surtout comment ils ont pris en compte les réalités socio-économiques du terrain pendant la dernière législature … alors qu’ils étaient déjà au pouvoir ?

Pour un observateur attentif de la vie politique, il est aussi assez cocasse qu’on semble déjà « oublier » les critiques sempiternelles et féroces d’Ecolo (mais justes) pendant tout la législature en RW et de voir du jour au lendemain un Marcel Cheron et au soir du Conseil de Fédé expliquer penaud, pourquoi il est bon de s’associer aux mêmes que l’on a critiqué inlassablement pendant 5 ans … après avoir aussi expliqué pendant une semaine que l’éthique était un axe majeur de la politique à mener.

Quand la realpolitik est du realcomik.


Lire aussi:
S. Vanackere, P. Magnette et J. Fernandez-Fernandez ne prêteront pas serment ce mardi
Les deux ministres fédéraux Steven Vanackere (CD&V) et Paul Magnette (PS), ainsi que la secrétaire d'Etat Julie Fernandez-Fernandez (PS) ont été élus le 7 juin, l'un au parlement bruxellois et les deux autres au parlement wallon. Ils ne prêteront pas serment ce mardi en raison de l'absence du Roi.
En effet, pour pouvoir prêter serment, les trois ministres doivent démissionner de leur poste ministériel pour quelques heures. Comme c'est devenu une tradition, les élus démissionnent de leur fonction, prêtent serment en tant que parlementaires et immédiatement après sont renommés ministres et reprêtent serment entre les mains du Roi. Ce qui n'est pas possible mardi, en raison de l'absence du souverain.
Cette procédure devrait être respectée, même si le nom de MM. Vanackere et Magnette sont cités pour entrer l'un dans l'exécutif bruxellois et l'autre dans l'exécutif wallon.

Comment compose-t-on le gouvernement bruxellois?
Négociations pour la Région bruxelloise

Les négociations pour la formation d'un nouveau gouvernement bruxellois avancent. Francophones et néerlandophones se rencontrent pour la première fois ce jeudi. Autour de la table: un représentant de chaque parti. On n'attend pas de décision concrète.
Cette réunion est une première prise de contact. Il faut dire que les règles pour former un gouvernement bruxellois sont très claires. L'idée c'est de ne pas faire jouer les rapports de force entre francophones et néerlandophones. Chacun choisit (à son tour) ce que l'on appelle un paquet de compétences.
Une loi spéciale fixe la répartition des attributions entre ministres du gouvernement bruxellois. Au moment de se répartir les portefeuilles, les membres du futur gouvernement se retrouvent face à cinq paquets de compétences. Des paquets fixés une fois pour toutes mais pas spécialement homogènes puisque emploi et économie, par exemple, font partie de paquets différents.
En pratique, les partis francophones bénéficient des deux premiers choix. Vient ensuite le tour des partis flamands. Le choix du quatrième paquet revient aux francophones, les flamands héritant du cinquième et dernier choix.
Ensuite, rien n'empêche les partenaires, de commun accord, de faire glisser une compétence d'un paquet à l'autre. C'est ainsi que le cdH Benoît Cerexhe a géré l'emploi et l'économie, au départ logés dans des paquets différents.
Quant aux secrétaires d'état, ils reçoivent des attributions piochées par les ministres au sein de leur propre paquet de compétences. Ainsi, par exemple, les attributions d'Emir Kir et de Françoise Dupuis, dans le gouvernement précédent, provenaient du paquet du ministre-président Charles Picqué.
La méthode est compliquée. Mais elle permet à chaque groupe linguistique de prendre en charge des compétences substantielles, sans faire jouer les rapports de force entre communautés.
De son côté, le parti bilingue Pro Bruxsel critique ce critère de coalition symétrique qui prévaut dans l'installation des gouvernements. Bruxelles mériterait un gouvernement mis sur pied par les Bruxellois en tenant compte des résultats des urnes et pas d'un lien factice avec la Wallonie, dit-il.

lundi 22 juin 2009

Il a bon dos, Reynders

Updated avec un extrait d'une interview (au titre provocateur) de Louis Michel, très clairvoiyant ou lucide :

