samedi 23 janvier 2010

vendredi 22 janvier 2010

Le cdH se voila la face caméra

Joëlle Milquet était l'invitée de Matin Première ...

Madame,
Le cdH faisait entrer la première parlementaire voilée dans une assemblée parlementaire en Belgique en la personne de Mahinur Özdemir, ouvrant la voie controversée au marquage identitaire et/ou religieux fort au cœur des Institutions d’un Etat neutre.

Le projet du cdH « défendrait une société interculturelle, ouverte, tolérante et porteuse de valeurs fortes », mais pas le débat contradictoire ni la force de ses convictions, semble-t-il, car Mahinur Özdemir invitée à s’exprimer lors d’une émission spéciale de la RTBF.be sur le voile (QALU du 20 janvier) aurait été interdite d’expression sur le sujet.
D’après le journaliste de QALU, le cdH a purement et simplement refusé de participer à cet échange de vue sur le sujet …
Quid ?

Si ce n'est du protectorat de parti, qu'est-ce d'autre ?
Une ministre de l'enseignement qui n'ose prendre parti ouvertement contre les exagérations d'une certaine tradition musulmane ...
Une élue du peuple voilée que vous privez de parole ...
Des non-dits par rapport à un choix romain concernant Mr Léonard ...
Vous avez beau vous prétendre humaniste, vous restez catholique soumise à votre église !



Lire aussi:
Mahinur Özdemir (CDH) : « J’enlève mon foulard seulement dans la sphère privée »
En l’espace de 12 heures, le programme électoral du CDH est passé d’ »autoriser le port du foulard dans l’ensemble des établissements du réseau de la Communauté française » à « le CDH dément vouloir réautoriser le voile à l’école« . Ce zigzag très centriste s’explique, d’après certains militants présents ce mercredi (22/04/09) au congrès de présentation au Botanique, par une fuite organisée par certains parlementaires « anti-foulard » (on cite notamment les députées Julie De Groote et Fatima Moussaoui) pour saboter une prise de position pro-foulard en cours au sein du bureau politique du CDH (qui regroupe les ministres, les parlementaires, les bourgmestres et les échevins). La manoeuvre médiatique orchestrée, mercredi midi, par le groupe des parlementaires aurait permis de « corriger le tir » par communiqué de presse au moment où le bureau du parti commençait seulement à se pencher sur la question du port du foulard à l’école. Résultat : les candidats refusent de commenter davantage cette question d’actualité et attendent avec impatience la publication du programme adopté par les instances du parti.

« Je préfère m’abstenir de faire un commentaire tant que le programme officiel du parti n’est pas voté et rendu public. Je refuse de commenter un communiqué de presse ou des propos publics tenus par des membres de mon parti, il faut discuter sur un programme qui engage l’ensemble des militants et des mandataires« , réagit Mahinur Özdemir, 21e candidate effective sur la liste bruxelloise du parti centriste.



Des remous au sein du CDH bruxellois
Le départ du chef de groupe vers le Sénat provoque la démission de quatre collaborateurs. La rue des Deux Eglises dément tout malaise.

La transmission de témoin entre André du Bus et Céline Frémault à la tête du groupe parlementaire bruxellois du CDH, que la rue des deux Eglises a voulu vendre il y a quelques jours comme une opération win-win intra-orange, apparaît aujourd’hui comme symptomatique d’un malaise au sein des troupes humanistes bruxelloises.

La décision de transférer André du Bus, après quelques mois seulement passés à la tête du groupe parlementaire bruxellois au Sénat, a été notamment prise par la présidente (jusqu’en 2011) Joëlle Milquet. Deux proches de la présidente, Céline Frémault et Hamza Fassi-Firhi, ont été installés aux commandes du groupe bruxellois et à la présidence du comité d’arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde du parti.

Les pillages s'intensifient à Port-au-Prince




Lire aussi:
Conduisez une Google car dans les rues de Port-au-Prince

Il y a toujours 25 Belges qui n'ont pas été localisés après le tremblement qui a frappé Haïti, a indiqué jeudi à la Chambre le premier ministre Yves Leterme. En réponse à une série de questions, il a rappelé les décisions prises mercredi par le Comité ministériel restreint.



