vendredi 31 octobre 2008

Le "fossoyeur" du PS

Les gens sont jaloux de nous et ils nous prennent nos subsides ...


video


lire aussi:
Charles Michel exclut toute alliance avec le PS
Le ministre de la Coopération, Charles Michel (MR), n'est pas favorable à l'idée d'une alliance entre son parti et le PS après les élections, a-t-il indiqué sur le plateau du journal de RTL-TVi. Selon lui, les socialistes incarnent en Wallonie le conservatisme. "Je pense que ce serait une mauvaise idée. La Wallonie a besoin d'une alternance, qui serait saine. Le parti conservateur en Wallonie, c'est le PS. Il est piégé par ses propres piliers, ses propres lourdeurs et son incapacité à injecter de l'oxygène dans le débat wallon", a-t-il déclaré.


Uyttendaele menace Wesphael
Le chef du groupe Ecolo au Parlement wallon en tremble encore : tout dernièrement, Bernard Wesphael recevait dans sa boite aux lettres une charmante missive de Marc Uyttendaele, mandaté par Michel Daerden pour le forcer à cesser de remuer la m… dans les petites (et grosses) affaires du cabinet révisoral BCG & Associés (ex-DC&Co). A la conférence des présidents du Parlement wallon, jeudi passé, Nanard amène ladite lettre et demande à ses collègues de bien l’assurer que son immunité parlementaire protège ce genre de débats qu’il peut tenir dans sa fonction de député. Pour toute réaction, le banc PS s’est fendu la gueule…

Van Cauwenberghe : 'On inculpe à Charleroi aussi vite que Lucky Luck dégaine'
Pour la première fois, Jean-Claude Van Cauwenberghe, s’est retrouvé face à quatre citoyens ce dimanche midi sur le plateau de RTL-TVi. Le panel de Belges a conversé avec l’ancien homme fort de Charleroi.
Avant cette rencontre, M. Van Cauwenberghe s’est longuement exprimé sur la gestion de la ville par l'actuel bourgmestre qu'il juge trop pointilleux. Il a également commenté les affaires en cours au micro de Benjamin Samyn.
Selon l’ancien Ministre-président du gouvernement wallon, les instructions ont été ouvertes à partir « des erreurs administratives qui ont été commises, des maladresses, voire des irrégularités ou des fautes pénales », mais cela ne justifie pas la déferlante judiciaire qui s’est abattue sur la ville. « On inculpe à Charleroi aussi vite que Lucky Luck dégaine », commente-t-il. Et il poursuit : « Une fois que toutes les affaires seront jugées, cela ne laissera pas autant d’indignité qu’on veut bien l’affirmer aujourd’hui. »
M. Van Cauwenberghe égratigne également les médias au passage. « Comme on vit dans un monde où tout le monde est présumé coupable médiatiquement avant d’avoir été jugé. Il faudra du recul et quelques années pour voir si vraiment Charleroi était cette terre d’ignominie que l’on veut bien décrire aujourd’hui. J’espère que la justice fera la part entre les inculpations et les condamnations, parce que les inculpations ne sont jamais qu’un acte unilatéral au cours duquel l’intéressé ne sait pas se défendre. Jusqu’à présent, rien ne m’a été réellement été reproché. »
Cette info en vidéo: Jean-Claude Van Cauwenberghe critique la gestion de la ...

Aucun commentaire: