vendredi 31 décembre 2010

Les 132 Scissions des négociateurs

Du (très) gros nawak !

Toutes les scissions, comprises dans la “note Di Rupo/De Wever/Vande Lanotte”.
Le système d’apartheid linguistique est perféctionné; chaque contact entre groupes linguistiques doit être évité. La Belgique est réduite à une coquille vide.


#NoGov #NeverGov


Lire aussi:
De note en note, la quatrième sera la bonne ?
Fin du bal des bilatérales. Johan Vande Lanotte peut mettre la dernière main à la synthèse de sa mission de conciliation. On nous la promet large et subtile.
Dernier d’une année politiquement pareille à aucune autre, le bal des bilatérales a repris chez le conciliateur royal. Après la petite offensive grippale qui l’avait transi mercredi, déjà perceptible la veille, Johan Vande Lanotte a reçu tour à tour jeudi les responsables écologistes (Van Besien puis Javaux) et CD&V (Beke). Avant de conclure ce vendredi avec l’homologue CDH (Milquet).

A chaque fois, il ne se sera pas agi seulement de s’échanger de bons vœux de réveillon, mais de préparer les premiers jours de l’an neuf. L’agenda déjà étrenné par le socialiste flamand est resté intangible : il termine cette semaine de consulter; il met une touche finale à sa note de synthèse durant le week-end; il la transmet le lundi 3 à bons entendeurs; et ceux-ci, les sept partis qui n’ont pas ou pas encore renoncé à prénégocier, sont priés de lui rendre leur cotation le mercredi 5.

Si le 5 est une date-butoir, ce ne sera pas forcément une date-couperet. Ces dernières heures, l’impression qui émergeait quelque peu d’un mutisme pour le reste toujours massif, c’est que les négociations pourraient se poursuivre sur la base de la note Vande Lanotte ("volumineuse", avait prévenu la SP.A Gennez; "globale et assez large", a renchéri hier l’Ecolo Javaux); c’est que cette épaisseur et son degré de finition imposeront un examen plus approfondi et des remarques moins lapidaires que pour les copies précédentes; c’est qu’elle est d’ailleurs "subtile" (Jean-Michel Javaux encore) sur le nœud de la loi de financement; bref, c’est que l’on y verrait plus clair dans la faisabilité politique, dans un sens ou dans l’autre, que plus tard encore

Désespérant ? Mais on n’aura là affaire, au mieux, qu’à une base de négociations. C’est dire combien les négociations mêmes sont toujours à commencer. D’ailleurs, ledit 3 janvier marquera sûrement le plus inattendu, peut-être le plus absurde des chiffres ronds de la plus longue crise : il y aura pile quatre mois que le septuor n’aura plus joué ensemble la partition post-électorale !

jeudi 30 décembre 2010

842 millions d’€ volés

On vole chaque année pour environ 842 millions d’€ dans les commerces belges.


Selon un accord conclu entre l’Unizo et le gouvernement fédéral, il faudrait attendre le troisième vol à la tire pour que le nom du voleur et les faits commis soient transmis au parquet pour poursuites (éventuelles) ...

Drôle de Justice ...


Lire aussi:
Flambée des vols avec violences dans les transports
Ils ont augmenté de 39,3% sur le réseau ferré d'Ile-de-France. Les policiers invoquent un véritable «effet iPhone ».

Le nombre des vols avec violences explose dans les transports en communs d'Ile-de-France. Selon une note de la Direction de sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) datée de mercredi et que Le Figaro s'est procurée, quelque 9.501 agressions de ce type ont été recensées dans les onze premiers mois de l'année, soit un bond de 39,3% par rapport à la même période de 2009 qui avait comptabilité 6.821 faits.

L'«analyse territoriale» enseigne que les réseaux ferrés de Paris intra-muros sont touchés de plein fouet par le phénomène. Ils abritent à eux seuls 50,3% des attaques. Dès que l'on s'éloigne de cet épicentre, les agressions se font plus éparses, frappant les transports de la petite couronne à 27,4% et 22,3% pour ceux de la grande couronne. «Plus des deux tiers des vols avec violences commis dans la capitale sont des vols à l'arraché, 21,8% sont des vols perpétrés avec des violences physiques et 10,7% sont des extorsions», décrypte la note de la DSPAP.


166% de vols de cuivre de plus en 2010
La SNCB-Holding a dénombré 702 vols de cuivre du 1er janvier au 30 novembre 2010, contre 264 en 2009, peut-on lire jeudi dans la Dernière Heure. Il s'agit d'une augmentation de 166% par rapport à l'année dernière, note le journal.

Cette augmentation serait principalement due à la flambée du prix du kilo de cuivre, mais également à la suppression de la réglementation "Van Quickenborne", qui permettait une identification plus rapide des vendeurs de cuivre.

mercredi 29 décembre 2010

Social media counts





Lire aussi:
Social Media, Technologies et Journalisme: 2010 en 100
Best of de ma vieille technologique 2010, réalisée dans le cadre du RTBF Labs. Retrouvez la en l'intégralité (852 liens) sur www.rtbf.be/labs et www.delicious.com/damienvanac

63 femmes.be pratiquent l’ #IVG

Phineas_Barnum Chaque jour, 63 femmes.be pratiquent l’ #IVG


Lire aussi:
Avortement : un choix de plus en plus motivé par l’argent
Chaque jour en Belgique, 63 femmes font le choix d’interrompre leur grossesse pour diverses raisons.
Chaque année, le nombre de femmes à choisir de mettre fin volontairement à une grossesse augmente. En 2009, elles auraient ainsi été plus de 19.000 à faire ce choix dans notre pays. Des chiffres encore sous-estimés si on en croit la commission de l’IVG car beaucoup de centres ne communiquent pas leurs nombres d’interventions.
Les plannings familiaux, lieux de prédilection
Il ressort de cette étude que dans 8 cas sur 10, l’interruption volontaire de grossesse est pratiquée dans un centre planning familial. Bruxelles concentre 25% des cas. Viennent ensuite Anvers et Liège. Plus de 300 avortements ont été pratiqués aux Pays-Bas, juste à la frontière. Une situation qui s’explique en partie par le délai légal pour interrompre une grossesse qui y est plus long. En Belgique il se limite à trois mois de gestation tandis qu’aux Pays-Bas, il est autorisé jusqu’à 22 semaines soit 4 mois.
Les raisons financières souvent évoquées

mardi 28 décembre 2010

Grand populiste à défaut d'être un grand économiste


@
Marcourt et un grand populiste à défaut d'être un grand économiste


Lire aussi:
la Région wallonne va indemniser les entreprises lésées
La Région wallonne va débloquer "plusieurs millions d'euros" pour indemniser les entreprises qui ont récemment subi les conséquences des intempéries, a indiqué lundi soir sur La Première (RTBF) le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt. Il s'agit notamment de professionnels de l'horeca dont les clients n'ont pu se déplacer ou d'agriculteurs dont les produits n'ont pu être récoltés et distribués.
Plusieurs processus d'indemnisation sont possibles, a expliqué M. Marcourt. "Soit les moyens financiers seront versés directement au travers 'd'invests', soit la Sowalfin apportera aux banques des garanties, et ce sont elles qui débloqueront les fonds." De nombreux professionnels de l'horeca ont enregistré des pertes à cause des conditions climatiques qui ont sévi ces derniers jours. Les cafés et restaurants ont dû déplorer de nombreuses annulations de dernière minute, tandis que les traiteurs et pâtissiers ont dû se débarrasser de produits que leurs clients n'ont pas été en mesure de venir chercher. Les agriculteurs seront également aidés par la Région. Ceux-ci s'étaient plaints de l'interdiction de circuler des poids lourds, car celle-ci empêchait la récolte et la distribution de leurs produits. De nombreux litres de lait ont ainsi dû être jetés car ils ne pouvaient pas être livrés. Le ministre Marcourt a précisé que toutes les sortes d'entreprises (TPE, PME, ...) qui ont subi les conséquences des intempéries pouvaient s'adresser à la Région dans le but d'obtenir une aide.

