samedi 21 juin 2008

La tête sur le Biot

Updated
Francine Biot suspendue
Après avoir entendu la commissaire en chef Francine Biot, inculpée samedi de corruption passive, le collège échevinal de Charleroi a décidé de la suspendre de ses fonctions par mesure d'ordre. Elle sera remplacée temporairement par Philippe Stratsaert.
Francine Biot, après avoir été entendue par la juge d'instruction France Baekeland, a été inculpée ce samedi en fin d'après-midi de corruption passive par fonctionnaire de police. Ce qui est une circonstance aggravante.



video



Arrêtée vendredi soir, la commissaire en chef de la zone de police de Charleroi a cependant été remise en liberté.


video


L'entrepreneur Michel Vandezande de Gilly, a, quant à lui, été inculpé de corruption active et de fraude aux marchés publics. Il a été placé sous mandat d'arrêt et écroué à la prison de Jamioulx, apprend-on auprès du Parquet de Charleroi. Sa société est déjà impliquée dans d'autres affaires.



Lire aussi:

Charleroi: plainte contre un entrepreneur pour déboisement d'un terril
Une plainte a été déposée contre l'entrepreneur Vandezande, de Gilly, à la suite du déboisement non autorisé d'une partie du terril des Hiercheuses à Marcinelle, a indiqué vendredi le parquet de Charleroi. C'est la division Nature et Forêts de la Région wallonne qui est à l'origine de cette plainte
Le terril des Hiercheuses, également appelé terril de la Tombe, à Marcinelle, avait été mis en vente il y a quelques mois. Il s'agit d'un site présentant un grand intérêt pour la biodiversité. Pourtant, des travaux d'abattage ont été entrepris sur le versant de la rue des Hiercheuses du terril, sans qu'aucun permis d'urbanisme n'ait été accordé à l'entrepreneur.

Pétrole

Le pétrole termine à près de 135 dollars

Le pétrole a clôturé en nette hausse vendredi à New York, achevant la semaine à près de 135 dollars le baril, juste avant une réunion sensible des acteurs du marché en Arabie Saoudite pour déceler les causes de la flambée des cours.

L'âne: Chavez menace de couper les livraisons de pétrole
Le président vénézuélien Hugo Chavez a menacé jeudi de ne plus fournir de pétrole aux pays européens qui appliqueraient la nouvelle loi de l'Union européenne sur l'expulsion des immigrés sans papiers adoptée mercredi par le Parlement européen.


L'Hahn:





Histoire de l'âne Pedro
C'est François qui part s'installer au Mexique. Une fois là-bas, il achète un ranch, puis il va au village chez le vendeur de chevaux.
- Bonjour M. le vendeur de chevaux, j'ai acheté le ranch au bord de la falaise et j'aimerais acheter 5 chevaux.
- J'ai 5 chevaux à vous vendre, mais il faut également acheter mon âne. Son nom est Pedro.
- Je n'ai pas besoin d'âne, uniquement de 5 chevaux.
- Mais je vous assure...- NON !- Bon, comme vous voulez, mais je vous ai prévenu.Donc François prend ses chevaux et les lâche sur son terrain bordé d'une falaise. Le lendemain il va s'assurer que tout va bien. Une fois arrivé sur son terrain... Oh ! Stupeur, les 5 chevaux sont morts écrasés au bas de la falaise. Et comme il lui faut absolument des chevaux, il retourne chez le vendeur.- Bonjour M. le vendeur, mes chevaux sont morts, il m'en faut 5 autres.
- J'ai 5 chevaux à vous vendre, mais il faut également acheter mon âne. Son nom est Pedro.
- Je ne veux pas d'âne, uniquement 5 chevaux.
- Mais je vous assure...- NON !!!- Bon, comme vous voulez, mais je vous ai prévenu.Sur ce les 5 chevaux achetés sont immédiatement enfermés dans l'enclos au bord de la falaise. Le lendemain, quand François va voir ce qu'ils deviennent, il retrouve les 5 chevaux morts au bas de la falaise.- Pas possible ! Encore ! ... Il m'en faut 5 autres.Il retourne donc chez le vendeur.
- Bonjour M. le vendeur. Les 5 chevaux que vous m'avez vendus hier se sont écrasés au bas de la falaise. Est-ce qu'il vous en reste 5 autres ?
- Il m'en reste 5 autres, mais il également acheter mon âne, son nom est Pedro.François étant un peu abattu, il répond au vendeur :
- Bon d'accord je l'achète.Et le soir même l'âne et les chevaux sont placés dans l'enclos au bord de la falaise. Le lendemain, François va voir comment vont ses animaux, et, surprise, l'âne et les 5 chevaux gambadent dans la prairie.

- Incroyable, ils n'ont pas sauté !!!François est tellement content qu'il va voir le vendeur pour lui dire que ses chevaux sont encore en vie.
Le vendeur lui répond :- C'est normal je vous avais prévenu. Il fallait acheter l'âne tout de suite.
- Mais pourquoi ? Je ne comprends pas...
- Mais c'est simple. Pedro l'âne arrête la chute des chevaux.

Des "réflexes épidermiques de gauche"

L'épouse du président de la République française s'explique dans Libé:


video

'hitleriaanse' praktijken

Cela "déménage" en flandre ...



De Morgen publie une interview de l'ancien patron de la VRT, Tony Mary, qui critique vertement Carl Decaluwé, le scpécialiste "médias" du Cd&V

  • die hij 'hitleriaanse' praktijken aanwrijft

    Ainsi que le ministre N-Véhahiste des médias, Geert Bourgeois et sa tête de grand champion qui exsude l'intelligence :
  • 'de vleesgeworden mediocriteit'

Ook lezen:
Tony Mary haalt zwaar uit naar Bourgeois en Decaluwé

Voormalig VRT-baas Tony Mary haalt in een interview met De Morgen zwaar uit naar CD&V-mediaspecialist Carl Decaluwé, die hij 'hitleriaanse' praktijken aanwrijft, en naar mediaminister Geert Bourgeois (N-VA), 'de vleesgeworden mediocriteit'.De heftige reacties komen er in de nasleep van de bespreking van het rapport van het Rekenhof over de VRT in de mediacommissie van de Vlaamse Raad.Dat rapport stelt dat er onder het bewind van Mary zeker geen corruptie is geweest en dat alles marktconform verliep, maar stelt wel een aantal kritische vragen over bepaalde aanbestedingen.Het Duitsland van 1932Volgens Mary gebruikt CD&V-mediaspecialist Carl Decaluwé dat rapport op een oneigenlijke manier. 'Laten we een kat een kat noemen: al vier jaar lang zorgen Carl Decaluwé en zijn maatje Jurgen Verstrepen (Lijst Dedecker) voor een sfeer zoals in het Duitsland van 1932.Mary: 'Wat me het meest schokte, was toen Bart Caron (VlaamsProgressieven) een argumentatie wou ontwikkelen en Decaluwé meteen begon te roepen in de beste hitleriaanse traditie: (met luide stem) 'Gij zoudt beter zwijgen, gij! Gij zijt betrokken partij! Gij zit hier alleen uw voorzitter Bettina Geysen (ex-topvrouw VRT, vandaag voorzitter van de VlaamsProgressieven) te verdedigen!' Dat is antidemocratisch, een parlement onwaardig', aldus Mary.

Vlaamse regering kan nieuwe leden VRM benoemen

De Vlaamse regering kan nieuwe leden aanstellen voor de raad van bestuur en de algemene kamer van de Vlaamse Regulator voor de Media (VRM), het orgaan dat toeziet op de naleving van de mediaregelgeving. Het Vlaams parlement heeft vandaag een voorstel van decreet goedgekeurd dat dit mogelijk maakt. Dat decreet voert ook een ontslagmogelijkheid in voor de leden van de VRM-organen.

Vlaamse Media Maatschappij behoudt uitzendrechten KBWB
Zondag 29 juni zendt 2BE, het tweede televisienet van de Vlaamse Media Maatschappij (VMMa), voor het tiende jaar op rij het Belgisch kampioenschap wielrennen rechtstreeks uit. Begin dit jaar verlengde de VMMa haar samenwerkingsakkoord met de Koninklijke Belgische Wielrijdersbond (KBWB), zo zegt Dirk Deferme, chef-sport van de VMMa.Over het akkoord, dat eerder dit jaar werd afgesloten en tot en met 2011 loopt, werd nog niet gecommuniceerd. "Maar nu konden we moeilijk anders, op 29 juni komt het BK er al aan", zegt Deferme.

La voiture de la chef

De la A8, on semble être en train de glisser vers le C4 ...

Updated
Position prise ce samedi matin par le collège communal de Charleroi :
« Pas de décision administrative, dans l’attente d’unedécision judiciaire »
Le premier échevin Ficheroulle a rappelé que le dossier relatif aux travaux de reconstruction du commissariat de police de Marcinelle avait été transmis depuis plus d’un an à la juge d’instruction France Baekeland :
« Certains éléments ont amené le service juridique de la ville à considérer que le marché relatif à cette reconstruction ne s’était pas passé régulièrement »
Le Pan nous relatait il y a peu qu'Ingrid Colicis estimait trop coûteuse au vu des finances carolos l’A8 en passe d'être commandée pour la chef de zone Francine Biot. Un sursaut de conscience bien sûr sans rapport avec la profonde détestation que se vouent les deux femmes, précisait-il.
Les Médias nous apprennent que la Chef de zone et ancienne étudiante de Christian De Valkeneer - à cette heure pas inculpée- a testé cette nuit les cellules de ses clients plus habituels. Un méandre de ce nouvel hydre des mers de ce Michel Vandenzande, ami de trente ans Jean Claude Van cauwenberghe perquisitioné la semaine dernière dans le cadre de la construction d'un hall omnisports à Beaumont.


Lire aussi:
La commissaire en chef Biot privée de liberté
La commissaire en chef et chef de zone de Charleroi Francine Biot est privée de liberté depuis vendredi après-midi. Son domicile de Sorle Saint-Géry a été perquisitionné dans le cadre d’un dossier ouvert chez la juge d’instruction France Baeckeland
Ce sont nos collègues de la RTBF qui ont donné les premières informations vendredi dans la soirée.
Des perquisitions ont été opérées dans l’après-midi en son domicile privé, à Solre-Saint-Géry, dans l’entité de Beaumont. Dans la foulée des perquisitions, elle était auditionnée en son domicile par une équipe de la police judiciaire fédérale, et privée de liberté pour une durée maximale de 24 heures.
Cette opération entre dans le cadre d’un dossier actuellement à l’instruction entre les mains de la juge France Baeckeland. Il s’agit de l’attribution d’un marché pour la construction d’un nouveau commissariat de police à Marcinelle.
Les bâtiments avaient en effet été détruits dans un incendie criminel. Depuis, les policiers sont logés dans des bâtiments préfabriqués. La construction d’un nouveau bâtiment est à l’ordre du jour depuis de nombreux mois.
Le nom de l’entrepreneur Michel Vandezande est à nouveau cité également dans ce dossier. Le siège de la société, à Gilly, a d’ailleurs été également perquisitionné hier matin.
On sait que Francine Biot est “ proche ” de la famille Vandezande. Mais à l’heure actuelle, si le Procureur du Roi De Valkeneer confirme la privation de liberté, il n’en dit pas plus.


