samedi 28 mars 2009

Earth Hour

Campagne Earth Hour du WWF - La Libre.be
Le 26 mars, le monde entier éteint ses lumières entre 20h30 et 21h30 !

Les «Zones humides» de Charlotte Roche

Dans le prolongement des coquineries de ce midi ...

video


Lire aussi:
Les «Zones humides» de Charlotte Roche
Rarement les hémorroïdes d'une jeune femme auront fait couler autant d'encre en Allemagne. Depuis février dernier, la critique littéraire et les milieux féministes débattent âprement des raisons du succès foudroyant de Zones humides. C'est le premier roman de Charlotte Roche, une jolie présentatrice de télévision germano-britannique, au sourire franc, à la parole anticonformiste et à la jupe d'écolière trop courte. En seulement quatre mois, le livre s'est vendu à 650 000 exemplaires. Le débat qui a suivi sa parution rappelle le déchaînement provoqué par la sortie de la Vie sexuelle de Catherine M. Moins porté sur la transgression sociale, l'ouvrage de Roche, comme ceux de Millet et Despentes, offre le même jusqu'au-boutisme explosif dans la manière d'exposer son corps de femme, avec toutes ses pulsions, ses saveurs et ses sécrétions.

Ô Pub !

Un peu de détente: pub

video

Les USA prêts à héberger 30.000 sans-abri

Vous lisez ce titre de dépêche et vous vous dites : "aaaah, un plan social de Barack Obama, oho !" ... et vous vous précipitez pour lire les détails de la suite:

Les autorités américaines se préparent à héberger jusqu’à 30.000 personnes sans abri .... en raison d’inondations historiques dans les plaines du nord des Etats-Unis.

vendredi 27 mars 2009

Fraude Fiscale (II)

Suite de Fraude Fiscale (I) .
2ème extrait du Qalu du mercredi 18 février. Les paradis fiscaux et l'impact de la crise :

Peut-on lutter contre les paradis fiscaux ?


video

Lire aussi:
Les Européens veulent sanctionnerles paradis fiscaux
Réunis dimanche à Berlin, les membres européens du G20 se sont mis d'accord sur sept priorités pour le sommet de Londres du 1er avril.

Frédéric à l'Europe

J'avoue, moi-même, cela ne m'avait pas effleuré. Le Pan a trouvé une explication fort plausible à la candidature surréaliste du fiston Daerden aux "européennes". Ceci n'est par ailleurs qu'une cerise sur le gâteau d'une vie de patachon politique toujours confrontée aux graves problèmes de conflit d’intérêts que génère toujours la double qualité de député wallon et propriétaire (par sociétés-écran interposées) du cabinet révisoral BCG & Associés :


la qualité de parlementaire européen, à la différence de celle de député régional ou fédéral, est… compatible avec le statut de réviseur d’entreprise !

jeudi 26 mars 2009

Sans préservatif

Etape numéro 1 : lisez cette phrase, source du lynchage mondial

«(…) on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème.»






Etape numéro 2 : lisez l’ensemble du texte suivant (question et réponse de la conférence de presse de Benoit XVI dans l'avion)
Philippe Visseyrias, France 2 :
Saint-Père, parmi les nombreux maux dont souffre l’Afrique, il y a en particulier la propagation du sida. La position de l’Eglise catholique sur les moyens de lutter contre le sida est souvent considérée irréaliste et inefficace.
Allez-vous aborder ce thème durant votre voyage ?

Benoît XVI :
Je dirais le contraire. Je pense que l’entité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est justement l’Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses réalités diverses. Je pense à la communauté de Sant Egidio qui fait tellement, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, je pense aux Camilliens, à toutes les sœurs qui sont au service des malades… Je dirais que l’on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème. On ne peut trouver la solution que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c’est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un envers l’autre, et le second, une amitié vraie, surtout envers ceux qui souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de sacrifices et de renoncements personnels. Ce sont ces facteurs qui aident et qui portent des progrès visibles. Autrement dit, notre double effort pour renouveler l’homme intérieurement, donner une force spirituelle et humaine pour un comportement juste à l’égard de son propre corps et de celui de l’autre, et notre capacité à souffrir, à rester présent dans les situations d’épreuve avec les malades. Il me semble que c’est la réponse juste, l’Eglise agit ainsi et offre par là-même une contribution très grande et très importante. Remercions tous ceux qui le font.