Le MR est exclu des négociations régionales : à qui la faute ?
Aux électeurs qui ne nous ont pas compris. Ne pas voter MR, c’était immédiatement ouvrir la porte à une majorité tout à fait à gauche. L’élément de changement, c’était de mettre le PS dans l’opposition pour qu’il puisse se réformer. Ensuite, il y a quand même un problème. Une bonne partie de notre électorat est allée vers Ecolo. Ces gens-là n’ont pas voté Ecolo pour ramener le PS dans le jeu; ils voulaient le changement avec Ecolo et le MR. Je ne veux pas être négatif ni médire, mais on sent bien que ces électeurs-là sont déçus. On sait bien que les relais intermédiaires d’Ecolo sont très à gauche. Comment les verts vont-ils fidéliser un électorat qu’ils ont dupé ?

Cela dit, le MR a sans doute commis des erreurs de campagne...
C’est facile de critiquer après coup. Cette campagne électorale a d’abord été un débat d’humeur

Un débat d'humeur ?
Oui, un débat de positionnement. On n’a peut-être pas assez répondu à des attaques outrancières comme celle de M. Di Rupo sur le bain de sang social ou celle de M. Moureaux affirmant que des comportements inacceptables étaient dans la nature de la droite. C’étaient des outrances. Di Rupo a sonné l’alarme des peurs. Et cela a occulté les vraies discussions sur le fond. On n’a pas eu l’occasion d’expliquer que le libéralisme n’avait rien à voir avec le capitalisme sauvage. La cupidité, ce n’est pas libéral. On nous a asséné cela pendant toute la campagne. Enfin, quand on entre dans une polémique avec des gens qui ont quelque chose à se reprocher, vous êtes éclaboussés. Et puis, le fond de l’air était acquis à Ecolo. Quand, avant une élection, on annonce une semaine du bio ou le film "Home", c’est tout bénéfice Ecolo.

Certains chez Ecolo et au CDH ont dit qu'avec les Michel à la tête du MR, c'eut été plus facile de s'entendre qu'avec Didier Reynders...
Ce sont des arguties, et je n’y crois pas. J’ai d’excellents amis au PS, au CDH et chez Ecolo.

Avec vous, une coalition Jamaïcaine aurait-elle été possible ?
C’est ce que disent le CDH et Ecolo pour justifier l’injustifiable : le CDH sait bien qu’il a un électorat qui ne demande qu’à s’entendre avec le MR. Ecolo, pareil. En réalité, j’ai le sentiment, aujourd’hui, que les dés étaient pipés au départ. Et qu’une proximité très forte existe entre Joëlle Milquet et Elio Di Rupo. La première phase de la reconquête libérale, c’est de ne pas tomber dans le piège tendu par les autres partis : la division du MR. Je sais que je suis très populaire dans le parti. Mais je mets ma crédibilité et ma rage de reconquête au service de mon parti.


Les Ecolos de la télé du dimanche (que ce soit sur la RTBF ou sur RTL-TVI) semblaient tous fort mal à l'aise ... si pas agressifs par moment comme les cdH mandatés, alors que peu de "vraies" choses percolent et percoleront des négociations en cours.
Du bluff, du vent ... à en lire les rencontre qui meublent les journées de nos négociateurs ?


video


Regrettent-ils déjà leur premier choix ? On dirait.
Quoi qu'il en soit, le mal est déjà fait, quel que soit le résultat de ces négociations.



video


Quoi qu'il en soit, il semble qu'il faille déjà trouver un bouc-émissaire: Reynders est tout désigné et serait responsable de tout. Marrant: alors que le reproche principal est qu'il aurait trop pointé les dérives du PS pour ne pas assez parler du programme du MR, je me demande de quoi d'autre s'occupent ces partis, pris 24H/24H pour nous concocter divers gouvernements.


video

Le MR va évoluer vers un grand mouvement populaire de centre droit, déclare Didier Reynders
Au lendemain des élections régionales qui ont placé le Mouvement Réformateur en tête à Bruxelles mais ne lui ont pas permis, malgré le désaveu essuyé par le PS, de déplacer le centre de gravité politique en Wallonie et en Communauté française, Didier Reynders a annoncé samedi que le MR allait "évoluer vers un grand mouvement populaire de centre droit."