La place des femmes dans la société

#Kiadi : "le port du voile est source de division entre les différentes conceptions religieuses et philosophiques, y compris dans sa dimension sociale plus spécialement en ce qui concerne la place des femmes dans la société" ?

Lire aussi:
Voile: le conseil d'Etat donne raison à la ville de Charleroi

Le conseil d'Etat a débouté mardi l'enseignante de mathématiques qui contestait un règlement de la ville de Charleroi interdisant aux enseignants du réseau officiel d'arborer devant les élèves leurs convictions religieuses, notamment par le port d'un voile islamique, a annoncé mercredi de la ville dans un communiqué.
Selon la ville de Charleroi, le conseil d'Etat a confirmé la légalité d'un règlement communal adopté en mars dernier, en qualifiant le port du voile de "source de division entre les différentes conceptions religieuses et philosophiques, y compris dans sa dimension sociale plus spécialement en ce qui concerne la place des femmes dans la société". Dans son arrêt, la juridiction rappelle le principe de neutralité de l'Etat, sur base duquel on peut "attendre des agents des pouvoirs publics que, dans l'exercice de leurs fonctions, ils observent strictement, à l'égard des citoyens, les principes de neutralité et d'égalité des usagers", précise le conseil d'Etat. Cet arrêt met un terme à une saga juridico-politique survenue au printemps dernier après que la ville de Charleroi eut interdit à cette femme voilée de donner cours dans les écoles du réseau de la ville.



La révolution féministe silencieuse du monde arabe
Le monde occidental continue d’avoir des sociétés arabes une image biaisée comme celle que l’Islam confinerait toutes les femmes de la même manière, alors qu’en réalité elles vivent des conditions très différentes. Une opinion de Gema Martín-Muños, Directrice de la Casa Árabe et professeure en sociologie du monde arabe et islamique à l'Université autonome de Madrid.
Les sociétés arabes sont souvent perçues par les étrangers comme rigides et résistantes au changement, parce qu’ils ne les voient que par leurs régimes dirigeants, lesquels résistent effectivement au développement et au changement. Mais cette image est loin d’être conforme à la réalité des pays arabes où un énorme dynamisme génère de nombreux types de changements, même si à des vitesses différentes et de manière complexe et contradictoire - particulièrement lorsque le changement initié par la base est bridé par le haut de la pyramide.


Prenons le cas des femmes arabes. L’image prédominante est celle d’une femme-victime, passive, exotique, voilée, qui réagit aux évènements plus qu’elle n’y participe activement. Elle est un objet impersonnel de stéréotypes communautaires nourrissant des préjudices culturels.

En réalité, les sociétés arabes sont engagées dans un processus de bouleversement immense et irréversible dans lequel les femmes jouent un rôle crucial. Au cours du demi-siècle écoulé, l’intense urbanisation et la féminisation de la main d’œuvre dans l’ensemble des pays arabes ont massivement propulsé les femmes au cœur de l’arène publique.

Pendant cette période, les différences entre les niveaux de scolarisation des garçons et des filles se sont partout réduites - bien qu’à des rythmes différents. Dans de nombreux pays arabes, en effet, bien plus de filles que de garçons poursuivent leurs études dans le secondaire et à l’université, ce qui montre que les parents considèrent l’éducation de leurs filles comme étant aussi importante que celle de leurs garçons. Et toutes les enquêtes montrent que les jeunes hommes et femmes veulent étudier et trouver un travail avant de se marier. (Ils veulent en outre de plus en plus choisir eux-mêmes leur partenaire.)

Dans le même temps, l’évolution démographique ainsi que les facteurs sociaux et économiques affectant l’éducation et le travail imposent de profonds changements au modèle traditionnel de la famille arabe. Les mariages plus tardifs et la baisse de la fertilité - résultant d’une plus large utilisation de la contraception artificielle - réduisent la taille de la famille, la rapprochant du modèle occidental de la "famille nucléaire". La région du Maghreb est peut-être en tête de cette tendance, mais le phénomène est observable partout dans le monde arabe, même dans les Etats les plus conservateurs.

lundi 27 décembre 2010

Amendes proportionnelles

Phineas_Barnum
@nblanchart
Je suis pour l'amnistie totale, civique, pénale et politique de chômeurs,
CPASiens et pensionnés et aussi les ouvriers ؟

Lire aussi:
Mons-Bor. : des amendes selon vos revenus ?

Le débat continue à propos du paiement des amendes routières.
Calculer l'amende de roulage en fonction des revenus, le projet n'est pas neuf. Mais il a toujours été reporté en raison de la difficulté de sa mise en œuvre. Le procureur du Roi de Mons persiste et signe pour sa part: il est pour l'amende routière proportionnelle aux revenus.
Une proposition qui se fait d'autant plus pressante que nous sommes dans une région défavorisée. Combien sont-ils à Mons-Borinage à ne pas pouvoir payer leur(s) amende(s)? Impossible pour le procureur du Roi de le chiffrer, mais c'est au sentiment qu'il s'avance. “ On se rend compte, en étant à l'audience du tribunal de police, que dans beaucoup de cas, on demande un sursis, une suspension. Et on l'obtient. Le juge fait une application au cas par cas ”.
Se baser sur quels revenus?
Mais comment se retrouve-t-on au tribunal pour une amende de roulage? Exemple: vous conduisez avec votre GSM, vous êtes arrêté. “ C'est 100 euros d'amende, en perception immédiate, note l'inspecteur Carroy, de la zone boraine. On reçoit un virement et quand l'amende est payée, il n'y a pas de poursuites. Avec le rappel, ça laisse un délai de 60 jours. Si elle n'est toujours pas payée, c'est le procureur du Roi qui poursuit. Il faut alors payer 10 euros de plus. Si l'amende n'est toujours pas payée, le dossier va au tribunal et le contrevenant est condamné ”.
Pour le commissaire divisionnaire de la police de Mons-Quévy, Marc Garin, l'idée d'appliquer les amendes proportionnellement aux revenus “ est bonne, mais difficile à appliquer. Il y a pas mal de personnes qui ont des difficultés et qui demandent d'étaler le paiement. Tout ça passe par le service de police, qui est la courroie de transmission entre les gens et le Parquet. Et cela représente pour nous une importante charge de travail. Je suis d'accord sur le principe de l'amende proportionnelle. Mais doit-on se référer aux revenus sur base de la déclaration fiscale? Ce n'est pas toujours le meilleur reflet du niveau de vie des gens. Il faudrait d'autres critères ”.

samedi 25 décembre 2010

Journée internationale de la dinde

Zalig Kerstfeest, Joyeux Noel, Merry Christmas.

