samedi 25 avril 2009

Vlaamse verkiezingen 2009

De Standaard


Lire aussi:
Mandataires flamands en goguette
Les Wallons avaient leur(s) "Tintin(s) en Amérique"; les Flamands ont peut-être désormais leur "Lotus Bleu" : le voyage d’affaires en Chine de quelques mandataires d’une société publique avec leurs conjoints fait en tout cas quelques vagues dans le Landerneau politique flamand.

IEB et Respire réagissent ...

Villo est au-dessus des lois!
IEB et Respire réagissent à l’avis favorable remis au projet «Villo» (57 stations vélos agrémentés de panneaux publicitaires sur le territoire de la Ville de Bruxelles), qui ne respecte pas le Règlement régional d’urbanisme.
Ce 21 avril, la commission de concertation de la Ville de Bruxelles a rendu un avis largement favorable à la demande de permis d’urbanisme de la Région pour le développement du projet «Villo» et de ses 57 stations vélos sur le territoire de la Ville (téléchargez l’
avis de la commission de concertation sur l’installation de stations vélos Decaux à Bruxelles-Ville - 21 avril 2009).
Inter-Environnement Bruxelles (IEB) et Respire s’étonnent de la «vélocité» avec laquelle la commission a rendu son avis pour un projet aussi conséquent, posant un certain nombre de questions urbanistiques d’importance, et s’interrogent sur l’audace avec laquelle la commission piétine le Règlement régional d’urbanisme et plus particulièrement le titre VI consacré à la publicité et aux enseignes.

Martine lance la campagne


La cuisine de Nicolas


PsyVlog de Nicolas (3)
par lacuisinedenicolas

Les vendredis noirs de Philippe

Le vendredi 3 avril déjà, nous relations les Perquisitions chez Van Cau Jr . Philippe Van Cau nous refait "le coup de la chaudière", visiblement une spécialité carolo-socialiste.

Vendredi 24 avril, des auditions sont menées par la Justice dans le cadre d'un dossier d'un l'entrepreneur, Michel Vandezande, ami de 30 ans de Jean Claude Van Cauwenberghe.


"Du temps de la splendeur de Van Cau, l'entrepreneur récupérait les meilleurs marchés, voire tous."
Nouvelle affaire étudiée par le Parquet depuis quelques jours: l'installation du chauffage central. Les factures saisies chez Philippe Van Cauwenberghe, dont la société gillicienne a réalisé les travaux de rénovation, sont ridicules, d'après le Parquet. Les montants étaient tellement dérisoires qu'ils ont mis la puce à l'oreille de l'auditorat du travail.
Mais à croire les autorités judiciaires, l'entrepreneur s'est payé sur d'autres travaux, notamment en facturant de faux travaux à la société de logement social Versant Est.



Lire aussi -Père et Fils:
Perquisitions chez Van Cau

Affaires à Charleroi: reparti pour un tour?
Van Cau junior, S. Omer et M. Wilgaut entendus comme témoins

Il est en effet permis de penser qu’un système de financement occulte a été mis en place pour subsidier les travaux privés de certains mandataires. Et parmi ceux-ci, on retrouverait le nom d’un certain Philippe Van Cauwenberghe.

Philippe Van Cauwenberghe, qui achète une maison en 2002 à Montignies-sur-Sambre et en confie la transformation à l’entreprise d’un ami de son père, Michel Vandezande.
>À l’époque, Van Cau junior n’exerce aucun mandat. Mais il se voit déjà échevin dans une majorité sur laquelle ne plane pas encore de nuages.
Sur ses travaux de rénovation, Van Cau junior réalise une très belle affaire.
>Les enquêteurs établissent que le prix est 10 à 15 fois en dessous de ce qu’il aurait dû être.
S’agit-il d’un geste commercial? Des éléments comptables permettent de penser que Michel Vandezande a imputé ce “ cadeau ” à une société de logements. On trouve l’intervention d’un sous-traitant en chauffage dans un relevé global de chantier de Versant Est.
>Le conseil d’administration de Versant Est a décidé de se constituer partie civile.
Il s’agira aussi d’examiner le cas de Philippe Van Cauwenberghe, qui siège aujourd’hui comme administrateur. En 2003, il ne l’était pas encore. Celui-ci affirme avoir été dupé. Il ignorait l’existence de pratiques de facturations, dit-il.
>L’affaire a par ailleurs des répercussions dans d’autres institutions. Michel Wilgaut, ex-président du CPAS et de l’ISPPC confirme ainsi l’existence d’une facture aux hôpitaux publics de matériel retrouvé chez Philippe Van Cau.


