lundi 20 octobre 2008

Point banques

La situation des banques en Europe est "en voie de normalisation", a estimé dimanche le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet (qui a toujours le mot pour rire) et les femmes diagnostiquent une crise morale.


video


Les principaux dirigeants de la Caisse d'Epargne, Charles Milhaud et Nicolas Mérindol, ont démissionné dimanche à l'issue d'une réunion extraordinaire convoquée après la perte de 600 millions d'euros essuyée par la banque, pour laquelle la classe politique réclamait des sanctions. Charles Milhaud:

"Cette perte est la conséquence à la fois de l'exceptionnelle volatilité des marchés dans cette période et de la violation des instructions que le directoire et moi-même avions données"
"J'en accepte néanmoins l'entière responsabilité. Ayant consacré ma vie entière aux Caisses d'Epargne, je n'ai pas un instant envisagé de me soustraire aux responsabilités qui sont les miennes"

video



L'Etat néerlandais a volé dimanche soir au secours du bancassureur , touché par la crise financière, deux semaines après avoir nationalisé les activités aux Pays-Bas du groupe bancaire belgo-néerlandais Fortis.
Dix milliards d'euros vont être injectés dans le capital d'ING, l'une des vingt plus grandes banques au monde en termes de capitalisation boursière, dont l'action, malmenée depuis près de trois semaines, avait perdu vendredi 27,48% à la clôture de la Bourse d'Amsterdam.

Wouter Bos:

"Il s'agit d'une grosse somme que nous injectons dans une entreprise saine, c'est la raison pour laquelle nous voyons l'avenir avec confiance"

"Le gouvernement néerlandais se rend compte qu'il s'agit d'une intervention inhabituelle dans le système bancaire"
"le gouvernement avait dit qu'il n'excluerait aucune mesure pour protéger les épargnants".
Il s'agit de la deuxième intervention de l'Etat néerlandais dans une banque en difficulté. Début octobre, La Haye avait repris pour 16,8 milliards d'euros les parts néerlandaises du groupe de bancassurance belgo-néerlandais Fortis, qui ne parvenait plus à faire face à ses obligations financières.


Lire aussi:
Refonte du capitalisme financier : un premier sommet avant 2008
Européens et Américains vont organiser une série de sommets pour faire face à la crise. Les premiers plaident pour une refonte du système financier international, les seconds tiennent aux principes de base du capitalisme actuel.

Les Régions dans Ethias
On devrait connaître ce lundi le montage financier élaboré en vue de réunir le milliard 500 millions d’euros nécessaire à Ethias pour renforcer ses moyens financiers. Les Régions wallonne et flamande fourniraient le gros de l’effort.

Les banques allemandes envisagent de demander conjointement l'aide de l'Etat
pour éviter d'arriver en ordre dispersé

La président de la Bourse de Francfort démissionne
La Bourse allemande, la Deutsche Börse, a annoncé dimanche la démission du président de son conseil de surveillance Kurt Viermetz sans donner de raison.

Ethias a approché des investisseurs privés
Ethias reporte son conseil d'administration

Le conseil d'administration d'Ethias qui était prévu dimanche a été reporté à lundi, a indiqué dimanche le porte-parole d'Ethias, Edwin Hoeven. "Le conseil d'administration ne se réunit pas avant lundi car nous constatons que le climat de panique est passé", a-t-il précisé.

Trichet : « Il faut réviser tout le système financier »
Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, estime que les conditions sont réunies pour un « retour de la confiance » dans le secteur bancaire. Mais qu'il faut « tout réviser » dans le système financier international.

Fortis: "Je pense qu'il aurait fallu attendre un peu" estime Jean Peterbroeck
Administrateur de Nyse Euronext et président de Petercam, Jean Peterbroeck juge que, dans l'affaire Fortis, l'intervention du gouvernement n'est pas critiquable.

Aucun commentaire: