samedi 26 juillet 2008

Puis-je demander un tarif social ?

Chez Proximus, avec un tarif social, vous avez droit à :
l'activation gratuite ;
une réduction mensuelle de € 8,5 TVA comprise sur votre facture ;
€ 3,5 TVA comprise sur votre usage.

Comment puis-je demander la réduction 'Tarif social' ?
Si vous n'êtes pas encore abonné Proximus, rendez-vous dans un point de vente et signez un contrat de Proximus avec le plan tarifaire de votre choix.

Vous pouvez demander un tarif social quand vous :
êtes majeur ;
ne bénéficiez pas d'un tarif social chez un autre opérateur ;
faites partie d'un des 4 groupes suivantes :

- les sourds et mal-entendants ;
- les 65 ans et plus avec un statut VIPO et un revenu limité ;
- les personnes avec un handicap d'au moins 66 % et un revenu limité ;
- lourd par la guerre.

Et pour les lourds en temps de paix, est-ce aussi valable ?

vendredi 25 juillet 2008

To be or not to be

L'Etre persienne "A l'ombre du Soleil, écrire aux nuages et labourer le ciel" nous propose une dissertation sur le "Droit de citer", extrait:

"Le nombre important de sites à citations illustre une tendance au " fast-thinking " comme il existe celle du " fast-food ". Le fait de s'en ficher des références des citations est conforme au mépris pour le goût culinaire. L'époque néglige finalement autant le cerveau que l'estomac. Le succès de la citation exprime l'emprise de l'utulitarisme jusqu'aux Lettres. La presse raffole des "petites phrases". Le public aussi. Facile à produire et à consommer. Manger mal et penser vulgaire seraient une fatalité."


Ouf !


jeudi 24 juillet 2008

Des HLM de haut standing

En ce défunt 14 juillet tricolore: "Vive la France !"
Celle qui accueillera la Wallonie prochainement ?

Des problèmes avec les logements sociaux existent aussi de ce côté de la frontière, car par exemple à Paris, de nombreux élus continuent d'occuper des HLM de haut standing
et a Ville de Paris a du mal à reprendre le pouvoir sur sa régie immobilière et à mettre fin au favoritisme et aux abus de droit.

mercredi 23 juillet 2008

Si se puede

Obama et McCain à la conquête des électeurs latinos
Les deux candidats sont intervenus à la Convention nationale de la ligue des citoyens latino-américains ce mardi. Les hispaniques ne représentent que 9% de l'électorat mais leur vote pourrait être capital dans les « swing states », où l'écart entre républicains et démocrates peut s'inverser.

Cela tourne à la farce !

Cela fait déjà longtemps que cela bout dans la marmite du poto-poto parlementaire wallon ...

"Le mal des élus wallons de la majorité est revenu.
C'est tout d'abord le cas en séance plénière, le plus mauvais endroit pour être absent. Les textes à voter étaient d'importance, l'ajustement budgétaire et le fond des communes. Toutefois, ce nouvel avertissement n'aura servi à rien. En effet, hier en commission de l'aménagement du territoire, la majorité n'était une nouvelle fois pas en nombre.

Willy Borsus : "C'est sidérant. Cette fois, c'est le CDH. Il est temps que des mesures soient prises"

Bernard Wesphael, furieux : "On a été gentil et on a suspendu la séance en les attendant. Mardi, je dépose en urgence une proposition de décret pour le décumul des mandats exécutifs. Plus grave, le décret sanction n'est pas appliqué."


Lire aussi:

Momo chasse les brosseurs (oct 2007)
Voici trois semaines, la commission du Budget du Parlement wallon avait dû stopper ses travaux, faute de quorum en raison de l’absence de ses membres PS. Mercredi passé, Maurice Bayenet a déposé une proposition de modification du règlement visant à pénaliser les parlementaires qui brosseraient trop souvent les séances plénières et de commission, arguant que telle disposition fonctionne dans d’autres assemblées. Fort bien. Mais quand on constate que les absences des élus sont souvent imputables à l’exercice d’un mandat autre que parlementaire, on voit mal pourquoi il craindrait une baisse de leur salaire, vu que leur(s) autre(s) mandat(s) peu(ven)t la pallier…
"La Wallonie a deux dettes !"
Serge Kubla attaque le ministre Daerden."Il y a une vraie et une fausse dette qui atteignent 125 % du budget réel"
La Région wallonne ne se porte pas aussi bien que les chiffres semblent l'indiquer. C'est en tout cas ce que pense Serge Kubla, chef de groupe MR au Parlement wallon : "On doit dire la vérité aux Wallons. Sous l'aspect d'un simple ajustement budgétaire, on vient de vivre un moment important pour les finances wallonnes. Elles ne vont pas bien. Il y a tout d'abord la dette actuelle qui atteint 62 % du budget réel. À cela, il faut ajouter une dette dont la majorité ne parle pas. La dette liée aux financements de la société wallonne du logement, de la Sowaer, des hôpitaux, de la Sofico, du Crac, des 300 millions d'€. Cette dette-là représente 65 % du budget. Les deux ensemble atteignent une dette de 125 % du budget réel. On ne peut passer cela sous silence. Le ministre Daerden le sait très bien."

lundi 21 juillet 2008

«Etre bilingue, c'est sexy!»

C'est peut-être la seule grâce de madame Grouwels, et encore ...
C'est la version féminine d'Eric Van Rompuy: le Qi au niveau des Polders.


video

Les fonctionnaires bruxellois bientôt augmentés, annonce B. Grouwels
Les 7.000 fonctionnaires de la Région bruxelloise vont bénéficier, dans les mois qui viennent, d'une augmentation forfaitaire de leur revenu mensuel, a annoncé mercredi la secrétaire d'Etat en charge de la Fonction publique bruxelloise Brigitte Grouwels (CD&V) aux représentants syndicaux du secteur.

Grouwels: «Etre bilingue, c'est sexy!» - 21/06/2006
Brigitte Grouwels veut renforcer le bilinguisme au ministère de Bruxelles-Capitale sans toucher au statut des fonctionnaires.
Certains «francophonissimes» y dénicheront sans doute un agenda caché mais la secrétaire d'Etat bruxelloise de la Fonction publique, Brigitte Grouwels (CD&V) s'en défend: si elle entend renforcer le bilinguisme des agents, ce n'est pas pour changer le statut des fonctionnaires régionaux dans la Région-Capitale en faveur d'une communauté ou d'une autre. Brigitte -« meer meertalig »- y voit surtout un enrichissement mutuel. Si les fonctionnaires parviennent à mieux se comprendre, au propre comme au figuré, ce ne sera que tout bénéfice pour la relation entre les citoyens et le service public. On ne part pas de rien: en 2005, sur 1509 agents, 120 francophones ont suivi des cours de néerlandais et 28 néerlandophones ont appris le français. Cette année, s'il y a 68 francophones, il n'y a que 20 néerlandophones et 12 personnes ont décroché. Pour Brigitte Grouwels, il est temps d'évaluer les cours. Notamment parce que «si le bilinguisme au ministère n'est pas obligatoire, le besoin pratique est réel».

Bonne fête !





Consulter aussi:
Convoqué lundi 21 juillet pour réviser la Constitution
Le président de la République Nicolas Sarkozy a officiellement convoqué le Parlement en Congrès (Assemblée et Sénat) à Versailles lundi 21 juillet à 15H30 pour se prononcer sur le projet de réforme de la Constitution

McCartney invite francophones et anglophones à "fumer le calumet de la paix"

Les eurodéputés connaissent la chanson

10/07/08

dimanche 20 juillet 2008

Il y a de l’or dans le gaz !

GDF Suez menace de quitter le terminal LNG (gaz naturel liquide) de Zeebrugge si la Belgique lui retire sa participation majoritaire dans le terminal gazier.
Gérard Mestrallet:
"Si on nationalise le terminal gazier, GDF Suez sera obligée de développer son hub gazier ailleurs et le trafic diminuera à Zeebrugge".

Lire aussi:
Le pire Ministre de l’énergie interpellé par des membres du PTB

Niqab, le voile des Egyptiennes

Ygal Saadoun est le correspondant au Caire de la chaîne française d'information internationale France 24. Il nous dévoile les dessous du niqab.


Halawithum va perdre son travail. Elle est infirmière depuis 10 ans dans un hôpital d'Ayat à 50 kilomètres du Caire. A partir du 1er juillet, le personnel soignant des hôpitaux publics devra porter un uniforme règlementaire proscrivant de fait le niqab, un voile qui ne laisse entrevoir que les yeux des femmes qui le portent.

Halawithum restera à la maison pour ne pas enlever son niqab.

Le ministère de la Santé égyptien juge le port du niqab contraire aux normes sanitaires internationales. L'hygiène est invoquée mais aussi le droit des patients à savoir qui est en train de les soigner. C'est précisément ce qui pose problème à Halawithum.

Elle ne veut pas être vue par des patients qui habitent souvent le même village qu’elle.

Déjà interdit dans les écoles primaires, le niqab pourrait également être interdit dans les universités si le gouvernement obtient satisfaction. Cette coutume venue du Golfe est en expansion, en particulier dans les hôpitaux de campagne.

Le porte-parole du ministère de la Santé souligne que le pourcentage des infirmières portant le niqab, actuellement situé entre 5 et 7%, pourrait être bien supérieur dans les années à venir.

Une progression qui ressemblerait à celle qu'a connue le voile traditionnel, le higab. Depuis trente ans, un mouvement de fond dans la société a couvert les cheveux de 80 % des Egyptiennes. La minorité réfractaire est soumise à un regard désapprobateur qui va parfois jusqu'à l'invective et les insultes comme ici dans le métro du Caire.

Mariam, une jeune Cairote non voilée, se plaint de remarques fréquentes dans les wagons du métro. "On me demande comment je peux rester comme ça. Maintenant pour être normale, il faut être voilée et celles qui ne le sont pas sont anormales. C’est devenu un symbole de l’islam".

Alors que le port du voile traditionnel s'est quasiment généralisé en l'espace de quelques décennies, les autorités égyptiennes tentent de freiner l'essor du port du voile intégral, un usage resté jusque-là marginal dans le pays.