@ Und "Fröhliche Weihnachten" ? Cc @

Frohes Weihnachten

Nouveau-porte-parole d'@ :" Frohes Weihnachten" // RT @ @ Und "Fröhliche Weihnachten" ? Cc @



Selon un communiqué spécial des "Assises de l'Interculturalité", aujourd'hui ce serait la journée internationale de la dinde



Voir aussi:


Excellent !



Mais aussi:





11 wonderful Christmas infographics for the festive info-geek in you

vendredi 24 décembre 2010

Echographie.noël

Et deux doigts d'ouverture ... comme d'hab'



Lire aussi:
Top 10 Things You Didn't Know About Christmas

Sapin montois

Toi, toi montois
Toi, toi mon tout mon roi de la Grand-Place
Queux j'aimeux taaaaa verduuureux


Chaos_Be
#Heliopolis! =>" Sapin de Noël de Mons: 40k€ pour un trou, c'est beaucoup laprovince.be"( http://twitthis.com/8c8m5b ) /via @charlottedejaer


Phineas_Barnum

Après la spécialité culinaire du trou normand, l'exception culturelle2015: "le trou montois" #toitoimontoismontoutmonroi...delaforêt


charlottedejaer
@Chaos_Be comme quoi l'expression un trou c't'un trou n'est pas tjs vraie #troudeluxe


Phineas_Barnum
@charlottedejaer @Chaos_Be Je n'avais pas osé, celle-là ... #troudeluxe - Par contre, se faire enguirlander pour un sapin ... #troumontois


Phineas_Barnum
V'là un sapin qui a les boules bien arrimées au #troumontois - Un coup du #noeudmontois ...


xavierthiriaux Le sapin de Mons fait 18m56, il dépasse celui de la grand place de Bruxelles! http://ow.ly/1rYw7G #egodelio via @RTBFinfo

Présidence de Commission scandaleuse

Le scandale devient la Commission (spéciale sur les abus sexuels de l'Église) elle-même : une présidente partiale, qui donne son avis personnel pendant la durée des travaux et une Commission qui dévie du double objectif de cette Commission annoncé le 29 octobre :
  • comprendre pourquoi il a fallu autant de temps pour que les victimes osent parler
  • vérifier la séparation de l’État et de l’Église.
A lire sur le "Portail des services publics belges"

La Belgique est une démocratie. L'Etat belge est dirigé par des représentants élus par le peuple.

Une démocratie repose sur un certain nombre de piliers. Elle respecte le principe de l'état de droit et garantit des libertés fondamentales comme la liberté d'expression. (...)

Tout comme les autres pays démocratiques, la démocratie belge repose sur ces piliers. La Belgique se caractérise en outre par la séparation des pouvoirs. Le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire sont séparés et se contrôlent mutuellement.









karinelalieux
Commission spéciale finie depuis 3 heures, et après réflexion je peux dire que je suis déçue des réponses et propositions de Msg Leonard
Il n'a pas levé les ambiguïtés qu'on reproche à l'église dans le traitement des abuseurs et a fait une proposition farfelue
L'indemnisation des victimes, faisant même des comparaisons inacceptables. J'y reviendrai...



Audition de Mgr Léonard : un goût de trop peu...
La commission spéciale a auditionné pendant quatre heures Mgr Leonard.
Un feu nourri de questions et de réponses qui n'a pourtant pas levé certaines ambiguïtés. Notamment le traitement par l'Eglise des abuseurs sexuels.
Ses règles et structurations internes engendrent le silence et comme l'a dit le prélat le camouflage des abus sexuels. Par ailleurs, la proposition de création d'un fonds de solidarité "étatique " et alimenté volontairement par un peu tout le monde pour dédommager les victimes me semble farfelu. Une fois de plus l'Eglise ne se reconnait aucune responsabilité morale particulière et ce malgré que les crimes aient été commis par les "siens" et malgré les valeurs qu'elle représente..
.

Phineas_Barnum @karinelalieux Une présidente de Commission se doit d'observer un devoir de réserve avant les conclusions des travaux #democracyfail

karinelalieux
@Phineas_Barnum juste quelques observations après une audition et des commentaires sans position finale ns avons encore bcp de travail

marcelsel
@karinelalieux Je le crois pas. VOUS PRENEZ POSITION en tant que présidente de commission et en plein travaux !!! cc @Phineas_Barnum

@karinelalieux Vous (et tous ceux qui bloguent sur le travail en comm.) confondez présidence de commission et journalisme. #sijpeumpermettre

karinelalieux
@marcelsel je respecte évidemment votre opinion mais pas d' accord...

Paminaaah
Cette crispation de Mgr #Leonard rapport a l'indemnisation conforte tellement l'image d'une Eglise-entreprise, c'en est presque caricatural


Phineas_Barnum
@karinelalieux Scandaleux ! Une Commission tellement "spéciale" que les conclusions sont déjà connues: responsabilité morale ->indemnisation

- Objectif Commission double: 1- "comprendre pourquoi il a fallu autant de temps pour que les victimes osent parler"
- Objectif Commission double: 2- "vérifier la séparation de l’État et de l’Église"

Phineas_Barnum
@karinelalieux Je ne suis pas contre la commission, pour autant qu'elle respecte son mandat et objectifs, mais ce n'est pas le cas 1/2

@karinelalieux Je dénonce VOS prises de position - contraires à la réserve qui s'impose à une présidence en exercice- Démissionnez, svp !

karinelalieux
Arrêtez avec les grands mots ! Après la présidente voilà maintenant que c est la commission qui ne vous plait pas Mais pour vous 1/2
@Phineas_Barnum rassurer la commission est loin d' avoir ses conclusions on doit encore entendre justice police..

Phineas_Barnum
@karinelalieux Faux, vous écrivez: "comme conséquence , aucune responsabilité morale qui aboutirait vers une indemnisation" Cc@marcelsel

karinelalieux
@Phineas_Barnum c est effectivement une constatation qui découle des paroles de Mgr Leonard. Pas une conclusion...

Phineas_Barnum
@karinelalieux Encore faux: Propos écrits après audition du cardinal Danneels et non Léonard http://bit.ly/ezC0zY #scandale

@karinelalieux Aujourd'hui une présidence de Commission n'a rien à constater sur le fond en dehors de la Commission elle-même #democracyfail

karinelalieux
@Phineas_Barnum vous y allez pas par quatre chemins, carrément une démission si on a fait une com justement autour de l'église c'est car
Elle n'a pas géré les cas d'abus. Et relisez le rapport du pr Adrianssens qui parle d' un système de silence et d'une responsabilité morale

Phineas_Barnum
@karinelalieux Vous n'êtes PAS un tribunal ! Un peu de lecture salutaire: http://bit.ly/ikdmCi #democrassie


marcelsel
@karinelalieux C'est parfois dur d'être de gauche, ces jours-ci.

