samedi 14 mars 2009

Desperation on the dance floor

Nous sommes samedi soir ...

Face control dramas, $1,500 parking fees and top international DJs playing every weekend - Moscow's young bourgeoisie believed the glitz of their city's night life would never fade. Today, however, it all seems like history. Nightclubs are suffering falling revenues and dwindling visitor numbers, as club owners try to maintain appearances and keep the party going with a smile.

The men with the money
Forbes' Top 10 Russians (world ranking in brackets)
2009 $bn
Mikhail Prokhorov $9.5 (40)
Roman Abramovich $8.5 (51)
Vagit Alekperov $7.8 (57)
Mikhail Fridman $6.3 (44)
Vladimir Lisin $5.2 (93)
Alexander Abramov $4.4 (119)
Leonid Fedun $4.3 (122)
Alexei Mordashov $4.3 (122)
German Khan $4.0 (132)
Oleg Deripaska $3.5 (164)
2008 $bn
Oleg Deripaska $28 (9)
Roman Abramovich $23.5 (15)
Alexei Mordashov $21.2 (18)
Mikhail Fridman $20.8 (20)
Vladimir Lisin $20.3 (21)
Mikhail Prokhorov $19.5 (24)
Vladimir Potanin $19.3 (25)
Suleiman Kerimov $17.5 (36)
German Khan $13.9 (54)
Vagit Alekperov $13 (56)

Lire aussi:
Moscou rend le rang inédit en 2008 de capitale mondiale des milliardaires, qu'elle rend à New York, dont le maire, Michael Bloomberg, est l'un des rares à ne pas avoir perdu d'argent en 2008: avec une fortune en hausse, estimée à 16 milliards de dollars (17e rang mondial).

13% de la richesse bruxelloise
Les institutions internationales : 13% de la richesse bruxelloise
La présence d'institutions internationales à Bruxelles génère entre 13 et 14% de l'emploi et de la richesse de la Région Bruxelles-Capitale, selon la dernière édition de "Brussels Studies".

Le président a pété un plomb

Bart Tommelein, président de la Commission "séparation des pouvoirs"


Si j'ai le temps, je reviendrai sur les événements surréalistes de cette semaine ...

L'Echo:
"Un vaudeville. La commission d'enquête parlementaire Fortis se transforme de plus en plus en un mauvais spectacle."

video





Lire aussi:
Fortis réunira ses actionnaires le…
Un conseiller de la cour d'appel évoque un faux témoignage. Puis refuse de s'expliquer devant les parlementaires. Tollé.Bruxelles (L'Echo) - Un vaudeville. La commission d'enquête parlementaire Fortis se transforme de plus en plus en un mauvais spectacle.Mercredi, les députés ont achevé leurs auditions. Ils s'apprêtaient à passer le week-end «au vert», à Ostende, pour rédiger leur rapport final. Celui-ci devait être présenté en séance plénière de la Chambre jeudi 19 mars. Mais ce scénario a été ébranlé par la faute d'une lettre envoyée par la cour d'appel de Bruxelles. Et quelle lettre ! Jean Van der Eecken, conseiller de la cour d'appel chargé des procédures disciplinaires lancées contre des magistrats dans le dossier Fortis, écrit que certains témoignages faits devant la commission d'enquête parlementaire «ne correspondent pas à des déclarations du dossier disciplinaire, sur des points essentiels». Autrement dit, il y aurait eu au moins un faux témoignage. Soit devant la commission d'enquête. Soit durant l'enquête disciplinaire. La missive a fait l'effet d'une bombe au Parlement. Où beaucoup de députés étaient passablement énervés.

Fortis: le juge Blondeel écrit à la Commission
La Commission a suspendu ses travaux pour examiner cette lettre vu les risques de ... sur la séparation des pouvoirs a interrompu ses travaux lundi après-midi à l'issue ... Le président de la Commission, Bart Tommelein, a insisté lundi ...



Ambassadeur de France ... aux pôles Arctique et Antarctique

L'ouverture « perlée » de Sarkozy lui a permis de nommer tour à tour Jack Lang - 69 ans - « émissaire spécial » de l'Élysée à La Havane, et Michel Rocard, ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique.

Le CPI veut faire appel

Brève: Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) veut faire appel pour obtenir un mandat d'arrêt pour génocide contre le président soudanais Omar el-Béchir, qui fait déjà l'objet d'un mandat d'arrêt pour crimes de guerre et contre l'humanité.

Kroll Vs Aernoudt

C'est évidemment de la caricature, mais c'est assez vrai.

Le nouvel Icare des Temps modernes ?

vendredi 13 mars 2009

Le web fête ses vingt ans

Brève: le 13 mars 1989, au Cern, Tim Berners-Lee, un physicien britannique et l’ingénieur belge Robert Cailliau ont créé les bases du World Wide Web.

Autosuffisance

"Philosophie Bêtise" (IV) : Raphaël Enthoven reçoit Alain Roger
Nous sommes à nouveau un vendredi 13. Et alors ?

video

50 milliards de dollars

Bernard Madoff, ancien président du Nasdaq, a plaidé coupable, devant un tribunal de New York, de 11 chefs d'inculpation dans la gigantesque fraude et escroquerie de 50 milliards de dollars. Il risque pas loin de 150 de prison ...