Twitter side

@Benoit_D : Le fils Michel est meilleur que son père
@melissa_bxl : L'erreur est faite, quelle que soit le résultat des négos. "Too late", comme on dit à Liège.
Chaos_Theory_Be RT @dreynders la première pression se fait vraiment à froid(...) Pour ma part, jla trouve déjà frelatee avec son melange de vieilles huiles!


Lire aussi:
La stratégie de Reynders critiquée de toutes parts

Chuck Reynders améliore vos perceptions
Le coude désinvolte, la dextre évidente et le regard majestueusement las, sinon un peu désabusé, le Guide Suprême du Mouvement Réformateur
explique ce week-end aux lecteurs de La Libre qu’il garde le parti bleu azur à sa pogne, même si le ciel a l’air de s’être obscurci, après la pelle du 7 juin.
Hallucination sans doute: tout ça n’est au fond qu’une « question de perception» – le mot revient quatre fois sur une page, signe que Chuck Didier Reynders n’a pas failli, c’est naturellement aussi impossible qu’à Chuck Norris, mais que le public doit ajuster la « perception» qu’il a de sa Parole et de sa Geste. Allez, c’est décidé: on va l’y aider, ce public, avec « un grand Congrès de programme» , pas pour réfléchir en commun à ce dernier bien sûr, faut pas pousser, mais pour « mieux le faire passer auprès de certains publics» . Il faut le rendre « plus populaire» , plus simple à assimiler par des esprits naturellement moins élevés que celui de Chuck Reynders; « il faut adapter notre discours à l’évolution de la société» .

Didier Reynders : Je resterai président du MR jusqu’en 2012
La presse (La Libre) publie l’interview du président du mouvement réformateur ce samedi, « le président du MR Didier Reynders affirme qu'il continuera à présider son parti jusqu'en 2012. Catégorique, il refuse de quitter le gouvernement fédéral où il assure les fonctions de vice-Premier ministre, de ministre des Finances et des Réformes institutionnelles ».
Au cours des confidences du patron libéral, on lira un certain nombre de fois le mot ‘perception’, c’est aussi une de nos analyses publiées récemment
«Didier Reynders, chronique d’un échec annoncé» : Le défaut de Reynders c'est d'avoir négligé la 'perception', pourtant c'est à travers ce prisme la que l'électeur s'exprime, à défaut d'avoir une conviction, c'était peut-être cela la différence qui fait tout… Etait-il écrit.

Reynders et sa stratégie mis en cause au MR et dans les autres partis
Dans un entretien accordé au Standaard, le ministre de la Coopération, Charles Michel (MR), s'est interrogé sur la stratégie de son parti
Les mises en cause de Didier Reynders n'ont pas manqué ce week-end après l'éviction du MR des négociations à Bruxelles, en Wallonie et à la Communauté française, tant dans son parti que dans les autres. Dans un entretien accordé au Standaard, le ministre de la Coopération, Charles Michel (MR), s'est interrogé sur la stratégie de son parti qui a concentré sa campagne sur une attaque en règle du PS."Le résultat électoral du PS est aussi une conséquence de la stratégie de campagne du MR", a-t-il souligné.Selon lui, les scandales impliquant le PS que n'a cessé de dénoncer le MR parlaient d'eux-mêmes. "Plutôt que de taper tout le temps sur ce clou, il aurait été plus malin de mettre en avant nos recettes en matière socio-économique", a-t-il expliqué. "Peut-être avons-nous trop donné l'impression que nous voulions le pouvoir pour le pouvoir et non le pouvoir pour trouver des solutions à la crise".

Une coalition avec le MR ? "Tout est possible", selon Javaux
L’Olivier va-t-il porter ses fruits ? Après une semaine de négociations, la question reste entière. L’un des principaux acteurs des ces tractations politiques, Jean-Michel Javaux, le co-président d’Ecolo, était l’invité de Pascal Vrebos dimanche sur RTL-TVi.

