samedi 31 décembre 2011

mercredi 30 mars 2011

We are the champions

C'est nous qu'on est les champions ...

La Belgique bat le record mondial de la plus longue durée de période de formation gouvernementale du monde, anciennement détenu par l'Irak : 289 jours de formation


Lire aussi, le 3/1/2011 :
Phineas_Barnum
@rdandoy Il semble que le record mondial de la plus longue formation de gouvenement soit détenu par l'Irak : 289 jours #NeverGov

rdandoy
@Phineas_Barnum si c'est 289 jours, alors le record mondial nous reporte au 30/03/2011... #GuinessGov

Phineas_Barnum
@rdandoy Exactement, et je suis tellement confiant en nos champions, que j'ai déjà préparé un post pour cette date ... #GuinessGov #NeverGov

rdandoy
@Phineas_Barnum excellent ! de mon côté, je mets le champagne au frigo ! #GuinessGov

6 janvier 2011:

Himad
@Le_Bux et le 30 mars champions du monde ! #etilssontoulesIrakiens #lalalalalala #lalalalalala

mardi 1 février 2011

Un peu d'effervescence dans la twittosphère


Question : c'est qui les 11 twittos à suivre en 201 ? (merci)


@ Ou les 201 twittos à suivre en 2011 ? ;-)


@ ouuuuuups. Quelle est ta sélection ?


@ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @ @


Tout dépend de ce que l' (ou qui) on cherche sur twitter .. pas facile de proposer une aussi short sélection ... il faudrait aussi proposer une liste de "women only", "vlamingen alleen", "politiciens", "journalistes", ....

Des noms, je veux des avatars !


Lire aussi:
L'un d'eux à dit :
pense que, sur FB, on trouve des gens encore un peu près normaux alors que Twitter est peuplé de proto-humains émettant toutes les 5 minutes, 24/24, des tweets en langage cyborg. En terme d'assuétude, les Facebookiens sont des fumeurs de joints alors que les "twittos" sont de véritables héroïnomanes.

mardi 25 janvier 2011

« Nil volentibus arduum »

« A cœur vaillant, rien d’impossible » :

C’est par cette citation latine que M. Bart De Wever, président de la Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA, Nouvelle alliance flamande), a entamé son allocution de victoire, le soir du 13 juin, à Bruxelles. Avec vingt-sept des cent sièges de députés et neuf des quarante sièges de sénateurs mis en jeu ce jour-là au Parlement fédéral belge, son parti devenait ainsi la première formation politique du pays. Une citation dont les premières lettres des mots avaient été soigneusement choisies.


Lire aussi:
RTBFinfo
Les patrons flamands ne veulent pas scinder l'Onem: La N-VA est-elle allée un pont trop loin en demandant la sci... http://bit.ly/eiMilP

lundi 24 janvier 2011

Fusion controversée Comcast/NBC

yvesthiran 87% des parlementaires US favorables à la fusion controversée Comcast/NBC ont reçu de l'argent de Comcast #politics2011 http://bit.ly/fzoJZ9



Lire aussi:

La décision de nommer un commissaire du gouvernement

au sein de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a provoqué cette semaine une polémique sur les éventuels conflits d'intérêts entre le gendarme des télécoms et un Etat actionnaire de France Télécom. L'Assemblée a adopté tôt vendredi un amendement de l'exécutif instaurant un poste de commissaire du gouvernement au sein de l'Arcep dans le cadre d'un projet de loi transposant plusieurs directives européennes dont "le paquet télécoms".

vendredi 21 janvier 2011

Un nouveau stade.cdH.bxl

Phineas_Barnum
Le #cdH bruxellois veut construire "un nouveau stade
national à Bruxelles" ! ;-((




Lire aussi:
Bruxelles: le cdH veut plus de rotation dans le secteur du logement social

Le groupe cdH du parlement bruxellois souhaite que la Région-capitale mette les bouchées doubles pour instaurer le bail à durée déterminée dans le secteur du logement social, qui croule sous le poids des listes d'attente, alors qu'il présente un taux de rotation très faible.

Cette revendication figure au rang un des 11 projets que les 11 députés régionaux, emmenés par leur chef de groupe Céline Fremault, ont annoncé mardi défendre prioritairement en 2011.

Au cours d'un déjeuner de Nouvel an, Céline Fremault a également demandé un coup d'accélérateur pour la mise en place de grilles de loyers de référence, un instrument qui devrait permettre de modérer les loyers et de développer l'allocation loyer.

Autre objectif du cdH à Bruxelles: augmenter le nombre de gares RER prévues à hauteur de l'objectif fixé par le gouvernement bruxellois (42).

Au-delà des négociations institutionnelles en cours, les députés bruxellois du cdH veulent que le ministre-président bruxellois ouvre une phase de négociations actives sur la répartition des compétences Région-communes.

Malgré l'échec de la candidature belge à l'organisation de la coupe du monde de football 2018, le cdH veut au plus vite une réunion des acteurs concernés pour construire un nouveau stade national à Bruxelles à cet horizon.

Parmi d'autres projets, les élus cdH ont dans le viseur plusieurs mesures en matière d'aide aux personnes: favoriser davantage l'emploi de personnes handicapées, construire une nouvelle auberge de jeunesse à Bruxelles et créer une maison de répit pour les personnes handicapées.

André Antoine: équilibre budgétaire en 2014

Si les deux entités poursuivent dans cette voie, leur solde de financement serait positif de 9 millions d'euros en 2014.
La Communauté française et la Région wallonne atteindront l'équilibre budgétaire en 2014, a annoncé mardi le ministre du budget des deux entités, André Antoine, soit un an plus tôt que ce qu'impose l'accord auquel ont abouti le fédéral et les entités fédérées en 2009.
En 2010, les deux entités ont fait mieux que prévu. La Région wallonne et la Communauté française ont terminé l'année avec un écart positif respectif de 124 millions d'euros et 5,6 millions d'euros par rapport à l'objectif assigné en vue retrouver l'équilibre budgétaire. Si les deux entités poursuivent dans cette voie, leur solde de financement serait positif de 9 millions d'euros en 2014, de manière consolidée, ainsi que l'autorise l'accord de coopération: le solde serait positif en Région de 177 millions et négatif en Communauté de 168 millions."Toutes choses restant égales, au moment des élections, nous pourrons nous présenter devant l'électeur en annonçant: dépenses = recettes", a souligné M. Antoine (cdH).

Selon le ministre, la Région wallonne et la Communauté française ont anticipé de la sorte l'appel lundi par le Roi à faire mieux que les objectifs européens."Sire, ce que vous avez souhaité, nous l'avons réalisé", a dit M. Antoine.

La réalisation des objectifs budgétaires avec un an d'avance suppose que la loi de financement des entités fédérées, objet d'âpres discussions communautaires, ne change pas d'ici là. Le ministre se montre confiant à cet égard. Si les partis flamands et francophones aboutissaient à un accord, il faudrait encore le couler dans des textes de loi, conclure des accords de coopération et tenir compte d'une période transitoire.

Selon M. Antoine, ces bons chiffres francophones ont toute leur importance dans le débat institutionnel."Dans puzzle qu'est notre pays, la moindre pièce qui fait défaut handicape le tableau final et agace nos partenaires, en particulier au nord du pays", a-t-il fait remarquer.

jeudi 20 janvier 2011

énième fatwa

Brigitte Grouwels, ministre bruxelloise du CD&V :

En refusant, « dans une énième fatwa , de permettre la présence de candidats flamands sur les listes libérales pour le scrutin communal de 2012, le président des FDF Olivier Maingain me donne raison dans mon rejet du volet de la proposition « malheureuse » du conciliateur Johan Vande Lanotte de réintroduire des listes bilingues à Bruxelles»

mercredi 19 janvier 2011

"Les Nations DésUnies"

Les droits des femmes et laïcité malmenés dans les couloirs de l'ONU ?

C'est une thèse que soulevait en 2008 Malka Marcovich dans son pamphlet "Les Nations DésUnies". Invitée par la CLEF (Coordination du lobby européen des femmes) en ce début d'année à répondre à la question « Où l'ONU mène-t-elle les femmes ? », l'historienne et militante féministe et laïque ne change rien à son regard critique... et « radical », assume-t-elle.

La mise en route le 1er janvier dernier de l'institution "ONU Femmes", qui vient regrouper 4 anciennes structures dispersées, ne marque-t-elle pas une avancée ? On en verra un premier témoignage en février, quand l'ONU Femmes dirigera pour la première fois la réunion annuelle de la Commission de la condition de la femme. Pour la CLEF, il y a lieu d'espérer. Symboliquement, en terme de visibilité et au vu de la personnalité de sa présidente Michelle Bachelet, ce n'est en effet pas anodin, juge Malka Marcovich. Mais pour l'historienne le scepticisme l'emporte.