Phineas_Barnum
@marcelsel C'est encore plus dur d'être gauche #toutcourt ! ;-) @karinelalieux


jeudi 23 décembre 2010

Différentes sphères d'activité pour le renseignement

Les autorités russes font de la modernisation du pays leur priorité car de nombreuses usines et infrastructures datent encore de la période soviétique ...

Vladimir Poutine:
"Il y a différentes sphères d'activité pour le renseignement: le renseignement technico-scientifique et le renseignement politique. C'est pourquoi, alors que nous avons des objectifs de modernisation économique, l'aide des services spéciaux n'est pas de trop"


"Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut enfreindre les lois d'autres pays, les services de renseignements de beaucoup de pays travaillant de manière significative avec des sources légales"

L'irrésistible ascension

Phineas_Barnum
:

"M. De Wever s'exprime en des termes qui relèvent de la propagande, alors que ce
que je dis peut être prouvé"." ?



@ souligne le professionnalisme journalistique du sud ... ؟


Dans la course au 16, je ne sais pas si l'assaut contre les journalistes flamands est strategiquement bien vu (Cc @


@ : Il a compris qu'il est grillé de ce côté-là ; la Présidence éclairée de la Francophonie est la suite de l'irrésistible ascension


Donc, si je comprend bien, @ n'a plus envie du Seize ?

@aplennevaux
je propose un nouveau tag à la place de et : cc @ @ @ @


Lire aussi:
Di Rupo oppose le militantisme flamand au professionnalisme journalistique du sud
Ces sorties médiatiques arrivent également le lendemain de l'appel de 350 artistes et intellectuels francophones en faveur du dialogue et contre le nationalisme, lui-même écho d'un appel similaire lancé par des personnalités flamandes en octobre.
Le président du PS Elio Di Rupo oppose, dans un entretien mercredi à Sud Presse, un "militantisme autonomiste de politiques et journalistes au nord du pays" à une "attitude professionnelle" des journalistes du sud du pays. Selon Elio Di Rupo, "les schémas classiques du raisonnable sont mis à l'épreuve" dans les rapports avec la N-VA, "et on ne pourra pas continuer comme cela encore longtemps".

"En fait, nous nous trouvons face à un double phénomène: un militantisme autonomiste de politiques et de journalistes dans le nord du pays, alors que dans le sud du pays, les journalistes ont une attitude professionnelle qui leur permet de distinguer le vrai du faux", estime le président du PS.Interrogé sur le fait que le président de la N-VA Bart De Wever tient le même raisonnement, mais en sens inverse, Elio Di Rupo juge que "la différence entre nous, c'est que M. De Wever s'exprime en des termes qui relèvent de la propagande, alors que ce que je dis peut être prouvé".

De Wever oppose la Flandre à une "culture latine" des prébendes
Le président de la N-VA Bart De Wever a opposé, dans un entretien au magazine Humo, une culture latine dans laquelle l'électeur tolérerait que l'autorité s'attribue des prébendes à une Flandre qui ne laisserait pas passer cela, a relevé mercredi Le Soir. Au journaliste d'Humo qui lui rappelait un éditorial de 1994 sur l'affaire Agusta dans lequel M. De Wever soulignait l'urgence de l'autonomie de la Flandre face à la mentalité en vogue en Wallonie, le nationaliste flamand se défend d'avoir "dit que les Wallons avaient une nature criminogène". "Mais je constate que dans la culture latine, l'électeur ne réagit pas négativement quand l'autorité s'attribue des prébendes alors qu'en Flandre, on est pourfendu pour moins que cela. Regardez les résultats électoraux en Hainaut: rien n'a changé", commente-t-il.

« La Belgique est un État qui a échoué »
Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Bart De Wever, le patron des nationalistes flamands de la NV-A (Nouvelle Alliance flamande), le parti majoritaire du nord de la Belgique. Dans un entretien à l’hebdomadaire allemand der Spiegel paru aujourd’hui, De Wever sonne le réveil de ceux que l’interminable mission de conciliation menée par le socialiste flamand Johan Vande Lanotte avait endormis dans un optimisme béat. Car, six mois tout juste après les élections législatives du 13 juin dernier, aucune majorité ne se dessine, ce qui permet à De Wever d’affirmer que son pays est « le malade de l’Europe ». Pour rappel, en 2007, il avait fallu attendre le 19 décembre pour qu’un gouvernement « intérimaire » présidé par Guy Verhofstadt soit désigné après les élections du 10 juin. Ce record, qui constituait déjà un précédent, est en passe d’être battu…

mercredi 22 décembre 2010

Je vous laisse réfléchir deux minutes

La présidente

"ou bien vous reconnaissez que c’était bien vous qui avez commis les faits et il sera temps d’examiner les sanctions ou mesures de faveur à prendre, ou vous niez la chose, et le tribunal relira le dossier avant de dire si oui ou non vous êtes coupable.
Je vous laisse réfléchir deux minutes"


Le prévenu campe sur ses positions :
"Ce n’est pas moi. Je n’ai rien fait. Cela fait 13 ans que je suis en Belgique, j’attends mes papiers, tout le monde me connaît dans le quartier, vous croyez que je prendrais de tels risques dans ma position, je pourrais tomber pour une connerie comme ça ?"



Lire aussi:
Hassan refuse de collaborer
Le second braqueur de la bijouterie Olivet à Tubize est revenu sur place pour repartir presque aussi vite
Le braquage de la bijouterie Olivet, située rue de Mons, dans le centre de Tubize, s’était soldé, le samedi 4 décembre, par la mort de l’un des braqueurs, le jeune Flavien – qui allait avoir 16 ans –, abattu par le bijoutier Paul Olivet.

Le second, Hassan Nassiri – 21 ans –, avait, lui, été maîtrisé en attendant l’arrivée de la police. Il a été inculpé de vol avec violence, en bande et avec arme, et est détenu sous les liens du mandat d’arrêt.

Hier, Hassan Nassiri est revenu sur place. Le juge d’instruction nivellois en charge du dossier, Georges Lobet, entouré des enquêteurs, a procédé à la reconstitution. Mais Hassan Nassiri a refusé catégoriquement d’y collaborer.

Amené dans une voiture banalisée vers 13 h 30, l’intéressé a été introduit dans la bijouterie. Mais moins de cinq minutes après, il repartait. “Il a précisé qu’il ne souhaitait pas faire de déclarations” , indiquait, hier après midi, le procureur du Roi de Nivelles, Jean-Claude Elslander, descendu sur place en fin de reconstitution.

Bien qu’inculpé, Hassan Nassiri a le droit de ne pas s’exprimer. Durant près de trois heures, la reconstitution s’est toutefois poursuivie sans lui.

