samedi 3 janvier 2009

De spin in het web in de hele Fortisaffaire

De Morgen présente Hans D'Hondt, ex-chef de cabinet de Leterme et président de la Chancellerie comme

"l'araignée au milieu de la toile du Fortisgate"

On connaissait son rôle trouble dans cette affaire, mais la vraie information est qu'Herman Van Rompuy garderait en grande partie les collaborateurs de l'ancien cabinet Leterme et surtout, parmi ceux-ci, le chef de cabinet et responsable de la chancellerie de l'ancien Premier ministre Leterme.
Il resterait chef de cabinet de Herman Van Rompuy, soit l'un des postes les plus importants du nouveau gouvernement et déjà le premier mauvais signal politique, pour celui qui désirait "redonner confiance" (prononcé douze fois lors de la déclaration gouvernementale qui clôturait 2008) - on prend les mêmes et on recommence.


Lire aussi:
Déclaration du gouvernement dans la Chambre

Van Rompuy veut restaurer la confiance
Dans la déclaration lue devant les Chambres, le premier ministre Herman Van Rompuy a souligné que le gouvernement veut travailler à restaurer la confiance des citoyens dans les institutions en cette période de crise. Sur les plateaux des télévisions, il a précisé qu’il avait accepté ce poste, parce qu’il n’y avait plus d’alternative au sein de son parti, le CD&V.

Le chef de cabinet de Leterme reste: incompréhensible pour Groen!
Le maintien de Hans D'Hondt, chef de cabinet de l'ex-Premier ministre Yves Leterme à son poste d'où il travaillera désormais pour le compte d'Herman Van Rompuy, est "incompréhensible" et "inapproprié", a affirmé samedi la députée Groen! Meyrem Almaci.

3 commentaires:

Olivier Salomé a dit…

Le vlaamse belgoland ne finira jamais de me surprendre.

Echocynique a dit…

Pourquoi garder ce chef de cabinet?

Je ne suis pas suffisamment au fait de la politique belge, mais c'est très étonnant.

himself a dit…

@Echo

Je n'ai pas vraiment d'infos/réactions à ce sujet.

Je suppute donc que la priorité a été de dépatouiller les affaires 1) entre élus, 2) entre CD&V pour avoir un gouvernement avant la nouvelle année pour ne pas enquiquiner le Roi pendant ses vacances.
Comme Van Rompuy ne s'est jamais senti d'attaque pour devenir ministre, il n'a jamais pensé à se constituer une équipe ad'hoc de cabinet et comme Leterme est au chômdu ...
Je pense qu'au CD&V, on n’a pas encore mesuré la gravité des faits et il était intéressant de récupérer au plus vite une équipe "opérationnelle" déjà en place. Trouver des gens capables de suite de gérer un cabinet de Premier n’est pas facile. Pas facile également de recaser ce type de personnes.
Je pense donc qu’on a oublié de se pencher sur ce problème … et que les personnes concernées se sont fait oublier.