Baisse des faits de violence grave à Charleroi

57% de hold-up en moins pour l'arrondissement et 63% de baisse pour la seule zone de Charleroi, diminution encore des attaques de petits commerces de 26% dans l'arrondissement et de 34% pour Charleroi, entre 2006 et 2007.

La commissaire Biot privée de liberté à Charleroi
La commissaire en chef et chef de zone de Charleroi Francine Biot est privée de liberté depuis vendredi après-midi. Son domicile de Sorle Saint-Géry a été perquisitionné dans le cadre d’un dossier ouvert chez la juge d’instruction France Baeckeland.Come toujours à Charleroi, il serait question de faux et usage de faux, faux en écriture et détournements dans le cadre du dossier de la rénovation du commissariat de Marcinelle, qui suite à un incende il y a 3 ans a été reconstruit par l’entreprise Vandezande, dont le patron est un proche de Jean Claude Van Cauwenberghe.

Le Toit du monde belge

Que se passe-t-il sur les toits royaux ?

"Les travaux de restauration du toit du Palais royal sont divisés en deux chantiers, l'un sur la partie gauche du toit, l'autre sur la partie droite.
  • Sur l'un des chantiers travaille une firme flamande, sur l'autre une firme wallonne.Sur les trois travailleurs polonais employés par la firme flamande, deux travaillent au noir et n'étaient pas inscrits.
  • Sur la partie du toit restaurée par une firme wallonne, le nom d'un travailleurs français n'a pas été retrouvé dans la banque de données de la sécurité sociale."

Saddam Hussein, un ami de trente ans

Reportage sur France3 à propos du "boucher de Bagdad"


vendredi 20 juin 2008

"Guy Verhofsatdt a complètement glissé à gauche"

Monsieur 10% aime l'étiquette de "nationaliste flamand" mais se veut plus libéral que les libéraux.

Le VLD a le même problème que le MR. J'étais partisan de l'idéologie de Guy Verhofsatdt mais dès qu'il est arrivé au pouvoir, il s'est adapté pour y rester et a complètement glissé à gauche."


Lire aussi:
Sur le populisme de Dedecker…
Je viens d’achever à l’instant la lecture de cette interview du “trublion” de la démocratie belge qu’on ne présente plus, Jean-Marie Dedecker. Celui-là même qui est taxé de “populisme de drrrrroite (entendez “très à droite”)” et conspué par bon nombres de confrères politiques.

Interview de Peter-Jürgen Boock

Il y a près de trente ans, le patron des patrons allemands Hanns-Martin Schleyer, était enlevé par la RAF et détenu à Bruxelles.


Sur la route de BHV (II)

La RTBF propose une retrospective sous forme d'interviews exclusives, concernant les négociations qui ont eu lieu en mai 2005 pour tenter de résoudre le problème de Bruxelles-Halle-Vilvorde.
Deuxième interview et épisode : Olivier Maingain à à Sint-Pieters-Leeuw.

Pierre-Do devant le tribunal correctionnel

Fin mai, le Grand Pote au Grand Timmonier connaissait quelques ennuis de circulation dans la capitale phare du continent. L’ex-ambassadeur de Belgique à Paris, Pierre-Dominique Schmidt, doit comparaître le 25 août devant le tribunal correctionnel de Paris pour notamment avoir conduit un véhicule sous l’emprise de produits stupéfiants.


Lire aussi:
L'ex-ambassadeur de Belgique arrêté sous l'emprise de stupéfiants

Pierre-Dominique Schmidt comparaitra, lundi 25 août, devant le tribunal correctionnel de Paris. Il nie les accusations.
L'ancien ambassadeur de Belgique à Paris, Pierre-Dominique Schmidt, aurait été contrôlé par la police, le 26 mai à Paris, au volant d'un véhicule doté de plaques d'immatriculation diplomatiques alors qu'il n'en avait plus le droit et également sous l'emprise de stupéfiants. Il doit comparaître le 25 août devant le tribunal correctionnel de Paris.
Le diplomate également soupçonné d'escroquerie
Outre les faits qui lui sont reprochés, il sera également jugé pour avoir omis de mettre sa ceinture de sécurité ainsi que pour usurpation d'identité a-t-on précisé, vendredi 20 juin, de source judiciaire. Soupçonné par sa hiérarchie de tentative d'escroquerie, Pierre-Dominique Schmidt avait été relevé de ses fonctions d'ambassadeur de Paris et rappelé à Bruxelles à l'automne 2007. Il aurait transmis à une agence parisienne de la banque belge Fortis un document falsifié, en le présentant comme une garantie du ministère des Affaires Etrangères pour obtenir un prêt.

VGE et la constitution bis

11.115 demandes d'asile en 2007

La Belgique a enregistré 11.115 demandes d'asile en 2007, une légère baisse par rapport à l'année précédente (11.587).
Ces demandes ont été introduites principalement par des ressortissants de Russie, Serbie-Monténégro, Irak, République démocratique du Congo et Afghanistan

Le nouveau Secrétaire d'État à la Lutte contre la pauvreté

C'est Jean-Marc Delizée et depuis le dimanche 19 avril qui le voyait prêter serment devant le Roi ... le vide, le néant, ...

Avec Laloux, l'irrésistible erreur de casting, il y a avait au moins du sport. Vous avez dit esbroufe et vacuité ?

Il est vrai que l'article du Pan paru il y a plus de deux mois était prémonitoire:
Jean-Marc Delizée
Secrétaire d’État à la Lutte contre la pauvreté, PS
Dernier arrivé au gouvernement, Jean-Marc Delizée, le nouveau pion-pion à son Elio, a fait une entrée fracassante sur la scène fédérale. Il profite de la sortie assez controversée du roi de la brioche namuroise, Frédéric Laloux, pour se voir quasi décerner le titre de Messie socialiste ou de « celui-qui-ne-nous-fera-plus-honte-parce-qu’invisible ».

En attendant le Traité au Parlement

video

La pire contre-attaque

Nous nous posions la légitime question de savoir ce que fabriquait la (dernière) Secrétaire d'État à la Personne handicapée ... notre appel a été entendu, car cette dernière vient de convoquer la presse pour faire parler d'elle, conscientisée à son déficit "image", ce qui est considéré comme un crime pour son parti. Le tout est de faire parler de soi, même si on a rien à dire, la preuve:

17/06/08 Julie Fernandez Fernandez : premier bilan


Le camarade du site Solidaire avec ses camarades, nous résume comme suit:

"Depuis 3 mois au Gouvernement, voici déjà 4 actions concretes :

1. Elle a participé à l’installation du nouveau Conseil Supérieur National des Personnes handicapées.
2. Fin de l’inégalité du Prix de l’amour : La secrétaire d’État Julie Fernandez-Fernandez met fin à une inégalité envers les personnes handicapées en couple en réalisant réalisé l’abattement du prix de l’amour
3. Un arrêté royal concernant le traitement des dossiers en faveur des personnes en situation de handicap est entré en vigueur.
4. L’intérêt des personnes à mobilité réduite a été pris en considération dans les contrats de gestion du groupe SNCB."




... qui s'empresse de conclure: "cela ne suffit pas, mais il me semble qu’elle a présenté un programme avec des points précis".



Une autre conclusion ou des commentaires ?

jeudi 19 juin 2008

Info GSM.be

Les ondes électromagnétiques peuvent être générées d'une manière naturelle ou d'une manière artificielle. Une onde électromagnétique est une double ondulation, d'un champ électrique, d'une part, et d'un champ magnétique, d'autre part. Ces champs sont perpendiculaires l'un à l'autre et se déplacent dans l'air, avec la même ondulation, à la vitesse de la lumière, soit près de 300.000 kilomètres par seconde.

Les quatre caractéristiques principales d'une onde électromagnétique sont:


  1. la fréquence

  2. la longueur d'onde

  3. l'énergie photonique

  4. l'amplitude

    Trois de ces caractéristiques sont liées entre elles:
    plus la fréquence est haute, plus la longueur d'onde est courte et plus l'énergie photonique est élevée.

    La suite sur InfoGSM.be

Treaty


Lire aussi:
Tenter de sauver le traité de Lisbonne
Les dirigeants de l'UE se retrouvent jeudi pour tenter de sauver le traité de Lisbonne, sérieusement mis à mal par le "non" irlandais, et redonner du lustre à l'Europe en montrant qu'ils agissent face au pétrole cher, en dépit de leurs divisions sur le sujet.

La langue et la loi française

Et chez nos voisins français ???
Echaudés par nos soucis et misères linguistiques ?

La langue et la loi
Le Sénat refuse d'inscrire les langues régionales dans la Constitution
Le gouvernement n'a pu obtenir, mercredi, le maintien dans le projet de réforme des institutions de cette disposition qui avait été introduite par les députés.

Appel à témoignages: Les langues régionales, un "patrimoine" à inscrire dans la Constitution ?

Le Lundi de l'heptalogue (I)

C'est l'été et bientôt les vacances scolaires... et comme pendant toutes les bonnes vacances scolaires qui se respectent, les séries sortent.

Après, Pékin se prépare et Sur la route de BHV voici
"Coco" qui nous propose le lundi (soit le numéro 1) de la "série vidéo hebdomadaire" suivante:



Lundi
envoyé par charlydupuis


L'explication donnée est la suivante:
"Si les néos-libéraux continuent encore un peu à jouer avec la valeur travail, en pratiquant l'exclusion tous azimuts, il y aura de plus en plus de monde pour faire la manche à la sortie du métro, en grève ou pas… 6 mois après l'élection d'un nouveau président, portrait d'un désastre. Ce "lundi" est le premier volet de l'heptalogue, la nouvelle série de Benjamin Choisnard et Charly Dupuis, les têtus politiques des "éclats de campagne"."

Moi, je ne sais toujours pas ce que c'est le néo-libéralisme, qui semble être l'opposé du "progressisme" et ce n'est pas la vidéo qui nous l'explique - aurons-nous la réponse dimanche ? Le suspense est intenable !

Si vous voulez connaître les secrets de la valeur travail à la sauce progressiste belge, c'est ici.

mercredi 18 juin 2008

Sur la route de BHV (I)

La RTBF propose une retrospective sous forme d'interviews exclusives, concernant les négociations qui ont eu lieu en mai 2005 pour tenter de résoudre le problème de Bruxelles-Halle-Vilvorde.

Première interview et premier épisode : Laurette Onkelinx à Lembeek.

video

Les armes nucléaires: c’est elles ou nous !

Ciné-débat: Un danger plus actuel que jamais…



Vendredi 20 juin 2008 – 2 séances : 14h et 20h – au Botanique –entrée gratuite

Programme:
A Mother’s Prayer (30 minutes)
Film documentaire (couleur & N/B) basé sur le reportage d’une mission scientifique à Hiroshima peu de temps après la bombe et en appelant à l’abolition de l’arme nucléaire par la voix d’une mère qui a perdu son fils lors de l’explosion.

