dimanche 5 avril 2009

"Je travaille main dans la main avec le président Obama"

Brève:
« Les Etats-Unis et l’Europe doivent aborder les musulmans comme nos amis, nos voisins et partenaires dans la lutte contre l’injustice, l’intolérance et la violence »
« Evoluer vers l’adhésion de la Turquie à l’UE constituerait un signal important de votre engagement dans ce sens et assurerait que nous continuons à ancrer fermement la Turquie en Europe »


Lire aussi:
Obama entame sa visite en Turquie
Le président américain Barack Obama est arrivé dimanche à Ankara pour une visite de deux jours en Turquie, « allié déterminant » des Etats-Unis et plus grand pays musulman de l’Otan, dont il a appuyé la candidature à l’Union européenne.

4 commentaires:

olivier a dit…

Sachant que Sarkozy vient de réaffirmer son hostilité à l'adhésion Turque c'est bien vu Himself.

Dire qu'Obama à aussi du donner son aval pour que les Turcs acceptent la nominationde Rasmussen à l'Otan, pimente le tout.

Je ne comprend toujours pas comment Obama est parvenu à faire avaler la couleuvre de la crise Subprimes à Sarko et Merkel (contre quoi ?)
, ni à calmer le jeu entre Sarko (encore) et Hu Jianto pour que Macao et Hongkong sautent de la blacklist de l'OCDE.

Qu'ont t'ils donc négocié en coulisse ?, parce que ce cirque sur la chasse Pascale aux oeufs fiscaux et la modulation des salaires d'une poignée de patrons peu scrupuleux, c'est bien pour les gogos, mais fondamentalement c'est quoi le truc ?

olivier a dit…

Précisons que la Chine détient 681 milliards de $ en bon du Trésor US, cela donne un certain pouvoir de persuasion sur Obama..., parcontre comment Obama lui a négocié avec Sarko et Merkel ?

Chaos Theory a dit…

... ets ce que les Européens disent aux USA qu'ils doivent intégrer le Mexique?
...
Avant de donner des leçons... ils devraient regarder le mur d 8 mètres de haut qu'ils construisent tout au long de la frontière avec leur voisin.
...
L'Europe, si elle n'intègre pas la Turquie, n'a pas mis un mur de séparation. L'Europe a même une série d'accords de coopération, de partage, d'ouverture avec la Turquie.

La Turquie doit-elle rejoindre l'Europe? Je ne le pense personnellement pas. Il n'en reste pas moins qu'elle peut acquérir le statut de partenaire privilégié.
Sinon, où s'arrête l'Europe?

Guillaume a dit…

Les USA, ça reste les USA. L'adhésion de la Turquie c'est un message destiné aux pays européens de l'Est qui boivent les paroles de l'Amérique. Et comme l'a dit Kissinger, si j'étais européen, je serais contre l'adhésion de la Turquie mais je suis américain