Leterme doet een 'Daerdenneke' in de Senaat

jeudi 21 janvier 2010

Cilou piétine Bart

Foulé au pied, qu'ils ont dit du lustucru, fournisseur officiel d'énergie au séparatisme.

Réponse de la bergère, venue comme Jeanne d'Arc délivrer le pays (pas) à Bart
Un vrai pantin qui fait nimportnawak'on lui dit ....


Mons et la crise

L’arrondissement de Mons semble cependant moins souffrir de la crise que d’autres régions ; les faillites sont en baisse de 2 %. 172 ont été dénombrées en 2009 :

“ La structure sectorielle de l’arrondissement qui repose sur le non-marchand permet d’atténuer l’impact de la crise ”


Les 3 secteurs porteurs en termes d’emploi dans la région sont l’administration publique (19 %), la santé et l’action sociale (17 %), l’enseignement (13 %).
Dans l’arrondissement de Mons, 80.000 personnes ont un emploi (salariés à 88 %, indépendants à 12 %).
4.000 chômeurs temporaires résidaient dans l’arrondissement, en 2009. Le niveau de demande d’emploi reste de plus de 22.000 personnes, ce qui démontre la nature structurelle du phénomène.

mercredi 20 janvier 2010

L'éthique de la pieuvre ...

La pieuvre s'est infiltrée dans une multitude d'OIP (créées aussi par ses soins) , mais dans la presse aussi.
L'éthique journalistique qui se prend les pieds dans le tapis de l'éthique politique.


Twitter Side:

Phineas_Barnum
Sur @Lesoir, chat sur l'éthique du PS, avec David Coppi , ancien du Bld de l'Empereur #onsefoutvraimentdelagueuledumonde

Phineas_Barnum
La question adressée à David Coppi: Animer un chat sur l'éthique du PS, quand on est soi-même un ancien du Bld de l'Empereur, ...
Cela se nomme un "conflit d'intérêt" et c'est donc un problème d'éthique #onsefoutvraimentdelagueuledumonde #DavidCoppi

Phineas_Barnum
Réponse de David Coppi : "Le Soir: [Message privé pour himself] Vous avez une autre question? (Répondre en privé)"

Reponse de David Coppi sur le Chat:






Bart en Miss België





Lire aussi:
Miss Belgique choque le Sud du pays

Fraîchement élue Miss Belgique 2010, Cilou Annys pose avec le leader indépendantiste de la N-VA, Bart de Wever, en piétinant le drapeau de la Belgique.



Une photo de Miss Belgique et De Wever mal prise
Cilou Annys, la toute fraîche Miss Belgique, pose en couverture du magasine flamand « P magazine » en compagnie de Bart De Wever pour une couverture censée représenter son amour de la Belgique. La symbolique de la photo est diversement appréciée. Notamment parce qu'elle marche sur le drapeau national.
Tout un symbole. Mais lequel ? A l'avant-plan, Miss Belgique, couronne et écharpe de fonction, fière comme la mère patrie. Surgissant derrière elle, une paire de ciseaux à la main, Bart De Wever, regard espiègle, prêt à couper son écharpe – comprenez : à faire sauter l'unité du pays. Le Comité national Miss Belgique explique le concept : « Cela montre que Miss Belgique est pour la Belgique. De Wever essaye lui de couper la banderole. »
Le stuut, ce qui passe mal côté francophone, c'est qu'elle piétine le drapeau tricolore, ce qui, pour certains, brouille passablement le message que la couverture du dernier numéro de l'hebdo flamand « P Magazine » est censé véhiculer. Tout un symbole, c'est côté francophone que l'on s'indigne. « En Wallonie, le message est mal compris. Quand on lit l'article, le message est très clair », constate la porte-parole du Comité Miss Belgique, qui a reçu beaucoup d'appels, venant essentiellement du sud du pays, depuis la sortie du magazine, ce mardi.