Mayors for Peace (5 minutes)
Clip de présentation du réseau des Maires pour la paix initié par le maire d’Hiroshima et qui regroupe aujourd’hui plus de 2000 maires de par le monde dont plus de la moitié des bourgmestres belges tous partis confondus.
Débat avec experts et militants

Eric Remacle (professeur ULB- directeur Pôle Berheim ) : Après la dissuasion, l’utilisation ?

Henri Firket (professeur émérite ULG et président de l'Association Médicale pour la Prévention de la Guerre Nucléaire, branche belge francophone de l'IPPNW) : Des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire, pourquoi ?

Pol D’Huyvetter (Mayors for Peace) : Agir et faire campagne pour l’abolition des armes nucléaires

A l’occasion du 40ème anniversaire du Traité de Non Prolifération

Une organisation du CNAPD, en collaboration avec le MIR IRG, Etopia, Attac Bruxelles et Libération films

La "dernière offre"

Notre infatigable e-ami Guillaume nous propose un "étonnant" article du Monde, qui titre:
Pour l'autonomiste flamand Geert Bourgeois, en Belgique, "le confédéralisme est la seule solution possible".

Je vous en propose l'intégrale, car il est difficile d'en extraire la substantifique moelle de l'autisme flamingant; des commentaires pourraient s'intercaler plus tard, mais globalement, cela se passe de commentaire.


"A un mois de l'échéance fixée pour trouver un accord entre Flamands et francophones pour régler la crise institutionnelle belge, le premier ministre, le chrétien-démocrate flamand Yves Leterme, est poussé dans le dos par son camp pour adopter une ligne dure. Marianne Thyssen, la nouvelle présidente de son parti, vient d'évoquer la "dernière offre" faite aux francophones avant une rupture de la solidarité entre les régions.

"Il faut aller vite maintenant. L'insatisfaction croît en Flandre, où l'on veut, notamment, plus de maîtrise sur la fiscalité, l'emploi, la politique familiale et la santé", explique au Monde Geert Bourgeois, ministre du gouvernement régional de Flandre pour les relations extérieures et ex-président de la Nouvelle Alliance flamande (NVA), la formation nationaliste associée aux chrétiens-démocrates flamands.
"Un refus persistant des francophones nous mènerait à une crise grave, une crise de régime", diagnostique le responsable autonomiste qui s'exprime "à titre personnel". Refusant le terme de "séparatiste", "trop négatif, évoquant le repli alors que je veux une Flandre ouverte sur l'Europe et le monde", Geert Bourgeois avance sa solution pour la Belgique : le confédéralisme. "Une Flandre et une Wallonie indépendantes, oeuvrant ensemble dans un cadre confédéral et insérées dans l'ensemble européen". Et Bruxelles, troisième région du pays ? "C'est sa situation particulière qui fait du confédéralisme la seule solution possible. Bruxelles ne peut être une région à part entière. Elle est dépendante de la Flandre et de la Wallonie - mais surtout de la Flandre dont elle doit rester la capitale - et elle joue un rôle particulier en Europe."

STATUT PARTICULIER POUR BRUXELLES
Selon M. Bourgeois, il faut trouver pour Bruxelles, qui accueille le siège des institutions européennes, un statut particulier, sui generis. Le ministre reprend l'idée d'une sorte de district européen, calqué sur le modèle de Washington DC, la capitale fédérale américaine, et d'une cogestion de la ville par la Flandre et la Wallonie. Il dénonce l'attitude du président de la région de Bruxelles, Charles Picqué, qui a ébauché il y a quelques semaines un rapprochement politique entre Bruxelles - enclavée dans la Flandre historique bien que majoritairement francophone - et la Wallonie. "Cette fédération wallo-bruxelloise serait contraire à la réalité institutionnelle du pays", estime-t-il.
M. Bourgeois affirme qu'une solution concertée est toujours possible. Mais il met en garde contre un blocage persistant "alors que tous les partis démocratiques flamands réclament plus d'autonomie".
Le ministre flamand assure que l'image internationale de sa région n'est "pas mauvaise", "même si le monde francophone nous décrit comme des semi-racistes ou des crypto-fascistes". Il minimise les mesures discriminatoires prises ces derniers mois par une série de municipalités flamandes pour affirmer leur "caractère flamand" en excluant toute autre langue que le néerlandais de la vie publique ; ou le refus d'agrément de maires dans des villes à majorité francophone en Flandre. Ces incidents ont valu à la Flandre des critiques du Conseil de l'Europe et du comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination raciale."


Lire aussi:
Moureaux : « Oser le confédéralisme »
« Essayons de négocier une nouvelle Belgique, sur une base confédérale. »
Updated:
Philippe Moureaux, ça secoue
Réagissant à l'interview de Philippe Moureaux dans Le Soir mercredi, qui ouvrait à l'idée d'un modèle confédéral pour la Belgique, basé sur les Régions, et qui encourageait les francophones à négocier une réforme de l'Etat substantielle, le CDH enrage, Ecolo critique, le MR temporise, le PS soutient. Le CD&V voit une « ouverture ».