Régression rampante

Car, depuis une dizaine d'années, les observatrices constatent une « régression rampante » des droits des femmes au sein des Nations Unies. Malka Marcovich voit dans l'élection de l'Arabie Saoudite parmi les 47 membres du bureau d'ONU Femmes un signe supplémentaire de cette évolution. Un renoncement des pays occidentaux face aux offensives religieuses et aux atteintes à la laïcité. Et un rôle de plus en plus prégnant de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), seul groupe d'influence onusien à caractère religieux assumé, qui regroupe 57 états membres. Sans négliger, signale Malka Marcovich, le renforcement de l'influence orthodoxe en Russie ou en Ukraine, ni le poids croissant des Eglises en Amérique du Sud.

Sophie Del Corso, représentante du service des droits des femmes du gouvernement, rejoint ce constat : « Il est vrai que les choses sont de plus en plus difficiles ; il y a effectivement une montée en puissance de la concurrence islamique, de plus en plus désinhibée pour valoriser le relativisme culturel. » Un relativisme qui s'impose, par petites touches, dans les textes fondamentaux des Nations Unies.

Exemple de ce recul : le retour du concept de « prostitution forcée ». Jusqu'en 1993, le terme « forcée » n'était mentionné dans aucun texte onusien, afin que la charge de la preuve ne pèse pas sur les prostituées, explique Malka Marcovich. « Qui a fait réapparaitre le contexte de prostitution forcée ? C'est l'Egypte, pour pouvoir criminaliser les femmes ».




Lire aussi:
La place des femmes dans la société

#Kiadi : "le port du voile est source de division entre les différentes conceptions religieuses et philosophiques, y compris dans sa dimension sociale plus spécialement en ce qui concerne la place des femmes dans la société" ?

Transparence en matière d'allocation des fonds structurels

david_leloup

La Belgique est le pays le moins transparent en matière d'allocation des fonds structurels européens, après la Bulgarie http://is.gd/jAQvF


Lire aussi:
Lack of transparency hides details of funding
The Bureau has created an index to show how good each of the 27 member states is at providing transparent detail about the Structural Funds.
However, the levels of transparency differ markedly between the states. This proved a major problem when compiling a database detailing the recipients of the Structural Funds.

Compiling the data was made all the more difficult by misinformation, incomplete data and overly complicated websites, some of which are themselves funded by Brussels.

Perhaps surprisingly some of the most transparent states are new EU members such as Slovakia and Poland. Both made their data available for download with clear indications about how much EU money was being given to beneficiaries, and are therefore at the top of our index.

In comparison, Bulgaria, which is at the bottom, often make only scanned, sometimes unreadable documents available to the public. In order to get a full list of beneficiaries the Bureau had to go directly to the Bulgarian authorities to get useable data.

mardi 18 janvier 2011

500 permis de séjour.be retirés

Melchior Wathelet , le 13/01/2011, à la députée CD&V Nahima Lanjri :

Quelque 500 permis de séjour ont été retirés au cours de l'année dernière :

  • Un peu plus de 150 citoyens de l'Union européenne ont perdu l'an dernier leur permis de séjour car ils n'étaient pas réellement travailleurs ou indépendants. (C'est une condition légale afin de pouvoir en bénéficier)

  • Les 343 autres permis ont été retirés par l'Office des étrangers soit

    - parce qu'ils avaient été obtenus de manière frauduleuse
    - soit parce que l'intéressé avait exagéré ses demandes auprès du CPAS
    - soit parce qu'il ne satisfaisait plus aux conditions originelles pour habiter en Belgique

Melchior Wathelet, le secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations :
"La Belgique a expulsé l’année dernière 304 personnes étrangères qui ont « porté des atteintes sérieuses à l’ordre public ». Parmi elles, 300 étaient en séjour illégal et 4 disposaient d’un droit au séjour"


Lire aussi:
971.000 étrangers en Belgique
Forte de près de 500 millions d'habitants, l'Union européenne comptait, au 1er janvier 2008, 30,8 millions d'étrangers sur son territoire, soit 6,2%, dont 11,3 millions étaient ressortissants d'un autre pays de l'Union européenne, selon des chiffres publiés mercredi par l'Office européen de statistiques, Eurostat.
C'est le Luxembourg qui compte le plus fort contingent d'étrangers (lequel compte pour 43% de sa population totale), suivi de la Lettonie (18%) et l'Estonie (17%). En revanche, les étrangers ne représentent que moins d'1% de la population en Roumanie, en Pologne ou en Bulgarie.

En Belgique, les étrangers, au nombre de 971.000, représentent 9,1% de la population totale, dont les deux tiers sont issus d'un autre Etat membre de l'UE. Ce sont les Italiens (169.000) qui sont les plus nombreux chez nous, devant les Français (130.000) et les Néerlandais (123.000).

A l'échelle de l'Union, ce sont les Turcs (2,4 millions) qui représentent le plus fort contingent étranger, devant les Marocains (1,7 million) et les Roumains (1,7 million).

Fraude à la régularisation: quatre personnes arrêtées 07.12.09
Quatre personnes ont été placées sous mandat d'arrêt à Bruxelles dans le cadre d'un trafic de faux documents destinés à régulariser des sans-papiers. Certains inculpés exercent des fonctions de traducteurs ou sont actifs dans des ASBL à finalité sociale.
Ils auraient vendu de fausses attestations à des demandeurs d'asile.
L'enquête de la juge d'instruction bruxelloise Patricia Jaspis a permis de démanteler un trafic de faux documents à l'usage de candidats à la régularisation. Arrêtées mercredi, quatre personnes ont été inculpées et placées sous mandat d'arrêt. Elles comparaissent ce lundi après-midi devant la chambre du conseil.
Les inculpés exercent diverses fonctions au sein d'ASBL à finalité sociale. L'un d'entre eux dirige ainsi une école pour enfants en décrochage scolaire à Saint-Josse. Un autre s'occupe d'une ASBL forestoise. Trois des quatre suspects sont aussi proches des milieux politiques. Mustapha Zitouni figurait sur la liste cdH de la ville de Bruxelles lors des élections communales de 2006 avant d'en être écarté en dernière minute. Abdelkader El Moukhtari et Mohamed Mahou se sont présentés aux dernières élections régionales bruxelloises sur la liste du nouveau parti régionaliste Pro Bruxsel. Auparavant, Mohamed Mahou avait milité au sein d'Ecolo avant de rallier le PS.
D'après les premiers éléments de l'enquête, les quatre personnes arrêtées fournissaient contre paiement de fausses attestations de présence sur le territoire à des candidats à la régularisation. La date d'arrivée en Belgique est en effet l'un des critères pris en compte pour octroyer ou non la régularisation aux demandeurs d'asile.



Reportage de M. Baele
24.02.10
L'immigration des Balkans vers Bruxelles, un vrai business
Le nombre de demandeurs d'asile en provenance de Macédoine et de Serbie a littéralement explosé depuis le début de cette année. L'organisation de cette immigration entre les Balkans et Bruxelles est devenue un vrai petit business.
Les ressortissants de Serbie et de Macédoine semblent se prendre d'affection pour notre territoire. Il faut dire que, depuis le mois de décembre, ils n'ont plus besoin de visa pour venir en Europe. Ils ne peuvent pas pour autant travailler. Et, s'ils introduisent une demande d'asile, très peu l'obtiennent en définitive.
Et pourtant, ils affluent nombreux, depuis plusieurs semaines, au bureau d'accueil bruxellois pour demandeurs d'asile. Et la suppression du visa n'explique pas tout. L'office des Etrangers s'en est bien rendu compte. Il parle d'agences de voyages qui font miroiter le paradis aux demandeurs d'asile et organisent ces trajets pour 130 ou 150 euros. Ces bus prennent la route plusieurs fois par semaine, direction Bruxelles.
En général, ils arrivent le dimanche soir ou le lundi à la gare du nord. On promet alors un toit ou une aide financière à ces migrants. Mais cette promesse est stérile parce que FEDASIL n'a plus de place dans ses centres ni dans les hôtels qui normalement pallient les manques.
Dans les villages d'origine, cette migration soudaine n'est pas sans conséquence. Des villages entiers se vident.
Il n'aura fallu qu'un mois pour que naissent ces agences de voyages, marchands de rêves. Mardi, en une seule journée, 89 Macédoniens ont frappé à la porte du bureau d'accueil. C'est presqu'autant qu'en 6 mois l'an dernier
.