Charleroi: Explications sur une caisse parallèle
Mme Gahouchi a tenu à expliquer l’existence de la caisse
La personne de garde des plaines de jeux de Charleroi a été victime ce week-end d'une agression visant à dérober le contenu de la caisse. Mais ce fait-divers a en fait permis de dévoiler l'existence d'une caisse "non officielle " au sein de l'administration.

vendredi 24 avril 2009

Pompéi Vs BHV

Royalitude

Ségolène Royal, en 2008, à propos de Gérard Dalongeville, écroué début avril 2009 :

"un homme intelligent, attentif aux problèmes des autres, au service des habitants" "Je lui fais confiance [...] car il a bien travaillé avec son équipe"

Gérard Dalongeville est suspecté d'avoir détourné des fonds publics pour un montant pouvant atteindre, selon le parquet, 4 millions d'euros!


Update en hommage à mon ami Chaos


Francorchamps : Dilapidation de patrimoine ?

Bernard Wesphael:

"Le conseil provincial de Liège vient de troquer pour 2,75 millions d'euros de billets d'entrée et de places de parking pour ses invités de marque au Grand Prix de F1. Soit, à 150 euros la place, l'équivalent d'un peu moins de 20.000 places à distribuer gracieusement. Après ses derniers résultats calamiteux, on peut comprendre que le Grand Prix ait vraiment besoin d'un arrivage massif de spectateurs mais cela ressemble furieusement à une dilapidation de patrimoine"

video

Alors que le reportage montre clairement les faits (convention signée), Jean-Marie Happart , le polyglotte le plus célèbre du monde de la Wallonie et président reconduit de l'Intercommunale du Circuit, nie :


"C'est matériellement impossible"
"les biens de la Province, comme ceux des autres pouvoirs publics qui compose l'intercommunale, en l'occurrence les communes et la Région, sont cédés à l'Intercommunale pour l'euro symbolique.
Les communes ont cédé leurs biens sur base emphytéotique et la Région a cédé la piste et les stands via le MET. Concernant les entrées gratuites attribuées à la Province, elles le sont par convention"

Sempiternelle transparence des Happart, comme son alter-nuisible:


video


Nouvelle gouvernance et démocratie 2.0:

Transparence: "Flagellation en public" ... cela situe
"Ni mes excuses" – C'est qu'elles sont dues ?


Lire aussi:
Francorchamps : les Wallons vont encore devoir payer
8 septembre 2008
Lors de la relance du Grand Prix de F1 de Francorchamps, afin d’un peu calmer la vindicte populaire, en raison des plus de 50 € millions dépensés pour la réfection du circuit et le financement du milliardaire Bernie Ecclestone (vous savez celui qui sait lire les contrats en anglais), les "responsables" politiques avaient sorti de leur chapeau un plan financier qui annonçait une perte d’argent la première année, l’équilibre la deuxième et un bénéfice la troisième

"In vergelijking hiermee is José Happart een koorknaapje"
Update Vlaams minister van Milieu Hilde Crevits (CD&V) gaat de toplui van de Vlaamse Maatschappij voor Watervoorziening (VMW) dan toch op het matje roepen. Zij zouden in 2006 met belastingsgeld rondgetoerd hebben in China.
Het was Vlaams Belang-boegbeeld
Marie-Rose Morel die de zaak afgelopen week weer opviste in het Vlaams Parlement. Zij wou over de kwestie enkele vragen stellen, maar ze mocht niet van parlementsvoorzitter Marleen Vanderpoorten. In haar ogen waren de feiten te oud.
Happart
Twee leden van de raad van bestuur van de Vlaamse Maatschappij voor Watervoorziening (VMW) en drie kaderleden van het grootste drinkwaterbedrijf van
Vlaanderen waren in de nazomer van 2006 voor vijftien dagen in China. Vier daarvan werden in beslag genomen door een congres, maar de andere dagen bezochten ze de toeristische hoogtepunten van het land mét hun echtgenotes, die meegereisd waren. Kostenplaatje: 39.461 euro.
"Absoluut onaanvaardbaar", aldus Morel. "Als ze na een congres willen toeren, moeten ze dat niet met belastingsgeld betalen." De politica heeft nu een klacht ingediend. "In vergelijking hiermee is José Happart een koorknaapje."

George Bush Vs Barack Obama


Un "green deal" pour la Wallonie

Bernard Wesphael, à propos des "lignes de force du Plan Marshall 2.0" qu'a présentées l'exécutif régional:


"C'est indécent d'engager comme cela le gouvernement pour l'avenir. Ils font comme s'ils étaient déjà au pouvoir à nouveau en Région wallonne. Qu'en tant que candidats pour l'avenir, ils défendent chacun leur programme, c'est normal mais définir comme cela ce que sera le programme de la future majorité, c'est ne pas tenir compte des élections du 7 juin"

Serge Kubla : « C’est ahurissant ! »
« C’est ahurissant ! «, s’est exclamé jeudi le chef de groupe MR au parlement wallon, Serge Kubla, après la présentation du Plan Marshall 2.0.
« Le gouvernement se sent fragile sur ce point et il annonce un nouveau plan sans même l’avoir évalué budgétairement. Au passage, il force la main au suivant. Il lance un programme de gouvernement quel que soit le résultat des élections et alors même que les sondages ne sont pas bons pour la majorité PS-cdH et qu’il y aura sans doute une autre équipe au pouvoir. Ils osent tout ! C’est un peu un exercice d’attrape-poussière. La majorité cherche à cacher son désarroi, elle ne parvient pas à réussir son plan Marshall et se lance dans un exercice de propagande excessif », a-t-il expliqué.
Le chef de groupe MR accuse également la majorité de vouloir éviter le débat.
Alors que des interpellations de l’opposition étaient déposées au parlement wallon à propos de l’évaluation du plan Marshall, la majorité a préféré un débat par la voie d’une communication gouvernementale, a-t-il déploré.



Il est vrai que les ministres ont l'air (plus que) passablement inquiets, regardez attentivement ...

video


Lire aussi:
André Antoine est l'invité de Matin Première
Le gouvernement wallon s'est accordé ce jeudi sur les lignes de force du Plan Marshall 2.0. Ce numéro 2 se veut une poursuite mais aussi une amplification du Plan Marshall lancé en août 2005, et notamment une amélioration des performances énergétiques du logement wallon. Le Ministre André Antoine voudrait repenser la fiscalité wallonne en fonction de cette énergie. A-t-il des mesures concrètes à proposer ? Quelles sont les lignes de force de ce plan Marshall 2.0 ? Comment financer les nouveaux projets ? Qui seront les principaux bénéficiaires ? Bertrand Henne reçoit André Antoine, Ministre du Logement, des Transports et du développement durable, de la Région Wallonne.

24.04.09 - 07:17 - himself
Code de bonne gouvernance 2.0:
"La Province de Liège aurait cédé des biens situés dans l’enceinte et aux abords du circuit de Francorchamps contre des billets d’entrée et des places de parking"
Vous soutenez évidemment cette belle gestion et ce beau projet ruineux et la récente remise en place comme "Président de l'intercommunale du Circuit" de celui qui avait signé un contrat pour la RW, sans en comprendre un mot ...

Dati à côté de la plaque sur l’Europe
Lors d’un congrès avec les jeunes UMP, la Garde des Sceaux (ministre de la Justice) française n’a pas semblé très au point sur l’Europe. Elle est pourtant numéro 2 sur la liste UMP d’Ile-de-France pour les européennes. Michel Barnier, tête de liste et ministre de l’agriculture, en bon camarade, tente de corriger le tir.

jeudi 23 avril 2009

Elle était belle et elle le reste

A la question: "Le film de Canal + sur L'ENA suggère que vous avez eu une petite amourette avec Ségolène. C'est vrai?"

Dominique de Villepin :
"C'est vrai. Elle le mérite. Elle était belle et elle le reste"

mercredi 22 avril 2009

Bourgmestre faisant fonction

Brève: Marino Keulen, à une question parlementaire écrite :
"Un bourgmestre non nommé ne peut s'appeler bourgmestre"

Et d'ajouter, pervers comme un "arbeid macht frei":
"Le respect de la réglementation et des directives émises par le gouvernement flamand sont des éléments qui sont pris en compte lors de la décision portant sur la candidature au poste de bourgmestre proposée par le Conseil communal"


Un ministre qui refuse la nomination d'un bourgmestre majoritairement et démocratiquement élu, ne peut s'appeler un ministre. Un tel comportement relève clairement du fascisme et il faut continuer à le dénoncer.