Verbatim des déclarations de Benoît XVI lors de la conférence de presse dans l’avion vers l’Afrique Source : salle de presse du Saint-Siège (traduction La Croix)



Etape numéro 3 : répondez aux questions suivantes
1. Recevez-vous les propos du pape exactement de la même manière après l’étape 1 et après l’étape 2 ?
2. Qu’arrive-t-il lorsqu’on isole un morceau de phrase d’un propos global ?

Etape numéro 4
Sachant que :
- l’Eglise catholique est l’une des institutions internationales qui a le plus d’expérience de la réalité du Sida sur le terrain, parce que 26 % des malades du Sida dans le monde sont pris en charge par des institutions catholiques,
- l’homme qui s’exprime ici n’est pas un hurluberlu un peu simplet, mais un homme de très haut niveau intellectuel et spirituel qui connaît très bien à la fois la pâte humaine et la question du Sida.
répondez à la question suivante :
Les propos du pape ne méritent-ils pas qu’on leur accorde un minimum de considération et de réflexion ?

Lire aussi:
"Le Pape est d'un cynisme insupportable"

Des responsables français, dont Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine 2008, publient dans le Monde daté de mercredi une "lettre ouverte à Benoît XVI" à qui ils demandent de revenir sur ses propos sur le sida.

Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré : Vous présidez personnellement le Comité national de lutte contre le sida. Pourquoi ? C'est un engagement moral quand on est responsable d'une communauté de 12 millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, le sida menace la vie de millions d'hommes et de femmes. Son impact sur la société est considérable. Le chef de l'Etat doit être à l'avant-garde. Le Burkina a développé un cadre stratégique classique avec les éléments-clés de la lutte contre le sida : la prévention, le suivi épidémiologique, et la prise en charge des malades. Nous commençons à enregistrer des résultats - le taux de prévalence est passé de 7% en 1997 à 4% en 2003. [...] Face aux organismes internationaux, il faut savoir résister. On peut nous conseiller, mais pas faire à notre place. [...] Les Européens n'éprouvent pas le danger du sida de la même manière que nous. Pour les Burkinabés, le danger est immédiat. La pandémie est une réalité visible, elle frappe votre famille, vos amis les plus proches. En Europe, vous avez peut-être le loisir de faire des thèses pour ou contre la morale. Au Burkina, nous n'avons pas le temps. [...] Il y a souvent un gouffre entre ce que disent les médias et ce qui se passe sur le terrain. En Afrique, nous vivons avec le sida au quotidien. Le débat sur le préservatif, tel que vous le présentez, ne nous concerne pas. Les Français aiment la polémique, c'est leur côté gaulois ! Certains critiquent la position de l'Eglise en prétendant défendre les Africains. Soit. Mais la plupart n'ont jamais mis les pieds chez nous ! Je leur conseille de venir faire un séjour au Burkina. Chez nous, l'imam, le prêtre et le chef coutumier travaillent de concert : tous ont l'ambition d'affronter le même mal. Se focaliser sur le préservatif, c'est passer à côté du problème du sida. [...] Beaucoup de gens ignorent le travail de l'Eglise en Afrique. En France, l'intelligentsia ne comprend pas cette proximité avec les responsables catholiques. Chez nous, l'Eglise est d'abord synonyme d'écoles et de dispensaires. Le débat sur le sida n'est pas théorique, il est pratique. L'Eglise apporte sa contribution. Si l'abstinence est un moyen de prévention, nous n'allons pas nous en priver ! [...] L'Eglise n'a pas le monopole de l'abstinence ! En tant que chef de l'Etat, j'ai pris des engagements dans ce sens depuis 2002 dans le cadre de la campagne "C'est ma vie". L'objectif était de mettre les gens devant leurs responsabilités. Parmi les engagements proposés, certains faisaient directement appel à l'abstinence : "J'ai décidé de m'abstenir de tout rapport sexuel quand mon mari (ma femme) est absent(e)", et "J'ai décidé de m'abstenir de toute relation sexuelle jusqu'au mariage"."