15.000 € par mois pour le demandeur d’asile 12/11/2010

Pour payer cet argent, l’huissier de justice a saisi à l’État 4 voitures et 15 ordinateurs qui seront vendus dans 8 jours
Asile/ Courard : une concertation préalable avec les communes aurait été infructueuse
Ibra est un demandeur d’asile arrivé en Belgique le 18 août pour lequel une avocate – Me Latifa Baïtar – a obtenu du tribunal du travail de Bruxelles la condamnation de l’État belge à lui verser 500 € d’astreinte par journée pour laquelle Fedasil n’aura pu lui procurer un hébergement. 500 € par jour, c’est 15.000 € par mois… un salaire de ministre. Nous avons rencontré ce Sénégalais de 31 ans dont l’avocate a fait exécuter la condamnation par voie d’huissier de justice en faisant saisir chez Fedasil des véhicules et des ordinateurs.

lundi 17 janvier 2011

Charleroi - Tunis

Phineas_Barnum

Qui se souvient quand la ville de "#Charleroi voulait investir dans une Marina tunisienne" ? http://bit.ly/hlxCnF


Lire aussi:
Charleroi: renvoi de 62 personnes en correctionnelle
Le parquet de Charleroi vient de demander le renvoi, devant le tribunal correctionnel, de 62 personnes, physiques et morales, dont l'ancien bourgmestre Jacques Van Gompel, des anciens échevins et des hauts fonctionnaires. C'est une info RTBF.
Toutes ces personnes sont inculpées pour des malversations dans la gestion de la Ville de Charleroi, marchés publics truqués, ou faux procès verbaux de Collège.
Il s'agit du dossier "Ville". Le procureur du Roi de Charleroi, Christian De Valkeneer, nous rappelle ce qu'il y a dans ce dossier : "Ce dossier a été baptisé 'dossier Ville', car pour nous, il rassemble finalement une série d'autres dossiers qui concernent le fonctionnement de la ville de Charleroi entre la fin des années 90 jusqu'aux années 2005-2006. C'est toute une série de facettes de fonctionnements, faux PV de collège, enfin ce que nous estimons des faux PV, mais également toute une série de problèmes au niveau budgétaire et une série de problèmes liés à l'attribution de marchés publics."
Dans les dossiers de marchés truqués, on retrouvera celui de la reconstruction du commissariat de Marcinelle.
En tout, quinze échevins et bourgmestres ont été inculpés ces dernières années. 62 personnes, donc, devraient se retrouver le 2 mars prochain sur les bancs de la chambre du Conseil, qui décidera du renvoi ou non devant le tribunal. Mais cette audience a de grande chance d'être reportée car on peut supposer que plusieurs des inculpés demanderont des devoirs complémentaires.

dimanche 16 janvier 2011

Taux officiel 2010 de chômage

Brève:
Taux officiel 2010 de chômage en Wallonie :14,1%

Phineas_Barnum
Voir les secteurs à forte pénurie de main d'œuvre en #Belgique : http://www.onem.be/D_Opdracht_W/Werknemers/T125/InfoFR.pdf

Lire aussi:
La Wallonie termine 2010 avec un taux de chômage de 14,1%
Pour toute l'année 2010, le Forem a géré 134.000 offres d'emploi soit une hausse de 16% par rapport à 2009. Si à ces offres, s'ajoutent celles reçues du VDAB et Actiris, 222.860 offres auront été diffusées via le site du Forem en 2010.
La Wallonie termine l'année 2010 avec un taux de chômage de 14,1% contre 14,7% en décembre 2009. La Wallonie compte 197.850 demandeurs d'emploi indemnisés et 20.023 jeunes en stage d'attente soit 217.873 personnes, a annoncé jeudi le Forem. Entre novembre 2010 et décembre 2010, le nombre de D.E. demandeurs d'allocations et de jeunes en stage d'attente est resté quasi inchangé (92 personnes en moins). "Depuis avril 2010, le nombre de demandeurs d'emploi est moindre qu'il y a un an. En décembre 2010, et pour le neuvième mois consécutif, l'écart annuel du nombre de demandeurs d'allocation et jeunes en stage d'attente est négatif (-4,2 %, soit 9.501 personnes en moins). L'ampleur de la diminution de décembre est par ailleurs le plus élevé de l'année écoulée (- 4,2 % contre environ - 2 % les mois précédents)", souligne le Forem.

samedi 15 janvier 2011

Mon oncle d'Algérie


Plus contrôlés

Le parquet a demandé au tribunal correctionnel de Paris de condamner Eric Zemmour pour diffamation à caractère racial et provocation à la discrimination raciale après ses propos controversés sur « les Noirs et les Arabes ».

Eric Zemmour :

"Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la
plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C'est un fait."



Tefyandria
Vu les contrôles de sécu, je sais pas si j'assiste au procès #Zemmour ou si j'embarque pour Tel aviv

Slatefr
Zemmour et Dieudonné n'ont rien à faire devant un juge http://bit.ly/fWZuBe

B_Roger_Petit
Y a pas de journaliste connaissant le droit à Marianne2?Compte rendu du procès Zemmour est truffé d'erreurs de droit http://2.xfru.it/8VPRNk



Lire aussi:
Marine Le Pen à l’heure du Tea party
Le FN peut-il lui aussi compter sur sa «Mama Grizzly»?

À l'occasion du 14e congrès du Front National à Tours, ces 15 et 16 janvier prochains, Jean-Marie Le Pen s'apprête à passer le flambeau. Après plusieurs décennies d'exposition médiatique, une page d’histoire de la communication politique est sur le point de se tourner en France. Le Pen peut d'ailleurs voir venir l'avenir frontiste avec optimisme: au printemps 2010, le score engrangé au premier tour des régionales par son parti constitua la principale surprise du scrutin –un succès alors essentiellement attribué à sa fille, Marine. Ce regain inespéré permit à Jean-Marie Le Pen de diagnostiquer un «effondrement du sarkozysme» et de conclure: «Le Pen est une bonne marque» (Le Figaro, 22 mars 2010). Le dernier sondage publié par Ifop-Lettre de l'opinion en décembre 2010 ne laisse que peu de suspense quant à sa succession. Marine Le Pen est plébiscitée par 91% des sympathisants frontistes, contre 9% seulement en faveur de Bruno Gollnisch.

On se souvient que pendant la campagne présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy avait considérablement rétréci le champ du FN et caressé l’électorat frontiste dans le sens du poil. Autrefois «bon client» des médias, voire innovateur lorsqu'il adopte en premier le style des télévangélistes américains, devant l'OPA agressive d'un Sarkozy sur le lepénisme, Jean-Marie Le Pen apparaissait comme un tribun du passé. Aussi, la «rupture» annoncée par Sarkozy, candidat omniprésent, était avant tout dans le style communicationnel.

ô monde schizophrénique II

ô monde schizophrénique retraçait la tendance schizophrénique forte de certains de nos négociateurs politiques "pléniers" ...

Réaction intéressante de ThibautLor
@Phineas_Barnum Il ne faut pas les mettre dans le même sac. Mais il ne faut pas non plus voir de l'antipolitisme primaire partout. ;-)
On nous prend quand même pour des cons (des fois) ! Avec ce tweet - tout en mesure -, vous souhaite une belle journée !
@Phineas_Barnum Concernant le tweet de hier soir, ce qu'il racontait était juste récupérateur et pr faire "proche des gens". Mettre en avant leurs incohérences et les dénoncer, ce n'est pas de l'antipolitisme mais 1 'devoir citoyen'. Quand ils font ensuite semblant de pas comprendre, c'est assez pénible. Après, ça ne veut pas dire pr autant que leur boulot est facile - cfr. post J.Morael

@Paminaaah L'antipolitisme ne peut être un rempart aux critiques (légitimes, quand même!) des citoyens. Trop facile. @Phineas_Barnum

Doulkeridis n’est pas n’importe qui : membre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale & Ministre-Président du Collège de la Commission communautaire française (Cocof)

  1. Attitude peu digne et responsable d’un mandataire qui s’aligne sur un comique-troupier – récupération populaire/populiste/politique

  2. Ce mandataire d’un niveau de pouvoir s’attaque à un niveau de pouvoir qui n’est pas le sien

  3. Cet autre niveau de pouvoir se veut légitimement être un miroir de son propre niveau de pouvoir, qui lui-même n’est pas forcément légitime

  4. Le propre parti de Doulkeridis est à la manœuvre au Fédéral dans les négociations et il en accepte les règles depuis 7 mois.

