mardi 19 mai 2009

17 sièges néerlandophones

Il y a 17 sièges au parlement Bruxellois, dédiés aux néerlandophones, sur 89: c'est une répartition fixe, quel que soit le nombre de néerlandophones dans la capitale.
Deuxième certitude: les partis flamands fourniront un ministre au gouvernement bruxellois et deux secrétaires d'état, dont une femme.
C'est la règle, quelle que soit l'issue des urnes.
Une règle qui fait encore grincer des dents en région bruxelloise: un électeur sur 10 y vote flamand, mais un siège sur 5 y est dédié aux Flamands, ce n'est pas représentatif, mais c'est le système.

Dans le malheur, une bonne nouvelle ?
Au gouvernement Bruxellois le sp.a Pascal Smet est crispé. Guy vanhengel, Brigitte Grouwels, Pascal Smet. Quel ministre néerlandophone gardera ses galons?
Il y a une règle qui impose une femme parmi les élus flamands du gouvernement bruxellois. Et la traditon assez sexiste veut que cette femme soit entre autre"fournie" par le parti flamand le plus faible du gouvernement.
Il y a 11 listes néerlandophones à Bruxelles.
Les sondages le présagent: dans l'hypothèse d'une majorité à trois Open VLD, CD&V et sp.a, le sp.a pourrait être le plus faible. C'est le parti de Pascal Smet ...

4 commentaires:

vincent a dit…

il ne faut pas oublier que cette surrepresentation a Bruxelles des flamands est juste la compensation de la parite (fr/nl) des ministres au gouvernement federal. En effet au niveau federal, ce sont les francophones qui sont surrepresentes.

Vincent

himself a dit…

@Vincent

Oui d'accord. Mais un peu à l' "oiseau-sans-tête": une alouette pour un cheval.

Il est temps de trouver une solution à Bruxelles et de l'élargir à l'ensemble de l'ancien Brabant.

Olivier Salomé a dit…

@vincent:

En complément de ce que dit Himself j'ajouterais que le niveau fédéral devient une coquille vide puisque les flamands veulent régionaliser ses compétences. J'avoue que c'est finement joué de leur part: obtenir la parité à Bruxelles en échange d'une partié au fédéral et ensuite vider l'Etat fédéral de sa substance pour co-gérer Bruxelles.

@himself: élargissement à l'ensemble de l'ancien Brabant? C'est impossible. Il y a un véto total et absolu des partis flamands à l'unanimité sur le Brabant Flamand. Ils ne l'accepteront en échange de rien. Ils scinderont BHV pour fixer leur frontière et ensuite ils étendront leur main-mis sur Bruxelles en transférant des territoires et des compétences communaux à la Région où ils diposent de la parité (50% fr /50 nl). Le terme technique est "condominium". Progressif, methodique, astucieux.

himself a dit…

@Olivier

Je sais, mais je voulais juste rêver un peu ...