mardi 17 juin 2008

Ga uw gang

Updated
Allez votre corridor, disent les flamands, quand ils veulent se montrer aimables.
Petit point des relations belgo-flamandes, en dehors de ce foutu corridor ...
  • Moureaux : « Oser le confédéralisme »
    Le socialiste évoque pour « Le Soir » ce que beaucoup de francophones envisagent désormais : une nouvelle Belgique.
    L'édito de Béatrice Delvaux: "L'heure n'est plus au romantisme"
  • La province du Brabant flamand soutient Overijse
    La députation provinciale du Brabant flamand soutient les communes qui envoient des admonestations écrites aux commerçants qui font usage de publicités dans une autre langue que le néerlandais.
    Une étoile bleue à Overijse ?
    Pour les mêmes raisons que celles invoquées par le Premier ministre Yves Leterme (CD&V/ N-VA) – c’est-à-dire violation de la Constitution –, le ministre flamand de l’Intérieur, Marino Keulen (VLD), a désapprouvé l’initiative de la commune d’Overijse d’installer un bureau des plaintes où la population est invitée à dénoncer les commerçants faisant usage d’autres langues que le néerlandais dans leurs devantures, panneaux et publicités. Keulen veut rencontrer les autorités communales. Son invitation est parvenue au collège qui s’est réuni, lundi soir, pour en discuter, mais sans prendre de décision à cet égard.
    Bataille linguistique en Flandre
    Trois semaines après l'arrivée au pouvoir d'Yves Leterme, les tensions communautaires ressurgissent à Bruxelles.
    Les panneaux publicitaires en anglais qui bordent la nationale menant à Overijse, ne font pas illusion. Dans cette commune flamande de 24 000 âmes, à la périphérie sud de Bruxelles, la langue de Shakespeare n'a officiellement pas droit de cité. M. le maire en a décidé ainsi. Et pour bien se faire comprendre, il vient d'écrire une lettre à une agence immobilière qui avait eu l'audace d'apposer devant une jolie maison en brique, juste à côté de la classique inscription en néerlandais Te Koop («à vendre»), la traduction anglaise, «for sale». «Cette commune appartenant à la région flamande, il est important que vous utilisiez exclusivement le néerlandais. Nous espérons que votre entreprise contribuera à l'avenir de façon positive à la préservation de son caractère flamand», écrit l'édile, en exigeant une «réponse rapide».
  • 17/06 - Communautaire : un accord le 15 juillet ? Vos questions à Olivier MAINGAIN et Eric VAN ROMPUY
    A 4 semaines précisément du mardi 15 juillet, le premier ministre Yves LETERME peut-il encore décrocher, comme annoncé, un accord sur le communautaire ? Scinder BHV ? Elargir Bruxelles ? Nommer les bourgmestres de la périphérie ? Transférer des compétences ? Benoit PATRIS reçoit Eric Van Rompuy, député flamand CD&V, et Olivier MAINGAIN, président du FDF.
    Posez-leur toutes vos questions sur ce blog ou au 070/22 37 37
    Téléchargez le podcast en cliquant ici
    Commentaires (51)
  • Pour l'autonomiste flamand Geert Bourgeois, en Belgique, "le confédéralisme est la seule solution possible"

    A un mois de l'échéance fixée pour trouver un accord entre Flamands et francophones pour régler la crise institutionnelle belge, le premier ministre, le chrétien-démocrate flamand Yves Leterme, est poussé dans le dos par son camp pour adopter une ligne dure. Marianne Thyssen, la nouvelle présidente de son parti, vient d'évoquer la "dernière offre" faite aux francophones avant une rupture de la solidarité entre les régions.

    "Il faut aller vite maintenant. L'insatisfaction croît en Flandre, où l'on veut, notamment, plus de maîtrise sur la fiscalité, l'emploi, la politique familiale et la santé", explique au Monde Geert Bourgeois, ministre du gouvernement régional de Flandre pour les relations extérieures et ex-président de la Nouvelle Alliance flamande (NVA), la formation nationaliste associée aux chrétiens-démocrates flamands.
    "Un refus persistant des francophones nous mènerait à une crise grave, une crise de régime", diagnostique le responsable autonomiste qui s'exprime "à titre personnel". Refusant le terme de "séparatiste", "trop négatif, évoquant le repli alors que je veux une Flandre ouverte sur l'Europe et le monde", Geert Bourgeois avance sa solution pour la Belgique : le confédéralisme. "Une Flandre et une Wallonie indépendantes, oeuvrant ensemble dans un cadre confédéral et insérées dans l'ensemble européen". Et Bruxelles, troisième région du pays ? "C'est sa situation particulière qui fait du confédéralisme la seule solution possible. Bruxelles ne peut être une région à part entière. Elle est dépendante de la Flandre et de la Wallonie - mais surtout de la Flandre dont elle doit rester la capitale - et elle joue un rôle particulier en Europe."

  • Histoire du mouvement flamand
    Le Mouvement flamand expliqué aux francophones. Le mouvement flamand a joué un rôle fondamental dans la transformation de la Belgique. Pour comprendre la position flamande sur Bruxelles, les "facilités" et BHV, il est nécessaire d'en revenir à l'histoire. Or, cette histoire tellement actuelle, peu de francophones la connaissent.
  • Le CVP a bien une présidente
    La nouvelle dame patronnesse du CD&V éclaircissait son jeu dans l’hebdomadaire catholique flamand Tertio : « Les trois personnes du Conseil de l’Europe ont vraiment agi à la légère. En fait, ils ont fait un city-trip à Bruxelles. Ils ont parlé avec quelques personnes concernées et ont immédiatement communiqué leurs conclusions. Si cette question est débattue à un niveau plus élevé au Conseil de l’Europe, je ne puis m’imaginer qu’on va prendre au sérieux ce rapport. Le problème, c’est que les Européens sont surtout informés par les médias francophones qui ont un autre regard sur la problématique…
  • Très voltairienne, la province de Liège!