Un autre univers ...

Lire aussi:
Dexia-Holding communal: la garantie de 800 millions d'euros sera prolongée
Les représentants du gouvernement fédéral et des gouvernements régionaux sont tombés d'accord, jeudi soir, pour prolonger jusqu'au prochain mois d'août, la durée de vie de la garantie de 800 millions d'euros pour couvrir la dette du holding communal, qui détient 14 pc du capital de Dexia, a-t-on appris, à l'issue de la réunion, dans l'entourage du ministre-président bruxellois.


Should you fire the financial adviser?
Article from: The Wall Street Journal
WHEN it comes to rogue money managers, crooks like Bernie Madoff get all the publicity. But cowboys, charlatans and clowns are far more common, and do most of the real damage.There are about 270,000 portfolio managers and investment advisers working in America these days. Tens of millions of Americans have a “finance guy” (or “finance gal”) of various types to handle their money. Many are wondering these days if they made a bad mistake. I presume most financial advisers are ethical and competent. But I hear from a lot of readers and I must say I am shocked at the way so many have been advised.It's not simply that they've lost money. Everybody lost money last year, even Warren Buffett.How can you tell if you should fire your finance guy? Based on emails I've received from reader, here are 10 things that should tip you off.

Yves Martens est l'invité de Matin Première
Le plan d’accompagnement des chômeurs fonctionne-t-il ? Ce matin, nous vous livrons les derniers chiffres pour 2008. On remarque que le nombre d’exclusions du chômage est en forte augmentation. Une augmentation qui fâche les CPAS wallons qui viennent en aide aux exclus et ça commence à peser lourd dans leurs finances. Nous recevons Yves Martens, animateur du collectif solidarité contre l'Exclusion, un ennemi déclaré du plan d’accompagnement. Mène-t-il un combat d’arrière garde ? Est-il normal que les demandeurs d’emploi doivent prouver leurs recherche d’emploi ?

Première nuit en prison pour Bernard Madoff, matricule 61727-054
Bernard Madoff s'est réveillé dans une cellule à Manhattan vendredi au lieu de son luxueux appartement, et ses victimes attendent à présent que les enquêteurs dénichent des complices et un peu de leur argent d'ici la sentence du 16 juin.Le financier américain de 70 ans, qui a reconnu jeudi au tribunal avoir orchestré une fraude massive et a plaidé coupable de 11 chefs d'inculpation, est désormais matricule 61727-054 au Centre correctionnel métropolitain, qui jouxte le tribunal fédéral.

jeudi 12 mars 2009

Politique de la médiocrité

Le PS pactise avec Ensemble à Huy , exit, le MR… Le PS lâche son « loyal partenaire » pour construire une nouvelle majorité avec le groupe Ensemble (CDH-Ecolo-Indépendant), jusqu’ici dans l’opposition.


video

Et que disait-il du cas Lizin 'n CO, début février 2009 ?

video

Autant que sa fin politique, les débuts (de la fin) sont aussi poussifs ...

video
Extrait MAP du 01/02/09

A ne pas confondre avec l'artiste de la médiocrité ... qui est meilleur, incontestablement ...

video

Lire aussi:
Une nouvelle majorité à Huy

Après une semaine de négociations, le PS et l’actuelle opposition Ensemble (CDH-Ecolo-Indépendants) ont trouvé un accord pour former une nouvelle majorité. Micheline Toussaint prêtera serment en tant que bourgmestre le 23 mars.

Caramba, encore raté !

De par la loi, aucun avocat ne peut témoigner pour ou contre son client. La loi est la même que son client soit l'Etat ou un quelconque quidam.

"L’avocat de l’Etat dans le dossier Fortis, Christian Van Buggenhout, indique dans une déclaration à son bâtonnier qu’il n’avait pas connaissance du contenu de l’avis que s’apprêtait à rendre le substitut D’Haeyer le 6 novembre dans l’affaire Fortis et accrédite la version de Didier Reynders.
L’avocat de l’Etat a été empêché par son bâtonnier de lire cette déclaration devant les commissaires. Me Van Buggenhout a fustigé les « petits malins » qui ont profité de son devoir de réserve dans cette affaire.

Le ministre des Finances Didier Reynders a envoyé un communiqué de presse reprenant en annexe la déclaration de M. Van Buggenhout, juste avant que le président de la Commission d’enquête la transmette aux membres. Dans son communiqué, le ministre des Finances répète que jamais, ni lui, ni son chef de cabinet, n’a été « au courant, au préalable », d’un avis ou d’une décision ou arrêt, en première instance ou en appel de la procédure Fortis. Le ministre avait témoigné en ce sens devant la Commission. Il souligne également que « l’éventualité d’un avis négatif et ses répercussions ont été évoquées par l’avocat, comme il se devait de le faire auprès de son client », et que « l’avocat de l’Etat confirme l’absence de connaissance du contenu de l’avis avant sa lecture à l’audience ». "


11.03.09 - 07:51 - himself
Chassez le naturel, il revient au galop:
La Commission anti-Reynders n'avait-elle pas comme objectif de savoir si des pressions ont été faites par l'exécutif sur le Judiciaire et si oui, par qui ?
Est-il par ailleurs normal que des membre de cette commission en plein travail (cfr Jeholet, ...) viennent s'exprimer de la sorte sur le sujet ?
répondre Signaler un abus

12.03.09 - 07:06 - himself
Caramba, "encore raté !", pour madame Lalieux et les siens ...
"L’avocat de l’Etat dans le dossier Fortis, Christian Van Buggenhout, indique dans une déclaration à son bâtonnier qu’il n’avait pas connaissance du contenu de l’avis que s’apprêtait à rendre le substitut D’Haeyer le 6 novembre dans l’affaire Fortis et accrédite la version de Didier Reynders. Me Van Buggenhout a fustigé les « petits malins » qui ont profité de son devoir de réserve dans cette affaire."
Je repose ma (partie de) question reprise hier, à laquelle il me semble K. Lalieux n'a finalement pas répondu:
Est-il normal que des membres de la Commission Anti-Reynders-Fortis viennent s'exprimer dans les médias, quand l'enquête parlementaire est encore en cours ... ?

N'est-il pas justement surréaliste, quand on est membre d'une Commission, de venir commenter les travaux de cette même Commission -qui sont toujours en cours- et que l'on met justement en évidence des suspicions concernant des "fuites" avant un prononcé ????
Lire aussi:
Au PS, on dit avoir assisté mercredi matin à « un spectacle fort regrettable ». D’après la députée Karine Lalieux, la publication de la déclaration par Didier Reynders après que M. Van Buggenhout eut refusé de prêter serment donne « l’impression d’une certaine collusion ».
Selon elle, Christian Van Buggenhout, qui avait fait des déclarations dans la presse faisant savoir qu’il souhaitait être entendu, pouvait aller à l’encontre de ce que lui enjoignait le bâtonnier et venir témoigner.
M. Van Buggenhout indique dans sa déclaration qu’il ne connaissait pas l’avis que s’apprêtait à rendre le substitut D’Haeyer le 18 novembre dans l’affaire Fortis, ce qui conforte les dires du chef de cabinet de Didier Reynders, Olivier Henin.
« Mais nous avions de nombreuses questions à poser à M. Van Buggenhout. Or, il décide de ne communiquer que sur ce qui l’intéresse, après avoir refusé de prêter serment. C’est inacceptable. On a court-circuité cette Commission et la séparation des pouvoirs, sur ce dont elle devait justement enquêter », estime-t-elle.

Bill Gates a repris la tête

Il ne reste plus que 793 milliardaires dans le monde, contre 1.125 l'an dernier.
Jamais vu depuis 1980 : la croissance économique belge a fortement faibli au quatrième trimestre 2008, le PIB ayant reculé d’1,7 % par rapport aux 3 mois précédents.
Depuis mars 2008, la fortune des milliardaires mondiaux a fondu de 4.400 à 2.400 milliards de dollars.
Bill Gates, dont la fortune totale a fondu de 2.000 milliards de dollars depuis mars 2008, est à nouveau l'homme le plus riche du monde, selon le classement Forbes 2009.

Monie Begley, vice-présidente de Forbes:
"La nouvelle la plus importante aujourd'hui est: nous sommes là, et il y a encore des milliardaires"

Steve Forbes, rédacteur en chef du magazine:
"Les milliardaires sont pour la plupart des +self-made-men+, des entrepreneurs et nous devons nous réjouir d'en voir apparaître quelques-uns dans cette liste"."Nous avons vu ces dernières années surgir des fortunes dans de nouveaux pays, mais ces nouvelles fortunes sont plus fragiles"


Le trio de tête:
-Bill Gates (58 à 40 milliards de dollars), dont la société Microsoft est toujours poursuivie par la Commission Européenne pour infraction à la législation européenne sur la concurrence
- Warren Buffet (62 à 37 milliards), l'investisseur américain
- Carlos Slim (60 à 35 milliards), le magnat mexicain des télécommunications.

Les Américains représentent 45% des milliardaires du classement.
Moscou rend le rang inédit en 2008 de capitale mondiale des milliardaires, qu'elle rend à New York, dont le maire, Michael Bloomberg, est l'un des rares à ne pas avoir perdu d'argent en 2008: avec une fortune en hausse, estimée à 16 milliards de dollars (17e rang mondial).

Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, n'est plus la femme la plus riche du monde, mais seulement d'Europe, avec 13,4 milliards de dollars (21e rang général). L'héritière américaine des magasins Wal-Mart, Alice Walton, est 12e avec 17,6 milliards.