Les Oliviers bruxellois et wallon ne sont pas encore plantés. Sont-ils sur la bonne voie ? Y a-t-il des obstacles à surmonter ? Jean-Michel Javaux a fait part dimanche de l’état d'avancement des négociations sur le plateau de Pascal Vrebos sur RTL-TVi. Même si le co-président d’Ecolo a affirmé que les discussions de cette semaine ont été constructives et sereines, il a répété que les jeux n’étaient pas encore faits, en particulier en Wallonie.
"Il y avait un bon climat de travail. On a rencontré les acteurs socio-économiques et du monde de l’enseignement. On a été très honnête. Le budget est difficile. Il va y avoir une période importante d’austérité. Mais, il ne faut pas faire les mauvais choix. Pour l’instant, il prend racine, mais il -l'Olivier NDLR- reste encore 3-4 semaines de négociations", a déclaré l’écologiste.

C. Michel, Daerden et Javaux chargent Reynders
Tous s'interrogent sur la stratégie du MR qui a concentré sa campagne sur une attaque en règle du PS. "Peut-être avons-nous trop donné l'impression que nous voulions le pouvoir pour le pouvoir, et non le pouvoir pour trouver des solutions ”, dit Charles Michel.

Charles Michel critique la stratégie Reynders
Les mises en cause de Didier Reynders n'ont pas manqué ce week-end, après l'éviction du MR des négociations à Bruxelles, en Wallonie et à la Communauté française. Tant dans son parti que dans les autres. Durant la campagne, Charles Michel aurait confié à André Antoine son embarras à l'égard de cette stratégie d'isolement.
Dans un entretien accordé au Standaard, le ministre de la Coopération, Charles Michel (MR), s'est interrogé sur la stratégie de son parti qui a concentré sa campagne sur une attaque en règle du PS. « Le résultat électoral du PS est aussi une conséquence de la stratégie de campagne du MR », a-t-il souligné. Selon lui, les scandales impliquant le PS que n'a cessé de dénoncer le MR parlaient d'eux-mêmes. « Plutôt que de taper tout le temps sur ce clou, il aurait été plus malin de mettre en avant nos recettes en matière socio-économique », a-t-il expliqué. « Peut-être avons-nous trop donné l'impression que nous voulions le pouvoir pour le pouvoir et non le pouvoir pour trouver des solutions à la crise ».

Reynders présidera le MR jusqu'en 2012

'Reynders moet zelf kiezen tussen regering en partij'
Minister Charles Michel spaart de kritiek op zijn partij niet. 'Het verkiezingsresultaat van de PS is ook een gevolg van de strategie van de MR', klinkt het afgemeten. Een nacht van de lange messen komt er niet. Maar voorzitter Reynders moet zelf kiezen tussen regering en partij. Charles Michel (33) was ontgoocheld toen hij op 7 juni de uitslagen zag binnen lopen. 'We wilden de grootste partij worden in Franstalig België. En na het succes van 2007 dachten we ook dat dat mogelijk was. Het is anders uitgedraaid. Maar het is ook niet zo dat deze verkiezingen echt slecht waren voor ons. In Brussel zijn we opnieuw de grootste partij geworden en in Wallonië zijn we de tweede formatie, weliswaar op een respectabele afstand van de PS', klinkt het.Vond u het niet vreemd dat MR-voorzitter Didier Reynders op 7 juni een overwinningsspeech hield?Ik heb het anders aangepakt en de zondagavond in de tv-studio's onmiddellijk gezegd wat volgens mij de waarheid was: de drie traditionele partijen hebben in Wallonië verloren en Ecolo heeft gewonnen. Al moet je die overwinning ook niet overdrijven. Ecolo staat terug op het niveau van 1999, niet meer. Er is wel een partij die veel heeft verloren: de PS. Alleen was het minder dan dat iedereen had verwacht. Elke verkiezingen zie je hetzelfde ritueel. De peilingen blijken de bal mis te hebben geslagen en politici nemen zich voor niet meer te geloven in de peilingen. Maar de dag dat de volgende peiling in De Standaard of La Libre verschijnt, zal iedereen opnieuw beginnen analyseren.Nu, er zijn veel criteria om een verkiezingsuitslag te evalueren en jezelf tot overwinnaar uit te roepen. Wie is de grootste partij, wie heeft het meest gewonnen, ... In Brussel waren we toch de grootste. Via verklaringen probeert iedereen natuurlijk de zondagavond ook de toon te zetten. PS-voorzitter Elio Di Rupo heeft dat heel slim gedaan. Op basis van enkele uitslagen liet hij al in de vooravond weten dat de anti-PS-tsunami er niet was gekomen. Die zin heeft volgende dagen het nieuws gedomineerd. Op die manier kon hij laten uitschijnen dat de PS de verkiezingen niet had verloren, terwijl ze zwaar achteruit gingen.