Un mélange incestueux

Phineas_Barnum
Je demande la démission de la Présidente de la Commission spéciale abus sexuels dans l'église http://t.co/Ke5TLpJ


La Présidente, qui se doit d'avoir de par sa position un avis réservé sur le fond et ses éventuelles conclusions - à fortiori en pleins travaux de cette Commission parlementaire (spéciale, vu qu'elle mélange incestueusement Justice et Législatif, malgré son "mandat") donne son avis personnel sur son blog et craint de ne pouvoir arriver aux conclusions qui semblent préalables à la Commission elle-même": "Et surtout aucune responsabilité morale qui aboutirait vers une indemnisation" . Ceci est bien loin des objectifs poursuivis et déclarés de la dite Commission.


Pour mémoire, l'objectif de cette "Commission spéciale abus sexuels dans l'église" est/était double:
  • comprendre pourquoi il a fallu autant de temps pour que les victimes osent parler
  • vérifier la séparation de l’État et de l’Église.

Karine Lalieux pensait utile et judicieux de rappeler le 29 octobre 2010, en réponse aux déclarations du primat de Belgique, "hier"[28/10/2010 ndlr] à la RTBF

"que, dans notre pays, c’est la justice des hommes qui décide de la culpabilité et de la sanction à imposer"


Phineas_Barnum
@karinelalieux J'aurais préféré plus de retenue de la Présidente de la Commission spéciale abus sexuels dans l'église pdt ses travaux

marcelsel

@Phineas_Barnum Je trouve même scandaleux que @karinelalieux se livre ainsi. C'est un rapport de commission qu'on attend. Pas un avis perso.


Phineas_Barnum
@marcelsel Déjà qu'il y a un mélange incestueux entre le pilier législatif et judiciaire ... #quondébranchelaprisesvp

marcelsel
@Phineas_Barnum Ce qui me choque, c'est qu'en donnant son opinion sur son blog, elle tire un bénéfice politique de cette commission.


Phineas_Barnum
@marcelsel RT @karinelalieux: @Phineas_Barnum vous devenez vraiment très égoïste et voyez le mal partout sans considération ni respect ...

Phineas_Barnum
@marcelsel Il est clair qu'il existe des spécialistes pour détourner les Institutions démocratique à leur profit personnel #democracyfail






"Le cardinal Danneels minimise son rôle dans l'Eglise belge
L'audition de 4h de Mgr Daneels m'a laissé sur ma faim. Un émiettement des responsabilités qui me donne l'impression que finalement personne n'est responsable. Avec comme conséquence que les victimes sont comme des balles de ping pong renvoyées d'un évêché à l'autre. Et surtout aucune responsabilité morale qui aboutirait vers une indemnisation.

Je reste évidemment optimiste car des portes ont été ouvertes...A nous de les exploiter dans nos recommandations."


Lire aussi:
Sminate : "Les ministres francophones ignorent les membres de la N-VA"
Une situation qui énerve beaucoup la députée, qui siège au nom de la N-VA en Commission des affaires sociales de la Chambre
Les ministres et secrétaires d'Etat francophones rendent impossible le travail parlementaire de la députée N-VA Nadia Sminate. "Celui de l'ensemble des membres de la N-VA, en fait. Ils ne répondent presque jamais à nos questions. La ministre Laurette Onkelinx refuse même", explique Nadia Sminate mardi dans plusieurs quotidiens flamands. Une situation qui énerve beaucoup la députée, qui siège au nom de la N-VA en Commission des affaires sociales de la Chambre.Elle dénonce cette situation avec l'autorisation du parti et vise surtout les ministres et secrétaires d'Etat francophones, citant notamment Laurette Onkelinx (PS), Joëlle Milquet (cdH), Michel Daerden (PS), Melchior Wathelet (dcH) et Jean-Marc Delizée (PS)."Ils empêchent le bon fonctionnement de la commission", selon Mme Sminate. "Les questions écrites sont à peine traitées. Les questions orales sont mises à l'agenda, mais restent là également souvent sans réponse.

Comment pouvez-vous alors encore remplir correctement votre rôle de contrôle en tant que parlementaire? "Sont particulièrement pointées du doigt, la ministre de la Santé Laurette Onkelinx et la ministre de l'Emploi Joëlle Milquet. "Joëlle Milquet a même réussi, durant la dernière réunion de la commission, à ne répondre qu'à 12 des 46 questions. Et Laurette Onkelinx? Elle refuse déjà maintenant même de répondre."Du côté des ministres, on parle de "non-sens pur et simple". "La ministre répond à toutes les questions, également à celles de la N-VA. Et cela avec la même mesure et la même précision que pour les autres partis", a réagi la porte-parole de la ministre Onkelinx.

mardi 21 décembre 2010

Les transferts interrégionaux

Phineas_Barnum

@enkellezen Transfert annuel de 16 milliards de Bruxelles à la Flandre http://bit.ly/9mKDby @GeoffroyCoomans


GeoffroyCoomans
"Dans l'imaginaire flamand, il y a une vieille idée -fausse- qui considère que #Bruxelles a été flamande" #Delwit #BeGov #NoGov


GeoffroyCoomans
@enkellezen #Bruxelles, c'est 10% des habitants et presque 20% de la richesse créée en #Belgique :-) cc @gilleschasseur @Phineas_Barnum

Chaos_Be
@GeoffroyCoomans c'est aussi 20% de chomage si on en est a citer des chiffres... Cc @enkellezen @gilleschasseur @Phineas_Barnum

Chaos_Be
@GeoffroyCoomans ca veut dire que les 20% de richesse ne sont pas produits par les habitants @enkellezen @gilleschasseur @Phineas_Barnum

Phineas_Barnum
@Chaos_Be Mon cher ami, j'en ai au moins 2 autres : Pareto & Gauß #Gauss @enkellezen @gilleschasseur

Chaos_Be
@GeoffroyCoomans ca veut dire que la "chasse" aux navetteurs et la surtaxation sont deplaces @enkellezen @gilleschasseur @Phineas_Barnum


Lire aussi:
Antoine parle de malhonnêteté intellectuelle et donne des chiffres
Le vice-président du gouvernement wallon André Antoine a estimé que l'assimilation par Bart De Wever des transferts financiers vers la Wallonie à une injection donnée à un "junkie" relevait de la "malhonnêteté intellectuelle". M. Antoine a fait état dans un communiqué de l'évolution favorable des paramètres économiques de la Région


Les transferts interrégionaux: la partialité de la Flandre interpelle (2008)

La Banque Nationale de Belgique a publié ce 18 spetembre 2008 une étude sur les transferts et mécanismes de solidarité via le budget des administrations publiques entre la Région Flamande, la Région de Bruxelles, et la Région de Bruxelles (Lien: BNB: "Transferts et mécanismes de solidarité interrégionaux via le budget des administrations publiques"). Plusieurs études ont déjà tenté dans le passé d’évaluer l’ampleur des flux financiers entre Régions et auraient ainsi mis au jour l’existence de transferts nets continus de la Région flamande vers la Région wallonne depuis la fin des années 1960 et, depuis les années 1990, également vers la Région de Bruxelles.