    «Après la fixation de la frontière linguistique (1962-1963), le pays fut divisé en zones linguistiques, ce qui entraîna le rattachement de certaines communes flamandes à la province francophone, et vice-versa. Dans l'ensemble, elle s'effectua sans heurts, mais elle souleva des protestations dans certaines communes comme aux Fourons, où des notables locaux ne voulurent rien savoir du rattachement de l'ancienne partie liégeoise au Limbourg flamand. Des extrémistes des deux camps venaient régulièrement se «promener» aux Fourons et on murmure que la gendarmerie de l'époque se plaisait à utiliser ces confrontations entre groupes d'exaltés pour s'entraîner à intervenir contre des manifestants. Il fallut des années avant que le calme revienne aux Fourons.Actuellement, plus rien dans ces six villages bucoliques, nichés dans des vallonnements paisibles et boisés, ne vient rappeler ces années de tourmente. Leurs noms, à eux seuls, évoquent un univers de calme et de charme: Moelingen, 's Gravenvoeren, Sint-Martens-Voeren, Sint-Pieters-Voeren, Teuven et Remersdaal»
  • Dedecker progresse en Flandre et à Bruxelles
    L'explosion de la Lijst Dedecker en Flandre et sa progression à Bruxelles sont les principaux enseignements du baromètre saisonnier de La Libre et RTL-TVi. Le MR garde, de justesse, le leadership en Wallonie mais reste largement en tête à Bruxelles suivi du PS. CDH et Écolo sont quant à eux en progression dans les deux Régions.
  • L'enseignement aux Régions ? C'est non
    Un député wallon propose une régionalisation de l'Enseignement au groupe Wallonie-Bruxelles.MR, CDH, Ecolo et... PS torpillent l'idée du socialiste. En revanche, Daoust (FEB) et Vandermeeren (FGTB) apprécient.
  • Le CD&V touche au tabou de la Sécu
    Le parti du Premier ministre ouvre des brèches en douce. Exemple : il propose de régionaliser une partie des soins de santé et l'impôt des personnes physiques. Une radicalisation.
  • Inspection pédagogique : nouveau conflit d’intérêts
    Le Parlement francophone bruxellois a adopté à l’unanimité moins une abstention d’Ecolo une motion en conflit d’intérêts sur la proposition de décret visant à transférer aux autorités flamandes l’inspection scolaire dans les écoles francophones des communes à facilités.
  • Les Wallons peu friands des cours de langue du VDAB
    Les cours de langue organisés depuis le début de l’année par le VDAB à destination des demandeurs d’emploi wallons ont peu de succès. Après deux mois, ils n’étaient que deux à s’être présentés et quatre mois plus tard, à peine dix-huit.

Pékin se prépare (I)











lundi 16 juin 2008

Plongée dans les secrétariats d'Etat




video


Grognon, disais-je ou plutôt "chagrin", notre ami Chaos Theory nous relatait le silence bienfaiteur de la secrétaire d'Etat Fernandez-Fernandez. J'ai retrouvé ceci dans mes archives du Soir, édition du 19/20 avril 2008.









Walbruland


Lire aussi:
Le CD&V n'exclut pas un corridor
L'échevine flamande de Rhode-Saint-Genèse, Anne Sobrie (CD&V), n'exclut pas tout à fait l'instauration d'un corridor entre Bruxelles et la Wallonie passant par le territoire de Rhode, a-t-elle déclaré lundi.
Le très stupéfiant corridor de Waterloo
EDITO de Luc Delfosse, rédacteur en chef adjoint du journal Le Soir
L'idée du "couloir" francophone reliant Bruxelles à la Wallonie via la forêt de Soignes fait bel et bien partie des discussions sur BHV entre le Premier ministre et les présidents de la Chambre et du Sénat. Et de la réunion, projetée ce mercredi entre les présidents de parti?

"Manneken Pis, l'enfant qui pleut"




Film belge d'Anne Levy Morelle
Sortie le 18 juin 2008 au cinéma Vendôme (porte de Namur, Bruxelles)

dimanche 15 juin 2008

Arena et le travail

A-t-elle déjà été salariée ou son propre employeur ? On pourrait en douter, suite aux propos crétins tenus ce dimanche sur le plateau de "Mise au Point", qui reflètent bien une idéologie qui a fait sombrer la wallonie pendant des décennies:

"Un travailleur sans entreprise, ça fonctionne pas"

video


Cela fait donc froid dans le dos, quand on sait rétrospectivement -si l'on en croit sa wikibio - qu'elle a étudié l'économie aux Facultés universitaires catholiques de Mons et est donc licenciée en sciences économiques depuis 1988. Après plusieurs années passées au sein des services du FOREM, elle est appelée en 1999 à occuper un poste de Conseillère au sein du cabinet du Ministre Michel Daerden, chargé de l'Emploi, de la Formation et du Logement. Au mois d'avril 2000, Elio Di Rupo fait en sorte que le poste ministériel précédemment occupé par Daerden lui soit confié.

Elle occupera le poste de Ministre de l'Emploi et de la Formation du Gouvernement wallon jusqu'en 2003, avec les résultats désastreux que l'on connaît.
La suite de son histoire est dans la même veine: piston présidentiel, absence de légitimité démocratique, décisions sectaires, désert, désespérance, ... errance, ...

Pouvoir d'achat du dimanche

Thème abordé lors des émissions politiques francophones du dimanche

Indexation, réforme fiscale, proposition de Quaden (qui s'exprimait sur la Une, sans rien apporter au débat de vraiment révolutionnaire, si ce n'est de constater qu'il avait réussi le tour de force de se mettre l'ensemble de la classe politique à dos, en ce compris les syndicats), solidarité mais pas un mot sur les 860.000 euros de solidarité ...


video

video



Concurrence dans le secteur de l'énergie :

video



et baisse de la TVA:


video

Lire aussi:
L'index fait pschiiiiiit
Le gouvernement condamne la sortie de Guy Quaden
Pschiiiiiit. C'est ce qu'aura fait, vendredi, le dossier de l'indexation des salaires au sein du gouvernement fédéral. La veille, le PS avait fait savoir qu'il exigerait un débat sur une note européenne, validée par le ministre des Finances, Didier Reynders (MR). Le PS en contestait fermement un passage, dans lequel il lisait une inacceptable ...