Et en vidéo
"Avec le MR en Wallonie ? Tout est possible !"

Les cartes de crédit restent au sol

Brève: Le gouvernement wallon a décidé de supprimer l'usage des cartes de crédit tant à BSCA qu'à Liège Airport, "dans un souci de cohérence et de bonne gouvernance".
Il a aussi demandé l'alignement des émoluments des administrateurs de BSCA et de Liège Airport sur ceux octroyés à la Sowaer, soit 289 euros/mois contre environ 80 euros à BSCA.

Lire aussi:
BSCA, la société de voyages

Edmée De Groeve était en faveur du chinois HNA
Alors que la présidente de l'aéroport de Charleroi (Brussels South Charleroi Airport, BSCA), Edmée De Groeve, défend aujourd'hui la vente de 27,65% des parts de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) au consortium italo-belge SAVE/Holding communal pour un montant d'environ 11 millions d'euros, il apparaît dans un rapport qu'elle plaidait, en février 2008, pour un rapprochement stratégique avec le groupe chinois Hainan (HNA)

Enquête pour délit d'initié contre Didier Bellens
Le patron de Belgacom Didier Bellens est soupçonné de délit d'initié dans le cadre d'un dossier initié il y a plusieurs années.

dimanche 21 juin 2009

Les représentants des réseaux culturels

Beaugrandetfort - Uccle
19.06.09 18h27

Délirant!
7 Partis pour un gouvernement bruxellois !
89 députés, 19 communes, 3 parlements et on va demander leur avis aux "
représentants des réseaux culturels".
Une caricature du monde des adultes.
Inexorablement Picqué double le chômage Bruxellois tous les 10 ans, prévoit de multiples plans. Que dire des centaines de réunions dans lesquelles, avec un vocabulaire masochiste et pédant, des courtisans ânonnent et rabâchent indéfiniment la bouillie politiquement correcte.



video




Lire aussi:
Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale
L'option de l'Olivier, véritable marché de dupes, a été prise en dépit de signaux assez clairs pour un changement général de moeurs.Un mandataire PS menaçait :
« Il est plus prudent de nous prendre dans la majorité que de nous reléguer dans l'opposition. »

Mahinur Ozdemir prêtera serment voilée
Mahinur Ozdemir, élue CDH au parlement bruxellois, prêtera serment voilée. Rien n'interdit dans le règlement qu'elle le fasse. Le député Daniel Ducarme (MR) avait indiqué qu'il entendait voir interdire aux élus le port de tout signe d'appartenance religieuse.


Doit-elle retirer son voile pour aller au parlement ?
C'est ce que pense Denis Ducarme, le député MR qui voudrait interdire le port du voile chez nos parlementaires.
L’élection de Mahinur Ozdemir pose débat au parlement bruxellois. Elue sur les listes cdH, cette jeune femme de 26 ans siégera voilée. Cela pose problème à certains, dont le député fédéral MR Denis Ducarme qui va déposer une proposition visant à modifier le règlement de la Chambre en vue d’interdire le port de tous signes religieux.

"Mise au Point" du 21 juin 09

Rédaction "on line" sur Twitter ... par Phineas_Barnum

Phineas_Barnum Depuis le Conseil de Fédé, @MarcelCheron parait subitement moins malin

Phineas_Barnum #MPA @marcelCheron: le premier faux pas a été fait, c'est trop tard ! Perte des 10% de contestation aux prochaines élections
Mateusz @Phineas_Barnum Perte de 10 % aussi s'ils avaient pris le MR ;-) L'aile gauche aurait se serait sentie trahie, elle aussi ;-)
Phineas_Barnum @Mateusz : Ne pense pas. Les "derniers" 10% = déçus du PS, pour ne pas avoir le PS. Le reste (=primo-électeurs) resteront.
@Phineas_Barnum Que Cheron n'oublie pas la fable de la grenouille et du scorpion, tôt ou tard, inéluctablement....