  5. Cette sortie ressemble à une mauvaise partie de zwartepiet – il y a pourtant une évidente responsabilité collective à partager entre les 7 partis qui s’obstinent dans une méthode monomaniaque. Chacun essaie de se retirer du jeu sans en accepter la lourde responsabilité/culpabilité.

  6. Doulkeridis est partie prenante à l’affaire, puis la critique comme s’il n’en faisait pas partie … Et la même chose pour Morael, les jeunes cdH et CD&V et consorts … !

Tendance schizophrénique forte, donc !

@ThibautLor Mais pourquoi parles-tu d' "antipolitisme" ?




Lire aussi:
Hackers meet Democracy
We don't know what the future of our Democracies will look like. What we know for sure though is that it will be defined at the intersection of Democracy and Technology.

The purpose of this group is to get together with people who work in public institutions and with hackers, people who can turn ideas, data into innovative applications (web/mobile/mashups/...).

Find out more on http://HackDemocracy.org

vendredi 14 janvier 2011

ô monde schizophrénique

doulkeridis
C'est décidé. Je réponds oui à l'appel de #Poelvoorde et je ne me rase plus tant qu'il n'y a pas de #gouvernement #be

olivierbaum
Se demande si le dernier tweet de @doulkeridis fera la une comme le 'connard' de @Eerdekens #elevonsledébatondisait ;-)

doulkeridis
@olivierbaum j'étais sur que vous seriez positif sur ma démarche. Vous êtes un peu mon baromètre. #arretezdefairelalecontoutletemps


marcelsel

@doulkeridis L'appel est réservé aux non-politiques, Christos. Sinon, on confond les manifestants et les "responsables" de la crise.

doulkeridis
@marcelsel j'y ai pensé. En même temps, il n'est pas normal de mettre tous les "responsables" dans le même sac non plus.

Phineas_Barnum
@doulkeridis Quel mauvais signal, ô monde schizophrénique, récupérateur et irresponsable ! ;-( #labarbe!


olivierbaum
@Phineas_Barnum Plutôt que la barbe, j'aimerais que les ténors de partis (FR/VL) se laissent pousser des couilles. #audace #coupdepub? #une

Avec tout mon respect, je pense que c mieux que vous vous absteniez. vous ne mettrez pas la pression sur bdw en exigeant 1 gvt à tt prix, ms sur ses "opposants", votre camp. Lui n'en a cure.

NicolasBaygert
@doulkeridis Retour aux racines helléniques? http://bit.ly/gYBidI #PlatoStyle

ThibautLor
@doulkeridis Pouvez-vous m'expliquer l'intérêt de votre démarche, svp ? J'ai un peu du mal à comprendre, je vous avoue...


doulkeridis
@ThibautLor juste symbolique. Je négocie depuis des mois, permettez-moi un peu de me lâcher (si peu). Pas plus d'intérêt que ça.

argus27
Jacky Morael : Un ras-le-bol citoyen, légitime ... et partagé ! http://ht.ly/3CvZm #NoGov


michelhenrion
Jacky Morael :" Comme s'il suffisait d'enfermer les politiques " au pain sec et à l'eau" pour que par magie une solution émerge subitement.




Lire aussi:
Jean-Yves Kitantou prêt à passer à l’action


Plutôt que la barbe, je préfèrerais que les ténors des partis politiques (Fr et Néerl.) se laissent pousser des couilles.
C’est un tweet que j’ai lancé à la fois par esprit de provocation et par esprit critique. De temps en temps il est bon et plaisant d’user d’un language à la hussarde.

Mais pourquoi écrire celà ? En fait dans mon inconscient collectif que je partage volontiers, ce matin j’avais publié un billet suggérant qu’une manifestation pour réclamer un gouvernement devait être complété par un message politique.

Jean-Yves Kitantou prêt à passer à l’action

Expulsion de 300 personnes en séjour illégal

Brève:

En 2010, la Belgique a
expulsé 300 personnes en séjour illégal qui ont « porté des atteintes sérieuses à l’ordre public »

"Les questions de méthodes ne sont que des épiphénomènes"

@JSLefebvre
Les Belges veulent leur "money back" (ou un gouvernement) http://camping16.be/?l=fr Ils commencent clairement en avoir marre / via @kattebel

@marcelsel
@JSLefebvre Nous y voilà. Et le tous pourris s'annonce. Ça ne ça rien arranger, au contraire !
@JSLefebvre du "money back." On vote nationaliste, et puis on se plaint de ne pas trouver de compromis. Fallait y penser avant.

Phineas_Barnum
@marcelsel @JSLefebvre Le problème est la monomanie d'une méthode et d'une formule.

@marcelsel
@Phineas_Barnum Mais non,'le problème est l'incompatibilité de deux idéologies. Les questions de méthodes ne sont que des épiphénomènes

Phineas_Barnum
@marcelsel "Les questions de méthodes ne sont que des épiphénomènes" : Je garde celle-ci pour mon bêtiser #NeverGov


à propos de la méthode, j'attends toujours qu'on m'explique ce que pourrait changer le fait de partir de l'art.35 et/ou du "que veut-on faire encore ensemble"? Avec l'hypothèse (déjà peu crédible de la part de la NVA) que la réponse soit autre chose que "rien", à un moment donné, les partis en présence vont bien s'étriper sur les mêmes et éternels points de friction et de désaccord, non ? Vous imaginez sincèrement que toutes les futures "solidarités" nécessaires entre Régions confédérées vont plus facilement, par miracle, se déclarer et être mises sur papier comme çà ? (cc )

Caro_Bxl
@alain2B @Phineas_Barnum je ne suis convaincue que d'1 chose: faut créer la confiance sur un + petit deal avant de réformer largement

Phineas_Barnum
@alain2B @Caro_Bxl Quand votre partenaire veut vous quitter, les accords visent et règlent pragmatiquement et uniqmnt ce qui reste en commun

Retour à la mère-patrie

Brève:

Vorig jaar keerden 2.957 asielzoekers en illegalen vrijwillig terug naar hun land van herkomst: Brazilië (915), Oekraïne (289), Kosovo (257), Macedonië (179) en Rusland (163)

Van de bijna 3.000 vrijwillige vertrekkers vorig jaar had 38 procent, of 1.131 mensen, ooit een asielaanvraag ingediend. 527 van hen stopten hun asielaanvraag om terug te keren, in de andere 604 gevallen ging het om uitgeprocedeerde asielzoekers. In de overige 62 procent (1.826 vertrekken) ging het vooral om illegalen die nooit een asielaanvraag indienden in ons land.

Le "Russell Tribunal on Palestine

Le "Russell Tribunal on Palestine" de Londres a jugé en décembre dernier que
Dexia et de nombreuses autres grandes entreprises se sont rendues complices des violations du droit international commises par Israël en occupant la rive ouest du Jourdain.
Le Russell-tribunal est un tribunal populaire qui avait été mis sur pied à la fin des années '60 pour enquêter sur les crimes de guerre commis durant la guerre du Vietnam.


Elke Van den Brandt :
"la Région-capitale, en tant qu'actionnaire Dexia, se devrait de prendre ses responsabilités pour faire savoir clairement qu'elle ne voulait "participer en aucune manière à cette politique illégale d'implantation menée par Israël". "

Jean-Luc Vanraes, le ministre bruxellois en charge des Relations extérieures :

"Nous avons déjà demandé des clarifications à deux reprises. Notre représentant le fera à nouveau lors de la prochaine assemblée générale du mois de mai. Je suppose que la Flandre en fera de même"

jeudi 13 janvier 2011

35H en question ?

France, séance des questions du mercredi 12 janvier 2011


:

Wemmel uit!

Selon la Libre Belgique et relayé par la RTBF.be, à la mi-juillet, alors qu'Elio Di Rupo était préformateur, la présidente du cdH Joëlle Milquet a proposé aux présidents du PS et de N-VA "un vrai deal" sur BHV dont trois sources ont confirmé le contenu. Il consistait à fusionner certaines communes à facilités de la périphérie bruxelloise (Crainhem et Wezembeek-Oppem d'un côté; Rhode-Saint-Genèse, Linkebeek et de Drogenbos, de l'autre) et d'ensuite transférer les deux nouvelles grosses entités à la Région bruxelloise.

Dans un deuxième temps, le nombre total de communes bruxelloises serait réduit de vingt et une à une quinzaine, Wemmel revenant complètement entre les mains de la Région flamande.