Les citoyens seront "appeler" à "élire" ...

Programmes du PS, tel que publié encore au 22/04/2009


Quelques remarques, (outre le fait que l'on peut raisonnablement suspecter que José Happart a rédiger le texte):

- La Région de Bruxelles-Capitale et la Communauté germanophone n'existent déjà plus au PS

- On nous invite à élire nos représentants, alors que l'on ne procède plus qu'à un vote pour des partis qui manipulent nos voix ... dérive de la particratie.

- Je me méfierais de ceux qui continuent à prétendre que nous sommes dans une "grave crise libérale" - au-delà de l'incompréhension du monde socio-économique qui les entoure, il s'agit encore plus d'une manipulation éhontée de "petites gens" via une falsification organisée par le capitaine (du Titanic) .

- Les événements récents, avec comme tête de proue le président du Parlement Wallon et l'ancien Homme fort de Charleroi et Ministre-Président de la Région Wallonne nous démontrent au quotidien ce que veut dire "porter haut les idéaux progressistes".

mardi 21 avril 2009

La " Caisse d'Investissement de Wallonie "

Brève: La CIW a été officiellement constituée .

Sa mission sociale vise à
" promouvoir les investissements dans les petites et moyennes entreprises non cotées ", mais
" pourra aussi exécuter des missions qui lui seraient déléguées par décret ou par arrêté du gouvernement "

Son capital de 20 millions EUR, entièrement libéré, a été apporté, en mission délégué de la Région Wallonne, par la FIWAPAC, autre SA de droit public détenue par SRIW et Sogepa.

La Caisse dispose d'un comité de direction de trois membres qui prendra en charge la gestion journalière, d'un comité d'investissement et d'un comité d'orientation.

Quant au conseil d'administration, il sera fort de treize membres dont cinq désignés directement par la Région Wallonne.
Parmi ceux-ci, les chefs de cabinet sortants des ministres Demotte (Renaud Lorand) et Simonet (Jean Séquaris).
Sur proposition de Sogepa est désigné le chef de cabinet sortant d'André Antoine (Philippe Buelen) et celui de Jean-Claude Marcourt (Jean-Sébastien Belle) sur proposition ici de Sowalfin.
Au rang des deux administrateurs indépendants figurent aussi le réviseur d'entreprises Jean-François Cats que l'on sait proche du PS.




Lire aussi:
Aides à la presse votées en Commission
Malgré l’abstention du MR et d’Écolo et les hésitations du CDH, la proposition de décret PS prévoyant l’accélération de l’attribution des aides à la presse pour 2009 a bel et bien été votée ce mardi en commission de l’Audiovisuel et de la Culture du Parlement de la Communauté française.

Update:

SOGEPA vs SFPI
SOGEPA salaires de 23 Ministres vs SFPI salaires de 3 Ministres


SOGEPA alias Société Wallonne de Gestion et de Participations
Cette société, bras financier de la Région Wallonne est détenue à 100% par la Région.
On y compte 1 Président du C.A., 3 Vices Président, 8 Administrateurs, 3 Commissaires (dont BCG & Associés) et 2 commissaires du Gouvernement.
Le cadre de son personnel est composé de 13 employés temps-plein, 4 employés temps-partiel et 4 Personnel de Direction.
Pour l'exercice allant du 01/07/2007 au 30/06/2008 les frais de personnel se décomposent ainsi :
- 2.315.920 € de rémunérations et avantages sociaux
- 1.533.761 € de Primes patronales pour assurances extralégales
- 871.949 € de cotisations patronales
- 11.441 € Autres frais
Frais de personnel 2007 : 4.733.071 €

Emprunt wallon: 8 millions souscrits en une journée
Update:En avril 2009, l'encours des crédits bancaires utilisés a augmenté de 3,5 milliards d'euros, pour s'établir à 108,6 milliards d'euros, "ce qui représente l'encours de crédits aux entreprises le plus élevé jamais enregistré", selon Febelfin.Je renonce à comparer les extraordinaires 80 millions à ce montant.

Miss California

Objet caché de la mission parlementaire en Californie ...