Les priorités du PS

Sur le site du PS, en pleine tempête, pas un seul mot sur le Daerdengate ...
Par contre, des conseils d'éthique à Msgr Léonard et tout, et tout ...




Lire aussi:
Véronique Cornet est l'invitée de Matin Première

Frédéric Daerden se dit désabusé
Les remous n’en finissent pas autour de la dernière « pirouette » du cabinet de révisorat ex-Daerden : BCG a décidé de se scinder afin de revendre ses mandats litigieux dans des intercommunales liégeoises, ceux dont la commune de Herstal est actionnaire (Le Soir du 11 janvier). Frédéric Daerden, bourgmestre PS de Herstal et ex-patron du cabinet, se dit désabusé : « Ces articles incessants avec des références aux Daerden père et fils concernant le cabinet poursuivent sans doute d’autres objectifs, affirme-t-il. Mon père n’a plus rien à voir depuis très longtemps avec le cabinet qu’il a créé. Quant à moi, je n’ai eu de cesse d’anticiper les éventuels conflits d’intérêt entre mes activités politiques et révisorales. »
Reste que cette scission et le transfert du mandat révisoral ne plaisent guère dans les intercommunales liégeoises où beaucoup réclament que l’on relance les marchés : « C’est, selon moi, méconnaître le droit, rétorque Frédéric Daerden. Qui dit scission dit continuité juridique, financière et fiscale. Comment imaginer relancer les marchés sans rendre caducs les contrats ? »

Cornet : « gérer l’avenir, sans faire table rase du passé »
La députée Véronique Cornet (MR) rappelle qu’un arrêt de la Cour de cassation du mois de septembre a jugé illégaux quinze marchés attribués à DC&Co ou BC&G, successeur du premier, au terme d’une procédure entamée par l’Institut des réviseurs d’entreprises (IRE).
« Ils se sont enfermés dans leur propre système. Plutôt que de se conformer à l’arrêt de la Cour de cassation, ils ont joué la montre et ont fait de l’ingénierie en revendant ou en refilant ces marchés à ses sociétés-écran. Or, on est dans un Etat de droit : la loi s’applique à tous, point barre », a expliqué Mme Cornet.


Laissons le PS se dépêtrer avec sa scandalite chronique

Ce n’est pas vraiment neuf, Elio Di Rupo c’est un peu comme les cavaliers d’Offenbach, il ne réagit qu’après le scandale. Il expliquait en 2007 qu’il en avait marre des parvenus, qu’il les traquerait lui-même... En 2010 il semble bien piètre chasseur.



17 % de pauvreté

Selon une étude publiée par Eurostat, environ 17 % des habitants des 27 pays membres de l’Union européenne sont menacés de pauvreté, les enfants et les personnes âgés étant les plus en danger, et 10 % de la population n’a pas les moyens de chauffer convenablement son domicile.


Lire aussi:
Plus un sou pour l’ambassadeur
L’ex-ambassadeur à Paris se dit “dans le besoin”

Ex-ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Belgique à Paris, M. Pierre-Dominique Schmidt, 51 ans, est sous le coup, depuis septembre, à Bruxelles, d’une suspension complète de traitement.

Rappelé à Bruxelles après de graves ennuis à Paris, le haut fonctionnaire occupe en principe depuis son retour en 2007 en Belgique, un poste de direction aux Affaires étrangères : adjoint au directeur général de la Direction générale Coordination et Affaires européennes.

En fait, un poste… fantôme où le diplomate n’a rien fait en 2007, 8 et 9 : aucune activité, aucune prestation, et nul ne l’a jamais vu dans son bureau !

Depuis 2 ans et demi, Pierre-Dominique Schmidt justifie son absence par des certificats de maladie. Le dernier certif en date atteint la durée de 6 mois; il porte la signature de son frère. L’administration reproche aussi au diplomate de se soustraire aux contrôles médicaux qu’elle organise.