Lire aussi:
Ecolo & Groen ! s’opposent à la poursuite du pillage !
Dans une interview au Tijd de ce samedi, confirmée par le journal Le Soir de ce jour, le Ministre des Entreprises publiques, Steven Vanackere envisage sérieusement de réaliser les liquidités de la Poste belge, d’un montant de plus d’un milliard d’euros, au bénéfice de ses actionnaires : l’Etat belge et le fond privé d’investissement CVC.

mercredi 11 mars 2009

Mise au point de LiDé ce 10 mars 2009

Dans le prolongement de l'Interview exclusive de début de semaine, Je vous invite à aller consulter le dernier communiqué d'Eric Bruckmann, qui a été désigné porte-parole du Mouvement LiDé, mardi soir:

Monsieur Rudy Aernoudt ne s’est pas présenté au conseil d’administration de ce jour.
Pour la bonne forme, les co-fondateurs ont convoqué une assemblée générale extraordinaire le 20 mars prochain à 14 h avec le même ordre du jour.
Il sera proposé à l’assemblée la révocation de Monsieur R. Aernoudt en ses qualités de Président, d’administrateur et de membre pour les trois motifs non exhaustifs suivants :

- Le non-respect du mandat octroyé à Monsieur Rudy Aernoudt lors de la conclusion d’un accord politique, administratif et financier avec le MR

- Le refus de laisser la liberté d’expression à un coordinateur mis en cause et ce contrairement à l’éthique du mouvement

- Le manque de respect vis à vis de l’ensemble des membres et des sympathisants au travers d’attaques infâmantes
Dans l’attente, Monsieur Eric Bruckmann a été désigné porte-parole du Mouvement LiDé.
Eric Bruckmann : "J’ai 3 messages pour vous ce soir :
Premier message :
Je tiens à ce que mon premier message en tant que Porte parole de notre mouvement politique soit une demande de nous excuser.
- auprès des chômeurs parce que LiDé est un mouvement citoyen qui voulait trouver des solutions pour les accompagner et les aider à trouver du travail. Et non les stigmatiser et les rendre responsables d’une situation qu’ils n’ont pas nécessairement choisie.
- auprès du Parti Socialiste parce que les électeurs du PS sont des citoyens honorables et le PS n’a pas le monopole du clientélisme.
- auprès de Monsieur B. Clerfayt parce que si nous n’épousons pas toutes les thèses du FDF, Monsieur Rudy Aernoudt lui a manqué de respect sur le plateau de la RTBF. Un Président doit pouvoir se conduire en gentleman avec un gentleman.
- auprès de tous nos membres et sympathisants qui ont été salis par notre futur ex-Président alors que nous avons cru en sa sincérité et en sa loyauté à un point tel que nous n’avons vu clair que beaucoup trop tard.
Au nom de tous les membres de LiDé, je demande pardon de n’être pas intervenu plus tôt et d’avoir laissé un petit homme blesser des personnes au plus profond d’elles-mêmes.

Mon second message sera pour remercier :
- Monsieur D. Reynders qui a compris que mon refus d’être sur une liste MR n’était pas de la défiance vis-à-vis de son mouvement mais bien un acte de défiance par rapport à M.R. Aernoudt.
- Le mouvement ECOLO en général et quelques personnes du mouvement en particulier pour avoir considéré les citoyens comme des adultes et non comme des enfants, en ne nous stigmatisant pas tout azimut. Au contraire, des membres d’ECOLO nous ont aidés à garder conscience de ce qu’est la démocratie et à prendre un peu de recul.
- A tous nos membres et sympathisants qui nous soutiennent dans notre combat pour que la charte de LiDé soit la seule ligne de conduite et que la démocratie soit la règle sacrée.

Au procès de Nuremberg, ils ont tous dit ne pas être responsables. Aujourd’hui est un grand jour car des citoyens viennent de démontrer qu’on a toujours le choix de refuser de se laisser entraîner par le despotisme présent et à venir. On n’achète pas l’honneur des personnes qui portent un véritable idéal.

Troisième message : la mise au point des propos infâmants.
Pascal de Roubaix, coordinateur de LiDé Bruxelles, n’a jamais écrit pour le Cri du Citoyen. Les textes signés de sa main ont été repris et déformés à son insu par le rédacteur en chef de l’époque. Des preuves matérielles ont été fournies. Monsieur Manuel Abramowicz en a convenu par mail le 4 mars dernier.
Lorsque Rudy Aernoudt prétend que des membres du FN ont infiltré LiDé, il ne vise qu’une seule personne qui, par ailleurs, ne fait plus partie du FN. L’adhésion de cette personne n’a pas été validée par le Conseil d’administration de LiDé. Un coordinateur n’a pas le pouvoir d’accepter une demande d’adhésion. Aucun compte-rendu interne n’a été envoyé au FN par les organes habilités de LiDé. LiDé ne souhaite en aucun cas entretenir des relations avec aucun extrême, quel qu’il soit. De plus, à ce jour, la direction de LiDé ne réalise pas de compte-rendus de ses réunions. Rudy Aernoudt prétend également que cette même personne appelle à voter LiDé sur Facebook. Le mouvement politique n’a pas le pouvoir de gérer le contenu des informations véhiculées à son encontre sur Internet.
Lors d’une réunion interne de LiDé, poussée à bout par l’ancien Président de LiDé, une personne a effectivement déclaré avoir le pouvoir de faire éclater LiDé Bruxelles. Lors de cette même réunion, Rudy Aernoudt a tenu les propos suivants : « LiDé sans Rudy Aernoudt, ce n’est plus rien », menaçant par trois fois de quitter la réunion et le mouvement si les choses ne se passaient pas comme il l’avait décidé.
Rudy Aernoudt n’a aucun droit sur le nom et le logo de LiDé. L’asbl en a fait le dépôt de marque sous le numéro 1176885.