Ministère de la Défense

En ce début d’année 2011, il y a plus de 36.200 personnes au ministère de la Défense, mais l’objectif affiché est de la terminer avec 34.000 fonctions.

Victimes des routes wallonne

Brève:

La Région wallonne a versé 3,5 millions € en 2010 pour indemniser les victimes des routes dégradées #héritagedaerdenien #goedbestuur

2.144 dossiers de plainte ont été introduits l'an dernier, mais ils ne sont pas tous déjà clôturés. En moyenne, 15% des plaintes qui concernent les routes régionales aboutissent en justice parce que l'indemnisation a été refusée par l'administration.

La direction du contentieux général de la Région wallonne a déjà déboursé 3,5 millions d'euros d'indemnisations en/pour 2010, rien que pour les dégâts imputables à l'état des routes.
A noter que c'est la Région qui est son propre assureur.

mercredi 12 janvier 2011

«Réchauffement Climatique Anthropique»

Résumé : Depuis une bonne vingtaine d’années déjà, les Scientifiques nous bercent de prévisions rassurantes sur l’avenir de notre Planète. Une théorie nommée «Réchauffement Climatique Anthropique» (RCA) nous avait assuré que les «Gaz à Effet de Serre» (GES), en particulier le CO2, émis en quantités croissantes par l’homme du fait de son activité, pourraient avoir pour effet une amélioration notable du climat terrestre.

mardi 11 janvier 2011

"to create a housing bubble "

En 2002, les États-Unis doivent composer avec une récession résultant de l'éclatement de la bulle technologique. Voici le remède qui était alors prescrit par le bon docteur Paul Krugman, futur récipiendaire du prix Nobel d'économie, pour sortir les États-Unis de leur marasme économique:
"To fight this recession the Fed needs more than a snapback; it needs soaring
household spending to offset moribund business investment. And to do that, as
Paul McCulley of Pimco put it, Alan Greenspan needs to create a housing bubble
to replace the Nasdaq bubble."

C’est de la folie furieuse

Pourquoi exclure les libéraux ?

Laurette Onkelinx 11/01/2011:

Il n’y a pas d’exclusive. Si un moment ils doivent faire partie de la solution, il ne faut pas avoir d’exclusive. Mais soyons clairs : sur leur méthode, sur ce que répète à souhaits Didier Reynders, c’est un "niet" asbolu.
Cette méthode, cela s’appelle une capitulation. Dire, il n’y a plus rien, la Belgique n’existe plus, voyons ce que l’on peut faire ensemble, c’est de la folie furieuse. C’est non.

Il faudra se souvenir plus tard de ces propos couillons ...

Updated:
La méthode vous oppose aux négociateurs actuels
. Laurette Onkelinx estimait hier que celle du MR – demander préalablement aux partis flamands ce qu’ils souhaitent faire au fédéral – reviendrait à se mettre dans une position de mendiant.

Nous n’avons rien à mendier. Nous avons à vérifier la volonté des Flamands à rester dans un système fédéral. Je crois qu’il est préférable d’avoir la franchise de poser la question et bien sûr dire ce que nous considérons comme les conditions d’existence d’un Etat fédéral plutôt que de laisser l’Etat continuer à être démembré morceau par morceau comme cela se fait depuis plusieurs années, réforme de l’Etat après réforme de l’Etat. Cela conduit finalement à un affaiblissement durable de l’Etat fédéral mais surtout à un appauvrissement de Bruxelles et de la Wallonie. Je rappelle que ce sont les socialistes qui ont conclu la très mauvaise loi de financement des Communautés et des Régions en 1989.

Admettons que l’on opte pour la méthode du MR et que, comme le présage Mme Onkelinx, la N-VA vienne avec une page blanche… Quelle serait votre attitude ?

Est-ce que la N-VA viendra avec une feuille blanche ? Si Mme Onkelinx le sait, c’est peut-être parce qu’elle a déjà posé la question à Bart De Wever et cela ne l’empêche pas de continuer à négocier avec la N-VA. Ensuite, est-ce que tous les partis flamands auraient la même position que la N-VA ? Cela n’est pas dit. La question de sincérité est de savoir s’il y a encore une substance satisfaisante pour un Etat fédéral. Plutôt que d’avoir la logique du démembrement qui ne sert que la logique confédéraliste voulue au nord du pays. Quand je découvre certains éléments des notes successives, je constate que les francophones s’inscrivent dans la logique confédéraliste.

Le MR charge les partis francophones, on entend peu de critiques sur la N-VA et le CD&V.

La responsabilité de la N-VA et du CD&V est lourde dans cette évolution. C’est bien pour cela que je regrette qu’il n’y ait pas une concertation francophone. Elle permettrait de définir une ligne de conduite qui s’imposerait aux partis flamands. M. Di Rupo a parlé sincèrement, j’ose le croire. Mais le jeu partisan reste trop présent, je le regrette.

On parle de contacts très étroits entre le MR et la N-VA…

Il n’y a pas d’autres contacts, ce sont des affabulations, le président du MR peut avoir tout contact avec tout interlocuteur qui veut bien s’adresser à lui. Il y en a eu bien d’autres tant au Sud qu’au Nord.

Vous y croyez à cette relance ?

Nous avons été tenus tellement à l’écart que nous n’avons pas à nous prononcer. Nous disons juste que la crédibilité de l’Etat belge est mise en péril par ceux qui se sont enfoncés dans une logique sans fin sur le plan institutionnel. Il est temps de sortir de ce bourbier. Mais nous ne sommes pas responsables des choix qu’ils font.

Mons: déficit de 2,8 millions €

Phineas_Barnum

Budget Mons 2011 : 152 millions € et déficit de 2,8 millions €
#bravo #goedbestuur #çacestdupremierministrable

Phineas_Barnum
@ksavje C'est malheureusement "la méthode #Dirupo" - De l'esbroufe et du vent, avec beaucoup de jeux politiciens et le pognon des autres ;-(



Lire aussi:
MONS : les grands chantiers démarrent en 2011
Di Rupo, heureux d’annoncer le début des chantiers
Lors de la présentation de ses vœux à l’hôtel de ville de Mons, Elio Di Rupo a annoncé les grands chantiers qui donneront à Mons son nouveau visage à l’horizon 2015. Entre le centre de congrès et les tractations autour d’Ikea, la ville va changer.
Les projets européens ont libéré des fonds, de même que les projets privés. La machine est lancée, objectif Mons 2015.
H & M: le nouveau centre de distribution de la chaîne de prêt-à-porter ouvrira ses portes à Ghlin en février. 300 emplois seront à pourvoir.
Le centre de congrès: situé derrière la gare, ce projet gigantesque sera achevé en 2014. Les travaux débuteront deux ans plus tôt.
Ikea: le groupe suédois est toujours en discussion. Une décision en interne, d’après le bourgmestre de Mons, car du côté de la ville, il n’y a aucun problème avec la direction de l’enseigne.
La gare: entièrement financée par la SNCB, la nouvelle gare de Mons, dessinée par l’espagnol Calatrava, sera bâtie dès le début 2012.
Et enfin, Mons 2015 : la ville n’investira que trois millions d’euros sur un budget de 80. D’après les chiffres lorsque Lille a tenu cette place il y a quelques années, Di Rupo annonce des retombées pour Mons de l’ordre de 450 à 500 millions d’euros.