Mgr Slattery, de Tzaneen, en Afrique du Sud, présente (http://www.zenit.org/article-17020?l=french) le documentaire intitulé «Semer dans les larmes», qu'il vient de réaliser avec le producteur Norman Servais, sur l'épidémie du SIDA dans son pays. Ce documentaire vient de gagner le «Grand Prix» au 22ème festival international multimédia catholique «Niepokalanow 2007» : "En dépit de la promotion qui est faite dans les écoles pour le préservatif, il y a un taux de grossesse élevé parmi les filles en âge scolaire, parfois jusqu'à 20%". Mgr Slattery explique que les avantages économiques d'une telle situation sont réels, l'industrie du préservatif étant une industrie multimillionnaire. "L'Afrique du Sud et les pays voisins du Botswana et du Swaziland ont les taux d'infection les plus élevés au monde et les taux de distribution de préservatifs également les plus élevés. [...] La conclusion est évidente : plus de préservatifs signifient plus de cas de SIDA et plus de morts [...] Il est bien sûr ‘politiquement incorrect' aussi bien ici que dans le monde occidental, d'envisager l'éventualité que le préservatif puisse en réalité alimenter cette maladie mortelle au lieu de la freiner". L'objectif de l'Eglise dans le pays est de «lever le voile du secret sur le SIDA et d'inciter les gens à en parler ouvertement». "On leur fait croire qu'il n'y a pas de véritable crise. Ils voient que beaucoup de jeunes meurent mais on leur dit qu'ils attrapent le SIDA parce qu'ils n'utilisent pas le préservatif correctement. Derrière tout cela, il y a une croyance largement répandue selon laquelle les personnes qui meurent du SIDA ont été ensorcelées". "L'Ouganda a été le premier pays à combattre résolument l'épidémie du SIDA au début des années 90. La position forte et claire du président Museveni a constitué l'élément décisif qui a ralenti la diffusion du SIDA, faisant passer le taux de personnes affectées de plus de 25% à 6% en 2002. Il a prêché le bon sens et non le préservatif, encourageant l'abstinence avant le mariage et la fidélité dans le mariage, comme des valeurs culturelles". Mgr Slattery précise que des rumeurs sur le rôle de l'abstinence et de la fidélité pour combattre le SIDA, circulent au sein du gouvernement d'Afrique du Sud.

Les évêques africains défendent le pape"Je demande aux Occidentaux de ne pas nous imposer leur unique et seule façon de voir. Dans des pays comme les nôtres, l’abstinence et la fidélité sont des valeurs qui sont encore vécues. Avec leur promotion, nous contribuons à la prévention contre le sida [...] Nous ne pouvons pas promouvoir l’utilisation du préservatif, mais prêcher les valeurs morales qui, pour nous, demeurent valables, afin d’aider nos populations à se prémunir du sida : l’abstinence et la fidélité". (vidéo en ligne http://www.ktotv.com/) Mgr Simon Ntamwana, archevêque de Gitega au Burundi, a dénoncé «le glissement de pensée» de l’Occident et son «hédonisme sexuel devenu comme un chemin incontournable». "Ce n’est pas le préservatif qui va diminuer le nombre d’infections du sida, mais certainement une discipline que chacun doit s’imposer pour pouvoir changer d’attitude, une attitude qui va l’aider à échapper à un hédonisme qu’il ne peut plus contrôler". Pour sa part, l’archevêque de Kinshasa (RDC), Mgr Laurent Monsengwo, a expliqué que le préservatif "aggrave le problème car il donne une fausse sécurité, une sécurité qui n’en est pas toujours une".