Lire aussi:
Ma chère famille,
C’est la première fois que je vous écris. Une lettre pour vous tous. Pour toi, ma mère M’Barka. Pour vous mes sœurs, mes six
sœurs. Et pour vous mes deux frères. Je vous écris par mon cœur et ma peau ces lignes qui sortent enfin de moi et qui me viennent aujourd’hui dans l’urgence. Je ne peux pas ne pas les dire, les tracer. Vous les envoyer. Expliquer ma démarche, ce que je suis, ce que j’écris et pourquoi je le fais.

Expliquer ?! Oui, expliquer davantage parce que j’en ressens la nécessité intérieure et parce que vous, ma famille, n’avez pas pris la peine de lire, de bien lire, ce que j’ai publié – livres, articles, interviews… Expliquer parce que depuis longtemps c’est ce qui nous manque au Maroc : qu’on nous considère enfin comme des êtres dignes de recevoir des explications, qu’on nous implique vraiment dans ce qui concerne ce pays et qu’on cesse de nous humilier jour après jour.

Je sais que je suis scandaleux. Pour vous. Et pour les autres autour de vous : les voisins, les collègues au travail, les amis, les belles-mères… Je sais à quel point je vous cause involontairement du “mal”, des soucis. Je m’expose en signant de mon vrai prénom et de mon vrai nom. Je vous expose avec moi. Je vous entraîne dans cette aventure, qui ne fait que commencer pour moi et pour les gens comme moi : exister enfin ! Sortir de l’ombre ! Relever la tête ! Dire la vérité, ma vérité ! Etre : Abdellah. Etre : Taïa. Etre les deux. Seul. Et pas seul à la fois.

Au-delà de mon homosexualité, que je revendique et assume, je sais que ce qui vous surprend, vous fait peur, c’est que je vous échappe : je suis le même, toujours maigre, toujours cet éternel visage d’enfant ; je ne suis plus le même. Vous ne me reconnaissez plus et vous vous dites : “Mais d’où lui viennent ces idées bizarres ? D’où lui vient cette audace ? On ne l’a pas éduqué comme ça… Non seulement il parle publiquement de sexualité, non, non, cela ne lui suffit pas, il parle d’homosexualité, de politique, de liberté… Pour qui se prend-il ?”


Je viens du Maroc. Je connais le Maroc.
Réussir, exister, c’est avoir de l’argent. Ecraser les autres avec son argent. Depuis que je suis né, en 1973 à Rabat, c’est cela l’idéal marocain, le modèle à suivre. Comme vous, je suis né pauvre, j’ai grandi pauvre à Salé. Je reste d’une certaine façon, aujourd’hui encore, pauvre.

Moi, je refuse cet idéal marocain stérile. Cette platitude. Il ne me convient pas. Je le dépasse. L’idéal marocain, moi, à mon petit niveau, je le réinvente. Je le remplis avec un nouveau contenu, avec du sens, du courage et du doute… C’est cela, au fond, ce qui vous choque : je me révèle autre, quelque chose que vous n’avez pas prévu, vu venir. Un monstre. En plus, à côté de vous, j’ai toujours été tellement gentil, tellement studieux et bien élevé.

Encadrement différencié

Ne dites plus « discrimination positive »,
dites « encadrement différencié »

Le but est identique: mieux aider les écoles qui ont des publics plus compliqués mais les moyens et le mode de sélection vont changer.

L'encadrement différencié établit cinq catégories d'écoles.
Plus le public est défavorisé plus les écoles seront aidées. Elles seront libres d'utiliser comme elles le veulent ces moyens, plus d'enseignants, plus d'éducateurs, plus d'assistants sociaux ou plus de projets, au choix. 62 millions seront consacrés à cet encadrement différencié, trois fois plus que le budget des actuelles discriminations positives.


Comment est-ce encore possible, depuis le décret mixité ?


Lire aussi:
L'Open Vld fait de l'enseignement sa première priorité
Les libéraux flamands jugent que la Région bruxelloise a besoin d'une financement supplémentaire de 500 millions d'euros, dont une partie doit être investie dans l'enseignement afin notamment d'améliorer le multilinguisme, ont-ils affirmé samedi lors d'un congrès en vue des élections régionales du 7 juin. Ceux-ci entendent en outre mettre l'accès sur les problèmes de mobilité, et rendre les logements plus abordables dans la capitale. "Le montant de 500 millions que l'Open VLD réclame pour Bruxelles n'est pas sucé de notre pouce. C'est environ la moitié de ce que rapporterait l'impôt des personnes si celui-ci été perçu dans la région de travail", a commenté Sven Gatz, chef de groupe au Parlement flamand. Les libéraux flamands plaident en conséquence pour un partage plus juste et équilibré des moyens financiers entre les Régions, afin de tenir compte du million de Bruxellois qui vivent dans la capitale, et des 400.000 navetteurs qui utilisent en journée les facilités qu'offre la ville.