Notre intention est de créer un mouvement citoyen.
Les propos visant des relations suspectes en matière économique sont proprement diffamatoires et dignes des grands leaders populistes du 20 ème siècle. Lancer une rumeur, il en restera toujours quelque chose."

Parler socialiste

video

Lire aussi:
Une crise _ _ _ _ _ _ _ _
Non seulement Elio falsifie, mais Elio censure aussi

Elio Di Rupo choisit les régionales
Il avait jusqu'à aujourd'hui pour déposer sa candidature..

70 nouveaux emplois APE

Les ministres wallons de l'Emploi, Jean-Claude Marcourt, et de la Jeunesse, Marc Tarabella, ont informé que 70 nouveaux emplois APE (aides à la promotion de l'emploi) seront créés au cours du premier trimestre 2009 dans les centres de jeunes.
Les ministres sont partis du constat qu'actuellement, 49.975 demandeurs d'emploi inoccupés, soit 23 % des personnes sans emploi, sont des jeunes de moins de 25 ans. Parmi eux, 27,8 % ont une durée de chômage supérieure à deux ans, voire n'ont jamais travaillé. 50 % ont un niveau de qualification qui ne dépasse pas celui du certificat d'enseignement secondaire inférieur ou un titre équivalent.

Est-ce vraiment la solution ?
Le poblème est-il l'emploi (et de quel type, exactement?), ou la formation ?
Aurons-nous une évaluation de cette initative marginale ... à une encablure d'élections ?

mardi 10 mars 2009

Les GRANDS de ce monde ...


L'auteur d'un "attentat à la chaussure"


Brève: L'étudiant allemand auteur d'un "attentat à la chaussure" contre le Premier ministre chinois Wen Jiabao comparaît de nouveau mardi devant le tribunal de Cambridge. Martin Jahnke, 27 ans, risque jusqu'à 6 mois de prison et une amende maximum de 5.000 livres, soit 5.730 euros. Mis en cause pour avoir "usé d'un langage ou d'une attitude menaçante, injurieuse ou insultante en vue de provoquer la peur ou la violence", le jeune homme est déjà passé le 10 février dernier devant la même juridiction, et a plaidé non coupable.

video

Des Grands Travaux ...


Cerexhe: il faut lancer des Grands Travaux ...



video

Et pourtant, il n'y a pas de main d'oeuvre ...

video

Analyse de cas particulier

video




Lire aussi:
C’est la crise ? Et si on osait : tant mieux !

Le Soir a décidé d’oser la provocation. D’oser tout court en fait. Car, alors que la crise s’implante comme une évidence meurtrière, alors que les indices boursiers nous tétanisent chaque jour davantage, alors que la grande faucheuse de l’emploi est à l’œuvre, il serait logique, quasi légitime, d’entrer en hibernation, de chausser ses protections en espérant que l’orage nous épargne ou que nous passions à travers. En misant sur la chance ou sur la bienveillance de la fatalité. Mais faut-il se résigner à cette fatalité ? Faut-il uniquement fermer les yeux en espérant que ça passe ? Non. La meilleure défense, c’est l’attaque. Et il y a soit des raisons de ne pas désespérer, soit de prendre des initiatives.

Déclaration de mandats

Brève: En 2008, la cour des comptes a recensé 650 mandataires publiques en défaut de déclaration, sur 9.000 au total. C'est une augmentation par rapport à 2007 (561), 2006 (371) et 2005 (518). Les dossiers pour l'ensemble de la Belgique sont centralisés au parquet de Bruxelles qui a bien l'intention de poursuivre les responsables politiques et les hauts fonctionnaires qui ne remettent pas, ou incorrectement, leur déclaration de mandats ou de patrimoine. Parmis ceux-ci, Rudy Aernoudt ?

Jacques De Lentdecker, le porte-parole du parquet général de Bruxelles:
"Chaque dossier sera traité séparément"

Lire aussi:
Ces Politiciens Belges qui collectionnent les mandats
par Jacques LITWAK, Entrepreneur - Essayiste - 18 août 2008 12:24 Voir le commentaire
Monsieur Rudy Aernoudt n’est plus ni politicien ni “topambtenaar » et en conséquence depuis son licenciement abusif n’est plus tenu par la publication d’éventuels mandats.
C’est à tord que certains membres de la presse l’ont épinglé (RTBF, L’ECHO, ...).
Par ailleurs, professeur d’université, écrivain, conférencier, ... Monsieur Rudy Aernoudt développe certes un "magistère d’influence politique".
Et alors ?
... "Dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser " nous disait l’humoriste Coluche.

lundi 9 mars 2009

Période électorale

Définition vérifiée
Période commençant à la date de la convocation des collèges électoraux à un scrutin et se terminant le jour même de l’élection. Pendant cette période, les candidats, les listes et les partis politiques sont astreints au respect de règles imposées par le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et la législation en matière de dépenses électorales.

video

Eric Bruckmann, qui êtes-vous ?

