vendredi 24 avril 2009

Francorchamps : Dilapidation de patrimoine ?

Bernard Wesphael:

"Le conseil provincial de Liège vient de troquer pour 2,75 millions d'euros de billets d'entrée et de places de parking pour ses invités de marque au Grand Prix de F1. Soit, à 150 euros la place, l'équivalent d'un peu moins de 20.000 places à distribuer gracieusement. Après ses derniers résultats calamiteux, on peut comprendre que le Grand Prix ait vraiment besoin d'un arrivage massif de spectateurs mais cela ressemble furieusement à une dilapidation de patrimoine"

video

Alors que le reportage montre clairement les faits (convention signée), Jean-Marie Happart , le polyglotte le plus célèbre du monde de la Wallonie et président reconduit de l'Intercommunale du Circuit, nie :


"C'est matériellement impossible"
"les biens de la Province, comme ceux des autres pouvoirs publics qui compose l'intercommunale, en l'occurrence les communes et la Région, sont cédés à l'Intercommunale pour l'euro symbolique.
Les communes ont cédé leurs biens sur base emphytéotique et la Région a cédé la piste et les stands via le MET. Concernant les entrées gratuites attribuées à la Province, elles le sont par convention"

Sempiternelle transparence des Happart, comme son alter-nuisible:


video


Nouvelle gouvernance et démocratie 2.0:

Transparence: "Flagellation en public" ... cela situe
"Ni mes excuses" – C'est qu'elles sont dues ?


Lire aussi:
Francorchamps : les Wallons vont encore devoir payer
8 septembre 2008
Lors de la relance du Grand Prix de F1 de Francorchamps, afin d’un peu calmer la vindicte populaire, en raison des plus de 50 € millions dépensés pour la réfection du circuit et le financement du milliardaire Bernie Ecclestone (vous savez celui qui sait lire les contrats en anglais), les "responsables" politiques avaient sorti de leur chapeau un plan financier qui annonçait une perte d’argent la première année, l’équilibre la deuxième et un bénéfice la troisième

"In vergelijking hiermee is José Happart een koorknaapje"
Update Vlaams minister van Milieu Hilde Crevits (CD&V) gaat de toplui van de Vlaamse Maatschappij voor Watervoorziening (VMW) dan toch op het matje roepen. Zij zouden in 2006 met belastingsgeld rondgetoerd hebben in China.
Het was Vlaams Belang-boegbeeld
Marie-Rose Morel die de zaak afgelopen week weer opviste in het Vlaams Parlement. Zij wou over de kwestie enkele vragen stellen, maar ze mocht niet van parlementsvoorzitter Marleen Vanderpoorten. In haar ogen waren de feiten te oud.
Happart
Twee leden van de raad van bestuur van de Vlaamse Maatschappij voor Watervoorziening (VMW) en drie kaderleden van het grootste drinkwaterbedrijf van
Vlaanderen waren in de nazomer van 2006 voor vijftien dagen in China. Vier daarvan werden in beslag genomen door een congres, maar de andere dagen bezochten ze de toeristische hoogtepunten van het land mét hun echtgenotes, die meegereisd waren. Kostenplaatje: 39.461 euro.
"Absoluut onaanvaardbaar", aldus Morel. "Als ze na een congres willen toeren, moeten ze dat niet met belastingsgeld betalen." De politica heeft nu een klacht ingediend. "In vergelijking hiermee is José Happart een koorknaapje."

9 commentaires:

Anonyme a dit…

En 2008, si mes souvenirs sont bons, mais vous pourriez lancer une petite enquête à ce propos, Belgacom avait acheté plusieurs milliers de tickets. Belgacom qui appartient à 54% à l'état déduit de ses conributions ces frais de représentations (argent soustrait à l'effort collectif), ces tickets sont cédés aux petits copains sans que cela puisse paraitre de la magouille politicienne et la RW crie victoire en annonçant le nombre de ticket vendu (ce qui d'ailleurs n'avait pas été une victoire, et cela aurait donc du être encore plus désastreux).

Toutes des libérales sauf ma mère a dit…

@ Anonyme

Dois-je vous rappeler que ce blog a pour vocation de dénoncer des turpitudes des politicards socialo-wallons (je sais, il y a de la redondance dans la formule). Certes, d'autres sujets y sont abordés mais veuillez n'y voir que des morceaux de seconde catégorie.

Alors, même si Spa-Francorchamps est un cas d'école de la doctrine libérale appliquée (privatisation des bénéfices - collectivisation des pertes), je trouve votre intervention bien incongrue.

Que je sache, Belgacom n'est pas une coopérative socialiste. La RTT n'est plus. Même si elle devait appartenir à l'Etat à 100 %, elle est désormais gérée comme n'importe quelle entreprise moderne soumise aux règles du marché et dirigée par un top manager qui le vaut bien. A l'époque, c'était John Goossens qui avait témoigné de son engagement pour la relance de l'économie londonienne par les vitrines wallonnes. John Goossens était un grand homme qui voyait plus loin que la vallée de la Meuse. Ainsi, avait-il mobilisé MA contribution financière - je paie aussi mes factures à Belgacom - à l'entretien d'autres danseuses : souvenez-vous de ce trimaran turquoise qui fendait les flots caca d'oie de notre Mer du Nord. Parce que je suis généreux, je suis content d'avoir modestement contribué au bon plaisir d'un grand homme.

Dans le même esprit, je ne vois pas en quoi, la décision du Conseil provincial de Liège serait inadéquate. Si nous voulons que les institutions wallonnes atteignent les standards de la bonne gouvernance, nous devons les encourager à appliquer les normes de la gestion moderne qui font leurs preuves dans le seul secteur créateur de valeur : le privé. Soyons clairs, si les membres du Bureau du parlement wallon aspirent voyager comme des top managers, je ne vois pas pourquoi le personnel ne bénéficierait pas de petits cadeaux de fin d'année pour les motiver. On aimerait qu'ils soient efficaces comme dans le privé, non ?

Tiens à propos, je voudrais bien savoir dans quelles je contribue - puisque je paie mes factures - aux missions d'étude des top managers de Belgacom. Mais peut-être n'en font-ils jamais puisque on n'en entend jamais parler.

himself a dit…

@ Toutes des libérales

«vocation de dénoncer des turpitudes des politicards socialo-wallons » & « d'autres sujets y sont abordés mais veuillez n'y voir que des morceaux de seconde catégorie »

La vocation première de ce blog, c’est d’être une mémoire de ce Grand Cirque et du pain que nous offrent nos politiques et leurs dérives.

Si les « politicards socialo-wallons » sont en bonne place, c’est que même le Zimbabwé, par exemple fait figure d’amateur dans ce cirque.

Ce qui échappe à beaucoup, c’est que leur comportement est le principal argument flamand à la scission du Pays. Au-delà de cela, est-ce normal dans une démocratie ?


« Que je sache, Belgacom n'est pas une coopérative socialiste »
Sa « privatisation » a été réalisée par Elio Di Rupo et l’actuel patron était une candidature proposée par le PS.


« je voudrais bien savoir dans quelles [proportions ?], je contribue (…) aux missions d'étude des top managers de Belgacom »
C’est toute la perversion de ce Bien commun ventilé dans des structures qui échappent au contrôle direct de l’Etat, ses émissaires étant eux-mêmes en « mission » rentables au sein de ces organismes.
A l’échelon wallon, voir ici, par exemple : http://grand-barnum.blogspot.com/2009/04/la-caisse-dinvestissement-de-wallonie.html

Toutes des libérales sauf ma mère a dit…

@ himself

A ma connaissance, peu de wallons rêvent d'améliorer leur sort en Wallonie.

Si seulement, vous pouviez avoir raison et que vos socialisses de Wallonie étaient ce qui se faisaient de pire dans le monde, bien de choses iraient mieux. Que se passe-t-il en Italie ou à Madagascar, par exemple ? Plus près de nous, vous pourriez vous intéresser aux missions d'études du Sénat français et découvrir qu'un Happart n'est qu'un médiocre gagne-petit.

Quant à Di Rupo, le privatiseur, il a sa part dans la mise en oeuvre de la doctrine libérale. C'est donc un libéral (sauf ma mère).

En effet, "proportions" était resté dans mon clavier mais au delà de l'allusion au pantouflage pratiqué dans le privé, je ne comprends pas votre réponse.

Toutes des libérales sauf ma mère a dit…

Je me corrige. je cvoulaiat dire :

A ma connaissance, peu de Wallons rêvent d'améliorer leur sort au Zimbabwe.

himself a dit…

@Toutes des libérales

La S.W.D.E., la S.P.G.E., la S.W.L., la S.W.C.S. et le Fonds du logement des familles nombreuses de Wallonie ne sont plus soumis au contrôle direct de la Cour, pas plus que la S.R.I.W., la Sowaer, la Sogepa et la Spaque dont seules les missions déléguées font l’objet d’un contrôle de la Cour.

himself a dit…

@Toutes des libérales

"A ma connaissance, peu de Wallons rêvent d'améliorer leur sort au Zimbabwe"

- Ecoute fiston... J'en suis revenu pour canner ici. La Californie, c'est chouette pour prendre du carbure. On peut y vivre, à la rigueur. Mais question de laisser ses os, hein, y'a que la Wallonie.

http://lemegaphone.actu24.be/2009/04/dimanche-a-lapero-chez-les-van-cau-fiction.html

Toutes des libérales sauf ma mère a dit…

@ Monsieur himself,

Ma mère peut m'appeler fiston. Vous, je ne vous permets pas.

A propos de ma mère, sa réputation compte. Ainsi, je souhaiterais que vous n'omettiez pas le "sauf ma mère". Je ne sais pour la vôtre mais ma mère n'est pas libérale.

himself a dit…

@fiston susceptible, à sa maman

C'est un extrait du lien mentionné.

Pour le pseudo, au-delà de son côté borderline, il est pénible à retranscrire.