La demande flamande pour une fédéralisation plus poussée des compétences, le confédéralisme voire même le séparatisme est légitime par principe. Mais le manque de rigueur dans l’argumentation et la partialité réductrice des positions prises interpellent. Trop souvent, la situation socio-économique de la Wallonie est l’argument justifiant de nouveaux transferts de compétences. Il n’est pas inutile de rappeler que la Wallonie a été le moteur de la croissance belge durant 135 ans et que la Flandre ne l’a dépassée que depuis une quarantaine d’années.

Par ailleurs, les auteurs de l'étude avertissent d'emblée "Dans la mesure où les calculs ont été effectués dans le contexte institutionnel belge qui prévaut actuellement, les résultats présentés en ce qui concerne les transferts interrégionaux ne sont valables que dans celui-ci. Toute modification éventuelle du contexte institutionnel belge pourrait en effet conduire à des résultats très différents ... Cette étude ventile les transferts entre les administrations publiques et les ménages sur la base du domicile de ces derniers."

Bruxelles offre chaque année 16 milliards à la Flandre

La Région de Bruxelles-Capitale produit un cinquième de la richesse belge mais n’en conserve qu’un dixième. Son (re)financement n’est donc pas une aumône, plutôt un juste retour des choses. La Flandre, en particulier, a du mal à l’admettre. Alors que, selon ses propres calculs, Bruxelles génère 8,5 % de son PIB !

Les calculs effectués par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, chiffrent à 57,2 milliards d’euros la richesse produite dans les 19 communes bruxelloises en 2007, dernière année connue, sur les 306,1 milliards de PIB de la Belgique. Bruxelles-Capitale représentait donc 18,7 % du PIB belge, une proportion qui n’a guère varié ces dernières années.
La Flandre, de son côté, pesait 177,7 milliards pour la même année, soit 58 % du total national. Pourtant, le budget bruxellois 2007 se montait à 2,4 milliards seulement, soit 4,2 % de son PIB. Le budget flamand, lui, pointait à quelque 22 milliards, soit 12,4 % du PIB régional ! Bruxelles-Capitale est donc une région riche au départ et pauvre à l’arrivée…
Comment expliquer ce douloureux hiatus ? La raison essentielle tient en un mot : navetteurs. Plus de la moitié des personnes travaillant à Bruxelles habitent en Flandre ou en Wallonie et y paient leurs impôts. Sur les 688.000 emplois recensés à Bruxelles, 330.000 sont occupés par des Bruxellois (soit 48 % à peine), 228.000 par des personnes habitant en Flandre et 130.000 par des résidents wallons. Les Bruxellois travaillant dans les deux autres régions ne sont que 64.000. Or, contrairement aux touristes et surtout aux congressistes, les navetteurs ne rapportent pas grand-chose à Bruxelles, tout en coûtant de l’argent.
Certains s’exaspèrent : il est temps que Bruxelles cesse d’être le dindon de la farce. Non en faisant humblement état des trous de son budget, mais en exigeant que lui revienne une partie de l’immense richesse dont elle arrose le reste du pays.
Peut-on chiffrer la valeur des transferts économiques dont la Flandre et la Wallonie bénéficient au départ de Bruxelles ? Le service d’études du gouvernement flamand y a lui-même répondu ! Son rapport Vrind 2008 (page 71) explique en effet que le PIB par habitant de la Flandre passe de 29.700 à 32.400 euros (en 2007) lorsqu’on attribue au lieu de domicile le travail presté par les navetteurs allant travailler à Bruxelles. Total : 16,5 milliards d’euros.
Exprimé autrement, Bruxelles génère 8,5 % du PIB flamand. Sur la base du nombre de navetteurs, le transfert de Bruxelles vers la Wallonie serait de 9,5 milliards d’euros. Et sa part dans le PIB wallon de 11,8 %

Fusion.cat IIème

Dans la foulée de l'article Fusion.cat , @OlivierBierin semblait assez furieux de mes positions et de mes critiques liées à son Communiqué de Presse ; il me propose le document de la #FEF (voir commentaire en fin de post ....

OlivierBierin
@Phineas_Barnum D'autres arguments ici : http://www.ecoloj.be/?ecolo-j-dit-a-l-uclouvain
(il faut lire "[...]pourra prendre des décisions en matière d'enseignement et de recherche sans les prinicpaux intéressés.")

@Phineas_Barnum Merci, j'ai trouvé une seconde boussole qui indique le sud grâce à toi ;-)

@Phineas_Barnum Economie d'échelle sur plusieurs sites différents,ça reste à démontrer. L'argument vaut dans les 2 sens.

@Phineas_Barnum Par ailleurs, écolo j n'est pas Ecolo, et Ecolo a déjà permis le refinancement de la CF en 99-04.

Phineas_Barnum
@OlivierBierin "Par leurs actions impertinentes, les membres d’écolo j exercent une influence sur les décisions et l’agenda politiques"
@OlivierBierin écolo j est une org qui soutient, collabore étroitmnt et régulièrnt le projet pol ECOLO et l'écologie politique
@OlivierBierin écolo j n'a pas le soutien d' Ecolo ? La position d'ECOLO est-elle donc différente sur le fusion UCListe ?


OlivierBierin
@Paminaaah Tiens,je pensais que tu n'aimais pas les propos irrespectueux.Arguments de "puceaux de la vie" et de "jeunes qui se la pètent"...

Phineas_Barnum
@OlivierBierin "puceaux de la vie" et "jeunes qui se la pètent" , est-ce irrespectueux ? Non, c'est bcp + circonstancié que "jeunes cons"

OlivierBierin
@Phineas_Barnum Rien à voir.Je répondais sur le fait d'être "schizophrene" parce qu'Ecolo est dans le gouvernement CF. Vive les sofismes...

@Phineas_Barnum Par contre relayer l'article "une occasion manquée" sans préciser que la position de la Fef n'est pas celle présentée comme telle dans l'article, ça tu sais faire ;-)

@Phineas_Barnum Oui,enfin tu soutiens l'article au début du post "bien balancé machin",et mes tweet sont en bas de page en vrac,mais bref...

@Phineas_Barnum Par ailleurs,amusant de me demander les arguments pour ensuite aller faire un post insultant sur ton blog... #googlecaexiste

Phineas_Barnum
@OlivierBierin J'utilise ce qu'il me semble le plus approprié, même si pas content du résultat. Tu éludes le fond et persiste sur la forme
@OlivierBierin Tu me reproches quoi au final ? Avoir fait attention à ton avis, avoir essayé de le comprendre ou l'impudence d'y répondre ?

OlivierBierin
@Phineas_Barnum http://tiny.cc/tjb8v J'avais également répondu sur le fond,mais voilà qqchose de plus argumenté.

@OlivierBierin #FEF, cela commence par un #Majorfail : considérer que processus de #Bologne est là pour concurrence entre les établissements

Allez, nouvel exercice de lecture ....

PROPOSITION DE NOTE SUR LE PROCESSUS DE FUSIONS par la Fédération des Étudiant(e)s Francophones a.s.b.l.

RESUME
Cette position se veut une vision critique quant aux réels objectifs poursuivis actuellement en terme de fusions des établissements de l’enseignement supérieur. Cette position devra donc être adaptée et/ou modifiée si ces objectifs venaient à changer.
Dans cette note, nous replaçons le processus de fusion dans le contexte de l’harmonisation européenne qui vise à favoriser la concurrence entre les établissements et nous tenterons d’analyser la compatibilité du phénomène des fusions avec les intérêts étudiants.