Fédérer les blogs citoyens

Fédérons les blogs citoyens , nous propose Pamina
Essayons de réseauter, si pas de structurer, nos efforts en vue d'un "Bien commun" politique.

video


Continuer à prendre un peu de hauteur à propos du trip californien et lire aussi:
“Bye bye Trip”
José Happart offre un petit cadeau à Marie Longserre. José Happart est le président du Parlement wallon (Belgique) et Marie Longserre est la présidente de SFBI, le Santa Fe Business Incubator, USA. Cette photo a été prise le 6 avril dernier et constitue une preuve visuelle (la seule jusqu’ici ?) de la présence d’une délégation de parlementaires wallons en Californie.

Le crépuscule des décadents wallons
La bonne nouvelle dans le fait de se payer un bye bye trip, même s’il passe inutilement par Phoenix, c’est qu’il s’agit du dernier. Donc, cinq de nos sept parlementaires régionaux tireront leur révérence au mois de juin. Pour certains, la durée du mandat de député se comptait en décennies. Aussi loin que je me rappelle avoir suivi l’actualité politique, ces hommes occupent le paysage. Pour quel bilan…


Le voyage en Californie, ou les petites corruptions de la démocratie
Il y a quatre degrés dans l’échelle de Richter de la dégradation des mœurs de ceux qui ont décidé de faire de la politique leur profession. Au degré 1, ils n’en retirent aucun avantage matériel. Leur privilège incroyable, c’est d’être rémunéré pour faire ce que, jusqu’à un certain point, ils auraient fait bénévolement : militer pour leurs idées. Leur profession leur permettra d’aller un cran plus loin : ils seront en position d’influencer la marche de la société en fonction de leur conception de la justice et du bien public. N’est-ce pas là un véritable bonheur, en comparaison avec ceux qui vendent leur force de travail contre un salaire afin de produire des biens ou des services dont ils n’ont que faire, ce qui est tout de même le lot de la majorité de la population ? Ce privilège devrait constituer une motivation suffisante au désir de briguer un mandat public.

Ne votons plus "l'homme" mais le "thème"
Et si la solution à la particratie pouvait se trouver dans un mode de réflexion totalement distinct? Totalement différent?Si on pensait "out of the box"? Si on faisait un parallèle entre "législature" et "projet"? Si un gouvernement devenait un Board de Direction, le Parlement un Conseil d'Administration, le Senat un Comité de Durabilité/Ethique et les électeurs "actionnaires"Si... nous cessions simplement de voter pour... des gens ou des partis?Si nous votions pour des idées (vous me direz que les hommes portent des idées... mais on reste alors dans la logique actuelle...) ?


Le révisionnisme est en marche?
Il est parfois désagréable de se faire faire la morale par quelqu’un qui a une notion très relative de ce qu’est l’éthique. Extrait de l’interview de Delmotte, ce matin : "Il faut rendre au débat politique un petit peu de hauteur. On a le sentiment que ça se passe très bas pour le moment: c'est sous la ceinture. C'est le degré zéro de la politique, quand on ne parle plus que de cela, on peut être triste de ce qui se passe.

Changements de mentalité ?
Rudy Demotte est l'invité de Matin Première Dernière ligne droite pour les élections européennes et régionales de juin prochain.Le degré zéro de la Politique, c'est peut-être la cécité de nos mandataires.

"un voyage dans la norme"
Dixit Van Cau. Ce qui est inquiétant, n'est-ce pas la norme elle même ?

Commissaire à l'éthique

Brève: Le premier ministre du Québec, Jean Charest, réitère sa volonté d'instaurer un poste de commissaire à l'éthique pour traiter des questions d'apparence de conflits d'intérêts.

Notre commission parlementaire de choc s'est peut-être trompée de destination sur le continent Nord-Américain ?

lundi 20 avril 2009

Dis pardon !