Pierre-Do Schmidt est ce diplomate brillant issu du privé (Coca Cola), à l’époque étiqueté PS et proche de M. Di Rupo, ancien directeur de Laurette Onkelinx, néanmoins nommé en 2004 à Paris par Louis Michel, récemment condamné à 3 mois avec sursis en France pour conduite sous l’emprise de stupéfiants, que Bruxelles dut rappeler en 2007 pour soupçon de tentative d’escroquerie.

Selon nos infos, Schmidt est mis “en non-activité avec perte du droit au traitement” depuis le 25 septembre 2009. L’ex-ambassadeur a tenté d’obtenir l’annulation : le Conseil d’Etat vient de rejeter sa procédure d’urgence qu’il motivait en se disant financièrement “dans le besoin”.

La juridiction constate que depuis 2007, le haut fonctionnaire fantôme “produit des certificats médicaux successifs, très souvent déposés avec retard” , et qu’il ne facilite pas la tâche des médecins contrôle que lui envoie l’administration : “Les tentatives de contrôle médical ayant échoué à plusieurs reprises, (l’administration) a tenté de (le) joindre par téléphone et courrier électronique […]. Quatre tentatives les 24 et 25 septembre 2009 et 21 et 22 octobre 2009 ont encore échoué.”

Pierre-Dominique Schmidt dirigea la diplomatie belge à Paris de 2004 à 2007. Devant le Conseil d’Etat, il se dit maintenant “en détresse psychologique”.




mardi 19 janvier 2010

"C'est tout" par Alliance Ethique

L'Ire ou l'ivresse des réviseurs

UPDATED : Daerden: Di Rupo a été prévenu de l'illégalité 19.01.10 - 07:04

Elio Di Rupo, le président du PS, était au courant de l'illégalité du contrat de contrôle des comptes du Forem confié à l'ex-cabinet DC&Co, rapporte mardi la presse.

Une analyse juridique lui avait été envoyée en juillet 2007 par un professeur de droit. "Sur la base de la réglementation des marchés publics, dès que l'estimation, compte tenu de la durée prévue par le marché excède 67.000 euros HTVA, une mise en concurrence est obligatoire", écrivait l'expert. Celui-ci précisait par ailleurs que les statuts du Forem fixés par décret du Parlement et qui attribuent aux ministres régionaux la compétence de désigner les réviseurs de l'institut sont en "contradiction avec la législation fédérale sur les marchés publics". Selon le professeur de droit, la désignation de l'ex-DC&Co est bien illégale et les honoraires versés sont susceptibles d'être récupérés. De son côté, le cabinet du président du PS précise qu'Elio Di Rupo, alors ministre-président, dès qu'il a reçu le courrier, a envoyé une lettre au ministre du Budget, Michel Daerden, en lui demandant de prévenir tous les organismes d'intérêt public que la législation sur les marchés publics s'appliquait. Pour le cabinet, c'est ensuite Rudy Demotte qui a repris le dossier et qui a pris une circulaire en ce sens en février 2008.


L’attribution des contrats à DC&Co violerait l’article 10 de la loi du 24 décembre 1993 sur les marchés publics, dont sur le plan pénal, les auteurs sont passibles d’une peine d’emprisonnement d’un à cinq ans et Elio Di Rupo continue d'en rire :

"Est interdit à tout fonctionnaire, officier public ou toute autre personne physique ou morale chargée d’un service public d’intervenir d’une façon quelconque, directement ou indirectement dans la passation et la surveillance d’un marché public dès qu’il a un intérêt, soit personnellement, soit par personne interposée, dans l’une des entreprises soumissionnaires".
"l’existence de cet intérêt est présumée dès qu’il y a parenté ou alliance, en ligne directe jusqu’au troisième degré et, en ligne collatérale, jusqu’au quatrième degré entre le fonctionnaire ou l’officier et l’un des soumissionnaires"

Une information a judiciaire a été ouverte à Liège sur le dossier relatif au cabinet révisoral de BCG & Associés.
Une perquisition avait été menée dans les bureau de BCG début novembre par les enquêteurs de la section Ecofin de la police judiciaire de Liège dans le cadre du dossier concernant l'aéroport de Liège.
Selon la Libre, le ministre du Budget du gouvernement wallon de l'époque, Michel Daerden avaient confié le contrôle des comptes d'organismes publics à l'ex-société de révisorat DC&Co alors dirigée par son fils, le député Frédéric Daerden, ce qui est manifestement une infractions à la loi sur les marchés publics.
Alors ministre du Budget, Daerden a signé le 14 juin 2000 un arrêté ministériel
"confiant le contrôle des comptes au Forem à l'ex-DC&Co dont le gérant direct n'était autre que Frédéric Daerden"
Une même situation existe en ce qui concerne le Fonds Ecureuil (fonds de réserve) dont l'audit des comptes a été confié par arrêté du gouvernement wallon le 12 novembre 2003 à l'ex-DC&Co, alors que Frédéric Daerden, député wallon, était encore administrateur délégué du cabinet révisoral créé par son père et que ce dernier avait la tutelle sur le fonds en tant que ministre du Budget"


"Je suis un Grand Démocrate" :






Twitter Side :
Phineas_Barnum

@eliodirupo Une date déjà fixée pour les Daerden devant le "Conseil de déontologie" ? http://bit.ly/5dPqir http://bit.ly/83LF5Z

Chacsam @Phineas_Barnum pour l'heure éviter de le faire après le lunch

@Chacsam ;-)) Non justement: idéal pour délier les langues/langes ! #witboek

GeoffroyCoomans RT @lalibrebe: Daerden&Co : infractions en vue http://bit.ly/6bxAfD #Daerdengate #caputWalloniae #Daerden @GeoffroyCoomans Les Graaaaaaaaaaaaaaands accoooooooords ... avec mon fils #Daerdengate http://bit.ly/13ah6R

Premier café-philo de l'année pour PAC Mouscron : Michel Daerden : "Du révisorat à la politique", je me demande si ça va pas être annulé

Bernard Wesphael, chef de groupe Ecolo au Parlement wallon :
"L’exécutif wallon doit diligenter, dans les plus brefs délais, les moyens pour évaluer le préjudice subi par les finances publiques régionales, communautaires et locales du fait des pratiques du clan Daerden. A défaut, le parlement doit se saisir du dossier et décider de la mise sur pied d’une commission d’enquête pour faire toute la lumière sur un dossier qui n’a que trop duré et discrédite la vie politique"

Le CDH
invite l’exécutif wallon à prendre en urgence une circulaire pour assurer la transparence et éviter les conflits d’intérêts dans les missions révisorales
La suite ce mardi 19 janvier, pour l'interpellation du ministre de tutelle, Paul Furlan par Véronique Cornet, lors de la réunion de la Commission des affaires intérieures sur la situation du cabinet BCG.
Véronique Cornet dénonce l’amnistie que tente d’accorder le gouvernement wallon à l’ex-cabinet de réviseurs d’entreprises du ministre fédéral, Michel Daerden :
"Il est scandaleux de constater que les autorités qui sont garantes de la légalité et imposent des règles en matière de marchés publics violent la loi de cette façon. S’il y a infractions, elles doivent être sanctionnées. La loi doit s’appliquer à tous, quel qu’il soit"
"Tout le monde regrette la situation, mais ne la dénonce pas de peur d’être confronté à des cahiers de charges taillés sur mesure pour des entreprises proches du pouvoir. Il y a un système Daerden et il faut le démonter. J’ose espérer que le ministre Furlan suivra son président de parti. Il doit faire l’inventaire de tous les mandats révisoraux et ordonner la remise en concurrence de tous ceux qui n’ont pas été attribués légalement"
"En tant que bourgmestre, il y a des gens qui viennent me proposer de l’argent pour avoir des marchés, je les fous dehors. S’ils le font, c’est parce qu’il y a des mandataires qui acceptent. Après tout, ce sont des petites gens ou des petits indépendants qui souffrent"

Lire aussi :
"Michel, je plaisantais ! Tu peux arrêter "


Elio Di Rupo se réfère à l’IRE et à un décret
Pour le président du PS, c’est à l’Institut des réviseurs d’entreprises de faire son travail. Le CDH aussi monte au créneau.