Mons 2015: les détails d'un budget “ solide ” 07/01/2009
Pour mettre un terme à la polémique sur le budget de Mons 2015, le commissaire Yves Vasseur nous livre des chiffres détaillés. Et assure que seuls 10% du budget total seront issus du privé.
Rédaction en ligne
Dans nos éditions de ce mardi, nous vous présentions les fruits du travail d’un Jemappien de 23 ans, fraîchement diplômé en sciences politiques (Fucam). Dans son mémoire, Maxence Carlier dénonçait les “ mauvais ” calculs du comité Mons 2015. D’après le jeune homme, la participation du privé dans le budget de l’événement sera largement supérieure aux 10 % annoncés. “ Difficilement réalisable ”, selon Maxence Carlier.
La réaction des organisateurs n’a guère tardé. “ Ces calculs et ces affirmations sont erronés ”, réagit, furieux, Yves Vasseur, commissaire de Mons 2015. “ Notre budget est assuré et solide. Et il n’a jamais été question de dizaines de millions d’euros issus de la sphère privée. ”
Et de nous détailler le budget prévu pour l’événement. “ La Communauté française a décidé, en 2006, d’accorder 30 millions € ”, explique le commissaire. “ À l’automne 2007, la Région wallonne s’est engagée à verser 15 millions. La province du Hainaut consacrera 50 centimes par habitant et par an, soit 5,6 millions. La ville de Mons prévoit, annuellement, 250.000€ pendant les 12 prochaines années. Quant à la subvention européenne, elle sera d’un million. ”
Ajoutez à tout cela les apports de divers partenaires (villes, institutions), soit 4,4 millions, et les services, tel le gardiennage (au moins 2 millions). Enfin, les recettes propres ont été estimées à (minimum) 2 millions€. Le financement public s’élèverait donc à quelque 63 millions d’euros.
“ Le budget total de Mons 2015 est de 70 millions ”, poursuit Yves Vasseur. “ Il nous faudra donc encore trouver 7 millions d’euros provenant de sponsoring ou de mécénat. Ce qui fait 10 % du budget total, comme annoncé récemment. ”

lundi 10 janvier 2011

Composition sociologique des prisons

Phineas_Barnum

Composition.be sociologique des établissements carcéraux:
40 % d’étrangers et 40 % d’origine étrangère
via @MModrikamen


Phineas_Barnum
La population pénitentiaire est majoritairement masculine : il y a seulement 4% de femmes

En 2009, le nombre de détenus de nationalité étrangère représentait 42,6 % de la population carcérale dans notre pays. La proportion d'étrangers vivant en Belgique approche les 10 %.
Au total, des ressortissants de plus de 120 pays ont été détenus en 2009 en Belgique.
D'un autre côté, le SPF Affaires étrangères traite entre 450 et 500 dossiers de compatriotes détenus à l'étranger. La plupart de ces dossiers traitent de Belges en Europe.

Sur une population journalière moyenne de 10 237 détenus, on dénombre :

  • 5 873 Belges (incluant ceux disposant de la double nationalité)
  • 4 364 détenus de nationalité étrangère
  • Marocains (1 133)
  • Algériens (557)
  • ex-Yougoslavie (240)
  • Français (230)
  • Roumains (209)
  • Néerlandais (204)
  • ...

Un grand nombre des détenus vivaient dans des conditions précaires.
Selon une étude publiée en 2009 par la Fondation Roi Baudouin:

53 % de la population belgo-marocaine vivrait sous le seuil de la pauvreté.




Lire aussi:
Pourquoi les détenus étrangers sont-ils si nombreux?
- 22/08/2006

Ils représentent 42 pc de la population carcérale. Et davantage en détention préventive. Des chiffres explicables.
Des lecteurs ont été frappés par la forte proportion d'étrangers parmi les détenus qui se sont évadés de la prison de Termonde, samedi. Parmi les dix-huit prisonniers toujours en cavale, il n'y a, en effet, que trois Belges pour trois Géorgiens, deux Croates, trois ressortissants de l'ex-Yougoslavie, trois Lettons, deux Roumains, un Arménien et un Lituanien.

La proportion de détenus étrangers dans les prisons du royaume est importante, inutile de s'en cacher. Dans une réponse à une question parlementaire posée par la députée CD&V Nahima Lanjri, la ministre de la Justice, Laurette Onkelinx, a récemment indiqué qu'à la date du 3 mai 2006, on comptait 9 737 détenus dans les établissements pénitentiaires du pays, dont 3 621 sont en détention préventive.

dimanche 9 janvier 2011

Madame Truc et Monsieur Bidul ...




Lire aussi:
Petit mot d’humeur après 6 mois de « négociations »

J’en ai marre, je l’avoue, j’en ai marre. Cette lassitude ne vient en rien diminuer mon volontarisme, mon envie de sortir mon pays de cette crise absurde, de trouver un compromis, travailler, négocier mais avec des interlocuteurs qui agissent en responsables, ont des codes de conduite et veulent aboutir, c’est-à-dire faire des concessions mutuelles. Cependant, tel ne semble pas être le cas à ce stade. La décision des partis qui refusent même de se mettre à la même table, après 3 mois, pour discuter, est tout simplement indigne pour les citoyens flamands comme francophones de notre Pays qui ont tous besoin qu’un accord ait lieu et qu’un gouvernement puisse voir le jour au plus tôt. L’attitude d’hier a non seulement rompu une certaine confiance qui tentait de se réinstaller mais a renforcé notre sentiment, voire la quasi certitude, d’une totale incapacité ou volonté de certains de pouvoir faire un compromis équilibré.

19.941 demandes d’asile

En 2010, 19.941 demandes d’asile ont été introduites en Belgique.
Une augmentation de 16% par rapport à l’année 2009 (17.186 demandes )

L’augmentation des demandes d’asile s’est à nouveau particulièrement accentuée lors des quatre derniers mois de 2010 (8086 demandes de septembre à décembre, soit 40% du total de l’année).

Entre 2008 et 2009, il y avait eu + 40% d'augmentation, déjà ...

Dirk Van den Bulck, commissaire général aux réfugiés et aux apatrides:
« Nous constatons de manière structurelle que chaque année, le nombre de demandes d’asile augmente de manière significative durant les derniers mois de l’année pour diminuer ensuite durant les mois suivants »



Lire aussi:
Nationalité, regroupements, mariages blancs: le MR veut un "momentum" pour renforcer les règles
Pour Didier Reynders, ce serait une manière de modifier à l'étranger l'image d'une Belgique qui ferait preuve de "grande souplesse
Plusieurs formations politiques au nord comme au sud du pays vont dans le sens d'un renforcement des règles en matière d'acquisition de la nationalité, de regroupement familial et de lutte contre les mariages de complaisance, a estimé lundi le président du MR Didier Reynders, qui y voit un "momentum" pour avancer dans cette voie au Parlement. "Je constate que depuis quelques semaines, plusieurs formations politiques vont dans notre sens", a affirmé M. Reynders au cours d'une conférence de presse, se référant non seulement aux partis flamands, mais aussi à de récentes déclarations du président du PS Elio Di Rupo.


Près de 80 demandeurs d'asile mineurs d'âge seuls à l'hôtel - 15/11/2010
Près de 80 demandeurs d'asile mineurs d'âge séjournent seuls et sans accompagnement dans des hôtels à Bruxelles, ce qui engendre une situation parfois ingérable. Plusieurs incidents ont notamment été signalés, écrit lundi De Standaard.

Les 76 mineurs sont répartis dans trois hôtels. L'un de ceux-ci, le B&B Botanique, qui accueille plus de la moitié des jeunes, est confronté à plusieurs problèmes.

Les jeunes sont surtout des garçons, rarement âgés de moins de 17 ans, qui ramèneraient dans leurs chambres de l'alcool et des filles. Certains auraient aussi commis des vols. Un comportement nuisible pour l'hôtel, qui préfère toutefois ne pas faire de commentaires.



samedi 8 janvier 2011

Heaume, sweet heaume

PEDumont
Une bonne manière de glisser la faute sur les autres ! RT @xaviereco La N-VA reproche au PS de fuir ses responsabilités http://bit.ly/iakbat

Cela me fait penser à cela:



monsieurkaplan
Le confort vu par un chevalier du Moyen Age : « Heaume, sweet heaume. »

Vae Victis



#Kiadi : "l’expérience qu’a vécue Elio Di Rupo pendant la période de pré-formation l’a rendu très prudent sur cette question du poste de Premier ministre. Je suis moins sûr maintenant qu’il soit prêt à y aller à n’importe quel prix"






Lire aussi:


"La N-VA n’est plus aussi influente qu’avant" - 03/01/2011

Pour Pierre Vercauteren, politologue, la N-VA n’est plus le rouleau compresseur que l’on a connu l’été. Il y a désormais, dit-il, des raisons d’être optimiste…
2010, une année à oublier ? 2011: l’année de tous les dangers ? Nous avons demandé à Pierre Vercauteren, politologue, professeur aux Facultés Universitaires Catholiques de Mons (Fucam), de nous livrer son analyse.
L’année 2010 a-t-elle été une “annus horribilis” sur le plan politique ?
Je ne suis pas sûr qu’il faille être aussi critique. Des progrès ont été réalisés sur les questions communautaires entre les Flamands qui voulaient une grande réforme de l’Etat et les francophones qui n’en voulaient pas. On montre trop d’impatience. Il faut du temps. Il a fallu 23 ans pour obtenir l’accomplissement de la réforme de 1970 : on ne peut pas imaginer l’obtenir cette fois-ci en quelques semaines. C’est irréaliste. Nous avons bien une urgence pour les questions économiques, budgétaires et sociétales. Mais, par ailleurs, nous avons besoin de temps pour la réforme de l’Etat. De quel côté penchera la balance? Forts de l’expérience de 2007, les partis flamands exigent un accord institutionnel préalable.
D’accord, mais là, depuis 4 mois, la situation est bloquée. La faute à qui ?
Il y a deux éléments. D’un côté, il y a l’exigence flamande, absolue, d’avoir un accord institutionnel avant la constitution d’un gouvernement flamand. De l’autre, il y a la profondeur du fossé entre la conception flamande et francophone de la réforme de l’Etat. Et s’il n’y avait pas la pression des marchés financiers, cela peut durer encore très longtemps.
Les francophones ont-ils mal anticipé l’exigence flamande ?
Ils se sont peut-être un peu bercés d’illusions : on savait que la discussion institutionnelle serait dure, mais on pensait qu’on mettrait en œuvre le plan "C" : un gouvernement d’affaires économiques, sociales et sociétales et, en parallèle, des négociations institutionnelles. Mais les Flamands ne le souhaitent pas.
Les citoyens ont de la peine à trouver du sens, de la cohérence à ces discussions…
Lorsqu’on lit les résolutions votées en 1999 par le Parlement flamand, on ne voit pas un projet politique de fond. Observons que c’est quand même au fédéral que doit se poser le grand débat de la cohérence d’ensemble. Qu’il y ait une participation des Régions et des Communautés, c’est bien normal. Mais cette question-là n’est pas posée. Les francophones ont eux aussi de la peine à définir la manière dont ils entendent organiser leur espace. La difficulté est qu’il y a une telle attente pour cette réforme de l’Etat que, du côté francophone, on finit par suivre et par se dire qu’il faut quand même apporter une réponse. Là, il y a une démarche d’honnêteté. Du coup, on n’a pas le temps de poser le débat sur la cohérence globale.
L’attitude du CD&V semble, aux yeux de plusieurs négociateurs, déterminante et peut expliquer en partie le blocage.
Au CD&V, l’échec historique de 1999 n’a pas encore été dépassé. Le signe le plus visible est la succession très rapprochée de présidents de parti. Aucun d’entre eux n’a tenu de manière durable comme président de parti. Il y a eu Yves Leterme : mais la machine à gagner a duré quatre ans. Le parti est confronté à plusieurs difficultés : l’aggiornamento de son programme, un nouvel équilibre entre les "standen" et la recherche d’une personnalité mobilisatrice. On a le sentiment que la priorité du CD&V est plus de récupérer des électeurs que de redéfinir un projet mobilisateur. Le CD&V est déjà marqué par les élections communales de 2012 et par l’obsession de garder les cartels avec la N-VA. Est-ce comme cela qu’il va retrouver sa personnalité et convaincre ? Je suis perplexe.
Ce lundi, Johan Vande Lanotte dépose une nouvelle note. Un accord à 7 est-il possible ?
S’il n’y a pas de réactions négatives - et les yeux se tourneront une fois encore vers la N-VA -, on poursuivra l’examen de son document. Il faudra tenir compte de plusieurs éléments : l’attitude des marchés financiers qui pourraient nous remettre le couteau dans les reins. L’attitude de l’Open VLD aussi. Car chez les libéraux flamands, on n’est plus à 100 % dans l’attitude qui consistait à dire : on a été sanctionné par l’électeur, ce n’est pas à nous à agir. Certains commencent à se rendre compte qu’il y a peut-être du crédit à retrouver en reprenant des responsabilités ou en servant de recours utile au cas où il apparaît qu’avec la N-VA, il n’est pas possible de trouver un accord.
Aucun parti flamand ne veut gouverner sans la N-VA…
Oui, cela, c’est le discours. Mais en politique, je ne crois pas au "jamais". Moi, j’observe que des lignes commencent à bouger en Flandre. Si la négociation à 7 échoue, le retour des libéraux pourrait se faire au prix de l’éviction de la N-VA. Mais, je le concède, on est dans des spéculations
Bart De Wever répète depuis le début qu’il veut que les libéraux soient à la table.
Oui, mais j’ai du mal à croire à l’hypothèse des libéraux avec la N-VA. Vous allez mettre Bart De Wever face à Olivier Maingain ! C’est l’eau et le feu. Ou plutôt le feu et le feu
Le temps joue-t-il en faveur de la N-VA ?
Je me demande dans quelle mesure le temps ne joue pas contre la N-VA. Il y a, du côté de la N-VA, deux faiblesses majeures : la première, c’est que le succès de la N-VA repose essentiellement sur la personnalité de Bart De Wever. Et aucun homme politique n’échappe aux fluctuations de sa popularité. La deuxième faiblesse, c’est le caractère très composite de son électorat. Seuls 20 % de son électorat le suit réellement dans son objectif d’indépendance de la Flandre. Cela en dit long sur le côté extrêmement volatil de son électorat. Il y a une grande instabilité politique en Flandre. On a assisté, en fait, à une succession de phénomènes "luciole" : Guy Verhofstadt, Steve Stevart, Yves Leterme, Jean-Marie Dedecker et maintenant Bart De Wever
Admettons que Johan Vande Lanotte réussisse à trouver un accord institutionnel à 7, il restera encore tous les autres volets : le budget, l’économie, les dossiers sociaux…
On a déjà vu, dans la coalition violette, qu’il était possible d’avoir des libéraux et des socialistes ensemble. On n’a pas encore fait la preuve qu’il était possible d’avoir la N-VA et des socialistes ensemble sur des questions budgétaires. Car le projet de la N-VA est non seulement indépendantiste, il est aussi ultralibéral.
Il y a donc 4 possibilités : un accord à 7. Encore hypothétique. Un retour des libéraux. Pas à l’ordre du jour. Reste le gouvernement d’urgence ou un retour aux urnes…
Les élections, dans l’état actuel des choses, je n’y crois pas beaucoup. J’observe que sur les 7 partis qui négocient, 6 ne veulent pas retourner aux urnes. Soit parce qu’ils considèrent que des élections n’arrangeraient rien et qu’on perdrait même ce qui a été engrangé. Soit que l’on risque une sanction électorale encore plus forte. Je n’y crois pas non plus. Un recours aux élections risquerait de provoquer des réactions négatives des marchés financiers.
Pensez-vous que la N-VA veuille vraiment un accord ? Agit-elle en ce sens ?
Je suis frappé de voir que la marge de manœuvre de la N-VA s’est singulièrement rétrécie. Quand Bart De Wever indique que le momentum est passé, c’est aussi le momentum pour la N-VA qui est passé. En juillet-août, la N-VA pouvait imposer un agenda ou en tout cas l’influencer de manière décisive. Ce n’est plus cas. Et je pense que l’influence de la N-VA sur les autres partis est de plus en plus limitée. Groen ! et SP.A s’enhardissent de plus en plus. Et le CD&V, même s’il suit la N-VA, ne pourra suivre jusqu’au bout. La N-VA n’est donc plus aussi influente qu’auparavant.
S’il n’y a pas d’accord d’ici quelques semaines, est-il envisageable d’installer un gouvernement d’urgence ?
Bart De Wever, quand il a voulu claquer la porte, n’a pas exclu de soutenir de l’extérieur un gouvernement. Mais ce serait un gouvernement d’affaires urgentes sous conditions. Les Flamands ne voudront pas retomber dans ce qu’ils ont perçu comme un piège : un gouvernement d’un côté et rien sur le plan institutionnel de l’autre. Il faudrait donc, auparavant, qu’on puisse négocier un certain nombre d’acquis institutionnels.
En cas d’accord à 7, qui sera Premier ministre : Johan Vande Lanotte ou Elio Di Rupo ?
Plus Johan Vande Lanotte démontre sa capacité de faire sortir le chariot du bourbier, plus il devient "premier ministrable". Il faut dire que l’expérience qu’a vécue Elio Di Rupo pendant la période de pré-formation l’a rendu très prudent sur cette question du poste de Premier ministre. Je suis moins sûr maintenant qu’il soit prêt à y aller à n’importe quel prix.