Je demande aux deux ex-collaboratrices de Ségolène Royal d’excuser et de pardonner Ségolène Royal pour son comportement et le non versement de leur salaire, fait pour lequel elle vient d'être condamnée définitivement en cassation.




Lire aussi:
Lang demande aux Espagnols « d’excuser » Royal
L’ancien ministre socialiste Jack Lang a demandé « à nos amis espagnols » d’excuser et de pardonner Ségolène Royal du « faux pas » après qu’elle a présenté ses excuses à José Luis Zapatero, pour des critiques qu’aurait tenues Nicolas Sarkozy.

Il faut sauver le Pompéi


"un voyage dans la norme"

Dixit Van Cau. Ce qui est inquiétant, n'est-ce pas la norme elle même ?

Côté socialiste, cela semble bel et bien le contribuable qui en final crachera au bassinet pour les parlementaires déviants ; "on a toujours fait comme cela" ... respecter le "règlement oral" & "Ce n'est pas aux parlementaires qui ont respecté les règles existantes et qui n'ont fait que ce qui s'est toujours fait, de rembourser les frais", nous explique le Nabab-de-la-porte-arrière.
Autres propos du même sieur: "le Parlement wallon n'a pas de comptes à rendre au peuple" ainsi que "Les petites gens ne comprennent pas".

Extraits divers:
Le
Nabab-spécialiste-de-la-porte-arrière
Un beau titre de film avec une belle voiture de nabab, pour un scénario catastrophe :

video


Remboursements comme annoncés ?
Que nenni ! Le contribuable crachera au bassinet:

video

Éthique ?
Le Roi de l'éthique:


video

Le revanchard, aussi et quelques petites vérités:

video


Pour conclure, un pétage de plombs (Est-ce normal pour un chasseur ?) ...


video


Lire aussi:
DAC
Le blog des citoyens alternativement démocrates

"Ce n'est pas aux parlementaires de rembourser"

Pour le président du parlement wallon, José Happart (PS), les partis doivent contribuer aux remboursements annoncés des frais de la mission très controversée de membres du Bureau de l'assemblée dans l'ouest des Etats-Unis.
Cette mission qui a fait l'actualité pendant les vacances de Pâques était encore au coeur des débats télévisés dominicaux de la RTBF et de RTL-TVI. Très controversée, elle a provoqué des réactions en chaîne de la part des partis dont des membres participaient au voyage et il a finalement été convenu que les parlementaires rembourseront au parlement wallon les frais de la mission.

La province cède des biens au circuit contre des tickets
La province de Liège a décidé de vendre ses biens sur le site du circuit de Francorchamps à la société issue de la fusion de l'Intercommunale du circuit (ISF) et de la Société de promotion du circuit (SPCSF) pour 2,75 millions d'euros.
La province ne recevra pas l'argent directement: elle recevra des tickets, pour les différentes épreuves - dont le GP de Formule Un - qui se tiennent sur le circuit, rapporte mardi La Meuse. La province de Liège s'engage à ne pas offrir ces places à des personnes susceptibles d'être clientes de la SA Spa Grand Prix, qui organise le Grand Prix de Formule Un.
La province de Liège bénéficiera aussi de trois représentants au conseil d'administration de la nouvelle société du circuit.
Pour Jean-Marie Happart, président de l'ISF, la vente mettra de l'ordre dans le fouillis des propriétaires de terrains dans l'enceinte.

Ethique et politique
Nous avons assisté hier, comme souvent, à un faux débat. Disons une table ronde, des monologues successifs et quelques “prises de parole” complètement déplacées, du genre d’Happart qui clot grossièrement le bec du journaliste par un “vous avez vos questions, j’ai mes réponses” sans appel. Sauf que, ses réponses ne sont pas celles aux questions posées. Dans ce cas, pourquoi ne pas couper la parole –ou le micro?

Changements de mentalité ?

Rudy Demotte est l'invité de Matin Première
Dernière ligne droite pour les élections européennes et régionales de juin prochain.

Le degré zéro de la Politique, c'est peut-être la cécité de nos mandataires.

20.04.09 - 08:26 - himself

Monsieur,
Vous parlez de changements de mentalité … dans vos rêves, peut-être.


« Le californiagate, degré zéro de la politique » … en parlant des détracteurs de ce scandale et non des scandaleux qui désirent encore et toujours faire payer le contribuable de leurs écarts… le contribuable-électeur appréciera, mais est-il en état d’apprécier, vu le niveau zéro de l’Education que vous organisez ?

