lundi 27 octobre 2008

Prisons belges

Brève: L'Observatoire international des prisons s'inquiète de la non-application de la loi Dupont de 2005 et a dénoncé les conditions de détention, "inhumaines" en Belgique ainsi que la politique gouvernementale d'extension du parc carcéral.
Le nombre de détenus est passé à 9.873 en 2007 pour une capacité de 8.133 places.

Delphine Paci, présidente de l'OIP:
"Le plan prévoit la création d'environ 1.500 places supplémentaires. Or, un détenu coûte cher -122 euros par jour- et l'augmentation de la capacité carcérale n'a comme effet que d'augmenter la population carcérale, sans entraîner une résorption du problème de la surpopulation"



Lire aussi:
Rouillan : l'anti-héros d'Action directe reste en prison
Jeudi après-midi, le juge d'application des peines a décidé de maintenir Jean-Marc Rouillan en prison. Il supprime le régime de semi-liberté qui permettait depuis dix mois au co-fondateur d'Action directe de travailler la journée pour son éditeur, Païdos, avant de rentrer dormir aux Baumettes.

2 commentaires:

Holocrate a dit…

Que l'on commence déjà par supprimer la prison "préventive" qui entérine non pas la présomption d'innocence, mais bien la présomption de culpabilité.
Et dans la foulée, que l'on retire aux juges d'instruction le pouvoir d'incarcérer comme bon leur semble : d'un coup, on retrouvera déjà pas mal de place.

himself a dit…

@Holocrate

Je ne te suis pas. Je ne pense pas que les juges mettent à tort et à travers en prison en préventive.

Ces jugent restent des juges; ce sont peut-être les peines qui devraient être purgées de façon différente.