Des chiffres éloquents (source OMS), montrent la progression du SIDA dans les pays africains selon leur religion principale entre 1991 et 2001. Les pays catholiques étaient en moyenne plus touchés que les autres en 1991, et le sont moins en 2001. Catholiques ou pas, les pays d'Afrique touchés par cette immense tragédie méritent que cesse l'instrumentalisation qui est faite de leur souffrance par des groupes subversifs. Voici donc en 2 colonnes ces quelques données édifiantes sur le SIDA en Afrique Sub-saharienne et les religions. En 1991, le virus ne s'est pas développé dans une zone religieuse particulière. Les catholiques ont même été au centre du foyer de l'épidémie : le Congo, le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda occupent les dernières places. En 2001, après 10 ans de prévention dans ces pays (et la fameuse "irresponsabilité" de l'Eglise catholique), le classement n'est plus le même et se passe de commentaire…

GPF

Global Progressive Forum avec,
"Elio Di Rupo, President, former Deputy Prime Minister, Socialist Party, Belgium "
... président ?

De sa République des Camarades, peut-être ... mais pas des EU, comme semble toujours l'être Bill Clinton (le mari de l'autre).
Quoi qu'il en soit, Ministre-Président de la Région wallonne, cela compte pour du supporter de football francophone, vu par des supporters de football flamands. Vice-Premier de Belgique, c'est beaucoup plus chic. Elle est belle la Wallonie, sous "la crise des libéralités".



Voir aussi:
"Elio Di Rupo
, président du parti socialiste francophone belge, au Forum social européen de Paris, en novembre 2003."



Elio Di Rupo et l'«ultra» capitalisme

Le Bureau albanais des impôts

Brève: Les chiffres proviennent de données fournies par le Bureau albanais des impôts :

"En 2008, les Albanais ont dépensé pour les jeux de hasard, y compris les paris sportifs, plus de 100 millions de dollars, contre quelque 60 millions de dollars en 2007".

7 millions d'€ en 5 mois

C'est ce qu'a dépensé le gouvernement wallon depuis septembre et jusqu'au 24 février dans 64 campagnes d'information.

video


- Benoît Lutgen : 28 dossiers présentés depuis le 11 septembre pour un montant total de 2,5 millions d'euros, avec une campagne sur les déchets sauvages (1,4 million) et une opération "Wallonie Week-end bienvenue" (252.000 euros).

- Didier Donfut : 14 dossiers pour 377.600 euros au total.

- Jean-Claude Marcourt : 6 dossiers pour 1,7 million d'euros

- Rudy Demotte : 9 dossiers pour 1,2 million.


Lire aussi:
Tremplin

La Cour des comptes épingle le Forem
La Cour des comptes a transmis au parlement wallon son rapport sur le Forem. Elle épingle une série d'irrégularités dans les octrois de marchés publics et des lacunes importantes du système de contrôle interne. Le rapport de la Cour des comptes


Campagnes d'information: la Commission ne sanctionnera pas Antoine
La Commission de contrôle des communications gouvernementales du parlement wallon a décidé jeudi de ne pas sanctionner le ministre wallon de l'Aménagement du territoire, du Logement et de l'Energie, André Antoine, pour les campagnes d'information qu'il a menées à propos du prêt tremplin et de l'éco-prêt. La décision a été acquise majorité contre opposition, moins l'abstention du président de l'assemblée, José Happart (PS). "Je me suis abstenu parce qu'une faute a été commise mais comme la sanction n'est pas modulable, elle aurait été pour le moins excessive", a expliqué M. Happart. La loi prévoit de déduire des dépenses électorales autorisées le montant de la campagne, soit 800.000 euros dans le cas de M. Antoine. Selon M. Happart, le ministre, qui s'est expliqué personnellement devant la Commission, a présenté ses excuses pour la façon dont ses services ont informé la Commission de la campagne. Ils se sont contentés d'un courriel qui se serait perdu. Dans un communiqué, M. Antoine a toutefois répété que, pour le reste, la campagne était conforme à la législation.

mercredi 25 mars 2009

Didier Reynders : 12/10

"Répondez à la question ! Didier Reynders"

Didier Reynders : 12/10
François De Brigode : 8/10
Johanne Montay : 7/10
Bertrand Henne : 6/10
Journaleux flamand de très faible envergure : -2/10


video

Lire aussi:
Didier Reynders contre-attaque
Malmené politiquement ces dernières semaines, le vice-Premier ministre MR Didier Reynders était l’invité mercredi soir de l’émission « Répondez à la question » sur la RTBF. Un rien crispé, décidé à faire face, il a balayé les critiques.