Phineas_Barnum #MAP Bilan bruxellois cata et pire même qu'en RW; emploi, enseignement/formation, transport en commun, ...

erakor Pourquoi quand Bruxelles-Mobilité part d'une mauvaise idée, elle se termine toujours en très mauvaise idée ?

melissa_bxl: #MAP Est-ce que Papa est encore passé sur le billard? Il a l'air encore plus clownesque que d'habitude (Genre "Çà" de S. King).

Phineas_Barnum #MAP @Kubal a raison: l'endettement des OIP 'n cau est une véritable catastrophe.

Phineas_Barnum #MAP politique de changement et toujours les mêmes dinosaures autour de la table

Phineas_Barnum: #MAP "le vrai visage du MR" dit @AndréAntoine -./. vente des logements sociaux - cause de la mise en opposition du MR (sic)

rwarmont: #MAP Les partis sont-ils au service des citoyens ou des membres du parti? (par rapport au débat provinces)

X se demande si bruxelles est réellement mal financé ou si les finances bruxelloises sont gerés de façon inefficace. surement un peu des deux.

Phineas_Barnum: #MAP 36% de chômeurs de -de 25 ans à BXL

olivierbaum Cheron et Antoine chargent reynders (MAP) http://onvotepoureux.skynetblogs.be/

Phineas_Barnum: #MAP politique de changement et toujours les mêmes dinosaures autour de la table

olivierbaum Se demande si on va encore se foutre de nos gueules longtemps...

X: #Controverse: Doulkeridis sort quelques vérités qui vont donner du brûlant à la Toison d'Or....

MBux #Controverse Jolie charge de @doulkeridis contre ADD.

X: #Controve: le PS hue à chaque fois R. Dechamps et six mois plus tard, admet ses chiffres. Plan Marshall, Enseignement, Budget, etc...

Mateusz Papa au 7e jour et @JMJavaux chez Vrebos. Que choisir ?
olivierbaum @Mateusz S'abstenir et éteindre le poste c'est 500 grammes de CO2 en moins :o)
olivierbaum Daerden comme président du PW ? Comment va-t-il s'habituer à partir en mission en classe populaire et se loger dans un F1 ? Merci José.....

Phineas_Barnum #Controverse @jmjavaux semble assez stressé ... déjà des regrets ?
melissa_bxl @Phineas_Barnum Je ne pense pas qu'il soit stressé, je pense qu'il veut réaffirmer qui si le PS ne bouge pas, Ecolo ira voir ailleurs.
Phineas_Barnum @melissa_bxl : L'erreur est faite, quelle que soit le résultat des négos. "Too late", comme on dit à Liège.
melissa_bxl @Phineas_Barnum Je ne pense pas que ce soit une erreur... (tu me fais penser que je dois terminer mon article sur le sujet, tiens).
Phineas_Barnum @melissa_bxl : Tu as raison, ce n'est pas une erreur. C'est une faute.
olivierbaum @Phineas_Barnum, on verra ca au prochain match du Standart... (Javaux-Reynders)

olivierbaum Javaux, Di Rupo, Milquet : autorité indépendant qui pourra juger des conflits d'intérêts : Et oui ! c'était une de nos revendications...

Phineas_Barnum #Controverse @jmjavaux donne plus de points à ahmadinejad que à Happart ... #elleestbellelalwallonie
Mateusz @Phineas_Barnum j'ai constaté la même chose... mdr
melissa_bxl @Phineas_Barnum Je ne pense pas que les relations internationales soient son fort; ;D

Phineas_Barnum #Controverse 2/10 pour J. Happart ... histoire de fraises ?!? pas au courant ...; qui sait ?

olivierbaum Javaux (controverse) : Le PS ? retour vers le futur ou englué dans son passé....

POINTS DE VUE: " jours blancs pour les étudiants, jours noirs pour les enseignants ?"