Le président du PS Elio Di Rupo s’est référé mardi, sur les ondes de Bel-RTL, à l’Institut des réviseurs d’entreprises (IRE) et au décret en la matière dans le cadre de la polémique sur la cession des contrats du cabinet BCG & Associés (ex-cabinet Daerden). Ce dernier vient de scinder ses activités pour les transférer à trois entités dirigées par ses associés et partenaires. Les mandats jugés litigieux sur le plan déontologique ont été transférés à une des trois entités avant leur vente (avec des bénéfices à la clé) à d’autres cabinets révisoraux (PWC, etc.). “Dans toute cette affaire, il y a l’aspect légal. C’est à l’IRE de faire son travail”, a-t-il commenté. Il a rappelé le récent décret wallon en la matière et assuré que la concurrence serait respectée. “On remettra sur le marché les contrats qui n’ont pas été conférés par un marché public. En d’autres termes, pour tous les bureaux de réviseurs qui auraient aujourd’hui un contrat qui aurait été conféré sans marché public, on remettra (ce contrat) en jeu et on fera en sorte qu’il y ait une concurrence entre les uns et les autres”, a assuré le président du PS.

Mais l’IRE a introduit un recours devant la Cour constitutionnelle pour obtenir l’annulation du décret wallon imposant aux Organismes d’intérêt public (OIP) de changer de cabinet révisoral tous les six ans. D’après l’IRE, le texte adopté par le Parlement wallon le 30 avril 2009 est anticonstitutionnel, car il règle une matière relevant de la compétence du fédéral.

Après le MR et Ecolo, c’est au tour du CDH de monter au créneau sur le dossier. “Le CDH demande au gouvernement wallon de faire respecter le décret et de veiller à ce que le cabinet révisoral BCG et/ou les trois entités issues de la scission du cabinet soient déchargés sans délais des contrats litigieux pour assurer toute la transparence requise”, a écrit le parti humaniste dans un communiqué mardi. Il exige aussi que l’exécutif régional publie les résultats de l’étude commanditée sur les conséquences de l’arrêt de la Cour de cassation confirmant définitivement les conflits d’intérêts de BCG dans plusieurs dossiers.

Het wonderlijke leven van Michel D.

De opmerkelijke carriEre van de populairste Waalse politicusClown of niet, PS-minister Michel Daerden is de langst zetelende minister van het land. In grote delen van Vlaanderen, Brussel en Wallonië wordt het drankorgel, cijferwonder en liefhebber van vrouwelijk schoon uitgespuwd. Maar in Luik is hij God.

Op een zonovergoten terrasje in de Carré, de uitgaansbuurt in het hartje van Luik, onderhoudt Michel Daerden in de zomer van 1991 enkele journalisten. Een van hen vraagt of de PS'er zijn Porsche van de hand heeft gedaan. De socialist is immers met een bescheiden Volkswagen Golf gekomen. 'Ik heb mijn Porsche verkocht aan Jean-Claude Van Cauwenberghe. Die heeft hem trouwens rood geschilderd', klinkt het terwijl een trio blondines dat langsloopt uitvoerig wordt gemonsterd.

Qui a vu Frédéric Daerden ?

Frédéric Daerden doit-il son succès électoral aux frasques de son père ? Il ne nous appartient pas de le dire, mais il faut bien reconnaître que Daerden Jr a obtenu un résultat plus qu'honorable aux dernières élections européennes. Avec plus de 70.000 voix de préférence, le fiston, qui n'était que cinquième sur la liste, a doublé Christiane Vienne et Patrick Moriau, respectivement troisième et quatrième, pour se retrouver sur les bancs du Parlement.


Cabinet Daerden: information juidiciaire ouverte à Liège
Pour rappel, une perquisition avait été menée dans les bureau de BCG début novembre par les enquêteurs de la section Ecofin de la police judiciaire de Liège et ce, dans le cadre du dossier concernant l'aéroport de Liège.