La Cour des comptes épingle le Forem
La Cour des comptes a transmis au parlement wallon son rapport sur le Forem. Elle épingle une série d'irrégularités dans les octrois de marchés publics et des lacunes importantes du système de contrôle interne. Le rapport de la Cour des comptes

J'en ai facilement pour 20 cm ...

Le sénateur Alain Destexhe a déposé une proposition de résolution, invitant les différents gouvernements à combattre l'inflation de papier.
"J'en ai facilement pour 20 cm de documents parlementaires par jour"

Tiens, n'était-ce pas lui ce midi, occupé à imprimer ses extraits de compte ... sur papier ?

Homo lupus homini

Et on retrouvera encore l'avocat-star des mystificateurs, menteurs, dissimulateurs, ...

video

"L'histoire a jaillit d' "elle-même""

video



Lire aussi:
Négationnisme à l'Athénée Bruxelles 2: H. Kishka témoigne
17/03: Interview de H. Kichka, G. Fabré - 17.03.09
Un rescapé des camps racontait son histoire à des élèves de l'Athénée Bruxelles 2. Il a été pris à partie par un professeur de religion islamique, qui lui a dit que son récit était "largement exagéré". L'Exécutif musulman condamne. Le ministre veut porter plainte.

Benoît XVI condamne le négationnisme, mais pas l'évêque négationniste
Le pape a condamné la négation de la Shoah, sans toutefois se désolidariser d'un évêque intégriste dont il a levé l'excommunication bien qu'il ait, il y a une semaine, nié l'existence des chambres à gaz.

J'ai fait le con
Dieudonné : le parquet ouvre une enquête préliminaire
Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire à propos de Dieudonné. L’humoriste français a invité vendredi soir, sur la scène du Zénith de Paris, l’historien négationniste Robert Faurisson.Robert Faurisson, souvent condamné pour négationnisme, fait l'objet d'une nouvelle enquête judiciaire pour avoir qualifié l'Holocauste de "religion officielle" qui "continue d'abuser des millions de gens par des procédés grossiers"


Des néonazis jugés pour incitation à la haine raciale contre un footballeur

M. Bellens a gagné 2,86 millions en 2008

Brève: En 2008, le patron de Belgacom, Didier Bellens, a gagné très exactement 2.862.691 euros brut, selon le rapport de gestion de l'entreprise publique.


Lire aussi:
RFI : Christine Ockrent touche 310.000 euros par an, selon les syndicats
Ça balance à Radio France International, où le climat social est épouvantable depuis l'annonce d'un plan social qui devrait conduire à la suppression de 206 emplois.

mardi 24 mars 2009

Abandon des poursuites contre Lizin

Camarades, la rénovation est en route ( et non la route est rénovée, comme ne dirait pas le camarade Daerden qui dirait: une dernière rénovation pour la route) !

Brève: Le groupe socialiste présent au conseil d’administration a voté pour l’abandon des poursuites à l’encontre de Mme Lizin, alors que les groupes Ensemble et MR s’y sont opposés.

La crise des libéralités, comme dirait l' "autre".

Lire aussi:
Huy: nouveau pacte de majorité et nouveaux échevins
Le PS et le groupe Ensemble (Cdh-Indépendants-Ecolo) ont annoncé qu'ils avaient déposé vendredi dans les mains du secrétaire communal de Huy le nouveau pacte de majorité contenant la motion de défiance collective qui mettra un terme au pacte de majorité PS-MR.

Les Van Cau de retour à Charleroi
Les socialistes carolos ne seront très bientôt plus sous tutelle. C'est, du moins, ce qu'on peut lire ce lundi dans la presse quotidienne. Normalement, il ne devrait pas y avoir de surprise de dernière minute... Et le clan "Van Cau" devrait effectuer son grand retour dans la sphère publique...

Elio viole les statuts
On voudrait inventer, qu’on ne ferait pas mieux : vendredi passé, Didier Donfut, président de la fédé montoise du PS, expliquait à Belga pourquoi le comité de la fédé a décidé de ne pas organiser de poll des militants pour désigner sa tête de liste aux élections régionales : « Nous avons estimé à l’unanimité que, vu l’importance du scrutin et les qualités d’Elio, il serait aberrant de mettre en doute sa capacité à mener la liste. En tant qu’ancien ministre-président sous cette législature, il est normal qu’il affronte le scrutin régional et qu’il soit tête de liste, tout comme il est normal que je me présente.