Le Grand Barnum innove et initie une série d'interviews "exclusives" dans le cadre du démarrage de la Campagne électorale 2009 ...
Aernoudt pourrait perdre la tête de LiDé qui annonce la tenue mardi d’un Conseil d’administration avec pour sujets la « démission » de son président Rudy Aernoudt et l’élection d’un successeur. L’un des fondateurs du parti, Eric Bruckmann, reproche notamment à M. Aernoudt de décider seul et d’imposer sa propre volonté ...

Eric Bruckmann, qui êtes-vous ?

Je suis né le 9 août 1971 à Köln-Ehrenfeld de mère sicilienne et de père aux origines hongroises ; marié, deux enfants et habitant Sprimont. J’ai grandi dans les quartiers populaires de Renory entre Angleur et Ougrée, puis à Chênée.
Je suis gradué en Commerce extérieur et j'ai commencé à travailler comme superviseur chez LACHS-CAL (Israeli airline), puis chez DHL Food Logistics/Danzas LMV Köln/Gerlach à Liege Airport comme Office Manager. Depuis septembre 2002, je dirige comme Managing Director indépendant ma société de fret aérien Liege Cargo Agency, à Liege Airport.

Quelles sont vos valeurs (et appliquées au quotidien) ?

La remise en question perpétuelle. Les enfants d’abord.

Quelle est votre implication/actualité politique actuelle, passée et à venir ?

Aucun passé politique. Mon implication future est incertaine. J’ai fondé LiDé avec Jacques Litwak et Rudy Aernoudt pour créer un mouvement citoyen ayant pour but de forcer les partis traditionnels à changer la politique, le système, pour que nos enfants vivent dans un monde meilleur. La course à la communication, la médiatisation et l’acharnement des médias à nous donner une image populiste voire extrémiste suscite un écoeurement chez moi quant à la capacité des particrates de détruire la personne humaine, sans scrupule, sans même mal dormir la nuit suivante. Notre société ne veut pas d’une démocratie saine et ça me rend aussi inquiet que triste.

La publication de votre dernier communiqué sur votre site officiel de parti, est-elle un acte de révolution chez LiDé ?

Non. Il y a un C.A. de l'asbl de trois personnes et deux personnes ne sont plus d'accord que le mouvement ait dévié de sa vocation telle que la charte devait le caractériser.
C'est une leçon aux politiques: les citoyens sont capables de refuser que la course à la médiatisation et que la particratie régisse leurs vies. LiDé se veut un outil citoyen pacifique de révolution citoyenne et le Président en fait un ennemi d'autres partis et carrément d'une classe sociale. Les 5 couleurs du logo, c'était un sincère appel au rassemblement pour l'éthique, la démocratie, la solidarité, le développement durable et la bonne gouvernance. Laisser aller les choses comme ça, c'était tuer la révolution initiée.

Qui est Webmaster de ce site - qui en contrôle l'information ?

Le troisième co-fondateur (J. Litwak). Rien n'est censuré. Tout le monde a accès au forum et peut critiquer/attaquer LiDé. Liberté totale d'expression pour autant que des propos haineux ou grossiers ne soient proférés. Les coordinateurs ont le loisir de publier des billets.

Comment et depuis quand connaissez-vous Rudy Aernoudt, quelles ont été vos relations jusqu'à présent et comment vont-elles actuellement ?

Je l'ai rencontré la toute première fois lorsque j'ai été invité à un déjeuner débat chez Alain Destexhe (Sénat). La première fois que nous nous sommes parlé, c'est à une réunion de Medium4you où il était invité comme rédacteur (je suis moi-même rédacteur). Jacques lui et moi avons pris conscience que nous avions de bonnes idées mais qu'après une tape amicale dans le dos de nos "sympathisants", plus rien ne se passait. Jacques et moi avions déjà depuis longtemps prévu de faire un parti ou un mouvement un jour et la rencontre avec Rudy a tout précipité. C'est un type brillant, charmant et attachant.

Lorsque nous avons décidé de faire le parti, j'ai arrêté de lire les bouquins de Rudy. Non que ce soit inintéressant mais je voulais apprendre à le connaître en live sans me laisser impressionner par ses extraordinaires présentations littéraires.

Maintenant que j'ai fait le tour de l'homme, je peux recommencer à le lire.

Les relations actuelles sont pour moi ni bonnes ni mauvaises. Il est de toute façon persuadé que sans lui, rien ne fonctionnera et c'est vrai que je ne suis personne de très intéressant dans l'absolu. Pourquoi y aurait-il une relation maintenant entre un homme qui admire quelqu'un et ce quelqu'un qui méprise les autres, y compris ceux qui l'admirent?

Candidat à la présidence du parti ?

Oui, de l'asbl de gestion, ad interim. Je vais proposer aux membre un projet et une équipe puis on organisera des élections après le 7 juin. C'est un peu comme si on repartait à zéro. La médiatisation en moins, le coeur en plus. Entretemps, on va réfléchir à une asbl de parti avec un fonctionnement démocratique, original et participatif. Une sorte de parti ECOLO "de droite" par rapport à l'actuel.