Christian Dupont, PS, Ministre de l'Enseignement obligatoire face à Alain Destexhe, MR, député à la Communauté française

LE DEBAT:
"L'Olivier portera-t-il ses fruits ?"

Ecolo et le CDH ont choisi le PS pour tenter de former des gouvernements de centre-gauche, tant à Bruxelles qu'en Wallonie.
L'Olivier est planté...reste à voir s'il prendra racine.
Les négociations ont débuté et se heurtent déjà à une terrible réalité : les caisses sont vides !
Quelles seront les réelles marges de manoeuvre des futurs gouvernements ?
Quelles seront leurs priorités ? Olivier rimera-t-il avec austérité? Les futurs partenaires sont-ils sur la même longueur d'onde en matière d'éthique et de gouvernance ?


Pour répondre à ces questions, Olivier Maroy et Sacha Daout ont invité :

Michel Daerden, PS, Vice-président de la région wallonne et de la Communauté française
André Antoine, CDH, Vice-président du gouvernement wallon
Marcel Cheron, chef de groupe Ecolo au Parlement de la Communauté française
Serge Kubla, chef de groupe MR au Parlement wallon
Charles Picqué, PS, Ministre-président de la Région Bruxelles-Capitale
Armand De Decker, MR, Président du Sénat
Evelyne Huytebroeck, Ecolo, Ministre de l'Environnement et de l'Energie - Région Bruxelles-Capitale
Benoît Cerexhe, CDH, Ministre de l'Economie et de l'Emploi - Région de Bruxelles-Capitale

LE 7e JOUR (à 13H15):

Michel Daerden, PS, Vice-président de la région wallonne et de la Communauté française

NB: Michel Daerden était aussi l'invité de Matin Première, vendredi dernier.

17.06.09 - 19:10 - himself
Michel Daerden annoncé sur MatinPremière la semaine dernière deux fois et deux fois décommandé .
La censure, la nouvelle logique présidentielle ?

18.06.09 - 07:44 - himself
JM Nollet a expliqué dans cette même émission dans les réponses aux questions des auditeurs que concernant Michel Daerden, ce serait un signe de la part du PS de venir à la table des discussions avec ou sans lui
Pourquoi certains ne reconnaissent pas votre génie et sens iné de la démocratie ?

18.06.09 - 07:42 - himself
Monsieur,
Ecolo exige une radioscopie complète budgétaire des finances de la francophonie, que même son acolyte de négociation actuel et ancien membre de majorité ne peut lui fournir.
Est-ce suite à un particulier manque de clareté des comptes présentés, ou votre ancien partenaire à la Région est particulièrement docile et amateur et l'opposition Ecolo est composée de minus ?

18.06.09 - 07:36 - himself
"A la Région, le ratio d'endettement devrait passer de 63% actuellement à 92% en 2014. Sans même tenir compte des efforts que demandera le niveau fédéral aux entités fédérées pour respecter le Pacte de stabilité, les soldes budgétaires sont également dans le rouge: déficit de 280 millions d'euros en 2009, de 442 millions d'euros en 2010, de 387 millions en 2011, de 348 millions en 2012, de 263 millions en 2013 et 47 millions en 2014"
Ca, c'est la réalité et surtout une catastrophe quand on sait ce qu'on en fait et on le dépense. Monsieur, votre présence controversée à Pékin lors des JO à coûté une fortune: pouvez-vous expliquer maintenant en détail le retour sur investissement ?

18.06.09 - 07:53 - himself
Elio Di Rupo assure avoir entendu le signal des citoyens en matière d'éthique. "Je vais mettre en place un comité tout-à-fait spécial, une commission de gens de très haut niveau à l'intérieur du parti pour faire en sorte qu'il y ait des modifications statutaires, un contrôle beaucoup plus sévère, une éthique contemporaine. Et je vais aussi modifier le fonctionnement de mon propre comité d'audit".
Cela vous inspire quoi ?

18.06.09 - 07:50 - himself
Jennifer Maus de Herstal invitée du "Talk Elections" sur RTL, prête à Frédéric Daerden d’avoir déclaré :
« Tant que Papa est là, les subsides vont venir et les dossiers vont continuer à suivre»« On peut se demander sur quelle base les subsides sont accordés par la Région wallonne. »
Un commentaire ?