Liste PS provisoire pour les élections régionales 2009
Liste PS provisoire recueillie à la sortie du Congrès ce dimanche (22/03/09).
Effectifs / Suppléants
1. Charles Picqué / Alain Hutchinson
2. Françoise Dupuis / Anne-Sylvie Mouzon
3. Emir Kir / Olivia P’tito
4. Caroline Désir / Mohammadi Chahid
5. RudyVervoort / Catherine Moureaux
6. Eric Tomas / Christian Magerus
7. Fadila Laanan



Charleroi: démission du directeur de la police fédérale
Le directeur judiciaire de la police fédérale de Charleroi, Jean-Pierre Doraene, a démissionné. Cette démission a été acceptée dans la journée par le Ministre de l'Intérieur Guide De Padt

Le terrain et l'appareil
A Liège, Michel Daerden, l'homme qui avec son fils confond les deniers publics et son intérêt privé de réviseur. A Charleroi, le retour en grâce du clan Van Cau dont l'un des sbires vient d'être condamné pour avoir ouvert une antenne de la ville dans sa maison de Carcassonne.
A Bruxelles, un certain Julien Uyttendaele figure sur la liste (?) et une certaine Caroline Désir (32 ans, 4ème sur la liste PS, chef de cabinet adjoint de Picqué) :"Elle a choisi la voie du terrain et pas de l'appareil" dit d'elle Charles Picqué.
Si être dans un cabinet c'est le terrain et pas l'appareil ....


Les eurodéputés PS "inquiets" des choix de Di Rupo
La confection de la liste du PS en vue des élections européennes suscite l'inquiétude de ses eurodéputés actuels, qui craignent de ne pas se retrouver en position éligible. "Nous sommes extrêmement inquiets", a dit Alain Hutchinson.

L'Europe, elle parle, elle parle ...

Édifiant, le mépris Daerdénien : on dirait un bourgmestre de HV ...

video


Ce dé**** a confirmé ce type de propos sur RTL-TVI, lors de l'émission politique dominicale consacrée à l’état des routes en Belgique.

La Belgique est le pays qui a le réseau routier le plus dense : 5km de route par km², mais elle est aussi le pays européen qui entretient le moins ses routes.
Pour le transport public, 3 milliards sont consacrés à la SCNB (au niveau du fédéral donc) 1,7 milliard est consacré aux services de tram, bus et métro.
En ce qui concerne le réseau routier, 1,2 milliard d’euros est consacré à son aménagement : les régions wallonne et flamande doivent se partager 800.000 euros, en sachant que la région flamande reçoit bien plus que son homologue.

Les automobilistes paient 12 milliards d'euros par an de taxes et amendes à l’Etat.
Une question est alors posée : où va l’argent ?

Michel Daerden :

« Chez Reynders ! »

Lire aussi:
Hiver: Daerden a dépensé 29.847.100 €
"C'est trois fois plus qu'il y a deux ans", souligne Willy Borsus
Hier, au Parlement wallon, Michel Daerden, ministre des Routes, a répondu à une question de Willy Borsus, député MR sur les dépenses hivernales des services de la Région. "C'est trois fois plus qu'il y a deux ans. L'hiver a été rude", ajoute Borsus.
Après avoir dépensé pour 2006-2007, 9.618.272 €, la Région a dépensé 19.066.344 € en 2007 - 2008. "Pour cet hiver particulièrement rigoureux, on atteint la somme de 29.847.100 € jusqu'au mois de février", note le ministre.
La consommation totale de fondants chimiques s'élève à 98.400 tonnes, ce qui représente en fourniture une somme de 6.142.000 €. Le coût du recours aux entreprises privées s'élève à 15.626.000 €. "Mes services n'ont pas signalé de retards de paiements", dit Daerden.
Le coût des prestations du matériel SPW (ramassage, épandages et déneigement) s'établit à 1.120.500 €. En ce qui concerne les prestations du personnel SPW, elles s'élèvent à 51.000 heures de prestations régulières et 112.800 de prestations irrégulières (week-end et en dehors des heures normales...). Le montant global est de 6.958.600 €.