Quels sont vos(les) projets politiques principaux (défendus par votre parti) ?

La charte des fondateurs de LiDé résume notre action politique en général : Etudier, proposer et mettre en œuvre au travers d’un parti une construction de notre organisation politique qui doit promouvoir les conditions nécessaires ou utiles à l’émancipation de chacun.
- L’axiome de base de notre démarche est que l’être humain est à la fois une individualité autonome et l’élément premier constitutif d’un tout qui est l’humanité. (...)
L’individu n’a pas de sens sans dimension sociale, et l’humanité n’a pas de sens en dehors de celui de ses individus.
Il découle de cet axiome, la nécessité, pour toutes les normes et pour toutes les autorités, d’un respect absolu de chaque personne humaine, dans sa singularité, quel que soit son état, son statut, son âge, son sexe, sa race, ou, ses sentiments, ses forces et ses faiblesses. L’intégrité de la vie de chaque personne est donc le bien premier, et le plus précieux, pour la Société. Elle doit donc être protégée en tant que telle.

- La Nature, l’environnement naturel dont l’homme fait partie, doit être protégée, et son exploitation gérée avec la plus grande prudence, comme étant le berceau de cette vie.

- De la naissance à l’âge adulte, se forme la personne. Son apprentissage de la liberté et de la responsabilité a pour nourriture les relations affectives les plus stables et sereines possibles, que lui apportent ses géniteurs au sein de la cellule élémentaire qu’est la famille, ou, à son défaut, une structure de substitution. Cette cellule, creuset d’une société de liberté, doit donc faire l’objet de toutes les attentions de l’organisation politique.

Nous voulons donc mener une démarche proprement politique, en ce sens que nous voulons mener une réflexion et porter des propositions relatives à la structure politique de notre société, et de son perfectionnement dans l’optique de l’émancipation de chacun.
Notre chemin est celui de la liberté et de la responsabilité individuelle de chaque personne, en vue du progrès de tous.

Les dimensions prioritaires de notre action est l'approfondissement renouvelé de la démocratie en restaurant le choix véritable offert au citoyen : choisir ce que l’on va faire et ensuite choisir qui va le faire. Il faut développer de nouvelles formes de démocratie : la démocratie directe et la démocratie par consensus, le tout avec respect et loyauté avant, pendant et après le débat.

Il faut restaurer la gouvernance publique et la relation Etat-citoyen par une limitation de la durée des lois ordinaires dans le temps (les lois biodégradables dans la société) , par une prise en charge de deux mandats publics maximum tant en nombre qu’en renouvellement et par une mise en place de l’efficience à tous les niveaux de l’Etat.
Il ne faudrait demander qu’une seule fois une même information à un administré.

Le règlement « définitif » de la dette publique (toutes institutions confondues) est nécessaire, avec une limitation de l’endettement à 50 % des actifs (les engagements hors bilan compris).
La libération de l’esprit d’initiative des personnes quelles qu’elles soient : fonctionnaires, sportifs, artistes mais aussi collaborateurs dans les entreprises est nécessaire.
Le développement transparent d’une éthique de la responsabilité individuelle est obligatoire.
La participation forte au développement de l’identité européenne et de l’identité locale est souhaitable, avec un développement de l’espèce humaine dans la nature :Prise en compte au travers de politiques différenciées des besoins des êtres en état de survie, en état de vie ou en état de nécessité, Gestion intégrée du patrimoine de l’humanité (au travers des quatre types de capitaux : naturels, humains, économiques et sociaux) : que le patrimoine soit individuel ou collectif, local ou global. En particulier, développer la régulation collective de l’accumulation d’un type de capitaux au détriment des autres.

La Belgique, la Francophonie et Bruxelles, dans tout cela ?

Bon gré, mal gré, nous vivons sur une planète. En l’état, administrativement, nous sommes en Europe. La Belgique doit rester unie non pour des questions philosophiques mais bien parce que nous sommes contraints d’exister en un Etat. Une Europe constituée de 350 régions serait (encore) plus ingérable.

Il faut une circonscription fédérale pour que tous les belges puissent voter pour tous les belges. Alors, on pourra scinder BHV et nommer les bourgmestres de la périphérie.

Faut-il d'abord splitter BHV, avant de nommer les bourgmestres démocratiquement élus ?

Les bourgmestres élus démocratiquement doivent être nommés sur le champ. S'ils contrevenaient à la loi ensuite, ils doivent être sanctionnés. Ne pas les nommer est une atteinte à la démocratie. Le VLD prône d'ailleurs l'élection directe des bourgmestres.

Splitter BHV ne serait acceptable que lorsque la conscription fédérale sera établie pour les élections fédérales: chaque belge pourra voter pour n'importe quel belge.

De plus, les seuls à qui on ne demande pas l'avis, c'est aux citoyens concernés. Les Wallons et les flamands se battent et les Bruxellois et les habitants de la périphérie n'ont pas droit au chapitre! C'est inacceptable.

L’élargissement de Bruxelles ?
Pourquoi pas mais alors pourquoi ne pas étendre Bruxelles à toute la Belgique ?

