mercredi 4 février 2009

"I screwed up"

Je me demandais quel était le terme original précis utilisé et traduit par «J'ai foiré» ... maintenant, je sais.




Oh, monde impitoyable ... "Yes, I screw".

6 commentaires:

vertbxl a dit…

je m'étais posé la même question et m'attendais à un "fucked up" qui m'aurait tout de même surpris

himself a dit…

@vertbxl

Kif-kif dans le sens "profond" et figuré (parlerait-on alors d'un "reverse" screw, dans ce cas ?) , mais nettement plus poli ... même si cela reste très, très borderline.

Nous sommes au States.

William Seron a dit…

Quel est le message de ce post ???

himself a dit…

@ William Seron

Bienvenue.
Sauf quand je me lâche, il n'y a généralement pas vraiment d'explications dans les posts - tout est dans la suggestion ou dans les réponses, comme dans ce cas-ci.

A mon sens, il y a plusieurs niveaux d'intérêt à ce post qui permet également d’échapper un peu aux Lizingate, Daerdengate, et consorts, les exactes antithèses de ce post, finalement – une bouffée de fraicheur dans cette éternelle puanteur.

- Sur la forme, il est strictement inhabituel qu’un président ou dirigeant de pays utilise un langage populaire, voire dans ce cas, aussi vulgaire.
- Sur le fond, c’est la première erreur de ce président fort jeune et inexpérimenté – c’est un « petit événement historique »
- Dans ce contexte, la réaction de ce président qui semble si parfait aux yeux de certains était intéressante. Au lieu de nier, périphraser, affirmer qu’en l’occurrence cela pourrait être finalement une nomination qui s’inscrit tout à fait dans la politique éthique défendue par le gouvernement, il admet simplement et humblement cette erreur … et on passera à autre chose. L’erreur est humaine, mais il faut avoir la capacité et l’humilité de l’admettre et prendre les mesures correctives en temps utile.
- L’espoir que son supporter officieux Numero uno, s’inspire de cette manière de faire quand il y a personnages litigieux, mais on n’est certainement pas sorti de l’auberge.

Est-ce plus clair ?
A bientôt.

Anonyme a dit…

Ouais...
- "Sur la forme, il est strictement inhabituel qu’un président ou dirigeant de pays utilise un langage populaire, voire dans ce cas, aussi vulgaire." Et quand Sarkhozy lache "casse toi pauv' con" devant les cameras, c'est pas mieux !!!

himself a dit…

@Anonyme

C'est bien pour la même raison que cela a fait beaucoup de foin ... au salon de l'agriculture.

2 grosses nuances, néanmoins: Dans un cas, c'est une interview formelle, dans l'autre un enregistrement "par hasard" dans la foule.
Obama n'est pas victime d'acharnement médiatique sectaire, comme l'a été et le reste encore Sarkozy.

Si on veut faire absolument la comparaison, on peut le faire avec l'interview de CBS (je crois), quand Sarkozy plante la journaliste suite à ses questions sur sa vie perso et qu'il insulte Martinon (? ou lui-même ?)d'imbécile
http://www.dailymotion.com/video/x3bsvm_sarkozy-insulte-david-martinon-dimb