Référendum bruxellois

Dans le prolongement totalement indirect et donc fortuit de l'actualité, une question posée au vieil ami de Charles Bricman, me donne l'occasion de replacer une de mes vieilles idées, concernant une partie de l'avenir de ce pays: un référendum à propos de l'élargissement de la région bruxelloise.

L'idée vise à réhabiliter le référendum qui est la possibilité de l'expression brute d'une consultation populaire, sur des matières qui les concernent directement.

Pour Bruxelles, il semble clair que la capitale fédérale est le centre des enjeux des discussions communautaires, que les volontés politiques (flamandes) sont contraires à la volonté locale flamande et par delà, de l'ensemble des populations locales.
Selon moi, il faudrait organiser une consultation populaire dans l'ensemble des communes de l'ancienne province du Brabant qui viserait simplement à savoir si par commune, la population souhaiterait être administrativement gérée par la région flamande, bruxelloise ou wallonne.

La consultation populaire vue par Eric Van Rompuy:

video

Troisième région la plus riche d'Europe

A l'heure où Guy Quaden, le Gouverneur de la Banque nationale s'exprime à "Mise au Point", avec un débat qui suivra à propos du "Pouvoir d'achat", un article de l'Echo propose le classement économique des régions de l'Union européenne, le PIB moyen par habitant au centre de Londres était en 2005 supérieur de 303% à la moyenne européenne (inchangé par rapport à 2004), contre 251% (+13 points) au Luxembourg et 241% (-7 points) en région bruxelloise.
Suivaient dans l'ordre les régions de Hambourg (202%), de Vienne (178%), de Paris (173%) et de Stockholm (172%).


Ce qui me laisse perplexe à la lecture de cet articulet, ce sont les chiffres avancés à propos des navetteurs: "Cet indice est fortement influencé par le flux des navetteurs. Ainsi, à Bruxelles, la venue quotidienne de quelque 200.000 travailleurs extérieurs a un impact considérable sur le PIB. "
La réalité semble être près du double concernant les navetteurs, si je me réfère à l'étude de Yvan Huyghebaert et Emmanuel van Innis, respectivement président de la Chambre de commerce de Bruxelles (CCIB) et président de l'Union des entreprises de Bruxelles (UEB) qui nous proposaient une article dans la Libre: Belgique-Bruxelles, le vrai défi.

Quant au Plan de développement international de Bruxelles-Shéma de base, il nous proposait des chiffres assez proches de 676.590 emplois et 363.999 navetteurs.

C'est ce qui me faisait dire ici, en réponse à la demande des chefs flamands de la majorité que 80 % des compétences relatives à l’impôt des personnes physiques soient attribuées aux Régions flamande, wallonne et bruxelloise: "Pour moi, pas de problème, dès le moment où les revenus soient payés sur le lieu de travail et non le lieu du domicile."



Lire aussi:



enseignement régional
Vers un enseignement régional ?
Le chômage vertigineux des jeunes à Bruxelles est une bombe à retardement pour la Région. Il peut atteindre jusqu'à 75% dans certains quartiers !
Communauté française et Communauté flamande se sont avérées incapables de produire un enseignement adapté à la situation particulière des jeunes Bruxellois.
Trois personnalités pointent cet échec du doigt. « Cinq ministres s’occupent de l’enseignement, c’est quatre de trop » s'exclame Didier Gosuin, qui omet encore les 19 échevins de l'instruction publique et les ministres néerlandophones !

Les entreprises fuient Bruxelles
Une étude de l'Institut de l'environnement et du territoire de l'Université Libre de Bruxelles révèle qu'à Bruxelles, une entreprise sur 10 déménage vers la périphérie pour des raisons fiscales. Ce document se fonde sur un suivi des grandes entreprises entre 1996 et 2006.


Les entreprises wallonnes? Pas assez ambitieuses! Pas assez visibles!
By Jean-Yves Huwart
“Au niveau wallon (…) on est dans une situation économique assez catastrophique. On a donc besoin d’un capitalisme dynamique (…) Le problème, c’est que le patronat wallon manque de dynamisme. Il y a beaucoup de PME en Wallonie. Mais elles ne grandissent pas. Parce qu’il y a là un patron qui considère qu’à partir d’un certain niveau, le confort de vie est suffisant et que grandir l’oblige à se professionnaliser. En Flandre, une entreprise de deux cents personnes est encore une PME. En Wallonie, on cesse d’être une petite entreprise quand on passe le cap des quarante travailleurs”.

"Wind day"

Ce dimanche dans toute l'Europe c’est le "jour du vent" et il me semble bien qu'un petit d'Eole frisquet souffle ce matin sur la troisième région la plus riche d'Europe.(*)

L'Europe veut promouvoir l'énergie alternative éolienne.

Corridor: le dessous des cartes

A l'aimable suggestion de Guillaume, suite à la dernière proposition (en date, mais première aussi ?) de modification des frontières "linguistiques", un vieux numéro du "dessous des cartes" que je ne connaissais pas ... (Merci Guillaume)


Lire aussi:
Vlamingen binnen
La Wallonie, terre d'accueil pour les Flamands en quête d'une habitation meilleur marché qu'au nord du pays
Alors que les querelles linguistiques se multiplient, prenant généralement pour cible ces francophones "pas en état intellectuel" de parler la langue de Vondel, la Wallonie se montre quant à elle nettement plus accueillante envers ses voisins du nord du pays, citoyens belges avant tout. ...