Parent One, Parent Two

Brève:

The State Department has decided to make U.S. passport application forms "gender neutral" by removing references to mother and father, officials said, in favor of language that describes one's parentage somewhat less tenderly.

vendredi 7 janvier 2011

L'espionnage français

Berry Smutny, directeur général du petit fabricant allemand de satellites OHB Technology :

"La France est l'empire du Mal en ce qui concerne le vol de technologies,
et l'Allemagne le sait
"


Selon une note non datée de l'ambassade des Etats-Unis à Berlin (wikileaks oct/2009):

"L'espionnage français est tellement étendu, que les dégâts qu'il
provoque pour l'économie allemande -dans leur totalité- sont plus importants que
les dégâts provoqués par la Chine ou la Russie"





Lire aussi:
Renault : l'espionnage viserait plus le modèle économique que la technologie électrique
Selon le numéro deux de Renault, Patrick Pélata, qui estime le groupe victime d'une filière organisée internationale, aucune pépite technologique sur la voiture électrique du constructeur français n'a pu filtrer. Les fuites d'information concerneraient le modèle économique.
Un industriel chinois a-t-il réussi à mettre la main sur des informations stratégiques du programme de voitures électriques de Renault ? C'est un scénario qui paraît désormais probable, à mesure que filtrent certaines informations après la brutale mise à pied de trois cadres de Renault, la semaine dernière, dont un membre du comité de direction

Cette affaire de fuites, dont la direction de Renault a été informée à la fin d'août 2010 à la suite d'une dénonciation interne, ressemble de plus en plus à un cas d'espionnage avec versements d'argent à la clef. Des sommes seraient même passées via des comptes bancaires en Suisse, selon une source informée. Autre présomption forte : un constructeur automobile chinois serait bien l'instigateur et le bénéficiaire des informations émanant du technocentre de Renault. Sans confirmer la piste chinoise, Patrick Pélata, le numéro deux du constructeur, a évoqué, au « Monde », « un système organisé de collecte d'informations […] pour servir des intérêts situés à l'étranger ».

jeudi 6 janvier 2011

Nous avons jugé qu’aujourd’hui, il n’y avait rien de plus à en dire

Nous avions prévu deux pages, nous ne les remplirons pas. Les papiers prévus n’auraient pas eu de sens. Nous n’avions pas envie de ça.
Face à l’incapacité des négociateurs à conclure un accord après 207 jours, face aux petites phrases stériles, face aux réunions secrètes, face à cette confiance manifestement brisée, face à ce gâchis monumental, nous avons symboliquement pris la décision de ne pas tartiner inutilement sur ce sujet.
Ces deux pages blanches sont symboliques. Symboliques, parce qu’elles témoignent d’un ras-le-bol total. Nous n’abandonnons pas les choses définitivement bien sûr, mais aujourd’hui, nous en avions plus qu’assez. Hier, nous avons présenté, dans ces mêmes pages, le contenu de la note du conciliateur.

Nous avons jugé qu’aujourd’hui, il n’y avait rien de plus à en dire.




Lire aussi:
Note Vande Lanotte: la presse est furieuse

Au lendemain de l'accueil mitigé du CD&V et de la N-VA à la note Vande Lanotte - alors que les cinq autres partis ont dit leur volonté de continuer les négociations - la presse, tant du nord que du sud du pays juge sévèrement les deux partis de l'ancien cartel CD&V/N-VA.
La Dernière Heure publie deux pages blanches, assorties d'un commentaire. "Ces pages sont blanches, écrit Stéphane Tassin, parce qu'elles témoignent d'un ras-le-bol total. L'interminable cirque continue. Face à l'incapacité des négociateurs à conclure un accord au bout de 207 jours. Face à ces petites phrases stériles, face aux réunions secrètes, face à cette confiance manifestement brisée, face à ce gâchis monumental, nous avons jugé qu'il n'y avait plus rien à dire", écrit encore Stéphane Tassin.

Et le ton est donné, celui d'une lassitude partagée par toute la presse, avec des nuances toutefois. Le Soir constate : "CD&V et N-VA ont osé: ils ont dit neen". Car le constat est unanime : "ce non mais, neen maar, est de fait un non tout court". Njet, nichevo, nada. "Alors, le chaos à nouveau ?", se demande Béatrice Delvaux. Qui s'emporte : "on se moque des francophones là, non ? La Flandre voulait une grande réforme de l'Etat, elle l'a". Même en Flandre, on le dit, poursuit en substance la rédactrice en chef du Soir. "Rappelons qu'on demandait aux sept partis de se remettre à table pour négocier, amender, moduler le texte proposé. Ne pas dire oui à ce stade, avec ce qui est sur la table est tout simplement, excusez le terme, minable. Et gravement irresponsable."

Des milliers d'emplois vacants en Belgique

La Belgique compte toujours un fort taux de chômage; néanmoins il y a des milliers de postes vacants, notamment dans l'informatique, la comptabilité et la distribution
La Fédération des Entreprises de Belgique craint des pénuries dans une centaine de métiers, par manque d'incitants, de formation et même de mentalité.

En Wallonie, un demandeur d'emploi sur deux n'a qu'un diplôme du deuxième degré du secondaire.
A Bruxelles, 35% des demandeurs d'emploi possèdent seulement un premier niveau de l'enseignement secondaire (Source: Michel Peiffer, directeur général de Bruxelles-formation)

Rudi Thomas:

"Il y a évidemment beaucoup de gens qui quittent trop vite l'enseignement sans
diplôme
"
"Le patron de vos rêves ne se trouve pas à deux kilomètres de votre domicile.
Se lever tôt, se tenir convenablement et adopter un comportement adéquat sont également des efforts attendus des demandeurs d'emploi, mais qui ont parfois du mal à être respectés.


Lire aussi :
Mons-Bor: des jobs dans divers secteurs en 2011
Certains signaux sont encourageants pour l’emploi dans la région.
Concernant l’emploi à Mons-Borinage, les perspectives ne sont pas moroses en 2011. H & M ouvre un centre de distribution, le secteur high-tech continue à creuser son trou et l’industrie lourde se maintient à flot. Sans parler de l’économie sociale.
Publié le 05/01 à 06h01
2011 est à nouveau associé à la croissance économique, d’après une enquête des Chambres de commerce européennes à laquelle ont participé nos organismes belges. Chez nous, quelques signaux sont positifs. D’ici un mois, l’enseigne de prêt-à-porter H & M ouvrira son centre de distribution, encore en travaux à Ghlin. Répercussions? Minimum 300 emplois créés. Le géant Google est officiellement installé à Saint-Ghislain depuis octobre. Son data center emploie 80 personnes de la région sur 120 places en tout.
Toujours dans les secteurs de pointe, le parc Initialis continue de générer de l’activité.
Le Microsoft Innovation Center (MIC) travaille activement aux côtés des start-up. Ses résultats sont intéressants, une trentaine de nouvelles entreprises se sont lancées en 2010.
L’industrie lourde, de son côté, connaît toujours des difficultés face à la concurrence étrangère mais il semble que nos producteurs spécialisés, dans la chimie notamment, gardent les reins solides. Le zoning industriel de Ghlin-Baudour reste attractif grâce à la qualité de sa main-d’œuvre.
Louée par certains, décriée par d’autres, l’économie sociale, basée sur le principe des titres-services, ne laisse personne indifférent. La société L’Âge d’Or services (ou Eko Services), dont notre entité régionale est basée à Cuesmes, connaît une expansion importante. De nombreux engagements sont envisagés. Les avantages de ce système? Il combat le travail au noir, donne un véritable statut au travailleur, et donc, le protège et constitue un tremplin vers une activité plus spécialisée par les formations acquises. Grâce aux aides à domicile, les personnes âgées ont la possibilité de rester chez elles, de ne pas être confinées dans une maison de retraite. On s’occupe aussi de leur mobilité, ce qui leur permet de maintenir un lien avec la société.


La Wallonie termine 2010 avec un taux de chômage de 14,1%
Pour toute l'année 2010, le Forem a géré 134.000 offres d'emploi soit une hausse de 16% par rapport à 2009. Si à ces offres, s'ajoutent celles reçues du VDAB et Actiris, 222.860 offres auront été diffusées via le site du Forem en 2010.
La Wallonie termine l'année 2010 avec un taux de chômage de 14,1% contre 14,7% en décembre 2009. La Wallonie compte 197.850 demandeurs d'emploi indemnisés et 20.023 jeunes en stage d'attente soit 217.873 personnes, a annoncé jeudi le Forem. Entre novembre 2010 et décembre 2010, le nombre de D.E. demandeurs d'allocations et de jeunes en stage d'attente est resté quasi inchangé (92 personnes en moins). "Depuis avril 2010, le nombre de demandeurs d'emploi est moindre qu'il y a un an. En décembre 2010, et pour le neuvième mois consécutif, l'écart annuel du nombre de demandeurs d'allocation et jeunes en stage d'attente est négatif (-4,2 %, soit 9.501 personnes en moins). L'ampleur de la diminution de décembre est par ailleurs le plus élevé de l'année écoulée (- 4,2 % contre environ - 2 % les mois précédents)", souligne le Forem.