Les mêmes scandaleux, qui en principe contrôlent l'Exécutif, n’ont pas dit grand chose à propos des dépenses démentielles du Ministre Daerden à Pékin - qui nous a dit également qu'il allait rembourser les débordements... qu'a-t-on réellement vu ?

A combien chiffre-t-on aujourd'hui les retombées de la mission Pékin ?
Le degré Zéro.0 des missions et des retombées, on suppose ?

Il existe un imbroglio total et croissant des mandats IOP-Région qui rendent strictement inefficaces, voire impossibles les contrôles par la Cour des Comptes.

Pour mémoire, l’ « autre premier wallon » est non seulement président rémunéré du Parlement Wallon, conseiller communal rémunéré de la Ville de Liège, mais également président rémunéré de la Société de développement et de promotion de l’aéroport de Liège-Bierset sa. Est-ce normal ?


Vu le degré zéro des valeurs de gestion et des besoins de luxe, n’y a-t-il pas lieu de s’inquiéter pour le bien public ?

Votre ministre Michel Daerden accompagné semble-t-il de Willy Demeyer, Alain Mathot ou encore de Stéphane Moreau représentait la Région et le Groupe de Redéploiement économique du Pays de Liège (GRE) dans le palace “ Le Martinez ” à Cannes au Mipim, le plus grand rassemblement des professionnels de l’immobilier du 10 au 13 mars, et y "offrait" le petit-déjeuner liégeois le 12 mars 2009 ...


Le redéploiement économique passe par Le Martinez et le Club Med d’Opio, et non par Liège?


A quand la fin de ce Grand Barnum ?
Les changements de mentalité ? … dans vos rêves seulement, Monsieur !

répondre
Signaler un abus



Lire aussi:
Marchés publics: le texte Ecolo le meilleur ?
Un avis de la Commission wallonne des marchés publics recommande d'utiliser comme base de travail le texte proposé par Ecolo afin de clarifier le possible conflit d'intérêt lié à la position de la famille Daerden en tant que réviseurs d'entreprises. C'est ce que rapporte lundi un journal francophone.
Réviseurs de métier, Michel et Frédéric Daerden ont contrôlé des institutions qui dépendent des pouvoirs où ils exercent des responsabilités. L'Institut des réviseurs d'entreprises (IRE) avait ainsi repéré une série de conflits d'intérêt. En décembre dernier, le ministre président wallon, Rudy Demotte, a demandé aux élus de légiférer pour clarifier la situation. Trois textes ont été déposés, un par Véronique Cornet (MR), un par Frédéric Daerden (PS) et un par Marcel Cheron (Ecolo). Dans son texte, Ecolo propose entre autres la mise en place d'un cabinet de réviseurs qui pourrait contrôler un organe pendant trois ans, un délai renouvelable une seule fois.


Le foyer bruxellois a-t-il mal géré ses factures?
C'est en tout cas ce que révèle un audit pour la période 2002-2004, deux années pendant lesquelles l'une des plus grosses sociétés de logements sociaux de Bruxelles, 2800 logements, a facturé les services de ses fournisseurs avec peu de clarté et beaucoup d'irrégularités.
L'audit, réalisé suite à une plainte, a été rédigé cet automne par la SLRB, l'organisme qui chapeaute les sociétés de logements sociaux à Bruxelles. C'est un document confidentiel que la RTBF a pu examiner. La SLRB a reçu une plainte concernant le Foyer bruxellois. Elle a alors chargé un analyste d'éplucher toutes les factures du foyer pour 2002-2004, plus de 15 000 factures.

18.000 € de frais de limousine
Condamné en 2007, à 18 ans, Giuliano D'Antonio se voyait déjà en haut de l'affiche... électorale. Le jeune socialiste de Charleroi, président à l'époque du conseil consultatif des jeunes et cadet des candidats socialistes pour les dernières communales, rêvait d'être député.

dimanche 19 avril 2009

6 écoles sur 3.300

Echocynique revient faire le point sur le projet Cyberclasses, ce projet de la région wallonne qui vise à équiper les écoles de la région d'un PC par 15 élèves.
Le plan voté en 2006 avec un budget de 85 millions ... trois ans après, 6 écoles sur 3.300 sont équipées!