L'entretien des voiries à Namur : plus cher qu'ailleurs
Le gel de cet hiver a fait souffrir les voiries. Rebouchage des nids de poule, réfection des voiries ou des trottoirs et des filets d'eau sont au programme. A Namur, cela représente un budget plus important que dans beaucoup d'autres villes de Wallonie.
Le plan d'action de la ville (1,5 million d'euros) donne la priorité aux rues fréquentées par les lignes de bus, notamment à proximité des écoles.
Mais ce budget ne suffira pas : Namur a un petit centre ville, mais un territoire très étendu.
Résultat : elle doit entretenir et rénover plus de 1 100 kilomètres de voiries communales, soit une moyenne de près de 11 mètres par habitant, trois fois plus que des villes comme Liège, Charleroi ou Mons.
Namur se passerait bien du titre de ville wallonne avec le plus de voiries par habitant, vu le coût que ce titre représente. Patricia Grandchamps (Ecolo), échevine des voies publiques : "ca nous met en difficulté et aujourd'hui, ce n'est pas un hasard si nous avons un grand nombre de voiries en mauvais état."
La région wallonne a annoncé le prochain déblocage de moyens exceptionnels pour réparer les routes qui ont souffert du gel de cet hiver.

Le réseau belge est le moins entretenu d'Europe
Le réseau routier belge est le plus dense de tous les Etats membres de l'Union européenne. Cependant, de tous les pays européens c'est la Belgique qui investit le moins dans l'infrastructure routière, montre une étude européenne de Touring en collaboration avec la Fédération Internationale de l'Automobile FIA dont les résultats ont été dévoilés vendredi.

Nouveau à Namur: les diplomates de l’urbanisme
Hier le Collège a accueilli des représentants des promoteurs immobiliers namurois. Fâchés, les mecs. Selon eux, plus rien n’avance à Namur, Arnaud Gavroy leur apparaissant comme un “Monsieur Non”.
La grogne montait depuis plusieurs mois entre promoteurs et l’échevin de l’Urbanisme Arnaud Gavroy. La grogne et aussi l’incompréhension réciproque: pour les promoteurs, constitués en une Fédération des Entrepreneurs Immobiliers Namurois, Arnaud Gavroy décourage l’investissement; pour Arnaud Gavroy, les promoteurs mécontents sont des spéculateurs et “on n’a pas pas besoin de ces gens-là à Namur”.

lundi 23 mars 2009

Utilité du condom


Emily Hoyos, en deux mots ...

Emily Hoyos, cette voisine de Rudy Aernoudt et ex-présidente de la FEF, mène la liste Ecolo de l'arrondissement de Namur pour les prochaines élections régionales. Elle répond à mes questions de façon concise en allant directement à l'essentiel :


Emily Hoyos, qui êtes-vous ?

Je suis une militante Ecolo qui est tombée dedans quand elle était petite !
Après avoir pris goût à l’exercice démocratique lorsque j’étais Présidente de la Fédération des Etudiant-e-s Francophones, j’ai occupé ma première place de combat sur une liste électorale à 22 ans. C’était il y a pile 10 ans, en 99. Depuis, je fais des aller-retours professionnels entre la politique et l’engagement associatif, façon pour moi de garder les idées vives et mon engagement intact.

Quelle est votre implication/actualité politique actuelle et à venir ?

Je suis conseillère communale à Profondeville, petite commune de 11 000 habitants au sud de Namur. Depuis un an et demi, mon occupation professionnelle et mon engagement politique ne font plus qu’un, puisque je travaille pour Ecolo. J’ai coordonné le processus participatif de remise à jour de nos programmes. Passionnant !
En juin prochain, je mènerai la liste namuroise d’Ecolo avec le défi de récupérer les deux sièges de députés que nous avons perdu en 2004. C’est ma 6e participation à une campagne électorale, mais la première à une place éligible.

Quels sont vos projets politiques principaux (défendus par votre parti) ?

A l’heure où notre société se retrouve aux carrefours de toutes les crises, financière et économique bien sûr, mais aussi sociale et environnementale, nous nous plaçons résolument du côté des solutions. Des solutions ambitieuses mais concrètes, construites et mises en œuvre avec les forces vives de la société civile, qui, avec nous, veulent agir à rendre notre monde plus juste et notre terre plus verte.

Dans l’immédiat, je voudrais cibler trois priorités pour y parvenir :

- rendre confiance aux acteurs de l’école pour qu’ils puissent mener chaque jeune sur la voie de l’émancipation ;
- ne pas se contenter de rustine, mais mettre en place un véritable green deal qui permette à nos régions d’être actrices d’un redéploiement à triple dividende, économique, environnemental et social ;
- et pour que ce green deal porte ses fruits en Wallonie, qu’on sorte des petits arrangements entre amis, mettre en place un véritable plan marshall de l’éthique politique et de la gouvernance.

La Belgique, la Francophonie, Namur et Bruxelles, dans tout cela ?

Je suis, par mon histoire familiale et mon expérience associative et politique, particulièrement attachée à la solidarité entre la Wallonie et Bruxelles.
Je vois également toute la richesse que nous apporte notre collaboration avec Groen ! au parlement fédéral. Nos institutions démocratiques doivent être vivantes, garantes de la solidarité et du vivre ensemble.
Je ne me retrouve donc derrière aucun discours de repli sur soi, mais plutôt du côté de ceux qui veulent mieux faire fonctionner notre état, notamment en renforçant les coopérations utiles entre l’actuelle Communauté française et les Régions wallonne et bruxelloise.


En dehors de la politique …

J'aime gratouiller dans mon jardin quand le soleil pointe le bout de son nez (mais je n’aurai pas beaucoup le temps de le faire ce printemps)


Merci, à bientôt.


Lire aussi:
Interview croisée de Emily Hoyos et Patrick Dupriez
Les deux régionales de la province feront campagne main dans la main ; nos deux têtes de liste se sont prêtés au jeu de l’interview croisée pour les lecteurs de la Quinzaine.
Une manière de découvrir ces candidats tout terrain comme ils se sont qualifié non sans humour, faisant référence à leur rôle de “petite main” pendant l’interview, pour mettre sous enveloppe des invitations des régionales


«Un Plan Marshall pour l'éthique» - (02/10/2005)
Congrès du CDH détourné par l'actualité brûlante du moment
On ne devait y parler que des communes, à un an de l'échéance électorale les concernant. Mais au final, c'est surtout le nom de l'une d'elles qui aura monopolisé les lèvres, samedi matin, au congrès que le CDH tenait à Gembloux: Charleroi, bien sûr, et les déboires de son ténor déchu.
Du coup, le volumineux projet des démocrates humanistes pour des communes «à visages humains» aura été relégué à des années-lumière de l'actualité brûlante, dans ce que la présidente, Joëlle Milquet a elle-même qualifié une «ambiance politique grave».

dimanche 22 mars 2009

Geen bouwgrond voor nieuwkomers

Brève: In 67 Vlaamse dorpen en steden wordt het wet dat nieuwe bouwkavels enkel toegewezen worden aan kopers die een nauwe band hebben met de streek. Eén op de drie Vlamingen woont in zo'n gemeente.

Updated
Ici c’est chez nous, hein… - 23.03.2009 par Mich
Récapitulons, il y avait déjà :
L’achat de
logements sociaux à Vilvorde et de terrains à construire à Zaventem où il fallait prouver sa connaissance du néerlandais pour pouvoir acheter.
Le
wooncode où il faut prouver sa connaissance du néerlandais ou s'engager à l'apprendre afin de pouvoir obtenir un logement social.
La
non-nomination de 3 bourgmestres francophones en périphérie bruxelloise.
Le
jobkorting qui fait que tout flamand obtient 300 euros de réductions sur ses impôts alors qu’un collègue bruxellois qui fait le même boulot n’a pas droit à cette réduction.

Zébulon

Ségolène Royal est le Zébulon: elle est montée sur ressort, elle apparaît au milieu des scènes les plus incongrues en disant "tournicoti tournicoton"


Laurent Joffrin, de Libération, le 23 février 2009