L'ensemble de l'approche est vu sous le prisme d'une perception du
processus de Bologne comme d'une concurrence entre les établissements au sein de espace européen, alors qu'il s'agi(ssai)t de placer les systèmes nationaux diversifiés dans un cadre commun pour une plus grande fluidité entre eux. Le principe est identique à l'échelle nationale.

Les principaux arguments et causes avancés par les adeptes du processus de fusions:
  • L’économie d’échelle
  • La taille critique
  • La rationalisation de l’offre d’enseignement
  • La folie des grandeurs de certains recteurs ou directeurs-présidents, qui voudraient voir leur nom inscrit pour la postérité
Je passe sur les explications des premiers points, mais "la folie des grandeurs" serait un argument principal avancé pour les adeptes du processus de fusion .... deuxième page d'explication seulement ... dois-je vraiment continuer à lire ?


Lire aussi:
Fusion: toutes les universités n'ont pas dit oui

Après les votes positifs, cette semaine, des organes décisionnels de l'UCL, des FUCaM et des FUSL, les Facultés de Namur se sont prononcées contre la fusion des quatre entités de l'Académie Louvain.
Au terme des négociations menées par les quatre universités partenaires de l’Académie Louvain, les organes décisionnels des FUCaM (Mons), des FUNDP(Namur), des FUSL (Bruxelles) et de l’UCL (LLN et Woluwe) se sont prononcés, cette semaine, sur la fusion de leurs institutions en une nouvelle UCLouvain.

Le Conseil d’administration et le Conseil académique de l’UCL s’étaient prononcés mercredi 15 décembre, respectivement à 82 % et à 67 %, en faveur de la fusion.
L’Assemblée générale et le Conseil d’administration des FUCaM, réunis le même jour, s’étaient prononcés, à l’unanimité des votes exprimés, en faveur de la fusion.
L’Assemblée générale et le Conseil d’administration des FUSL, réunis le jeudi 16 décembre, s’étaient également prononcés, à l’unanimité des votes exprimés, en faveur de la fusion.
L’Assemblée générale des FUNDP, réunie ce vendredi 17 décembre, a réuni un quorum de 68 % de votes favorables à la fusion.
Les Assemblées générales des FUCaM, des FUNDP et des FUSL devant réunir, chacune, un quorum de 80 % de votes favorables, le quorum des quatre « oui » nécessaires à la fusion n’a pas été atteint.

Le « Groupe stratégique » de l’Académie ‘Louvain’, réunissant les représentants des quatre institutions, se réunira dans les meilleurs délais afin de faire le point sur la situation et d’examiner la suite à réserver, compte tenu des votes exprimés.

lundi 20 décembre 2010

Eclipse totale de Lune

Une éclipse totale de Lune devait être visible mardi à partir de 7H41 GMT en Amérique, Europe de l’Ouest et une partie de l’Asie, si le ciel est clair.
Le 4 janvier, c’est la Lune qui cachera partiellement le soleil pour une partie de la population du globe.

Travailler jusqu'à 70 ans ?

Jean Hindriks de l'UCL et membre du groupe de recherche Itinera :


  • les dépenses de Sécurité sociale explosent

  • le taux de dépendance (le rapport entre les plus de 65 ans et les 20-64 ans) augmente très fortement
  • le nombre de retraités par travailleur devrait passer de 54,1% en 2010 à 85,59% en 2050 à politique inchangée.


Voir aussi:

Sandwiches beurrés

Phineas_Barnum #Kiadi: "quand les décisions qu'on prend en bureau ne sont pas appliquées par les services, croyez-moi, je gueule" ?

dimanche 19 décembre 2010

Infractions.bxl gares et métro

En 2009, 9.208 infractions ont été enregistrées dans les gares et stations de métro bruxelloises.

25 méfaits en moyenne / jour dans les gares et stations de métro bruxelloises, soit une infraction/heure.

150.000 personnes transitent par la gare de Bruxelles-Central /jour
130.000 personnes (et 328 caméras de sécurité) à Bruxelles-Midi /jour
100.000 à Bruxelles-Nord /jour

600 agents de Sécurail


Lire aussi:

STIB : La Région perçoit très peu d’amendes administratives pour incivilités - 03.02.2010

La Région bruxelloise perçoit très peu d’amendes administratives pour des actes d’incivilités commis sur le réseau de la STIB, a déploré mercredi la députée libérale de l’opposition Marion Lemesre, au terme d’une interpellation de la ministre du Transport Brigitte Grouwels. Depuis février 2008, un nouveau système d’amendes administratives est entré en vigueur à la STIB. Cent cinquante agents du département « Sûreté et Contrôle » sont chargés de contrôler 66 comportements jugés « inciviques ». Lorsqu’une infraction est constatée, un procès-verbal est délivré à la personne concernée et envoyé à un fonctionnaire régional pour fixer le montant à payer. Selon la ministre, sur les 303 amendes administratives dressées en 2008, seules 35,5 %, soit 122 amendes, ont été perçues pour un total de 8.461 euros. Pour l’année 2009, a souligné Marion Lemesre, 346 amendes ont été dressées, et 41 % (124) ont été encaissées pour un total de 11.407 euros. Par contre, en un an, la STIB elle-même a dressé 31.232 P.V. de surtaxe administrative censées être imposées pour les cas de fraude au titre de transport. Celles-ci ont rapporté 1,687 million d’euros sur les 3,419 millions que ces PV devraient rapporter après l’envoi d’huissiers. Pour Marion Lemesre, les surtaxes perçues par les agents de la STIB révèlent le caractère flou de l’arrêté pris en 2006 par le gouvernement bruxellois quant aux incivilités devant faire l’objet d’une surtaxe, ou devant faire l’objet d’une amende administrative.

Explosion des amendes impayées dans les régions défavorisées
Que l'on soit riche ou pauvre, nous sommes tous égaux devant les amendes routières. Rouler en excès de vitesse, par exemple, coûte la même chose pour tout le monde. Du coup, dans les régions plus pauvres, le nombre d'amendes impayées est en augmentation.

Ce qui a des conséquences sur les zones de police, qui a besoin de cet argent pour acheter du matériel de prévention et payer les heures supplémentaires des policiers en opération de contrôle.

Bertrand Caroy est inspecteur à la zone de police boraine. Il est joint par Bérengère Devos, pour BEL RTL : "Dans l'argent que l'on reçoit, il y a une division : 60 % de l'argent est consacré aux heures supplémentaires. 40 % part à l'achat de matériel. Si on diminue cette somme de 20 %, on saura moins investir sur le terrain, et dans le matériel".

samedi 18 décembre 2010

Fusion.cat

J'avoue, je ne comprends pas tout aux derniers boxons Ulbistes et UClistes ... et ce n'est pas la lecture des arguments des uns et des autres qui sont de nature à réellement m'aider ...
J'avais déjà lu les arguments de l’Assemblée Générale des étudiants de Louvain (AGL) ... que j'avais qualifié de "blabla de puceaux de la vie" ...
Par contre, l'article "Une occasion manquée" me semblait assez bien informatif et balancé ...