Les administrations partout dans ce pays devraient être quadrilingues. Français, Néerlandais, Allemand et Anglais. Le but n’est pas que ces langues soient parlées dans la rue mais que quel que soit l’appartenance linguistique d’un citoyen, les autorités puissent répondre, partout. Ca ne veut donc pas dire que tout institution privée doit respecter cette règle. Seulement la relation Etat-citoyen est concernée. Pourquoi l’anglais ? Pour donner une chance supplémentaires aux immigrés de se faire comprendre et de s’adapter lorsqu’ils arrivent mais surtout parce que nous accueillons beaucoup d’institutions internationales sur notre sol.

Bruxelles doit devenir la première ville de congrès du monde. Bruxelles doit être le ciment des peuples, pas une pomme de discorde.

L’enseignement notamment des langues est une priorité essentielle. La discipline, le respect des autres et la démocratie doivent être partie intégrante de l’instruction publique.

Je rêve d’une société RUGBY : vive le beau jeu, le respect du vis-à-vis, des règles claires, du fair-play mais de l’engagement, du jeu ouvert, du jeu fermé, la solidarité, l’initiative, essai, transformation et troisième mi-temps !

Et Liège ... ?

Je ne peux me prononcer sur la ville car j'habite à Sprimont et ne me suis intéressé qu'aux dossiers les plus connus. Une constante: plaisirs entre amis et clientélisme dans les choix de la cité sont toujours au rendez-vous: gare des Guillemins, expropriations pour le tram, stade du FC Liège contre la démission du président, subside pour la pelouse du Standard qui coûte trois fois le prix du marché, non présentation de la ville en tant que capitale européenne de la culture et j'en passe... c'est ma Province, ma Ville, ma vie, mes racines. Les liégeois ont toujours été capable de changer leur monde, j'espère être un jour digne de nos ancêtres.

J'aime/j'aime pas ...

J’aime : Les enfants, le sport, surtout ceux que j’ai pratiqués (Rugby, Handball, football, mini-foot, Taekwondo,…), l’anglais, mon métier, les questions internationales, la Grande-Bretagne, Londres, la Norvège, la Hongrie, Israël, la Jordanie… tellement de choses qui se mangent et qui ne se mangent pas….
Je n’aime pas : me réveiller en me demandant ce que je fous sur terre, la violence, surtout envers les enfants et les femmes, ceux qui m’assimilent à quelconques extrémistes et tant de choses qui sont à vomir…

En dehors de la politique …

Je bosse beaucoup et j’essaie de m’occuper de mes enfants. J’aime aller au Standard ou dans un stade londonien ou regarder un match de foot, de rugby avec une bonne choppe et un peu de junk food… mais tout le monde ne partage pas cette passion à la maison, c’est pas évident ;-)) J’essaie d’écrire sur http://www.medium4you.be/, par plaisir mais aussi parce que se taire est être complice. Se tromper n’est pas une tare pour autant qu’on n’en fasse pas un sport…

Je voudrais aussi ajouter pour terminer que …

J’espère qu’un jour les politiciens entendront les inquiétudes des citoyens avant qu’une société dégradée ne soit poussée à retourner se battre dans la rue pour un monde plus juste… c’est notre devoir aujourd’hui d’attirer leur attention sur la fragilité de la démocratie pour que nos petits-enfants ne soient pas obligés de prendre les armes comme nos grands-parents ont dû le faire.

J’ai encore plein de choses à dire mais est-ce bien raisonnable ? Merci de l’intérêt que vous portez à ma simple personne.

Merci pour cet échange et le temps pris en cette période plutôt chargée.


Lire aussi:

Bientôt sur ce blog: l'interview de Régis Warmont

Ballottage en Flandre puritaine
Un site flamand que je ne connaissais pas jusqu’ici (clint. be, 20.000 visiteurs uniques/jour, d’après Metriweb) s’offre une méga-pub, en Flandre, avec un mini-scandale. Pour lancer son blog sur les élections régionales et européennes de juin, il a confié à Think Media la conception d’une affiche qui subit les foudres du JEP, ordre de la retirer à l’appui.

Le forum de la semaine du 2 mars au 9 mars

8. Monsieur Laurent Nys ne nous a pas quittés !
7. Un mouvement responsable pour des citoyens responsables
6. Conseil d’administration le 10 mars
5. Réunion de travail à Bruxelles
4. Réunion LiDé pour l’arrondissement de Namur
3. LiDé Luxembourg : Prochaine réunion à Grandvoir (Neufchateau)
2. Aucun lien entre LiDé et Liberté Chérie
1. Un conseil d’administration a eu lieu le mardi 24 février.

dimanche 8 mars 2009

Ont-ils foiré ?

video

Lire aussi:
De Boeck (Fortis) : «Si BNP Paribas s'en va, tout devient plus facile !»

Karel De Boeck, en tant que CEO de Fortis Holding, est à la recherche d'un nouvel accord permettant d'obtenir un triple «oui» lors de la prochaine assemblée générale. Et négocier à deux plutôt qu'à trois lui semble, dans ce cadre, naturellement plus aisé