18.06.09 - 08:15 - himself
Le 29 avril, Elio di Rupo déclarait à propos du remboursement du voyage walifornien :
"ce sont des moyens financiers du groupe parlementaire wallon""J'imagine que quelqu'un va s'assurer que ce sera remboursé""le groupe parlementaire, d'après ce que j'en sais, rembourse pour aller très vite par rapport au Parlement""Je ne connais pas les situations individuelles et il ne faut pas m'en vouloir si je ne suis pas derrière chaque parlementaire pour demander s'il a fait un versement ou pas""Le groupe socialiste s'en préoccupe""j'ai appris qu'il y a un engagement pour rembourser et j'espère qu'il en sera ainsi"
Le remboursement a-t-il été effectué par les mandataires socialiste comme promis par Elio Di Rupo, oui ou non ?

18.06.09 - 08:12 - himself
Camarade,
La Wallonie est-elle une république bananière ou des camarades ?

18.06.09 - 08:09 - himself
Le projet Cyberclasses de la région wallonne vise à équiper les écoles de la région d'un PC par 15 élèves.Ce plan a été voté en 2006 avec un budget de 85 millions ... trois ans après, 6 écoles sur 3.300 sont équipées!
Quid ?

18.06.09 - 08:06 - himself
En 1993, Elio Di Rupo provoque la suppression de 3000 emplois et en 1995, Laurette Onkelinx supprime plus de 2500 emplois dans l'enseignement.
Elio Di Rupo déclarait le 5 mai 09 à propos de l'enseignement :
"c'est juste le contraire d'une catastrophe.Jamais notre enseignement n'a fait un bond en avant aussi important "
Vous défendiez également le décret Arena et les diverses révisions Dupont pour cause de mépris des "écoles de nantis"
Un sondage récent montre que 1 électeur sur 2 du PS ne possède pas de diplôme du secondaire. Quelle est la proportion pour votre électorat ?

18.06.09 - 08:24 - himself
"Je suis député-bourgmestre de Mons, une ville de taille moyenne, et j'appliquerai d'abord ce décumul chez moi-même" , disait votre camarade-président.
Vous concernant, c'est quand ?

18.06.09 - 08:18 - himself
A combien chiffre-t-on aujourd'hui les retombées de la mission Pékin ?
Allez-vous publier les détails des comptes de cette mission, transparence et nouvelle gouvernance obligent.

18.06.09 - 08:36 - himself
"des grands travaux" ?
Comme pour le projet foireux du Country Hall, ce sommum de la mal gouvernance ?
Combien cela a-t-il coûté aux contribuables ?

18.06.09 - 08:34 - himself
Combien a coûté aux finances publiques le projet foireux de francorchamps ?

18.06.09 - 08:37 - Olivier (Liege)
@Himself :L'aide à Google : 12.5 Mio à la place de 5 Mio
ca ne te rappelle pas
Le circuit pas un euro wallon, on a un accord pour 19 Mio € de travaux, à l'ouverture quand on dit 19 dans ce genre de dossier ca veut dire 15, 28 30.

18.06.09 - 08:33 - himself
Accompagné semble-t-il de Willy Demeyer, Alain Mathot ou encore de Stéphane Moreau, vous représentiez la Région et le Groupe de Redéploiement économique du Pays de Liège (GRE) dans le palace “ Le Martinez ” à Cannes au Mipim, le plus grand rassemblement des professionnels de l’immobilier du 10 au 13 mars, qui y "offrait" le petit-déjeuner liégeois le 12 mars 2009 ...
Le redéploiement économique passe par Le Martinez et le Club Med d’Opio, et non par Liège?
Qui vous a mandaté pour ce genre de mission et quel en a été le coût et retour sur investissement ?

18.06.09 - 08:27 - himself
"Digital Innovation Valley" a couté combien aux finances publiques ? Quel est le retour sur investissement ?

18.06.09 - 08:39 - himself
Est-il vrai que lors du dernier Francorchamps, vous auriez fait réserver 17 tables au nom de la Région wallonne dans les salons VIP de l’Eau Rouge à 2500 € le couvert le week-end de 3 jours ?