Une information a judiciaire a été ouverte à Liège sur le dossier relatif au cabinet révisoral de BCG & Associés. Il s'agit en fait de l'actuel nom du cabinet intial créé par l'actuel ministre des Pensions Michel Daerden et dirigé jusqu'il y a peu par son fils Frédéric Daerden. "Le Parquet général a ouvert une information judiciaire depuis quelques semaines déjà sur base des informations qui sortent dans la presse. Des investigations ont eu lieu et d'autres vont suivre. Il n'y a pas encore d'instruction, mais nous poursuivons nos investigations. Le Parquet n'est pas inactif", nous a confié le Procureur général, Cédric Visart de Bocarmé. Il précise qu'il s'agit d'une information contre X et comme le dossier concerne un ancien ministre régional, il est du ressort du Parquet général ou de la Cour d'appel.

Pour rappel, une perquisition avait été menée dans les bureau de BCG début novembre par les enquêteurs de la section Ecofin de la police judiciaire de Liège et ce, dans le cadre du dossier concernant l'aéroport de Liège. Mais selon nos informations, les enquêteurs en ont profité pour emporter d'autres documents.Cabinet Daerden: information juidiciaire ouverte à Liège


Daerden : zones d’ombre à éclaircir
La Région devrait sortir une circulaire jeudi, mais l’analyse du passé s’impose.

Le ministre fédéral Michel Daerden (PS) s’est défendu d’avoir commis la moindre illégalité dans l’attribution de contrats révisoraux au cabinet de son fils Frédéric Daerden à l’époque où il était ministre régional et de la Communauté française (Budget). Dimanche, sur les plateaux de RTL-TVI, il a servi son explication habituelle, soulignant avoir pris ses distances du monde révisoral en 1994 et vendu toutes ses parts dans le cabinet qu’il avait créé en 1986. Ce dernier est le point de départ du cabinet BCG&Associés actuel (ex-DC&Co). "Le Fonds Ecureuil de la Communauté française a été octroyé à la Cour des comptes et à la société DDC représentée par M. Cammarata, celui de la Sofico a été attribué, en 1995 déjà, par le gouvernement wallon, sur proposition de Jean-Pierre Grafé, à Jean-Pascal Labille, un homme important en Wallonie, et le mandat du Forem a été attribué, en 2000, par le gouvernement wallon, sur proposition de Marie Arena, à Jean-Pascal Labille également", a-t-il réagi. Et de souligner qu’il n’était pas question de marché public à l’époque.

Or, force est de constater qu’il ne s’agit que d’une partie de la vérité, selon des observateurs. En effet, le contrôle des comptes du Forem a été confié à un collège de bureaux révisoraux constitué par par BCG (dirigé à l’époque par Daerden Jr) et TCLM (aujourd’hui RSM Belgium). "Ce collège agit conformément au mandat qui lui a été attribué en vertu de l’arrêté ministériel du 14 juin 2000 du ministre du Budget (Michel Daerden) et du ministre de l’Emploi et de la Formation (Marie Arena)", a répondu récemment l’actuel ministre du Budget wallon, André Antoine (CDH), à une question de la députée Véronique Cornet (MR). Même situation pour le Fonds Ecureuil dont l’audit a été confié à DDC par décision de l’exécutif de la Communauté française du 12 novembre 2003. Le ministre de tutelle du Fonds n’était autre que Michel Daerden et un des actionnaires de DDC n’est autre que Daerden Jr.

Quant à la Sofico, dont l’audit des comptes a été confié à Jean-Pascal Labille, force est de constater que celui-ci était l’associé de Michel Daerden en 1994. La loi sur les marchés publics, qui s’impose aux Organismes d’intérêt public (OIP), date, elle, du 24 décembre 1993 ! Au regard de l’article 10 de cette législation, il y a donc infraction d’après des juristes.