Mais plus inquiétant, écolo j rejoint les arguments de l'AGL"

Décodons/analysons:

Nous tenons tout d’abord à féliciter l’AGL pour son esprit de solidarité à l’égard des autres universités de la Communauté française. En effet, nous partageons son constat : si la fusion permettrait d’augmenter la part de l’allocation de fonctionnement de la Communauté française accordée à cette nouvelle université fusionnée, cela ne se ferait qu’au détriment des autres universités, comme l’ULB ou l’ULg. Cela découle directement du fait que cette allocation de fonctionnement constitue une enveloppe fermée alors même que le nombre d’étudiants augmente de manière importante chaque année et ce, dans toutes les universités.

Deux observations:

- Ecolo j semble contre la valorisation de ceux qui réaliseraient des économies et rationalisations diverses d'échelle; dans l'absolu et en valeur relative, sous forme d'émulation.

- C'est quoi cette histoire d' "enveloppe fermée" ? Cela n'a rien à voir structurellement avec la principe de la décision.

écolo j tient à cet égard à rappeler qu’il est nécessaire de revoir cette allocation à la hausse de manière à ce que la dotation de l’enseignement supérieur représente 2% du PIB (et l’enseignement en général 7%).

On notera la schizophrénie d'écolo j, dès le moment où ils sont dans des coalitions olivier au pouvoir et en place, en Région bruxelloise, wallonne et surtout à la Communauté Française.

Ensuite, écolo j s’inquiète également des problèmes de démocratie interne qu’entraine cette fusion.

On rejoint ici directement les arguments "développés" par l'AGL ...

Les assemblées délibérantes se voient confisquer un certain nombre de compétences au profit d’instances dans lesquelles les différents corps des universités sont faiblement, voir pas du tout représentés. En effet, le conseil rectoral, composé du recteur et de ses proches collaborateurs, pourra prendre des décisions en matière de recherche et d’enseignement ; tandis qu’au CA, le conseil rectoral et des membres externes, choisis par ce même conseil rectoral, formeront une majorité. écolo j manifeste sa préoccupation du maintien d’une véritable participation de tous, en ce compris les étudiants, au sein des universités.

Des jeunes qui se la pètent ... car il est vrai qu'un recteur, son "conseil" et ses conseils sont des nœuds absolus incapables de voir plus lojn que le bout de leur nez et n'ont - comme en politique ?- que leurs intérêts strictement personnels à défendre. Il serait bien évidemment totalement interdit de les interpeller, leur écrire ou de les interpeller, vu qu'ils sont strictement sélectionnés sur leurs uniques capacité et statut d'autistes.
Seuls des étudiants peuvent avoir une compréhension du système et un regard décalé sur leur propre sort ...

Enfin, écolo j partage la crainte qu’une fusion d’universités non seulement ne permette pas d’opérer des économies d’échelle mais en plus soit l’occasion de réduire l’offre d’enseignement en opérant des « rationalisations » au détriment des étudiants. L’accès à l’enseignement, en plus de dépendre d’une accessibilité financière, dépend également d’un accès géographique. L’offre variée de programmes, particulièrement de premier cycle, doit donc être maintenue afin que les étudiants puissent trouver une université proche de chez eux.

Il est dommage qu'il n'est pas développé sur quoi repose cette crainte qui ne "permettrait pas d’opérer des économies d’échelle". L'argument de "réduction de l'offre de l'enseignement" est encore moins plausible à mon sens.
La fin de l'argumentaire n'a -encore une fois- rien à voir directement avec le principe de fusion.

Pour toutes ces raisons, écolo j espère vivement que les Facultés Saint-Louis de Bruxelles aujourd’hui, et les Facultés Universitaires Notre Dame de la Paix de Namur demain, voteront contre cette fusion.

Conclusion: immaturité marquée, sens de l'esbroufe verbeuse, manque du sens de l'évaluation: 2/20


Lire aussi:
Caro_Bxl
"Une majorité de 80 %, cela n’existe pas dans le monde politique" #UCLouvain n’a pas suffisamment convaincu http://bit.ly/goUBMO #LLB

Paminaaah

Eh oui... RT @Caro_Bxl Un article plein de bon sens! "Une occasion manquée" http://bit.ly/hPWxAz #UCLouvain

OlivierBierin
@Paminaaah @Caro_Bxl Sauf que la Fef ne dit pas ça. C'est le premier cycle qui donne l'accès et pour lequel l'offre doit être complète.

Caro_Bxl

@OlivierBierin @Paminaaah et la fef n a rien a voir dans le vote aux fundp...

OlivierBierin
@Caro_Bxl @Paminaaah Position du principal syndicat étudiant,a priori 1 min influente.Peu ou prou...?Mais le journaliste semble l'incriminer

Caro_Bxl
@OlivierBierin j'aimerais connaître les motivations des personnes qui ont refusé plutôt que commenter la position de la FEF selon un article

@Caro_Bxl @OlivierBierin Moi, je n'ai toujours RIEN compris aux arguments avancés "contre" la fusion #blablaquisefaitmousser @Paminaaah

OlivierBierin
@Phineas_Barnum D'autres arguments ici : http://www.ecoloj.be/?ecolo-j-dit-a-l-uclouvain
(il faut lire "[...]pourra prendre des décisions en matière d'enseignement et de recherche sans les prinicpaux intéressés.")

PEDumont
Qu'est-ce qu'on attend pour faire la nouvelle université 'UCLouvain' sans les facultés de Namur? #danslecululu


Budget CoCof: la solidarité de la Communauté à ses limites, concède Ch. Doulkeridis
Il faut arrêter de vanter la générosité gratuite de la Communauté française et de la Région wallonne à l'égard de Bruxelles, car au-delà des photos de famille et de la promotion de la solidarité comme modèle, "la Communauté française n'a manifestement pas les moyens de faire preuve de plus de solidarité à l'égard de la Commission Communautaire française" de Bruxelles, a affirmé vendredi après-midi Christos Doulkeridis, ministre-président du collège de la CoCof.
Dans sa réplique aux intervenants dans le débat budgétaire de l'institution francophone bruxelloise, Christos Doulkeridis a souligné que les échanges sur l'étendue de la solidarité intra-francophone révélait la nécessité impérieuse d'obtenir une autonomie la plus large possible pour Bruxelles et son refinancement structurel.

Au cours des séances en commission, et à la suite de questions posées par la députée socialiste Anne-Sylvie Mouzon, la représentante de la Cour des Comptes avait indiqué que l'élan de solidarité de 12,5 millions de la Communauté française à l'égard de la CoCof dans les budgets 201O et 2011 avait son pendant à l'égard de la Région wallonne sous la forme d'un montant supplémentaire de 40,3 millions d'euros.

Dans le cadre de l'ajustement budgétaire 2010, la Région wallonne a en outre bénéficié de 57,7 millions d'euros en sus de la Communauté pour limiter sa dette, ce qui a fait dire au MR que la majorité de l'olivier avait un sens de la solidarité à géométrie variable.