Pour l’heure, sur proposition du ministre Paul Furlan, l’exécutif wallon devrait sortir une circulaire jeudi. Le texte est actuellement en discussion en intercabinets, et il serait l’exécution du décret wallon de mai 2009. La circulaire devrait ordonner l’élaboration du cadastre des contrats révisoraux supérieurs. Quant aux contrats litigieux de BCG (une quinzaine, voire plus selon des observateurs), Michel Daerden reconnaît qu’il est naturel qu’ils soient remis sur le marché.


lundi 18 janvier 2010

"le Blue Monday"

Aujourd'hui, c'est officiellement le pire jour de l'année !

Le Blue Monday a été décrit dans une étude réalisée par FirstCare, comme le jour le plus déprimant de l'année où l'absentéisme est particulièrement important !


Lire aussi:
L'effet anti-dépresseur du sperme
Des chercheurs se sont intéressés de près à certains mécanismes susceptibles de faire varier l'humeur de la femme après un acte sexuel. Surprise : le sperme posséderait quelques vertus insoupçonnées. L'équipe de Gordon Gallup (Université de New York) a recruté 293 volontaires féminines hétérosexuelles. Celles-ci ont rempli un questionnaire précisant la fréquence de leurs rapports sexuels et de l'utilisation du préservatif par leur partenaire. Par ailleurs, l'humeur des sujets a été mesurée par le Beck Depression Inventory, un questionnaire standardisé. Un score au-dessus de 17 est interprété comme le signe d'une dépression. Moins le score est élevé, meilleure est l'humeur.Résultat : les femmes dont le partenaire n'utilise jamais de capote ont obtenu un score de 8, celles qui en usent parfois de 10,5, souvent de 15 et tout le temps de 11,3. Quant aux femmes n'ayant pas de rapports sexuels du tout, leur score moyen s'est établi à 13,5. Autre résultat : plus l'intervalle de temps depuis le dernier rapport non protégé est long, plus l'humeur des femmes est sombre. Cette caractéristique n'existe pas chez les femmes aux rapports protégés par un préservatif masculin. Enfin, les tentatives de suicide montrent elles aussi une corrélation positive avec l'usage de ce préservatif.


Le "plus beau job du monde" s'est transformé en cauchemar
Le Britannique qui avait gagné la compétition pour passer six mois sur sur la Grande Barrière de corail, en Australie, vient de rentrer chez lui. Mais ce qui était présenté comme le "meilleur job du monde", n'a pas été de tout repos.

Belgium, one point !

Le principe de neutralité

Propos ahurissants de Laurette Onkelinx, l'ancienne Ministre de tutelle des Cultes, ce dimanche sur la RTBF:
"Monseigneur Léonard pourrait bien remettre en cause le compromis belge;
il a souvent remis en question des décisions prises par le parlement" et a "des positions éthiques qui posent problème, notamment son opposition à l'avortement et à l'euthanasie"

Une ministre en fonction a-t-elle le droit de s'en prendre "aux positions jugées conservatrices de l'évêque André-Mutien Léonard, qui pourraient remettre en cause le compromis belge qui se fonde sur le principe de neutralité." ?
Neutralité dont le paradoxe est que la laïcité en Belgique est juridiquement considérée et subsidiée comme une réligion.


Le principe de neutralité ne lui ordonne-il pas justement de s'abstenir de ce genre de commentaires et à fortiori de donner des leçon d'éthique, à ceux qui en ont une ?


Twitter side:
Laurette sur #MAP : Maroy lui suggère le flop de la semaine ... et si Maroy était le flop médiatique de la décennie ?

LB2S Demandons @pierrehaski et @pascalriche d'avoir l'extrême amabilité de modifier un titre insultant et haineux http://bit.ly/56gLEN . RT SVP


Lire aussi:
Le Dieu du MRAX et celui des Chrétiens

Parcourant au hasard d’un lien la page d'accueil du Mrax, j’y (re)découvre que les relations du CA avec son personnel ne semblent guère s’être améliorées, et que dans le même temps, la plate-forme s'est transformée en lieu d’apologie de la Direction par le biais de cinglants communiqués. On y apprend incidemment que les instances du MRAX saisissent le Bureau de conciliation « face à des représentants syndicaux irresponsables et à certains travailleurs « va-t’en-guerre » ».